Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pourquoi ?

Le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" se veut être, à la fois, un espace de contribution au débat politique dans la ville, le canton, la circonscription et, à la fois, la marque de l'expression autonome de ce regroupement unitaire.
Seront mis en ligne nos comptes rendus du Conseil Municipal, des articles et les prises de position des organisations et des citoyen-nes qui participent à l'activité de NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT (Collectif Unitaire pour une Gauche Alternative - membre d'Ensemble -, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti Communiste Français, Parti de Gauche, militants de la France Insoumise).
Pourront être mis en ligne toutes contributions utiles au débat démocratique et à l'action politique dans notre ville, sous la responsabilité de leurs auteurs, bien entendu, et sous réserve du respect évident des Personnes.
Les propos diffamatoires, ceux mettant en cause la vie privé de chacun(e) ou les insultes ne sont pas recevables.
C'est avec un réel plaisir que seront relayées toutes les informations utiles à la ville, le canton ou la circonscription, utiles à la démocratie participative et utiles pour la construction d'une alternative politique qui change concrètement la vie ! 

Bon Blog
Pour "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !"

Etienne Doussain 

 

Recherche

Gardez le contact !

C'est avec un grand plaisir que nous vous accueillons sur le blog "On a le droit de voir rouge", le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" Si notre information vous convient, n'hésitez pas, afin d'être prévenu régulièrement de la parution de nouveaux articles :

à vous abonner

et à recommander ce lien à vos ami(e)s.

N'hésitez pas, enfin, à nous transmettre vos informations confirmées relatives à la vie démocratique de notre ville, celle de notre canton ... et plus largement si vous le souhaitez, pourvu que cet espace participe d'une politique alternative de gauche où chacun prend sa place, militants politiques, membres de partis ou non, syndicalistes, militants associatifs, citoyens !

Articles Récents

  • Mieux que les images, de la bonne lecture ...
    Conseil municipal du jeudi 18 novembre 2021 En guise d'introduction , on remerciera Mme le Maire de nous avoir informé qu'elle était malade, depuis au moins deux jours, suite à l'injection de la 3ème dose du vaccin ARN messager qu'elle avait reçue probablement....
  • La rage et l'humanité ...
    Billet de blog 25 nov. 2021 À l'indignation, monsieur Darmanin, a succédé la rage Au lendemain du drame qui a coûté la vie à 27 personnes dans la Manche, Michaël Neuman, directeur d'études au Centre de réflexion sur l'action et les savoir humanitaires...
  • Chasse aux sorcières noiséennes ...
    Il a fait son boulot, il est sanctionné ! Décidément, il ne fait pas bon avoir le souci de la qualité du travail et du Service Public à Noisy-le-Grand ! Malgré de nombreuses alertes, une lettre ouverte à Madame le Maire le 21 septembre, une manifestation...
  • Mieux vaut tard que jamais ...
    Conseil municipal jeudi 7 octobre 2021 Propos liminaire : NSAGV ne s'est pas exprimé depuis plusieurs semaines publiquement. Et pourtant, entre l'application d'un pass sanitaire aux vertus qui restent à démontrer, une campagne de vaccination décriée,...
  • Lettre ouverte à Madame Le Maire de Noisy le Grand du 20 septembre 2021 du Syndicat CGT des Territoriaux
    Cliquez sur le lien ci dessous https://nsagv.ouvaton.org/wp-content/uploads/2021/10/Tract-Territoriaux.pdf

Contact "Noisy Solidaire, à gauche vraiment !"

onaledroitdevoirrouge@orange.fr

17 septembre 2008 3 17 /09 /septembre /2008 18:59

Chacun connait l'important travail réalisé par l'association des Bas Heurts et le soutien des élus communistes lors du précédent mandat municipal (aujourd'hui encore avec "Noisy Solidaire - à gauche vraiment"). La révision du PLU, quelques mois après son adoption, doit être étudiée avec soin par chaque noiséen(ne). Nul doute que les conseils de l'ADIHBHV sont les bienvenus pour mieux comprendre un tel dossier. Nous somme tentés d'ajouter que par ces temps de "déconfiture" immobilière, il convient d'être encore plus vigilant.
Il en va de l'intérêt de la ville et de tous ses habitants. A vous de voir ... et d'agir en conséquence. 
On a le droit de voir rouge

ASSOCIATION DE DEFENSE DES INTERETS DES HABITANTS DES

 

BAS HEURTS-LA VARENNE

8, rue Pierre Brossolette-93160 – Noisy le Grand

Blog :noisy-les-bas-heurts.com

                                        

QUARTIER DES BAS HEURTS

MODIFICATION DU PLAN LOCAL D’URBANISME

 

Jusqu’au 3 octobre 2008, se déroule à la Direction de l’Urbanisme, 3 av. Emile Cossonneau, une nouvelle Enquête Publique relative au projet de modification du Plan Local d’Urbanisme de la ville de Noisy le Grand.

