Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pourquoi ?

Le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" se veut être, à la fois, un espace de contribution au débat politique dans la ville, le canton, la circonscription et, à la fois, la marque de l'expression autonome de ce regroupement unitaire.
Seront mis en ligne nos comptes rendus du Conseil Municipal, des articles et les prises de position des organisations et des citoyen-nes qui participent à l'activité de NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT (Collectif Unitaire pour une Gauche Alternative - membre d'Ensemble -, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti Communiste Français, Parti de Gauche, militants de la France Insoumise).
Pourront être mis en ligne toutes contributions utiles au débat démocratique et à l'action politique dans notre ville, sous la responsabilité de leurs auteurs, bien entendu, et sous réserve du respect évident des Personnes.
Les propos diffamatoires, ceux mettant en cause la vie privé de chacun(e) ou les insultes ne sont pas recevables.
C'est avec un réel plaisir que seront relayées toutes les informations utiles à la ville, le canton ou la circonscription, utiles à la démocratie participative et utiles pour la construction d'une alternative politique qui change concrètement la vie ! 

Bon Blog
Pour "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !"

Etienne Doussain 

 

Recherche

Gardez le contact !

C'est avec un grand plaisir que nous vous accueillons sur le blog "On a le droit de voir rouge", le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" Si notre information vous convient, n'hésitez pas, afin d'être prévenu régulièrement de la parution de nouveaux articles :

à vous abonner

et à recommander ce lien à vos ami(e)s.

N'hésitez pas, enfin, à nous transmettre vos informations confirmées relatives à la vie démocratique de notre ville, celle de notre canton ... et plus largement si vous le souhaitez, pourvu que cet espace participe d'une politique alternative de gauche où chacun prend sa place, militants politiques, membres de partis ou non, syndicalistes, militants associatifs, citoyens !

Articles Récents

  • Mieux que les images, de la bonne lecture ...
    Conseil municipal du jeudi 18 novembre 2021 En guise d'introduction , on remerciera Mme le Maire de nous avoir informé qu'elle était malade, depuis au moins deux jours, suite à l'injection de la 3ème dose du vaccin ARN messager qu'elle avait reçue probablement....
  • La rage et l'humanité ...
    Billet de blog 25 nov. 2021 À l'indignation, monsieur Darmanin, a succédé la rage Au lendemain du drame qui a coûté la vie à 27 personnes dans la Manche, Michaël Neuman, directeur d'études au Centre de réflexion sur l'action et les savoir humanitaires...
  • Chasse aux sorcières noiséennes ...
    Il a fait son boulot, il est sanctionné ! Décidément, il ne fait pas bon avoir le souci de la qualité du travail et du Service Public à Noisy-le-Grand ! Malgré de nombreuses alertes, une lettre ouverte à Madame le Maire le 21 septembre, une manifestation...
  • Mieux vaut tard que jamais ...
    Conseil municipal jeudi 7 octobre 2021 Propos liminaire : NSAGV ne s'est pas exprimé depuis plusieurs semaines publiquement. Et pourtant, entre l'application d'un pass sanitaire aux vertus qui restent à démontrer, une campagne de vaccination décriée,...
  • Lettre ouverte à Madame Le Maire de Noisy le Grand du 20 septembre 2021 du Syndicat CGT des Territoriaux
    Cliquez sur le lien ci dessous https://nsagv.ouvaton.org/wp-content/uploads/2021/10/Tract-Territoriaux.pdf

Contact "Noisy Solidaire, à gauche vraiment !"

onaledroitdevoirrouge@orange.fr

2 juillet 2009 4 02 /07 /juillet /2009 12:00

Pour le Bois Saint Martin, c'est en ce moment qu'il faut se déplacer ...

Le lieu ?  La direction de l'Urbanisme à côté du commissariat en centre ville.

Quand ? Jusqu'au 17 juillet 2009... après il sera trop tard

Pourquoi ?

Parce que cette forêt est d'intérêt régional et que son ouverture au public doit se faire sous l'égide d'une seule entité, la Région Ile de France, sans confusion de compétence.
Ce ne peut être qu'une "affaire noiséenne", même si les noiséens, évidemment, doivent en profiter.

Parce qu'elle ne doit pas être un enjeu de territoire, même si sa plus grande surface est noiséenne.

Parce qu'enfin elle doit être protégée sans aucune ambiguïté, biotope en particulier, pour les générations futures et pour les Franciliens d'aujourd'hui.

