Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pourquoi ?

Le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" se veut être, à la fois, un espace de contribution au débat politique dans la ville, le canton, la circonscription et, à la fois, la marque de l'expression autonome de ce regroupement unitaire.
Seront mis en ligne nos comptes rendus du Conseil Municipal, des articles et les prises de position des organisations et des citoyen-nes qui participent à l'activité de NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT (Collectif Unitaire pour une Gauche Alternative - membre d'Ensemble -, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti Communiste Français, Parti de Gauche, militants de la France Insoumise).
Pourront être mis en ligne toutes contributions utiles au débat démocratique et à l'action politique dans notre ville, sous la responsabilité de leurs auteurs, bien entendu, et sous réserve du respect évident des Personnes.
Les propos diffamatoires, ceux mettant en cause la vie privé de chacun(e) ou les insultes ne sont pas recevables.
C'est avec un réel plaisir que seront relayées toutes les informations utiles à la ville, le canton ou la circonscription, utiles à la démocratie participative et utiles pour la construction d'une alternative politique qui change concrètement la vie ! 

Bon Blog
Pour "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !"

Etienne Doussain 

 

Recherche

Gardez le contact !

C'est avec un grand plaisir que nous vous accueillons sur le blog "On a le droit de voir rouge", le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" Si notre information vous convient, n'hésitez pas, afin d'être prévenu régulièrement de la parution de nouveaux articles :

à vous abonner

et à recommander ce lien à vos ami(e)s.

N'hésitez pas, enfin, à nous transmettre vos informations confirmées relatives à la vie démocratique de notre ville, celle de notre canton ... et plus largement si vous le souhaitez, pourvu que cet espace participe d'une politique alternative de gauche où chacun prend sa place, militants politiques, membres de partis ou non, syndicalistes, militants associatifs, citoyens !

Articles Récents

  • Mieux que les images, de la bonne lecture ...
    Conseil municipal du jeudi 18 novembre 2021 En guise d'introduction , on remerciera Mme le Maire de nous avoir informé qu'elle était malade, depuis au moins deux jours, suite à l'injection de la 3ème dose du vaccin ARN messager qu'elle avait reçue probablement....
  • La rage et l'humanité ...
    Billet de blog 25 nov. 2021 À l'indignation, monsieur Darmanin, a succédé la rage Au lendemain du drame qui a coûté la vie à 27 personnes dans la Manche, Michaël Neuman, directeur d'études au Centre de réflexion sur l'action et les savoir humanitaires...
  • Chasse aux sorcières noiséennes ...
    Il a fait son boulot, il est sanctionné ! Décidément, il ne fait pas bon avoir le souci de la qualité du travail et du Service Public à Noisy-le-Grand ! Malgré de nombreuses alertes, une lettre ouverte à Madame le Maire le 21 septembre, une manifestation...
  • Mieux vaut tard que jamais ...
    Conseil municipal jeudi 7 octobre 2021 Propos liminaire : NSAGV ne s'est pas exprimé depuis plusieurs semaines publiquement. Et pourtant, entre l'application d'un pass sanitaire aux vertus qui restent à démontrer, une campagne de vaccination décriée,...
  • Lettre ouverte à Madame Le Maire de Noisy le Grand du 20 septembre 2021 du Syndicat CGT des Territoriaux
    Cliquez sur le lien ci dessous https://nsagv.ouvaton.org/wp-content/uploads/2021/10/Tract-Territoriaux.pdf

Contact "Noisy Solidaire, à gauche vraiment !"

onaledroitdevoirrouge@orange.fr

16 octobre 2008 4 16 /10 /octobre /2008 18:46
En raison d'une action juridique en cours, l'article "Voyage en Pajonie ordinaire... très très ordinaire" n'est plus accessible sur ce blog.

Les liens de certains articles avec ce dernier sont donc désactivés.

Comptant sur votre compréhension !

On a le droit de voir rouge
Partager cet article
Repost0
7 octobre 2008 2 07 /10 /octobre /2008 22:25

Comme quoi en quelques jours, il peut y avoir une bonne et une mauvaise nouvelle à Noisy le Grand !

La bonne, c'est la lettre du maire affichée dans toutes les écoles à propos du service minimum d'accueil, véritable provocation du ministre de l'éducation nationale et surtout grande démonstration politique de la démagogie.

Là, Monsieur le maire a fait son travail, y compris comme un élu de gauche peut y prétendre.

Cliquez pour le bon Pajon--cole.pdf Pajon--cole.pdf


La mauvaise, c'est la lettre d'un adjoint au maire à une famille de Noisy Résidence, famille en situation précaire sans aucun doute sinon elle ne serait pas hébergée, lettre qui témoigne que lorque l'on est en situation précaire, il n'est pas besoin d'en rajouter. A défaut, cela s'appelle "faire boire la tasse à ceux qui ont déjà la tête sous l'eau".

Nous ne sommes pas naïfs. Nous savons bien que notre ville ne va pas résoudre seule toutes les situations de détresse sociale. C'est aussi pour cela que les élus de "Noisy Solidaire, à gauche vraiment" ont proposé la création d'une commission extra municipale avec la participation d'associations reconnues avec une réelle expertise sur ces situations humaines dramatiques (voir question diverse dernier conseil Compte rendu... suite et fin ! ). Cela a été refusé sans aucune discussion...

Néanmoins la sécheresse de la réponse, surtout en raison des pressions actuelles exercées contre la résidence hôtelière Noisy Résidence et en raison des protestations vis à vis de la nouvelle politique tarifaire de notre ville, laisse une très mauvaise impression.