 

Après lecture, ce nouveau projet ne prend malheureusement toujours pas en compte les différentes remarques formulées :

 

Ø       soit par la Commission d’Enquête Publique de février 2007 qui ont conduit à deux avis négatifs de la Commission sur l’urbanisation de ce quartier,

Ø       soit par l’ADIHBH-V et le Commissaire Enquêteur, en février 2007, lors de l’Enquête Publique initiale sur le Plan Local d’Urbanisme, à savoir :

 

Commentaires de l’ADIHBH-V :

 

-   dans le PLU, la ZAC du Clos aux Biches se trouve dans une zone UBa1, avec une hauteur d’immeuble de 18 m + 4m (Règlement littéral, Zone UB, page 21). Nous contestons cette hauteur.

 

-   dans le PLU, le secteur en friche de Maille Horizon se trouve dans la zone UMe (Règlement littéral, Zone UM, page 71). Nous  demandons à ce que cette zone soit clairement identifiée comme une zone mixte où cohabitent bureaux tertiaires, habitats et commerces.

 

 Rapport final du Commissaire Enquêteur :

 

-  page 30 : Compte tenu des nombreuses critiques exprimées sur les hauteurs jugées trop importantes, et pas seulement sur UBa1, il serait souhaitable de repenser l’ article 10.

 

-  page 35/36.  Zonage UB : Ce qui a suscité le plus d’opposition est la   hauteur à 18m + 4m= 22m (R+5+combles). Nous devons prendre en compte ces observations………A revoir en fonction des résultats de l’Enquête sur la ZAC du Clos aux Biches.

 

-   page 36. Cas particulier du secteur UBa1 : ….il convient de s’en tenir essentiellement aux conclusions de l’Enquête sur la ZAC du Clos aux Biches.

 

 

En fait, toutes ces observations du Commissaire Enquêteur n’ont pas été reprises dans l’adoption finale du PLU, par la commune de Noisy le Grand en juillet 2007, et aucunes réserves n’ont été formulées en ce qui concerne les conclusions des Enquêtes Publiques défavorables du Clos aux Biches qui auraient pu générer certaines modifications.

 

Cet irrespect des Noiséens et des Bryards  est intolérable, inadmissible et inacceptable, c’est pourquoi à nouveau, l’ADIHBH-V vous invite à  vous mobiliser pour aller nombreux déposer votre avis sur les registres et auprès du Commissaire Enquêteur, avant le 03 octobre, 17h, et lui faire part des conséquences néfastes de la non prise en compte encore une fois de ces prescriptions, au moment de la révision du PLU.

 

Vous en remerciant par avance, nous vous prions de croire, Madame, Monsieur, en nos sentiments dévoués.

 

Alain Cassé

Président de l’ADIHBH-V.

Partager cet article
Repost0
15 août 2008 5 15 /08 /août /2008 14:57
Jean MACHET est parti ...

Ancien membre du Parti Communiste, homme de gauche, responsable de l'ARAC, association républicaine des anciens combattants fondée par Barbusse à la suite de la tuerie monstrueuse de la grande guerre, ancien combattant de la deuxième guerre mondiale, il avait été adjoint au maire lorsque Marie Thérèse Goutmann était maire de Noisy le Grand.

Vigilant sur la situation des anciens combattants, convaincu du juste combat de l'ARAC, soucieux de la mémoire des anciens, Jean a repondu présent jusqu'au bout pour présenter et représenter le monde combattant , pas par une quelconque nostalgie mais bien pour conserver la mémoire de l'horreur pour les générations futures, les inviter à combattre injustice, fascisme, agir pour la solidarité et la paix dans le monde.

Ces derniers mois, les revers de la vie avaient durement frappé Jean et son épouse ... 

Que les siens soient assurés de nos pensées dans ce moment difficile ...

Salut et fraternité, Jean.

Etienne DOUSSAIN
Conseiller municipal " Noisy Solidaire - à gauche, vraiment ! "
Partager cet article
Repost0
15 août 2008 5 15 /08 /août /2008 14:15

Mieux que les commentaires, le dire en images, non ?

On a le droit de voir rouge



Cabourg, 9 août 2008 …


Comme chaque année, la section PCF de Noisy le Grand – Gournay a organisé une journée à la mer pour celles et ceux qui n’ont pas les moyens de partir en vacances ….