On a le droit de voir rouge

Partager cet article
Repost0
25 juin 2009 4 25 /06 /juin /2009 21:58
Du monde, ce soir, sur le parvis de la mairie pour le dernier ou avant dernier conseil de l'année scolaire ...

La CGT, présente avec les assistantes maternelles qui se battent pour leur statut depuis longtemps déjà et pétitionnent; des militants du POI qui font signer une autre pétition unitaire PCF, NPA, CUGA, POI soutenue par les élus de "Noisy Solidaire, à gauche vraiment", pétition contre l'ouverture d'un jardin d'enfant privé par la ville, finalement pas si loin de la première pétition puisqu'il s'agit de service public ...
et des élus qui passent, un public partagé entre ceux qui soutiennent habituellement la majorité municipale et ceux qui, par réflexe citoyen, pensent qu'il faut se tenir informer ...mais qui n'en pensent pas moins...

Pendant ce temps là, la fête se prépare derrière le batiment pour la majorité et ses amis. Les merguez sont prêtes, le taboulé est dans les plats, etc... Pourtant le temps est à l'orage, le ciel se couvre, pourrait bien tonner !!!

19 h 30 ! C'est l'heure. Appel nominal, questions sur les deux derniers comptes rendus. Le premier, nous, on s'abstient. Le second, on vote contre, celui du Pavé Neuf dont on a déjà parlé ici.

A notre tentative de demande de parole pour une intervention liminaire, autrement dit avant que le conseil ne démarre son ordre du jour, refus catégorique du Député-Maire... Décidément, le score du PS aux européennes n'a pas entrainé de modification dans la façon de faire !

Devant ce refus nous invitant à attendre les questions diverses de fin de conseil, preuve s'il en est de l'espace du débat consenti,  nous nous levons et quittons la salle, refusant de sièger, ce qui, finalement, est conforme à notre déclaration.

Dommage, les élus, tous confondus, et le public n'entendront pas notre point de vue sur un fait d'actualité !

C'est comme ça à Noisy le Grand et, hélas, dans de trop nombreuses communes où le débat est corseté par les règles institutionnelles qui satisfont ceux qui ont le pouvoir...

Combien de temps ? C'est une autre question.

Alors, comme nous sentons de l'impatience chez nos lecteurs, et que, surtout, le sujet est grave, voici notre déclaration :

CONSEIL MUNICIPAL DU 25 JUIN 2009
 
Monsieur le Maire, Mesdames, Messieurs,

Nous avons pris connaissance de l’édition de Seine Saint Denis du journal Le Parisien du 24 juin 2009 et plus précisément des termes de l’article nous informant que vous aviez décidé d’aller devant le tribunal administratif afin de mettre en cause l’Etat.

Si on peut estimer que l’Etat manque à ses devoirs concernant l’accueil des « demandeurs d'asile et de bénéficiaires de l'aide sociale" au sein de la Résidence Hôtelière « Noisy Résidence » comme dans d'autres endroits dans le pays depuis 2004, nous ne partageons pas les conclusions que vous semblez en tirer en votre qualité de Député Maire.

Au moment où la ville de Noisy le Grand vient de financer deux grandes manifestations publiques festives, manifestations dont les coûts cumulés sont sans doute bien plus importants que ce que vous dénoncez - la fête de la Musique et la troisième édition des Festiv’eau -, nous ne pensons pas que l’image de la ville et de son quartier d’affaire ait pu souffrir de l’accueil de familles en situation de détresse sociale.
En terme de souffrance, nous pensons que ce sont les familles concernées qui paient le plus lourd tribut.

Nous croyons même que les capacités de la ville, ses marges budgétaires restent très importantes malgré la grave crise que traverse le pays. En témoigne ce soir le résultat du Compte Administratif 2008. Et, vous nous l’avez expliqué clairement lors du vote du budget 2009 en exprimant votre satisfaction à l’annonce de la réalisation des projets de la majorité municipale.

Vous le savez bien, Noisy le Grand a la chance de ne pas être pénalisée sur le plan de ses moyens financiers à la différence de trop nombreuses villes autour d’elle.

Cela étant dit, il n’est pas question pour nous de taire les difficultés. Que l’Etat se défausse sur les collectivités, nous en sommes convaincus mais cela nous autorise-t-il à mettre en cause une solidarité nécessaire ?
Faut-il pour autant faire un amalgame entre « demandeurs d'asile et bénéficiaires de l'aide sociale » et l’image de la ville et celle du quartier d’affaire du Mont d’Est ?
Fallait-il laisser le Parisien entretenir cette confusion inacceptable ?