La crise se développant, et nous le souhaitons pas, nous espérons que Noisy le Grand, parmi d'autres communes, n'aura pas à gérer des cas grandissants de personnes "hébergées", qu'elles soient d'origine française ou d'origine étrangère..., en famille ou pas !

Cliquez pour le mauvais constant.pdf constant.pdf 

On a le droit de voir rouge

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2008 1 06 /10 /octobre /2008 01:05

Conseil municipal du 2 octobre 2008 (infos complémentaires Il faut lire la presse, même les faits divers du Parisien ...

Parmi le fastueux ordre du jour, vous trouverez ci après les votes et les positions défendues par les Elus de « Noisy Solidaire, à gauche vraiment ».

1)       Avenant n° 1 au contrat de délégation de service public pour les parkings (obtention de subventions de la Région et du Stif)

Les élus de Noisy Solidaire, bien que contre la délégation de service public à la société Vinci et contre la multiplication du stationnement payant à Noisy le Grand, se sont abstenus. La raison ? Les subventions perçues diminueront la subvention de fonctionnement (en plus du règlement des usagers !) que la ville versera à la société Vinci.

2)       Subvention du Conseil Général pour la restauration d’archives communales (registre d’état civil).

Vote positif de « Noisy Solidaire, à gauche vraiment »

3)       Attribution de marchés pour l’acquisition de fournitures de bureaux et scolaires.

Vote positif de « Noisy Solidaire, à gauche vraiment »

4)       Modification de la délibération n°203 concernant l’utilisation des équipements municipaux au profit de l’association Racing Tennis Club.

La valse hésitation de la majorité sur ce dossier continue… Après nous avoir expliqué en Juillet pourquoi il fallait municipaliser d’urgence, voila le flou « tennistique » ! On se serait rendu compte en mairie que cela allait devenir compliquer pour la compétition ou la classe Tennis, par exemple ? Les Elus de « Noisy Solidaire, à gauche vraiment » ont motivé leur refus de vote par la déclaration suivante, refus de vote d’autant plus justifié par les explications laborieuses données:

Monsieur le Maire,

C’est un dossier pour lequel nous attendons des explications plus circonstanciées.

En effet, quand en juillet dernier, vous nous avez demandé de nous prononcer sur le principe d’une école municipale de tennis, nous avons rappelé que la même situation avait été rencontrée lors du précédent mandat et que certains d’entre nous avaient suggéré la création d’un service municipal. A l’époque, en 2003, les vertus incontestables du cadre associatif avaient été votre seule réponse.

Le 24 juillet 2008, changement de ton, il fallait municipaliser sans attendre !

Et puis aujourd’hui, avec la délibération qui nous est proposée, délibération qui n’en est pas une tant son deuxième alinéa est plus que sommaire, nous naviguons totalement à vue.  De fait, nous avons un peu, beaucoup, pas passionnément, l’impression d’être pris pour des imbéciles…

Car enfin, en l’espace de trois mois, ce sont deux associations sportives, si l’on ajoute le club de musculation du Champy, qui se retrouvent sur la sellette sans que les explications ne soient convaincantes et avec une impression d’opacité fort désagréable.

Devant une telle situation, vous nous contraignez à refuser de voter un tel dossier…

                                                                                               Etienne DOUSSAIN

5)       Rapport d’activités de la Socaren (société d’économie mixte de la ville) pour l’exercice 2007.

Le rapport et le bilan 2007 de la Socaren est d’autant plus important que l’objet de la dite Socaren n’existe plus aujourd’hui. Les avis défavorables pour la DUP et la modification du POS à propos de la ZAC du Clos aux biches (Bas Heurts) ont modifié la donne, quoiqu’en dise le maire. Même si la réouverture du dossier est annoncée, celui de la ZAC du Clos d’Ambert aussi, il n’est pas possible de voter positivement ce rapport.

Après la déclaration ci-dessous, « Noisy Solidaire, à gauche vraiment » a voté contre.

Monsieur le Maire,

Comme de droit, vous demandez de nous prononcer sur le rapport d’activités 2007 de la Socaren.

Ce sera chose facile puisqu’en ce 2 octobre 2008, la société d’économie mixte de la ville n’a plus d’objet, si ce n’est celui de recevoir des versements de la ville comme celui qui est encore intervenu de façon étonnante lors de la décision budgétaire modificative du mois de juillet dernier… au titre d’une ZAC, celle du Clos aux Biches, qui n’existe pas par refus de DUP.

Loin de nous l’idée de contester l’outil que peut être une SEM. Par contre, il reste parfaitement possible de contester le bilan que cette dernière soumet à notre approbation pour la dernière période de son activité.

2007, c’était la fin de la ZAC du Clos Saint Vincent menée à son terme avec succès puisque la ville a recouvré de l’ordre de 3 millions d’euros. C’est un point positif incontestable pour le contribuable noiséen. Par contre, 2007, c’est aussi la continuité des acquisitions foncières, amiables certes, sur le site des Bas Heurts. C’est aussi les démolitions et un paysage quelque peu désolé pour les habitants de ce quartier en opposition au projet municipal.

Pourtant, personne, c’est le moins que l’on puisse dire, ignorait les demandes réitérées de reformuler le projet. Il a fallu attendre deux avis défavorables, l’un pour la DUP, l’autre pour la conformité avec le POS pour qu’enfin soit annoncé un retrait du projet dans l’état.