Certes une journée sur la plage ne résout pas tous les problèmes mais ce moment d’évasion fait oublier pour un temps la grisaille quotidienne …




Nous ne nous sommes pas lassés de regarder les enfants des quartiers populaires de Noisy le Grand courir sur la plage et se jeter dans l’eau, bâtir des châteaux de sable éphémères, improviser une partie de foot sur le sable.













Eclats de rire des enfants, bonheur dans les yeux des mamans

…confortent notre détermination à faire vivre la solidarité.

Et une petite dernière ...

 Allez, encore une autre !!!

Partager cet article
Repost0
4 août 2008 1 04 /08 /août /2008 10:19
Nous nous doutions qu'au dela des panneaux d'affichage administratif, de Noisy magazine ou du site internet de la ville, certain(e)s habitant(e)s de Noisy le Grand étaient mieux informés que d'autres.

C'est confirmé et il suffit peut-être d'adhérer au bon parti politique pour recevoir, chaque mois, la lettre dont vous trouverez la copie en cliquant sur le lien !

http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/47/10/03/cm-pajon-militants.pdf

Comme quoi le papier à en tête de la ville sert à tout !!!

Où il y a de la gène, il n'y a pas de plaisir, dit-on ...

Partager cet article
Repost0
3 août 2008 7 03 /08 /août /2008 10:00

PARTI COMMUNISTE FRANÇAIS

NOISY LE GRAND - GOURNAY SUR MARNE

 

 

VOYAGE À LA MER

SAMEDI 9 AOÛT 2008

À DIVES SUR MER – CABOURG

 

 

Comme chaque année, le Parti Communiste Français organise une journée à la mer. Cette initiative s’appuie sur le travail engagé depuis de nombreuses années par les militants et élus communistes et permet à celles et ceux qui ne peuvent pas partir en vacances de bénéficier au moins d’une journée de détente à la mer.

 

Alors que les formules de séjour sont plus nombreuses, que les déplacements sont plus faciles, chaque année un grand nombre de familles sont privées de vacances. Le Gouvernement Sarkozy-Fillon a engagé une régression sociale intense qui accentue les inégalités et les discriminations : Les salaires stagnent, les prix augmentent, le pouvoir d’achat ne cesse de baisser. Un enfant sur trois et 40% des adultes ne partent pas en vacances.  Quant aux profits des entreprses du CAC 40, ils vont bien. Elles ont réalisé 100 milliards de bénéfices, un record ! Les 500 plus grandes fortunes ont augmenté de 40% et dans le même temps, le Gouvernement octroie aux plus fortunés un cadeau fiscal de près de 14 milliards d’euros.


Face à cette situation, le Parti Communiste a la volonté de créer les conditions nécessaires pour combattre le recul social et construire, avec les citoyens, une alternative qui réponde aux besoins afin de construire un monde plus humain et plus juste.

 

ASSOCIONS ENSEMBLE LE DROIT AUX VACANCES ET LES LUTTES

 

INSCRIVEZ-VOUS POUR UNE JOURNÉE À LA MER

SAMEDI 9 AOÛT 2008 À DIVES SUR MER-CABOURG

 

INSCRIPTIONS (places limitées) : permanences tenues par les militants communistes :

 

-       PAVÉ NEUF : devant l’Église Saint Paul des Nations de 17h30 à 19h les lundi 7 juillet, mercredi 9 juillet, vendredi 11 juillet )

-       DALLE DU CHAMPY : de 17h30 à 19h les mardi 8 juillet et jeudi 10 juillet

 

PARTICIPATION POUR FINANCER LE CAR :
Adultes :  15 euros
Enfants (de 5 à 12 ans) :  8 euros

(Les places sont réservées après règlement)

 

ATTENTION : le rendez-vous pour le départ du car est fixé à l’angle de la place Eugène Varlin et de la rue du Levant, près de l’hôtel Mercure au Mont d’Est, le 9 août à 6h30 (départ du car à 7h).

Partager cet article
Repost0
2 août 2008 6 02 /08 /août /2008 17:04
Devant l'inacceptable, il était normal que les militants progressistes réagissent et donnent leur point de vue. La section du PCF l'a fait depuis plusieurs jours en distribuant aux habitants de Noisy le tract que vous pourrez consulter par les liens ci dessous :

http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/47/10/03/hpis_94637279-copie-1.pdf
http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/47/10/03/hpis_94637280.pdf

Condamnons les dérives d'où qu'elles soient !
Partager cet article
Repost0
2 août 2008 6 02 /08 /août /2008 16:54

Nombreux d’entre nous s’étaient émus fin mai du drame qui s’était produit au Mont d’Est, drame au cours duquel une maman dépressive, hébergée par la résidence de tourisme Noisy Résidence, avait mortellement défenestré son bébé.