Parce-que pour nous la solidarité a encore du sens, nous refusons totalement d’être associés à cette dénonciation dans les termes relatés par le Parisien.

Aussi, Monsieur le Maire, nous ne siègerons pas ce soir pour manifester notre désapprobation et nous vous demandons de faire mention de cette intervention dans le compte rendu du Conseil.

Les Elus de « Noisy Solidaire, à gauche vraiment »
Sylvie MONNIN
Etienne DOUSSAIN


Partager cet article
Repost0
25 juin 2009 4 25 /06 /juin /2009 08:08
Nous avons appris par le journal le Parisien (édition de Seine Saint Denis), hier, mercredi 24 juin, que M. le Maire de Noisy le Grand estait devant le tribunal administratif contre l'Etat en lui réclamant 601 189 euros de dommages et intérêts.

Les motifs ?
  • le coût de la scolarisation d'enfants accueillis dont les familles, bénéficiaires de l'aide sociale, "sont domiciliées à Noisy Résidence" pour un montant de 248 337 euros depuis 2004.
  • le manque à gagner de la ville qui ne peut recueillir la taxe de séjour "dont sont éxonérés demandeurs d'asile et bénéficiaires de l'aide sociale"; pour un montant de 264 070 euros.
  • Et enfin, l'atteinte à l'image de Noisy le Grand, en raison de l'implantation de cette résidence hôtelière "au bord du quartier d'affaires du Mont d'Est", pour un montant de 82 500 euros au titre du préjudice moral.
Toujours d'après le même journal, une seconde plainte aurait été déposée pour obtenir "le retrait de l'établissement de la liste des résidences de tourisme".

Nous ne ferons pas de commentaires aujourd'hui sur ce nouvel épisode juridique. Notons seulement que le même journal faisait état la semaine passée d'une information selon laquelle la Ministre Christine LAGARDE avait demandée qu'une instruction soit lancée pour savoir si Noisy Résidence pouvait conserver son statut de résidence hôtelière, en réponse sans doute à la demande du Député Maire PS de Noisy le Grand.

Que s'est-il passé depuis pour que Monsieur PAJON décide d'attaquer l'Etat ?  La confirmation du maintien du statut de Noisy Résidence ? S'agit-il seulement d'un moyen de pression ?

Ce qu'il y a de certain, c'est que les
"demandeurs d'asile et bénéficiaires de l'aide sociale" se trouvent au coeur d'une bien mauvaise polémique dont ils se seraient passés et qu'ils ne méritent pas.

Surtout quand on sait qu'au moins un courrier comme celui-ci avait été adressé à une famille accueillie, en son temps, par Noisy Résidence : Lettre-adjoint-au-maire.pdf Lettre-adjoint-au-maire.pdf

On se rend compte, pour le coup, que le statut de
"demandeurs d'asile et bénéficiaires de l'aide sociale" n'est pas une sinécure. Question d'image, en somme ...

On a le droit de voir rouge
Partager cet article
Repost0
21 juin 2009 7 21 /06 /juin /2009 23:19
Lorsque l'on consulte le site Web de la ville, on peut trouver depuis quelques jours une page qui informe de l'ouverture de la nouvelle enquête publique concernant l'acquisition du Bois Saint Martin par la Région Ile de France et la ville de Noisy le Grand. C'est en toute transparence que nous relayons cette information pour cette enquête qui durera du 17 juin au 17 juillet prochain.

On se rappelera utilement que cette nouvelle enquête fait suite à l'échec de la précédente et qu'entre temps un arrêté de protection du biotope a été pris par le Préfet de la Seine Saint Denis concernant, en particulier une partie du secteur des 67 hectares qu'envisage d'acquérir la mairie.

Nous n'ignorons pas, en outre, que les négociations ont été bon train entre la Région Ile de France et la ville de Noisy le Grand pour parvenir à un compromis acceptable pour les parties.
L'est-il pour autant ?

Nous n'ignorerons pas, non plus, qu'entre temps, échaudés sans doute par le résultat de l'enquête précédente, une association bien nommée "les amis du bois Saint Martin" a été créée par des noiséens sans aucun doute plus avisés que d'autres... si l'on en juge par le soutien dont cette dernière bénéficie en mairie. Mais, comme dirait l'autre, c'est de bonne guerre ! Ah bon, parce qu'il y a la guerre pour le Bois Saint Martin ?