Or, puisque vous l’avez annoncé publiquement, la question de ce nouveau projet, idem pour le clos d’Ambert sur lequel nous reviendrons plus tard dans la soirée, en pose inévitablement une autre qui n’a reçu à ce jour aucun éclairage de votre part.

Est-ce la Socaren qui sera requise pour aménager et commercialiser la future ZAC nouvelle formule ? La réponse est sans aucun doute oui puisque cette dernière reçoit toujours, nous l’avons dit, un financement municipal.

C’est donc en quelque sorte une avance sur travaux à venir. Rien à voir avec une éventuelle fragilité structurelle ou conjoncturelle à venir, peut-être elle aussi ?

Nous voterons contre ce rapport, vous le savez, parce qu’il signifie pour partie que la majorité actuelle n’a pas renoncé réellement à son projet de ZAC dans ce secteur. Non pas qu’il soit irrecevable sur le principe mais surtout parce que la diminution de son ampleur et la transparence envers les acteurs de la ville, habitants, associations et élus, ne semblent toujours pas au rendez vous.

Nous aurions imaginé que le contexte vous inciterait à la prudence notamment en relisant le montant des garanties d’emprunt que la ville a accordé auprès de la Dexia, banque pour laquelle l’actualité se charge de faire les commentaires.

Nous y croyons encore, monsieur le Maire car nous ne demandons qu’à être rassuré sur vos intentions, intentions que de nombreux noiséens observent avec circonspection.

                                                                                                               Etienne DOUSSAIN                                               

6)       Acquisition amiable 104 avenue Médéric entre la ville et la société Montoit.

Abstention de « Noisy Solidaire, à gauche vraiment ». Les incertitudes concernant le périmètre d’étude dans ce quartier pèsent. Montoit cède à la ville un terrain contigu à la station service…

7)       Acquisition amiable entre les mêmes rue Victor Basch (maison des solidarités).

Abstention de « Noisy Solidaire, à gauche vraiment». Montoit cède un terrain à la ville…

8)       Approbation de la concertation préalable et création de la ZAC du Clos d’Ambert.

Coup de théâtre de dernière minute ou manœuvre de repli en raison d’une des conditions suspensives du protocole signé entre la ville, l’Etat et Epamarne, la partie de la délibération concernant la création de la ZAC est retirée de la séance et non soumise au vote.

En effet, nous annonce l’adjoint au maire à l’urbanisme, la date d’échéance du protocole est repoussée de six mois par accord des signataires. On comprend mieux quand on sait que le dit protocole prévoyait une date anniversaire pour le début des travaux en octobre !!! Cela étant, nous attendons la confirmation écrite de cet allongement de délai. Reste l’autre clause suspensive qui concerne les recours contre le Plan Local d’Urbanisme …

Les élus de « Noisy Solidaire, à gauche vraiment» avaient prévu une intervention circonstanciée. Dans la mesure, où le dossier ZAC a été retiré en séance, ils se sont contentés de voter contre le bilan de concertation préalable l’estimant insuffisante au regard des annonces électorales sur la démocratie participative, d’une part, et de l’ampleur de la ZAC envisagée, d’autre part.

9)       Réalisation d’une halle de marché pour les Richardets, déclaration d’utilité publique.

Comme pour les différents périmètres d’étude de la ville, les élus de « Noisy Solidaire, à gauche vraiment» ont manifesté leur perplexité, non pas sur l’idée de la halle a priori bienvenue, mais sur le traitement à venir de l’ensemble du quartier.

Abstention sur ce dossier et déclaration suivante :

Monsieur le maire,

Construire une halle de marché aux Richardets ? Nous sommes d’accord sur le principe. C’est un quartier longtemps délaissé qui mérite des améliorations significatives.

Pour autant, nous ne sommes pas convaincus par la méthode. Après l’instauration d’un périmètre d’étude du carrefour Péri-Médéric jusqu’à la cité de Hêtres, sans l’englober d’ailleurs, voila que se dessine une accélération du pôle commercial dont on sait finalement peu mis à part l’opération en cours autour du Supermarché.

Mais avant la DUP, que voulez vous faire ? Quel processus participatif a-t-on enclenché pour associer la population ? Nous n’en savons rien, si ce n’est qu’un projet, sans doute juste dans sa nécessité, sera plaqué sur le quartier sans que les noiséens soient informés des finalités globales du projet de valorisation du quartier, notamment celles qui passent par des expressions comme « la continuité du front bâti » ou « amélioration de l’entrée de ville » comme le prévoit le périmètre d’étude.

Les noiséens, et nous en sommes, ne demandent qu’à savoir….

Il est temps de changez de méthode, monsieur le Maire. Nous pouvons même réfléchir avec vous tant on sait qu’à plusieurs, notre intelligence devient infaillible, ou presque !

                                                                                                                  Etienne DOUSSAIN

10)   Création d’un périmètre d’étude sur le secteur « Louis Lumière »

Un nouveau périmètre d’étude qui logiquement, au moins du point de vue du maire, s’inscrit dans la continuité de la futur ZAC du Clos d’Ambert, du Champy et de la Butte Verte… Pour autant, faut-il encore « bétonner » un espace aussi important sans prendre le temps de réfléchir à d’autres alternatives, même en construisant des logements collectifs ? C’est la question qu’ont posée les Elus de « Noisy Solidaire, à gauche vraiment» et, ce d’autant plus que le foyer Aftam est dans cette enclave donc soumis à l’acceptation du dossier de l’Agence Nationale pour le Renouvellement Urbain. Comme il s’agit de démolition-reconstruction et que ce foyer est « diabolisé » depuis des mois, sinon des années, il y a lieu d’être prudent.