L’horreur d’un tel geste suffisait sans que des commentaires ou des affirmations nauséabondes viennent en rajouter.

C’est pourtant ce que le maire de Noisy le Grand avait choisi de faire, le Parisien ayant sommairement relayé la prose de ce dernier adressée au préfet de Seine Saint Denis. Par lettre du 25 juin, soit un mois après ce triste évènement, les habitants de la Closerie du Mont d’Est et du Clos des Cascades ont reçus une lettre de l’édile accompagnée d’une copie de celle communiquée au préfet au bon soin de la ville.

Nous avons donc pris connaissance de l’intégralité du courrier évoqué par le Parisien le 29 mai et, le moins que l’on puisse dire, c’est « quand on veut tuer son chien, on dit qu’il a la rage ».

Affligeant et, pour plusieurs parmi nous, répugnant … à un point où l’on se demande ce qu’aurait pu écrire, par exemple, Monsieur Bompart, maire d’Orange, ex Front National, dans de telles circonstances. Peut-être n’aurait-il pas pu faire mieux ?

Comment un élu qui prétend représenter une formation de gauche, formation qui prétend aux plus grandes responsabilités, a pu se laisser aller d’une façon aussi lamentable ?  Se poser la question, c’est peut-être trouver une réponse inattendue : être membre du Parti Socialiste, être député de surcroit, ne garantit pas de ne pas être d’accord avec la politique de Brice Hortefeux et de Nicolas Sarkozy en matière d’immigration…

Fameuse « misère du monde » chère à Michel Rocard… mais faut-il ne pas franchir le pas dans la délation pure et simple sous couvert de responsabilité, surtout à partir d’un triste fait divers par lequel l’équation « immigration – pauvreté – délinquance – prostitution » devient le motif d’une chasse aux sorcières. C’est pourtant chose faite à Noisy le Grand en Pajonie ordinaire ! 

Sauf que la Pajonie, ce n’est pas tous les Noiséens et toutes les Noiséennes… Rappelons que moins d’un électeur sur quatre a désigné Michel Pajon pour la fonction de maire qu’il occupe pour la troisième fois. A ce titre, nous qui faisons partie du groupe des trois autres Noiséens sur quatre, nous lui dénions le droit d’écrire en notre nom de pareilles infamies !

Qu’on en juge par les extraits, eux même en gras dans le corps de la lettre, de cette douteuse prose municipale, alors qu’il s’agit de 30 familles hébergées sur les 160 logements que compte la résidence !

« …j’ai dénoncé avec la plus extrême vigueur la concentration de personnes sans ressources au sein de cette résidence de tourisme qui héberge essentiellement des personnes envoyés par les services sociaux, et notamment des familles demandeuses d’asile en attente du statut de réfugiés . »

Plus loin, on apprend que le maire a « adressé un nouveau courrier au Préfet afin de lui demander de prendre des sanctions à l’encontre du gestionnaire de cet établissement et de procéder à la radiation de l’établissement Noisy Résidence en tant que résidence de tourisme… »

Mais le pire est à venir au cœur du dit nouveau courrier puisque l’on apprend que les 30 familles sont orientées par des organismes officiels, la Coordination d’Accueil des Familles Demandeuses d’Asile … et du SAMU Social de Paris, organismes dont on aurait pu croire que Michel Pajon connaissait parfaitement la mission, celles d’aider notamment des familles en difficulté ! Mais malheur aux pauvres quand on est député « socialiste » de la 13ème circonscription de Seine Saint Denis …

Qu’on en juge, encore et encore, par les termes employés, en gras ou non, au fil des paragraphes de la lettre au Préfet !

Ainsi, Monsieur le maire s’est « rendu compte du nombre important et inhabituel de familles demandeuses d’asile en attente du statut de réfugiés… ».

Qu’après « plusieurs visites sur le site, il s’avère que cette résidence est devenue un véritable foyer d’hébergement des familles en attente du statut de réfugiés ou en situation irrégulière au regard du droit des étrangers en France (sic)… ». Vous avez bien lu et le plus infamant suit !

Ainsi « la concentration, dans un même lieu, de ces familles (selon la lettre du maire, 30 familles !) issues essentiellement de l’immigration, sans emploi et sans ressources, conduit inéluctablement à la création de communautés exclues du territoire sur lequel elles vivent et sur lequel elles pratiquent des actes plus ou moins délictueux pour pouvoir survivre »…

D’autres propos étant de la même teneur, nous contenterons, tellement la nausée nous serre la gorge, de vous renvoyer à la lecture de dite lettre au moyen des liens ci-dessous.

http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/47/10/03/Pajon-Noisy-R-sidence.pdf

http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/47/10/03/prefet-pajon-1.pdf
http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/47/10/03/prefet-pajon-2.pdf
http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/47/10/03/pr-fet-pajon-3.pdf

Tout y passe,  « de la constitution rampante de ghetto au  foyer Aftam ou de l’équilibre économique et social d’un site vital pour Noisy le Grand et l’Est parisien à [ce] que ne soit jamais constitué ni un foyer accueillant des populations migrantes ni une zone d’attente pour demandeurs d’asile sur le territoire de Noisy le Grand…».