Qu'il s'agisse des fêtes organisées en l'honneur du Bois Saint Martin pour lesquelles la ville n'a pas fait mystère de son soutien ou qu'il s'agisse de la dernière publication de cette association distribuée en ce moment par des militants dévoués dont des élus, semble-t-il, l'on voit bien que la cause de l'acquisition du Bois Saint Martin mobilise beaucoup ces derniers temps.

C'est tant mieux car finalement une association qui se bouge et qui se sent soutenue, c'est peut-être la démonstration concrète qu'il est possible d'en faire de même pour d'autres...
Du moins, on pourrait en rêver !

A moins que, à moins que .... à moins qu'une association comme celle là soit plus importante que d'autres. Et nous, pauvres benêts, qui ne comprenons toujours pas qu'une association plus utile qu'une autre, c'est une association qui sert les projets municipaux avant tout, ceux de la majorité au moins !

Mais foin de la critique facile ! Ce n'est pas parce que l'on voit un conseiller municipal distribuer dans sa propre boite à lettre, la mienne en l'occurrence, le prospectus de l'association du Bois Saint Martin qu'il faut y voir malice. Gardons loin de nous de mauvaises arrières pensées ...

Venons en plutôt à l'essentiel, le fameux Bois Saint Martin !  Le Conseil Régional d'Ile de France, via son agence des espaces verts, veut acquérir ce bois et le sanctuariser pour le sauvegarder à la fois pour les générations futures, pour préserver sa biodiversité et à la fois pour le rendre accessible au public ? Jusqu'à là, nous sommes pour...

La ville en veut un bout au prétexte que l'ensemble de ce bois se situe à plus de 90 % sur son territoire et pour y mener ses propres activités ? Nous émettons des doutes...

Pourquoi ? Mais simplement parce que même si un accord semble avoir été passé entre ville et région pour la gestion future de cet espace remarquable, nous pensons que la Région Ile de France a vocation a géré en totalité ce dernier sans interférence, tout en respectant la volonté des noiséens et ... des franciliens de pouvoir en profiter.

Qu'aurions nous dit pour la Haute Ile si le département  de la Seine Saint Denis avait décidé d'en "saucissonner" la gestion et l'utilisation ? Personne de Noisy à Neuilly sur Marne en passant par Gournay ne l'aurait accepté.

Et pour le bois Saint Martin, sous prétexte d'annonce électorale de longue date et de lobying intense, il devrait en être autrement ?  
Pas question. Tout d'abord parce que "chacun son métier" et parce que ce patrimoine, même si les noiséens doivent, bien entendu, pouvoir en bénéficier (on ne le répetera jamais assez), dépasse le seul cadre de notre ville.  Il est d'intérêt régional tout comme la Haute Ile l'est d'un point de vue départemental à ce jour.

On va nous dire "mais vous voulez priver les habitants de notre ville de ce qu'il doit leur appartenir". Avouez que par ces temps de développement durable et d'urgence écologique, la ficelle sera un peu grosse.
On ne peut d'un côté nous expliquer le bien fondé d'une protection du patrimoine et dans le même temps, tenter de convaincre les noiséens que cet espace est le leur sans dire clairement que les enjeux de sa protection, à la fois, les dépassent et, à la fois, qu'ils sont primordiaux pour l'avenir de leur propres enfants, et que pour tout cela, il vaut mieux qu'un seul opérateur soit aux manettes et assume la responsabilité !

Et de ce point de vue, nous le répétons, "chacun son métier". L'agence des espaces verts de la Région a une compétence que la ville n'aura jamais et il n'est pas utile de mettre en oeuvre une construction juridico-administrative grosse par avance de conflits d'intérêts, en particulier selon les aléas des majorités électorales locales ou territoriales.
D'autant plus, quand notre royal président à tous et toutes en remet une couche à propos d'une réforme des institutions régionales et départementales !

Le bois Saint Martin doit être "sanctuarisé" sous le couvert de la Région Ile de France en totalité. Dans le même temps, il doit être ouvert au public et, cela, sans aucune ambiguïté mais protéger et gérer par une seule entité.

C'est ce que nous dirons  et ce que nous vous invitons à dire au commissaire enquêteur avant le 17 juillet prochain. Non pas pour faire échec à la ville mais simplement par cohérence et par volonté que soit mise en oeuvre un cadre écologique pérenne dans de bonnes conditions sans interférence entre deux collectivités territoriales pour lesquelles les enjeux et les raisons ne sont pas de même nature.