« Noisy Solidaire, à gauche vraiment» a voté contre ce périmètre d’étude dans l’état de sa présentation et a fait la déclaration constructive suivante :

Monsieur le Maire,

Effectivement comme le dit la délibération, «ce secteur peu bâti est stratégique en raison de sa localisation à proximité des équipements et services du Champy et de la Butte Verte, et du futur quartier du Clos d’Ambert ».

Faut-il pour autant un périmètre d’étude dont le seul motif serait « la réalisation d’un quartier d’habitation, etc. … ?

Décidemment, il faut vraiment finir la ville nouvelle de Marne la Vallée … et la moindre friche potentielle ne supporte pas d’être autre chose qu’un nouveau quartier…

Non pas qu’il ne faille pas construire, loin s’en faut, et nous n’ignorons pas que le périmètre proposé encadre de fait le foyer Aftam qui, si le dossier ANRU finit par aboutir, devrait être démoli pour être reconstruit.

Justement, Monsieur le Maire, pouvez nous dire où en est le dossier ANRU car, enfin, c’est l’acceptation de ce dernier qui va déterminer une bonne part de l’évolution de ce secteur ?

Cela étant, dossier ANRU ou pas, nous nous interrogeons sur la pertinence globale de l’objet de ce périmètre d’étude.

Il se trouve que ce dernier recèle un des rares endroits de Noisy où une activité d’horticulture subsiste ainsi qu’une ancienne ferme « à l’intérêt patrimonial certain » relève la note de présentation.

Nous nous demandions si, pour une fois, un périmètre d’étude ne pourrait pas faire l’objet d’une dimension nouvelle à Noisy, celle de protéger l’existant, voire de le valoriser.

Ne pourrions-nous pas prévoir d’emblée le maintien de l’activité d’horticulture en cœur de ville, de cette ferme ? Pourquoi pas le maintien et le développement d’une activité maraichère à vocation pédagogique, par exemple ?

Avec la vigne du Clos Saint Vincent, même si la dimension de cette dernière reste symbolique du passé de notre ville, il y aurait là une cohérence nouvelle à construire sans que cela ne contredise des projets d’aménagement complémentaires.

En tout cas, nous sommes favorables à ce que le projet d’un tel périmètre d’étude intègre clairement cette dimension. 

A ce titre, nous vous demandons de modifier la délibération de ce soir avant de la voter.

Dans l’hypothèse d’un refus que nous déplorerions, nous voterons contre l’instauration de ce périmètre dans la configuration proposée.

                                                                                                                  Etienne DOUSSAIN

Il va de soi que le maire a refusé cette proposition sans répondre à la question de l’ANRU. Il faut néanmoins lui rendre justice, ce n’est que beaucoup plus tard dans la soirée qu’il s’est rappelé de la question et a confirmé que le dossier ANRU était bloqué en raison de la politique restrictive du gouvernement Fillon. Si nous partageons l’analyse sur les effets négatifs de cette politique, cela ne signifie aucunement que nous partageons la vision du maire sur la densification urbaine et la difficile problématique du logement social à laquelle ses projets ne répondent pas sur le fond.

11)   Acquisition foncière rue du Caprice.

Acquisition amiable dans le cadre du projet dit de la Rive Charmante (port et logements collectifs) qui est de la responsabilité des parties…  A ce titre, les Elus de « Noisy Solidaire, à gauche vraiment» se sont abstenus.

12)   Approbation modification du Plu de Bry Sur Marne (Etienne Doussain absent de la salle du conseil)

La majorité souhaite un avis défavorable. Les Elus de « Noisy Solidaire, à gauche vraiment» n’ayant pas d’avis, l’abstention s’impose.

13)   Construction de l’Hôtel de Ville (mission complémentaire OPC).

Il est incontestable que la procédure d’acquisitions foncières sur le site de l’Hôtel de ville a laissé des traces douloureuses à plusieurs familles noiséennes. La     construction d’un parking, par dépit puisque le dossier de réalisation de la nouvelle mairie n’était pas bouclé a sans aucun doute ajouté de la colère et de l’amertume. Nous le regrettons. Cela étant, depuis 30 ans environ, plusieurs services municipaux sont installés dans des préfabriqués. Il existait sans doute des solutions alternatives mais la réalité d’aujourd’hui impose une décision sans équivoque. Le processus de modification du centre ville largement entamé ne rend pas contradictoire l’installation en centre ville d’un hôtel de ville aux fonctionnalités contemporaines.

C’est sur cette base que « Noisy Solidaire, à gauche vraiment» a voté pour cette mission spécifique dite Ordonnancement – Pilotage – Coordination.

14)   Convention OCAD3E (déchets électriques et électroniques)

Conformément aux nécessités d’un développement durable, plusieurs conventions de ce type existent pour les communes à propos des déchets spécifiques.

« Noisy Solidaire, à gauche vraiment» a voté pour

15)   Convention Corepile.

Idem pour les piles et accumulateur. « Noisy Solidaire, à gauche vraiment» a voté pour

16)   Avenant  au marché relatif aux travaux de requalification de la place du 11 novembre (retour en séance d’Etienne Doussain)

Marché complémentaire classique peu significatif sur le plan financier en raison d’imprévus.

« Noisy Solidaire, à gauche vraiment» a voté pour

17)   Attribution du marché « des horodateurs ».