Pensez donc, 30 familles pour plus de 60 000 habitants, il faut sonner le tocsin et bouter l’étranger, faiseur de désordres, hors de notre bonne ville à nous, à lui !

Pauvre gosse innocent, pauvre maman malade, pauvre papa impuissant devant l’horreur, votre terrible drame familial, non seulement, a endeuillé votre vie définitivement mais en plus, il aura déclenché un appel à une opération de basse police aux relents … pétainistes …

Insupportable et écœurant !!!

Mais que font les militant(e)s socialistes dans cette ville ? Ils se taisent ?

Doit-on crier "Jaures, réveilles toi, ils sont devenus fous" ?

Etienne DOUSSAIN

Conseiller municipal « Noisy Solidaire – à gauche, vraiment ! »

Partager cet article
Repost0
6 juillet 2008 7 06 /07 /juillet /2008 18:04

Une petite coupure de 15 jours pour le blog de des élus de "Noisy Solidaire - à gauche vraiment" ...

Le repos s'impose à toutes et tous avant de reprendre le collier pour une rentrée qui ne s'annonce pas des plus joyeuses à Noisy le Grand comme ailleurs.

A ceux qui partent, bonnes vacances ! A ceux qui ne partent pas mais sont en vacances, bonnes vacances quand même ! A ceux qui ne partent pas et ne sont pas en vacances ou plus tard, prenez soin de vous ! A ceux qui ne partent pas et qui ne connaissent pas les vacances, même plus tard, tenez le coup, il y aura, il faut des jours meilleurs !

A bientôt

On a le droit de voir rouge

Partager cet article
Repost0
1 juillet 2008 2 01 /07 /juillet /2008 17:29

La démocratie locale avance aussi par l'information et non pas par la Com... (maxime du jour).

Ci-joint les déclarations rédigées des deux conseillers de  "Noisy Solidaire - à gauche vraiment" pour le conseil municipal du 30 juin 2008.
A noter, en outre :

- Une intervention de Sylvie MONNIN à l'occasion du vote du compte administratif 2007, fort d'un excédent de fonctionnement de 25 millions d'euros, puis de 18 après pondération du 1er adjoint  (une paille, en somme !), pour demander le maintien des postes des personnels dans les écoles maternelles chiffrés à la louche à 400 000 euros /an ; refus, bien entendu avec l'argument suprème de ne pas laisser filer la masse salariale (+7% en 2007). Abstention de Noisy Solidaire

- Une intervention d'Etienne DOUSSAIN sur la ZAC du Clos aux Biches et l'annulation de la délibération par le tribunal administratif qui a permis d'avoir la réponse de M. le maire... approximativement "on a raison donc on va refaire une DUP (déclaration d'utilité publique)" Vote contre de Noisy Solidaire

- Une intervention de Sylvie MONNIN sur le nouveau règlement des centres de loisirs et leurs tarifs pour s'inquiéter de la consultation des organisations de parents; globalement, réponse lénifiante d'E. Constant à résumer par "on s'en occupe, ne vous en faites pas". Cela ne semble pas être l'avis des intéressés pour autant. Cerise sur le gateau, M. le maire précise qu'il n'y a pas que les parents qui demandent des comptes, il y a aussi les noiséens !!! Les parents seraient-ils des noiséens qui s'ignorent ?
Vote contre de Noisy Solidaire

- Une intervention de Sylvie MONNIN sur un avenant financier dans le cadre des travaux du Jardin des Sources, précisant que Noisy Solidaire voterait contre ce dernier en raison des travaux complémentaires pour la vidéosurveillance alors qu'il n'y a pas de désaccords au sujet des travaux, depuis longtemps attendus, dans ce quartier.

A noter de surcroit, une délibération sur des modifications importantes (Clos d'Ambert, etc...) du PLU qui devraient entrainer une DUP en septembre 2009, dixit Marc FOUCHY, adjoint au maire. .
Vote contre de Noisy Solidaire


Formation des Elus

Monsieur le Maire,

Il y a une contradiction entre la nécessité de suivre des formations dans le cadre obligatoire d’un organisme agréé et l’ambiguïté de définir par avance le cadre des orientations de formation, les thématiques étant de la responsabilité de l’organisme de formation et non pas du conseil municipal.