Et que l'on ne nous dise pas que l'on joue contre notre camp ! Depuis 1995, l'absence de mise en valeur du terrain de la Grotte en bords de Marne démontre à lui seul que la ville a de quoi faire, notamment pour les petits noiséens. Chacun conviendra que Noisy Plage pendant 10 jours par an, c'est bien mais on doit pouvoir faire mieux en matière de protection de patrimoine!

Alors, désolé pour ce propos confus et alambiqué comme le pensent déjà sans doute des amis qui nous veulent du bien dans cette ville, mais pour nous, l'intérêt du Bois Saint Martin dépasse les contours de la ville de Noisy le Grand. Ce serait tout à son honneur de le dire.

Etienne DOUSSAIN
Conseiller municipal "Noisy Solidaire, à gauche vraiment"



 



Partager cet article
Repost0
15 juin 2009 1 15 /06 /juin /2009 20:30


Partager cet article
Repost0
15 juin 2009 1 15 /06 /juin /2009 17:25
Entre la fête des Cerises, dorénavant habituelle, des Bas Heurts, la manifestation parisienne et les Festiv'eau bi-annuel, nous savions que les heures allaient nous être comptées, ce samedi...

Avec l'aimable autorisation de notre photographe préféré et de la bibliothèque du mouvement social, quelques photos ... dans un désordre volontaire...

Chacun(e) fera son choix !


 


   
 

 
   Et le tout, avec d'autres, dans un nouvel album ...

   


 


Partager cet article
Repost0
10 juin 2009 3 10 /06 /juin /2009 22:40
Faute d'avoir obtenu - cela viendra peut-être - les résultats par bureaux, il faut bien reconnaître que les résultats du vote pour les députés européens, dimanche dernier, ont donné lieu à surprises dans notre bonne ville. Bonnes ou mauvaises, d'ailleurs, c'est selon l'humeur de chacun(e) !

Il nous a semblé à ce propos que certain(e)s étaient de plus méchante humeur que d'autres jours. D'autres - la première rançon du succès, sans doute - semblaient plus courtisés, voire plus observés que d'habitude.

Faut dire que passer devant le Parti Socialiste à Noisy le Grand, cela ne s'était pas vu depuis quelques années. De fait, on pourrait mieux comprendre que l'UMP et les Verts puissent, chacun pour ses raisons, se flatter d'avoir creusé l'écart avec le Parti du maire.

Il est vrai que l'UMP à 23,75% des suffrages exprimés, c'est beaucoup plus que les 16,73%  des socialistes noiséens ! Pensez donc, 7 points d'écart, on en connait qui doivent réver trop fort comme disait le regretté Bashung.

Pour les Verts, l'effet reste plus modeste - presque 3,5 points quand même - , certes mais on peut se surprendre à penser, après tout que les conditions ne sont plus tout à fait les mêmes et qu'à défaut de subir le poids majoritaire antérieur, il y a peut-être moyen de renégocier les équilibres du moments.
Qui sait ? Les Régionales arrivent et d'aucun (un conseiller vert de Paris le disait crûment dès dimanche soir) pense que la tête de liste de la prochaine échéance en Ile de France pourrait être méritée... Et la secrétaire nationale des Verts ne dit-elle pas qu'il pourrait y avoir des listes autonomes ... Qui sait ? Qui sait ?

Que se passera-t-il pour les cantonales en Seine Saint Denis ? Notre conseiller général préféré aurait-il du souci à se faire ? Pour nous, cela tombe bien, nous sommes pour la rotation des mandats - pas plus de deux fois de suite - et contre le cumul ! Alors, en fait les soucis du futur conseiller général sortant, ce n'est pas vraiment notre problème ! C'est vraiment les siens ...

C'est vrai quoi ! L'accord en politique, c'est avant tout  l'état du rapport des forces et ... là, il vient de changer brutalement avec la réalité des suffrages exprimés dans tout le pays. Cela étant, ne rêvons pas, nous non plus, il y a parfois des accords d'hier qui dictent les conduites de demain !

Cela étant, personne ne peut faire comme si les Verts n'avaient obtenus qu'une victoire conjoncturelle sans lendemain. La poussée est incontestable partout en France même si la question "que fait-on d'une telle victoire" reste difficile à appréhender tant les écarts entre un Dany dit le Rouge, José Bové, Eva Joly ou l'ancien conseiller de Nicolas Hulot sont réels ...