Chacun a pu se rendre compte que, passé les élections municipales, le « marché » du stationnement payant avait retrouvé de la vigueur. Pas loin de 1000 parcmètres supplémentaires ! A croire que la société Vinci, nous l’avions dit lors de la délibération concernée, a besoin d’être soutenue activement …par les Noiséens !

La, il faut passer commande du matériel qui « fleurira » en centre ville et ailleurs !

« Noisy Solidaire, à gauche vraiment» a voté contre

18)   Réhabilitation de la villa Cathala.

Il était temps ! Acquise par la ville, il y a plusieurs années, il semble que le projet de la nouvelle mairie « booste » la rénovation de cette villa.  Future salle des mariages temporaire, quelques salles de réunion et bureaux dont la destination annoncée serait associative … Livraison juin 2009 ?

« Noisy Solidaire, à gauche vraiment» a voté pour

 

 

 

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2008 1 06 /10 /octobre /2008 01:00

19)       Travaux de gros entretien du patrimoine communal dont la toiture du gymnase des Yvris.

Une moins value sur travaux ! Ce n’est pas tous les jours alors « Noisy Solidaire, à gauche vraiment» a voté pour.

20)       Avenant Otis (2 ascenseurs, la Pergola et le groupe scolaire des Richardets).

Obligatoire d’assurer la maintenance donc, même si celui de la Pergola laisse un doute sur son utilité actuelle puisque la ginguette municipale ne semble pas avoir trouvé preneur, « Noisy Solidaire, à gauche vraiment» a voté pour.

21)       Aménagement d’une coque commerciale et de deux appartements, 176 rue Brossolette.

On peut, certes, discuter de la nécessité pour la ville d’avoir acquis autant de coques commerciales dans la dernière période et la question mérite d’être posée face aux difficultés rencontrées pour leur location.

Cela étant, ces tristes devantures vides, et en mauvaise état pour certaines, commandent de fait des travaux, ne serait ce que pour les rendre un peu plus attractives alors « Noisy Solidaire, à gauche vraiment» a voté pour.

22)       Avenant relatif au balayage des voies (plus précisément les couloirs d’accès au RER à partir du parking … géré par Vinci ?!).

Nous nous pensions, sans doute à tort que Vinci pouvait s’en occuper, alors les Elus de « Noisy Solidaire, à gauche vraiment» se sont abstenus.

23)       Retrait de la ville du SITOM 93 (traitement des ordures ménagères).

Il est incontestable de dire que le SITOM 93 n’a pas été en mesure de répondre aux exigences du traitement des ordures ménagères de notre ville. Cette carence de fait a conduit la ville à rechercher d’autres solutions, notamment en Seine et Marne, et moins onéreuses … On ne peut que regretter cette situation qui donne l’impression « que chacun se débrouille » sans pour autant poser avec la force suffisante la question du traitement des déchets ménagers en Ile de France et, sans doute, dans l’Est parisien. Si le SITOM, syndicat intercommunal de Seine Saint Denis, n’est pas parvenu à apporter de réponses satisfaisantes, c’est inquiétant.

Cette interrogation a conduit « Noisy Solidaire, à gauche vraiment» à s’abstenir.

24)       Convention avec la Société Lire (Tick’Art pour l’espace Michel Simon et le cinéma le Bijou).

Un ensemble de dispositions en faveur de la jeunesse et de la culture avec l’aide de la Région Ile de France, « Noisy Solidaire, à gauche vraiment» a voté pour.

25)       Convention d’adhésion à l’association Cinémas 93.

Un ensemble de dispositions en faveur du cinéma en Seine Saint Denis  et du Bijou avec le soutien de la Région Ile de France, du Conseil Général et de la Direction Régionale des Affaires Culturelles,  « Noisy Solidaire, à gauche vraiment» a voté pour.

26)        Garantie d’emprunts pour la  S.A HLM SOFILOGIS (quartier du Marnois)

Renégociation classique de prêts HLM en cours supposant une reconduction de la garantie municipale. En échange, un droit de réservation pour la ville de 8 logements sur 68 … C’est peu mais on prend ! « Noisy Solidaire, à gauche vraiment» a voté pour.

27)       Garantie d’emprunts pour la  S.A HLM Immobilière 3F (Clos Saint Vincent et allée de la Colline).

Idem renégociation classique de prêts HLM en cours supposant une reconduction de la garantie municipale. En échange, un droit de réservation pour la ville qui n’a pas été précisé, dommage mais « Noisy Solidaire, à gauche vraiment» a voté pour.

28)   Rapport relatif aux actions de développement social urbain.

Dossier bousculé par l’actualité puisque le gouvernement vient de modifier l’éligibilité des villes à ce dispositif. Ainsi Noisy le Grand en serait exclue en 2009 entrainant une perte de l’ordre de 862 000 euros (base 2007).

Nous partageons avec la majorité municipale le sentiment d’un mauvais coup en direction des communes, mauvais coup qui sera d’autant plus dur selon la richesse des collectivités concernées. Enfin, il est bon de se rappeler que ce sont des politiques d’état qui ont imposé la mise en œuvre d’une organisation urbaine qui aujourd’hui pose problème. La ville nouvelle et ses quartiers en souffrance sociale ne sont pas une création de Noisy le Grand. Il est donc normal que l’Etat participe à l’amélioration de cette organisation urbaine.

Les Elus de  « Noisy Solidaire, à gauche vraiment» a voté le rapport 2007.

29)   Subvention du Conseil Régional au titre de l’Animation Sociale des Quartiers et Sécurité.