Cette vision restrictive met en cause le droit à la formation des élus en l’enfermant par avance dans une interprétation spécieuse. L’expérience du mandat précédent a largement prouvé que vous vous octroyez un droit de contrôle sur les formations des élus alors que vous n’avez pas à interférer sur le droit individuel à la formation des mêmes élus.

Pour l’anecdote, à l’attention des nouveaux élus, la dernière formation refusée portait sur la démocratie participative …

Nous demandons la suppression du paragraphe qui commence par « il est proposé de fixer … » et de la liste des thèmes mentionnés.

 

  Pour Noisy Solidaire - à gauche vraiment !


La majorité vote pour sans modification - Noisy Solidaire a voté contre

Règlement intérieur :

Plusieurs articles de ce projet de règlement intérieur posent des véritables problèmes de démocratie.

Ainsi le deuxième alinéa de l’article n°3 ayant trait à l’ordre du jour restreint singulièrement le vote de vœux ou de motions par le conseil. Nous demandons l’ajout au moins des mots « national et européen » à la fin de cet alinéa après les mots « d’intérêt local ».

L’article 9 concernant les groupes politiques ne prend pas en compte la réalité politique issue du dernier scrutin. Ainsi avec près de 2000 électeurs et plus de 11 % des suffrages valablement exprimés, Noisy Solidaire se verra exclu parce que ne comprenant que deux élus.

Monsieur le maire, nous avons alerté par courrier, vous même et l’ensemble des formations, sur ce point dès la mise en place du nouveau conseil. Nous demandons que le seuil de constitution d’un groupe soit modifié et passe de 3 à 2.

En outre, nous vous rappelons que Noisy Solidaire représente deux partis et une association  politique. Ne pas reconnaitre aussi ce fait serait un véritable déni démocratique. Nous ne pouvons croire que cela sera le cas dans notre ville !

Enfin, toujours pour l’article 9, nous constatons concernant la parution de tribune dans Noisy Magazine que l’avant dernier alinéa rédigé de la façon suivante « le contenu des articles devra porter principalement sur des questions d’intérêt local » est totalement restrictif.

Pire, il introduit une espèce de « police de la pensée » puisque les formations politiques n’ont pas le choix du rédactionnel dont elles assument la responsabilité.

En effet, qui détermine « l’intérêt local », le responsable de la publication ?

Donc vous, Monsieur le maire ! 

Ce n’est pas admissible dans l’état et nous demandons la suppression de cet alinéa, l’alinéa précédent étant amplement suffisant.

Sur les articles 14 et 15, si l’article 14 ne pose pas de problème dans sa rédaction, il nous parait devoir être en lien plus étroit avec le suivant, notamment en ce qui concerne des demandes d’interventions exceptionnelles de délégations de citoyens.

Nous souhaitons que soit ajoutée au titre de la démocratie participative à la fin du 1er alinéa la phrase suivante : « Les suspensions de séance peuvent permettre l’audition de représentants de citoyens présents dans le public sur des sujets d’intérêt local. Cette audition n’est pas de nature à entrainer un débat immédiat du conseil dont la séance est suspendue. Elle a pour fonction d’éclairer les conseillers municipaux sur un sujet d’intérêt local avant la reprise de la séance du conseil. »

Enfin sur l’article 21 à propos des procès verbaux, nous considérons que la rédaction de l’alinéa 5 qui commence par « les débats peuvent êtres repris … » et qui s’achève par « qui est donnée aux administrés sur le dossier traité », n’est pas assez précis, voire qu’il n’y a pas d’obligation de rendre compte.

En effet, écrire « les débats peuvent être repris …» n’a pas le même sens qu’écrire « les débats sont repris sous forme de synthèse ».

Si nous comprenons que les panneaux d’affichage municipal ne sont pas extensibles et que cela justifie une synthèse, nous demandons néanmoins le remplacement du verbe pouvoir par le verbe être.

En tout état de cause, nous demandons en outre un vote nominatif par scrutin public sur l’ensemble du règlement intérieur.

 

 Pour Noisy Solidaire - à gauche vraiment !

 La majorité vote pour sans modification - Noisy Solidaire a voté contre

Parcmètres

Il faut donc servir la soupe au concessionnaire Vinci pour le stationnement payant !

La délibération le dit crument, M. Fouchy, « il en résulte une faible fréquentation de la zone payante en centre ville et du parking public géré par Vinci Park ».

L’argument des riverains « qui ne disposent pas systématiquement de places de stationnement privatives » nous parait pour le moins curieux puisqu’au bout du compte tout le monde paiera, riverains et extérieurs !