Même si l'abstention massive - 59 % dans le pays  et près de 65 % à Noisy le Grand - relativise le résultat global et témoigne sans contestation, là non plus, non pas du désintérêt de la politique mais bien plus de la déception de la politique, il n'empêche que cette dernière touche toutes les formations politiques nationales et, qu'à ce titre, ceux qui font le meilleur score ont réellement gagné.

Bref, nous entrons dans une zone de turbulence car il n'y a pas de raison qu'il n'y ait pas quelques esprits chagrins qui finissent par dire, forts d'une nouvelle légitimité respectable, que les règles du jeu ont changé.

Chiche ! On fait comment pour les futurs éco-quartiers ? On accepte les projets comme la majorité de la majorité en a décidé ou on les revisite ? On densifie la ville comme Mireille Ferry le préconise en sa qualité de vice présidente Verte de la Région ou on prend le temps de faire du développement durable autrement en se disant que les Verts, justement, prétendent faire de la politique autrement ?

A moins, que le pragmatisme, certains le pensent, ne l'emporte dans le faire immédiat, dans le court terme... au quel cas, il est même possible d'imaginer que certains puissent croire à des accords avec une partie de la droite, devenue championne de l'écologie ces temps-ci, le Grenelle de l'environnement et la charte de Nicola Hulot étant passés par là.

On attend de voir !  Par contre, pas possible de faire l'impasse sur les résultats électoraux de la Gauche du Non au traité constitutionnel ...
Bravo, Mesdames, Messieurs, la réussite est au rendez vous ! 4,59 % pour le NPA, tout seul comme un grand, 6,18% pour le Front de Gauche avec le PCF, le Parti de Gauche et la Gauche Unitaire et 1,14% pour Lutte Ouvrière, fidèle à son isolement "magnifique"...

Tout cela pour dire qu'une bonne dynamique unitaire aurait sans doute confirmée le sondage commandé par le Parti Gauche en septembre qui estimait possible d'atteindre, dans l'unité, 15% des suffrages exprimés...
Bravo, donc, même si des accords entre partis ne règlent pas tout, pour dire qu'une occasion a été encore loupée, que cela commence à faire beaucoup et que cela suffit car le mouvement social, le pays ont un besoin urgent de succès politique ! Et le succès politique, ce n'est pas seulement le nombre d'élus, c'est surtout, encore et encore, les victoires et les progrès sociaux qu'il permet. Alors, cela urge !

Un peu de science fiction ... Les Verts à 15% à Noisy le Grand, la Gauche du Non entre 12 et 15% ... et un PS noiséen à 16,73%, avouons que cela aurait eu de la gueule... Non ?

Et puis, le Modem n'aurait sans doute pas fait mieux que ce à quoi les électeurs l'ont bien logiquement confiné, soit 8% et des poussières... Le sauveur suprème, ça lasse !

Avouons encore que l'UMP n'aurait pas pu dire aussi facilement "on a gagné donc on continue" comme l'a fait le 1er ministre Fillon dès dimanche soir !

Avouons que cela n'aurait pas fait de mal, mais alors vraiment pas, dans une Europe qui se droitise plus plus et où l'extrème droite parade dangeureusement. Car même, si Le Pen et ses sbires, de de Villiers à Dieudonné, ne culminent qu'à moins de 10% à Noisy le Grand (5,16% + 2,54% + 1,80%), il reste "fécond le ventre de la bête immonde".

C'est encore trop, surtout quand le discours sécuritaire dévient prégnant comme seule réponse à la crise économique et sociale et que Noisy le Grand n'en est pas épargnée comme en font la preuve vidéosurveillance, opérations coups de poings de la police, réclamée régulièrement par la ville, alliée de circonstance avec Mme Alliot-Marie, ministre de l'Intérieur du Président Sarkozy, grand chantre du même discours...

Wait and see ... Il parait qu'au Parti Socialiste, on s'est donné six mois pour faire autrement ... Par contre, c'est bien réel et tout de suite, ce gouvernement et sa majorité ne relachent pas la pression. Ne s'est-il pas trouvé ces derniers jours, un peu plus de 80 députés UMP (une paille, en somme !!!) pour déposer un projet de loi pour casser la fonction publique territoriale en proposant de remplacer le statut par des contrats de droit privé ?  Nous en reparlerons ! Vous verrez ...