Participation de la Région dans un dispositif d’actions réunissant Etat, Ville, Région et autres organismes. Les Elus de  « Noisy Solidaire, à gauche vraiment» ont a voté pour.

30)   Avenant à la convention de prestation de Service Unique.

Afin de mieux anticiper ses modes de calcul et de participation financière, la CAF demande des informations trimestrielles à la ville. « Noisy Solidaire, à gauche vraiment» a voté pour.

31)   Subvention exceptionnelle à l’association pour le Souvenir des Fusillés du Mont Valérien et d’Ile de France.

« Noisy Solidaire, à gauche vraiment» a voté pour.

32)   Subvention d’objectifs Club de Hand Ball de Noisy

« Noisy Solidaire, à gauche vraiment» a voté pour.

 Questions diverses à la demande de « Noisy Solidaire, à gauche vraiment».

Politique Tarifaire :

Monsieur le maire,

Vous avez été destinataire d’un courrier de l’Union locale FCPE, en date du 8 septembre, concernant la hausse des tarifs des centres de loisirs et de la restauration scolaire.

Cette hausse s’accompagne d’un nouveau mode de calcul du quotient familial ne prenant plus en compte certaines charges supportées par les familles comme le logement.

Dans un contexte économique difficile pour les français, la nouvelle politique tarifaire limite voire interdit l’usage de divers services municipaux pour un nombre important de familles noiséennes.

Nous souhaiterions savoir comment vous comptez répondre aux questions posées par la mise en place de ces nouveaux tarifs qui ne semblent pas répondre à la volonté de plus grande justice sociale que vous affichez ?

                                                                                                                                 Sylvie MONNIN

Réponse sans tarder de l’adjoint au maire en charge de l’enfance et néanmoins conseiller général, Vice président du Conseil Général : (pour résumer) …. C’est pour plus de justice sociale, la preuve, moi aussi, je paye plus cher !!! CQFD. De la protestation des familles, de la lettre de l’UL FCPE, nous ne saurons rien. Dommage de s’apercevoir après 13 ans de mandat, de 1995 à 2008, qu’il y avait un problème de justice sociale à Noisy le Grand. Ce qu’il y a d’étonnant, par ailleurs, c’est que les mêmes échos nous proviennent d’autres ville de Seine Saint Denis après avoir appliqué les barèmes de la CAF.

Décidemment, nous ne comprenons rien !

A propos de la montée de la pauvreté

Monsieur le Maire,

La grave dégradation de la situation nationale et internationale peut faire craindre sinon le pire mais sans aucun doute une aggravation très importante de la précarité et de la pauvreté.

Déjà, nous sommes tous informés des 40 000 chômeurs de plus en août dernier. Qu’en sera-t-il dans quelques mois alors que les plans de licenciement se succèdent ?

Comme vous, nous nous alertons de cette situation préoccupante qui ne peut pas ne pas toucher de nombreux noiséens, qu’ils soient titulaires d’un bail, propriétaires ou hébergés.

Face à cela, même si nous considérons que notre ville a la chance d’être plus riche que d’autres communes, nous savons bien qu’une commune ne peut pas, seule, se substituer à la nécessaire solidarité nationale. Par contre, elle y participe sans aucun doute, qu’elle reconnaisse ou non, par exemple, les personnes hébergées sur son territoire.

La montée de la misère et de la précarité commande que nous adaptions notre action sociale aux formes de cette même montée. C’est pourquoi, inquiets notamment par les différentes tarifications imposées aux familles hébergées à Noisy par nos services municipaux – cantine scolaire, par exemple – nous suggérons que vous preniez l’initiative d’une commission extra municipale en charge d’un tel dossier et force de proposition.

Cette commission pourrait utilement regrouper acteurs associatifs reconnus, élus et, pourquoi pas, personnes qualifiées, pour apporter un faisceau de réponses municipales basées sur le respect et la dignité des personnes sans pour autant nier les autres mécanismes de solidarité indispensables comme le département, l’État, voire l’action caritative.

Nous pourrions, sans doute, associer efficacement à une telle réflexion-action, des associations comme ATD Quart Monde, les Restau du Cœur, Réseau Éducation Sans frontières et bien d’autres comme Cultures et Solidarité, par exemple. Une telle initiative pourrait concrètement enrichir l’action de la ville et la prémunir de toute impression d’arbitraire qui survient inévitablement tant la misère révolte.

En ce qui concerne les Élus de Noisy Solidaire, Monsieur le Maire, si vous prenez la décision de créer une telle commission extra- municipale, nous vous confirmons par avance notre volonté d’y participer   

                                                                                                                  Etienne DOUSSAIN

 Là aussi, la réponse fût rapide, avant que le conseiller municipal ne termine son intervention, le maire lui coupait la parole en lui indiquant que c’était non ! Puis, toujours le même adjoint au maire et néanmoins toujours conseiller général et Vice président etc., expliquait sentencieusement le « baratin » habituel sur la misère du monde qu’il fallait avoir le courage, en somme, de regarder en face, même si c’est difficile et douloureux …

Là n’était pas la question puisqu’il s’agissait de la demande de création de commission extra municipale pour tenter d’apporter des solutions à la mesure de la ville au côté de la solidarité nationale indispensable. Ce qu’il y a de curieux toutefois, c’est cette propension à laisser croire que le problème des personnes hébergées n’est que celui des personnes étrangères. Pourquoi se focaliser, notamment, sur Noisy Résidence comme l’a fait notre orateur du moment ?

Décidemment, nous ne comprenons rien à rien !