Ainsi, de 383 places en centre ville, on passerait à 1350. Près de 1000 places de plus, mazette … rassurez nous, la société Vinci n’est pas en faillite au moins …

Vous avez raison, il ne faut pas la laisser en difficulté, et puis tarif préférentiel ou pas, il y aura bien des cochons de payeurs…en centre ville comme ailleurs.

Chapeaux bas, Mesdames, Messieurs, par ces temps de pouvoir d’achat en berne … mais sans nous !

Pour Noisy Solidaire - à gauche vraiment !

La majorité vote pour sans modification - Noisy Solidaire a voté contre

Dans les questions diverses :

Déclaration Noisy Solidaire: "Rafles de sans papiers à Noisy ?"

 Nous avons été alerté par des usagers de la RATP de pratiques qui nous semblent graves.

L'une de ces personnes fait état notamment d'un contrôle d'identité en date du 10 juin vers 17H15. Ce jour-là des policiers ont investi le bus 320 à hauteur de la Butte verte. Ils ont fait descendre tous les passagers et contrôlé leurs papiers. Ceux qui n'en avaient pas ont été immédiatement arrêtés et emmenés par la police. De même, le 2 juin les forces de police ont bloqué les alentours de la gare RER Noisy Champs et ont opéré des contrôles d'identité. Les voyageurs et passants ne pouvant présenter de papiers ont été arrêtés et emmenés semblent-ils dans un centre de rétention.

Des usagers du RER A sont témoins régulièrement de contrôles au faciès à la sortie de la gare et des arrestations qui en résultent.

Ce sont des méthodes de temps obscures qui ne peuvent que nous inquiéter. Elles mettent à mal les droits de l'Homme et les libertés dans notre pays.

Nous sommes un certain nombre de conseillers municipaux ici présents engagés au sein du réseau Education sans frontières et sommes attachés à la défense des sans-papiers.

Pour nous, élus de Noisy Solidaire, il nous semble important que le conseil municipal dénonce de telles pratiques et que le préfet soit interpellé en son nom à ce sujet.

 Pour Noisy Solidaire – à gauche vraiment

 Sylvie MONNIN

Refus du maire


 

ATSEM

Monsieur le maire,

A la veille des vacances, la décision de ne pas reconduire plusieurs contrats de travail d’ATSEM dans les écoles maternelles de la ville a soulevé et soulève encore beaucoup d’émoi.

La précarisation supplémentaire de dizaine de noiseennes n’est pas acceptable surtout alors que nous votons ce soir le compte administratif et que ce dernier révèle un fort excédent notamment de fonctionnement.

Nous pouvons comprendre une gestion vertueuse mais nous avons du mal à comprendre l’application brutale de mesures qui conduisent au chômage plusieurs salariés de la ville.

Nous avons le sentiment, mais vous allez nous rassurer, qu’il s’agit en la circonstance de « coller » à la décision ministérielle de fermeture des écoles, pour les élèves seulement, le samedi matin.

D’après nos informations, rien ne semble justifier une réorganisation aussi violente dans ses effets puisque le mercredi matin pourra venir remplacer le samedi pour ce personnel, notamment pour les taches matérielles qui lui incombent.

Monsieur le maire, la décision démagogique du ministre ne doit pas conduire la ville à en faire payer le prix à ses salariés. Ce n’est pas supportable dans une commune dont l’équipe majoritaire, à notre connaissance, n’est pas du même bord politique que le dit ministre.

Il y a une bonne opinion globalement du service public rendu aux enfants des Noiséens. Et il se dit que nous faisons mieux qu’ailleurs.

Ne dégradons pas ce service public, laissons au ministre de l’éducation nationale la triste responsabilité de supprimer des postes de travail comme la rentrée scolaire prochaine va le confirmer au détriment des élèves.

Monsieur le maire, nous vous demandons de suspendre cette réorganisation et d’engager avec le personnel et ses représentants une négociation immédiate à ce sujet.

  Pour Noisy Solidaire - à gauche vraiment !

  Etienne DOUSSAIN

 Réponse à l'identique que lors du vote du compte administratif en début de séance donc pas de suspension, ni de négociation annoncée.

Partager cet article
Repost0
1 juillet 2008 2 01 /07 /juillet /2008 11:36

Triste moment que ce conseil municipal du 30 juin 2008…

Des membres du personnel municipal, en particulier celui des écoles maternelles viré pour cause d’économie, manifestent avec les représentants syndicaux, des enseignants, des parents et des sympathisants alors que l’excédent 2007 voté en début d’ordre du jour affiche sa bonne forme.