Nous sommes dans le dur. C'est bien pour cela que lorsque l'on voit la facilité avec laquelle des élus de "gauche" sont capables de justifier les délégations de service public, hier la restauration scolaire, aujourd'hui le stationnement, demain, l'accueil en jardin d'éveil des enfants de 2 à 3 ans, on ne s'étonne pas du résultat de dimanche pour le ..... PS noiséen, le même qui refuse tout dialogue avec celles et ceux qui ne partagent pas sa vision de Noisy ... le Great et les traitent comme des adversaires!


Etienne DOUSSAIN
Conseiller municipal " Noisy Solidaire, à gauche vraiment"









Partager cet article
Repost0
8 juin 2009 1 08 /06 /juin /2009 11:06
Le prochain week end s'annonce particulièrement dense, le samedi en particulier.
Entre la fête de Cerises, fête de proximité et de bon voisinage s'il en est, la manifestation parisienne à l'appel de toutes les organisations syndicales et ... les Festiv'eaux en centre ville, il va falloir choisir au mieux.

Pour nous, ce qu'il y a de certain, c'est que nous passerons un moment à la fête des Bas Heurts, n'en déplaise aux grincheux qui ont cru utile de s'en prendre aux affichettes et autres supports de l'association des habitants de ce quartier.














 











Dans le même temps (ou à peu près ...), comment ne pas participer à la grande manifestation qui va se dérouler sur le pavé parisien ?
On peut même penser (ou souhaiter) que de nombreux abstentionnistes du 7 juin se rattraperont ce jour là pour exprimer à la fois, leur insatisfaction devant les mesures contre la crise et à la fois, dire qu'il faut une autre politique dans ce pays et cette Europe.

Nous y reviendrons prochainement, car les 34% de suffrages valablement exprimés lors du dernier scrutin ne rassurent personne à Noisy le Grand. Après, que l'on soit content du résultat des uns ou des autres, cela importe peu puisque près de 65% des électeurs de notre ville n'ont pas jugé utile de se déplacer.

Si l'on se souvient des 50% d'abstentionnistes du 1er tour des municipales, puis des 49 % du second tour, ce n'est pas la joie pour les formations politiques dans notre ville notamment et cela n'autorise personne à dire qu'il va continuer comme avant, recomposition politique ou pas, d'ailleurs !

En attendant, faisons la fête et merci aux habitants des Bas Heurts de leur ténacité.
 
Partager cet article
Repost0
1 juin 2009 1 01 /06 /juin /2009 15:30

Ces derniers jours, circule dans notre bonne ville, une édition spéciale de Noisy Magazine à propos du conseil municipal du 15 mai et le vote d'un voeu intitulé "Pour une mobilisation de l'Etat au Pavé Neuf".

Si le sujet n'était pas sérieux, on se serait amusé de la petite mise en scène de la page numéro 3 de cette édition spéciale...

Seulement, voilà, la petite mise en scène est révélatrice d'un climat politique dans notre ville.

Nous savions, depuis le vote du règlement intérieur du conseil municipal au moins, que la majorité municipale n'aurait de cesse que de veiller à ce que les élus de "Noisy Solidaire, à gauche vraiment" ne bénéficient pas d'une expression publique dans la presse de la ville.

Le refus, approuvé par tous les élus du PS, des Verts en passant par ceux du MRC,  d'abaisser le seuil pour la constitution d'un groupe politique, a été le petit tour de passe - passe, tout petit tour entre nous soit dit, pour tenter d'éliminer une expression politique différente.
Que la liste "Noisy Solidaire, à gauche vraiment" puisse recueillir un peu plus de 11% des suffrages exprimées lors du dernier scrutin n'est pas le problème démocratique de la majorité.
Que cette même liste soit l'expression de trois formations ou association politiques, en l'occurrence le PCF, le NPA et le CUGA, membre de la Fédération, nouvelle organisation reconnue, n'est pas non plus le cadet des soucis de la même majorité.

Alors pourquoi se gêner à l'occasion du vote de ce voeu ? C'est ainsi que nous apprenons par une phrase énigmatique que les élus de "Noisy Solidaire, à gauche vraiment" après avoir annoncé qu'ils ne voteraient pas pour ce voeu ont finalement décidé de ne pas prendre part au vote...  Mais, enfin, annoncer publiquement que l'on ne votera pas un texte et ne pas prendre part au vote, c'est plutôt cohérent... Non ?