Rendez vous au prochain conseil en novembre.

Les Elus de « Noisy Solidaire, à gauche vraiment».

Sylvie MONNIN, Etienne DOUSSAIN

Partager cet article
Repost0
4 octobre 2008 6 04 /10 /octobre /2008 18:57

En avant première de notre compte rendu à venir du dernier conseil municipal, il est bon, ou mauvais au choix, de revenir sur un incident qui a émaillé ce grand moment de démocratie locale.

Au cours des premiers instants, le silence s'installe dans la salle du conseil après la lecture de l'adjoint au maire concerné par une délibération de sa compétence. Vous me pardonnerez de ne plus me souvenir du contenu de cette dernière tant la suite est ahurissante.

Le maire, responsable de l'ordre du jour et des débats, se tait, le téléphone collé à l'oreille... Il est 19 h 45, voire 20 heures maximum, le conseil ayant débuté à 19 h 30.

Une grosse poignée de seconde, et c'est long une grosse poignée de seconde, s'écoule puis le maire, soudainement sans rapport avec l'ordre du jour, reprend la parole et explique qu'il vient d'avoir le commissaire de police au téléphone, que de graves incidents se déroulent entre "une bande de Tchétchènes et de Maliens" dans le quartier du Mont d'Est, et que les Tchétchènes viennent encore de Noisy Résidence et qu'il n'y a qu'Etienne Doussain pour s'en satisfaire (ou un verbe équivalent...) !

Devant une telle outrance, l'intéressé, votre serviteur comme dirait l'autre, demande immédiatement la parole s'estimant gravement mis en cause, d'autres conseillers de l'opposition réagissant aussi...., pas ceux de la majorité, par ailleurs, ce qui laisse pantois.

Mais que nenni, le maire refuse de lui donner la parole et le lui dit " je ne vous donne pas la parole" !

Ainsi va la démocratie noiséenne, il est donc possible de mettre en cause nommément un conseiller municipal dans le cadre de ses fonctions ... sans que ce dernier ne puisse répondre ... puisque le maire maitrise, c'est dans ses attributions, les débats et distribue la parole aux intervenants.

Heureusement, qu'il s'est trouvé, présent dans le public, un noiséen avisé, et surtout habitant du Mont d'Est, qui s'est empressé dans la foulée de l'indélicatesse de notre édile de retourner dans son quartier pour s'enquérir d'éventuels problèmes. Démarche citoyenne qui m'a permis, un peu plus tard dans la soirée en profitant d'une intervention autorisée sur un autre point de l'ordre du jour, de préciser à l'attention du conseil municipal que le Mont d'Est et le Pavé Neuf étaient totalement calmes. Que ce noiséen en soit encore remercié ..

Au delà du caractère diffamatoire du propos et de la grossiereté de la méthode, il est bon de s'arrêter sur la dite rixe. Il y a bien eu un affrontement entre des jeunes, certains d'origine malienne, sans doute français pour beaucoup, et d'autres d'origine tchétchènes ... mais il s'agissait de collégiens du collège Victor Hugo, selon le Parisien du jour, le tout vers 17 heures et durant 1/2 heures avant que la police ne les sépare... fait confirmé par plusieurs témoins...

Il a fallu donc près de 3 heures à Monsieur le maire dont près d'une 1/2 après le début du conseil municipal pour prévenir les conseillers de cette bagarre de gamins, si inadmissible doit-elle ? Pôvre de nous, le premier magistrat semble bien mal informer !

Ce constat en amène un autre : dernièrement, Michel Pajon, à l'occasion d'un drame sordide, a cru utile de mettre en doute le service rendu par Noisy Résidence au nom d'une insécurité grandissante. Les termes de la lettre qu'il a fait circuler dans le quartier du Mont d'Est sont tristement éclairants (cliquez sur les liens: pajon-noisy-r-sidence.pdf pajon-noisy-r-sidence.pdf 
 , prefet-pajon-1.pdf prefet-pajon-1.pdf prefet-pajon-2.pdf prefet-pajon-2.pdf pr-fet-pajon-3.pdf pr-fet-pajon-3.pdf  ).

Dans le même temps, il est peut-être possible de mieux comprendre le sens de l'attaque nominative dont j'ai été victime à la lecture de deux billets mis sur ce blog en leur temps (cliquez sur les liens  Du sordide à la diabolisation ?  , Voyage en Pajonie ordinaire, très, très ordinaire … ).

Plus encore quand on sait qu'au delà du conseiller municipal que je suis, d'autres ont réagi dont le PCF ( cliquez sur le lien cerises4.pdf Pour Noisy Résidence, le PCF a aussi réagi ... ) et qu'enfin, l'organisation qui gère Noisy Résidence se réserve de donner la suite qu'il convient.

Monsieur le Maire serait donc susceptible ?
 
C'est à vous de juger... En ce qui me concerne, mon intime conviction me fait penser qu'il ne s'agit pas de susceptibilité mais bien d'une vision du monde différente !

Désolé de vous infliger mes états d'âmes post conseil municipal ...

Etienne DOUSSAIN
Conseiller municipal "Noisy Solidaire, à gauche vraiment"

Partager cet article
Repost0
1 octobre 2008 3 01 /10 /octobre /2008 18:58
Ci-joint le lien pour l'ordre du jour du Conseil municipal du 02 octobre 2008, document public issu du site de la ville (pour vous en souvenir,la prochaine fois !).

odj-cm_2008-10-02.pdf odj-cm_2008-10-02.pdf
Partager cet article
Repost0
1 octobre 2008 3 01 /10 /octobre /2008 18:42
Nous mettons en ligne le courrier que l'Union Locale de la FCPE a adressé à M. le Député Maire, courrier qui témoigne de l'inquiétude bien compréhensible des familles en cette rentrée scolaire et par ces tristes temps de crise financière.