 18 millions d’euro et non pas 25, dit le 1er adjoint à la suite de l’intervention de Noisy Solidaire par la bouche de Sylvie Monnin. L’UMP et le 1er adjoint nous expliquent, chacun à leur façon mais cela revient au même, que l’on ne peut pas laisser glisser la « masse salariale ». Pensez donc, + 7 % en 2007 ! Alors, il faut tailler dans le « gras » du service public…  Celui des agents qui interviennent concrètement auprès du public parce qu’a Noisy le Grand, on en a trop par rapport aux autres villes … Une découverte après 13 ans de socialisme pajoniste ? Cela ne vous rappelle rien, cette gestion « vertueuse » ?  

Taillons dans les déficits publics, même avant qu’ils n’existent, sinon « on va dans le mur » laisse à croire toujours le 1er adjoint…  Cela s’ajoutant à la modification du règlement des centres de loisirs avec pénalités à l’appui et le changement des grilles de tarifs, on pourrait se dire que pour ne pas toucher aux « grands chantiers » du « président » de Noisy, le personnel indispensable et les noiséens commencent à passer à la casserole … Sans doute des impressions de grincheux !

Rajoutons, pèle mêle, les 1000 parcmètres supplémentaires en centre ville et l’hyper centre, comme ils disent maintenant. Z ‘ont de la chance les habitant s de notre bonne ville que j’aime, doit penser le maire… C’est vrai, dès la rentrée, ils aideront concrètement Vinci Park à remplir … son parking - ses caisses peut-être - en centre ville, dont le maire a décidé la construction et qu’il faut justifier maintenant par la contrainte du stationnement payant partout. Facile, l’argument des voitures ventouses qui gênent les riverains … Parce que la zone bleue ne réglait pas le problème ? Mais que fait la police municipale ?

Peu importe, il n’y a pas que l’argent dans la vie, il y a aussi un vote de la majorité sans discussion, malgré une intervention très précise, d’un règlement intérieur municipal qui prive totalement « Noisy Solidaire – à gauche vraiment » des dispositions normales prévues pour un groupe politique, soit une tribune dans Noisy Propagande et surtout l’accès à certains dossiers que seuls les président(es) de groupe politique peuvent obtenir.

A la demande d’un vote par scrutin public, chaque conseiller étant appelé a voté à l’appel de son nom, la liste étant publiée, refus bien entendu… pour cause de règlement intérieur, l’ancien…

Croyez-vous que nos grands démocrates de la majorité municipale s’émeuvent de tout cela ? Que nenni … Exit Noisy Solidaire et ses questions sur la démocratie participative ! Exit, les 2000 électeurs noiséens bafoués ! Exit le Parti Communiste Français, la Ligue Communiste Révolutionnaire et le Collectif Unitaire pour une Gauche Alternative ! Nous avons le pouvoir avec moins d’un électeur sur quatre, tant pis pour vous … Ce doit être le cynisme en politique…

D’aucuns verseront dans les débats nationaux des larmes de crocodiles sur une véritable représentation proportionnelle dans nos institutions. C’est même dans les programmes. Une dose, point trop n’en faut, pour le PS, plus pour les Verts, le MDC, on ne sait pas …. Bref, les démocrates de gauche à Noisy le Grand se sont couchés devant le diktat du maire et de sa garde rapprochée !

Pire, tous, par leur silence et leur vote, ont craché sur les électeurs et les électrices ! En tout état de cause sur 2000 d’entre eux surement …

Difficile de parler de la suite de ce conseil avec cette petite nausée qui persiste au petit matin, mais on se soigne vite parce que la politique, ce n’est pas que le cénacle et, nous à Noisy Solidaire, on pense que cela se fait avec les gens et non pas à la place des gens… Alors les petites manœuvres des uns ne restent que des petites …manœuvres des uns.

Pour autant, la suite est éclairante. A la question diverse de Sylvie Monnin à propos des contrôles massifs opérés récemment par la police nationale ou la gendarmerie ( ?) dans les gares de RER et dans certains bus de Noisy, question proposant l’interpellation du Préfet par le conseil municipal, la réponse du maire est non alors que plusieurs élus sont militants de Réseau Éducation Sans Frontières. Circulez, il n’y a rien à voir !

Une dernière intervention de Noisy Solidaire sur les suppressions de postes dans les écoles maternelles à la rentrée prochaine et une réponse du 1er adjoint qui confirme de fait qu’a Noisy le Grand, c’était bien et qu’à partir de maintenant cela sera moins bien … mais comme dans les autres villes !

En somme, que de belles victoires de la gauche pajoniste, ce soir … Vite, vite, il y a un barbecue sur la terrasse de la mairie … et l’anniversaire de Michel Pajon.

  Etienne DOUSSAIN 
  Conseiller municipal « Noisy Solidaire- à gauche vraiment »  

Partager cet article
Repost0