Monsieur le directeur de la publication nous avait déjà habitués aux fameux NDLR affligés à l'ancienne opposition. Voila, maintenant qu'il a besoin de préciser le refus de vote de "Noisy Solidaire, à gauche vraiment" ... Il fallait visiblement dire quelque chose devant l'absence de l'unanimité puisque si "les élus ont apporté massivement leur soutien au député-maire sur ce texte", il s'en est trouvé deux qui ont estimé, avec l'approbation, s'il vous plait, des formations qu'ils représentent, que la question posée n'était pas d'apporter un soutien massif au député-maire !

Que penser, en outre, de la grossièreté qui consiste à ne pas mettre de photo, au moins de la tête de liste de "Noisy Solidaire, à gauche vraiment, aux côtés de celle de tous les représentants des formations qui se sont exprimées ce soir là ?

Rien ... Si ce n'est que l'importance du voeu débattu méritait mieux que ce genre de petite mesquinerie. Mais ce n'est si grave quand on sait que la position des élus de "Noisy Solidaire, à gauche vraiment" a été qualifiée de "lâcheté" par le même député-maire... Un sens aigu du respect de la parole démocratique d'autrui, en quelque sorte ! (cf. notre compte rendu du conseil du 15 mai avec notre déclaration en cliquant sur le lien : C'est tout frais, cela vient de sortir... ).

Cela étant dit, nous ne regrettons pas notre refus de participer à ce vote dont la "dramatisation " volontaire a trouvé sa réponse avec, quelques jours plus tard, une intervention massive de la police, accompagnée d'une compagnie de CRS dans le quartier du Pavé Neuf.

Il n'est pas certain que de telles opérations "coups de poing" soient propices à restaurer la confiance ! Elles sont loin de la police de proximité, de la prévention et du soutien aux associations qui oeuvrent sur le terrain ...

Après la vidéo-surveillance imputée pour partie sur les crédits du Fond Interministériel de Prévention de la Délinquance, la majorité municipale aurait-elle trouvé une nouvelle alliée avec Madame ALLIOT-MARIE ? Serait-elle confortée par le dernier discours sécuritaire du Président Nicolas SARKOZY ?

Quand à nous, nous maintenons et ne retirons pas une virgule de notre déclaration.

Etienne DOUSSAIN
Sylive MONNIN
Conseillers municipaux "Noisy Solidaire, à gauche vraiment"
 

Partager cet article
Repost0
30 mai 2009 6 30 /05 /mai /2009 23:14



Non à l’OQTF de M. Armando Goncalves Semedo habitant de Noisy le Grand
 

 

Monsieur Armando Goncalves Semedo a quitté le Cap Vert en 2000 pour rejoindre le Portugal où il épouse en 2004 Madame Véra Semedo, née dans ce pays. Ils décident en 2005 de s'installer en France pour assurer un meilleur avenir à leurs enfants nés pour l'ainé en 2004 au Portugal, pour la cadette en France en 2006.

En 2006, Monsieur Armando Goncalves Semedo essaie sans succès de régulariser sa situation, demande réitérée en 2008. Monsieur Armando Goncalves a reçu en réponse le 13 mai 2009 une OQTF (obligation de quitter le territoire français) au motif du manque de revenus de la famille. Or, cette situation est provisoire : Madame Semedo qui a cessé de travailler momentanément pour s'occuper de sa fille se consacre activement à la recherche d'un emploi dans le cadre de la mission d'insertion de Noisy-Le-Grand, commune où réside la famille .Elle a suivi des stages de formation, cours de français et a prochainement un rendez-vous qui pourrait déboucher sur un emploi de caissière, fonction qu'elle a déjà occupée.

L'OQTF qui pèse sur Monsieur Armando Goncalves Semedo prend donc argument d'une situation momentanée et plonge cette famille dans le plus grand désarroi. Les enfants sont scolarisés à Noisy-Le-Grand et grandissent dans un cadre familial harmonieux.

Nous demandons donc, dans le cadre du droit à UNE VIE PRIVEE ET FAMILIALE et aussi parce qu'il est marié à une ressortissante européenne la régularisation de Monsieur Armando Goncalves Semedo


Ci-dessous lien pour signer en ligne la pétition pour Armando Goncalves Semedo, habitant de Noisy-le-Grand, menacé par une OQTF

 

http://www.educationsansfrontieres.org/article20175.html


Partager cet article
Repost0