Même les élus de "Noisy Solidaire, à gauche vraiment" n'ont pas vu venir les conséquences de la modification des barèmes. A cet effet, le travail réalisé par l'UL FCPE est particulièrement bienvenu pour comprendre car il n'est jamais trop tard pour agir.

Ci dessous le lien pour le courrier de la FCPE et le lien avec le site de la FCPE qui vous éclairera avec ses simulations en ligne.

Tract_FCPE_tarifs0001-1-.pdf Tract_FCPE_tarifs0001-1-.pdf

  http://fcpe.nlg.free.fr/spip.php?article97


bonne lecture

On a le droit de voir rouge

Partager cet article
Repost0
28 septembre 2008 7 28 /09 /septembre /2008 21:28

Jeudi 2 octobre 2008 à partir de 19 heures, si vous ne savez pas quoi faire, si l'ordre du jour vous motive, si le programme du Bijou ne vous convient pas, ne vous privez pas, venez écouter les débats du conseil municipal.  C'est toujours un grand moment !

Au menu, le lancement officiel de la ZAC du Clos d'Ambert sans savoir si les recours contre le Plan Local d'Urbanisme ont été "purgés" et si le protocole d'accord signé avec Mme Boutin, grande prétresse du logement social s'il en est et ministre de son état, est encore valable ... Au menu, encore, la Socaren, le club de tennis avec une délibération étonnante, un peu de préemption, bien sur, une halle de marché aux Richardets, une villa Cathala à rénover,des dossiers techniques....

Rien que du plaisir, soyez nombreux, invités ou non par monsieur le maire, mais invités permanents car citoyens !

Et puis, cela nous fera tellement plaisir, à nous aussi, de voir d'autres visages, des visages nouveaux qui laissent à penser que la démocratie participative est en marche à Noisy le Grand ...

Allez un effort, allez Jeudi soir, on sort en ville !!!

Pour "Noisy Solidaire, à gauche vraiment", la liste  de gauche privée de parole par une autre dite gauche (!) (seulement dans Noisy Magazine, rassurez vous ...).

Etienne DOUSSAIN

Conseiller municipal

Partager cet article
Repost0
21 septembre 2008 7 21 /09 /septembre /2008 20:50

Une petite affichette pour un débat majeur ...

Peu importe le support, l'important, c'est le sujet de la réunion publique à laquelle invite les Verts de Noisy le Grand.

Qu'on se le dise dans notre bonne ville, le débat public sur l'eau en Ile de France est ouvert depuis plusieurs mois et l'intiative d'une réunion publique sur ce sujet est une bonne chose à la veille de choix importants pour la gestion du Sedif (voir nos informations précédentes Un grand service public de l'eau ... ça vous dit ? ou Elus de Noisy le Grand au Sedif, que faites vous ? ).

Pour nous, c'est banco. Il faut débattre et obtenir une gestion moderne de l'eau, bien commun s'il en est et enjeu fondamental dans le monde entier.

C'est avec satisfaction que nous relayons cet appel à débat.

                                     Mercredi 24 septembre 2008
                                                    20 heures
                                          Salle Gerard Philippe
                                              à Noisy le Grand
                                         Avec Jean Luc TOULY 
                                           Président de l'ACME
                       (association pour le contrat mondial de l'eau)

On a le droit de voir rouge 

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2008 4 18 /09 /septembre /2008 14:41
Un peu d'infos noiséenne ne nous ferait pas de mal. C'est vrai enfin, le nouveau Conseil municipal a élu ses représentants au SEDIF, il y a maintenant pratiquement 4 mois, et sur un sujet aussi important, aucune information ne transpire. Rien dans Noisy Propagande, rien sur le site de la ville ... Mais que vont faire nos représentants au SEDIF ? Vont-ils voter Veolia ? Vont-ils s'engager vers la création d'un grand service public de l'eau en Ile de France ? Allons nous participer à un grand moment de démocratie participative avec débat public et, pourquoi pas, un référendum d'initiative locale sur le sujet ?  On y croit et nous sommes impatients et attentifs !   On a le droit de voir rouge

Gestion de l’eau en Ile-de-France : la bagarre fait rage

L’avenir du plus important syndicat des eaux français et européen, le Sedif, qui dessert plus de 4 millions de Franciliens, doit se décider dans les tous prochains mois. A l’approche d’une échéance décisive, les positions des différents protagonistes se radicalisent. Veolia, titulaire du contrat depuis 1923, se démène pour ne pas le perdre. M. André Santini, actuel secrétaire d’état à la Fonction publique, qui dirige le syndicat d’une main de fer depuis 24 ans, déploie les grands moyens pour faire pièce aux accusations de l’organisation de consommateurs Que-Choisir, qui a dénoncé à trois reprises depuis 2006 les profits abusifs que retire la multinationale française de cette rente de situation colossale. Et vaincre l’opposition de gauche qui a émergé au sein même du Sedif, qui souhaite que sa gestion redevienne pleinement publique le 1er janvier 2011. Elus, associations et usagers se mobilisent derechef.

Etat des lieux.

Lire la suite :http://www.eauxglacees.com/Gestion-de-l-eau-en-Ile-de-France?var_mode=calcul

Partager cet article
Repost0