Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pourquoi ?

Le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" se veut être, à la fois, un espace de contribution au débat politique dans la ville, le canton, la circonscription et, à la fois, la marque de l'expression autonome de ce regroupement unitaire.
Seront mis en ligne nos comptes rendus du Conseil Municipal, des articles et les prises de position des organisations et des citoyen-nes qui participent à l'activité de NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT (Collectif Unitaire pour une Gauche Alternative - membre d'Ensemble -, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti Communiste Français, Parti de Gauche, militants de la France Insoumise).
Pourront être mis en ligne toutes contributions utiles au débat démocratique et à l'action politique dans notre ville, sous la responsabilité de leurs auteurs, bien entendu, et sous réserve du respect évident des Personnes.
Les propos diffamatoires, ceux mettant en cause la vie privé de chacun(e) ou les insultes ne sont pas recevables.
C'est avec un réel plaisir que seront relayées toutes les informations utiles à la ville, le canton ou la circonscription, utiles à la démocratie participative et utiles pour la construction d'une alternative politique qui change concrètement la vie ! 

Bon Blog
Pour "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !"

Etienne Doussain 

 

Recherche

Gardez le contact !

C'est avec un grand plaisir que nous vous accueillons sur le blog "On a le droit de voir rouge", le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" Si notre information vous convient, n'hésitez pas, afin d'être prévenu régulièrement de la parution de nouveaux articles :

à vous abonner

et à recommander ce lien à vos ami(e)s.

N'hésitez pas, enfin, à nous transmettre vos informations confirmées relatives à la vie démocratique de notre ville, celle de notre canton ... et plus largement si vous le souhaitez, pourvu que cet espace participe d'une politique alternative de gauche où chacun prend sa place, militants politiques, membres de partis ou non, syndicalistes, militants associatifs, citoyens !

Articles Récents

  • Mieux que les images, de la bonne lecture ...
    Conseil municipal du jeudi 18 novembre 2021 En guise d'introduction , on remerciera Mme le Maire de nous avoir informé qu'elle était malade, depuis au moins deux jours, suite à l'injection de la 3ème dose du vaccin ARN messager qu'elle avait reçue probablement....
  • La rage et l'humanité ...
    Billet de blog 25 nov. 2021 À l'indignation, monsieur Darmanin, a succédé la rage Au lendemain du drame qui a coûté la vie à 27 personnes dans la Manche, Michaël Neuman, directeur d'études au Centre de réflexion sur l'action et les savoir humanitaires...
  • Chasse aux sorcières noiséennes ...
    Il a fait son boulot, il est sanctionné ! Décidément, il ne fait pas bon avoir le souci de la qualité du travail et du Service Public à Noisy-le-Grand ! Malgré de nombreuses alertes, une lettre ouverte à Madame le Maire le 21 septembre, une manifestation...
  • Mieux vaut tard que jamais ...
    Conseil municipal jeudi 7 octobre 2021 Propos liminaire : NSAGV ne s'est pas exprimé depuis plusieurs semaines publiquement. Et pourtant, entre l'application d'un pass sanitaire aux vertus qui restent à démontrer, une campagne de vaccination décriée,...
  • Lettre ouverte à Madame Le Maire de Noisy le Grand du 20 septembre 2021 du Syndicat CGT des Territoriaux
    Cliquez sur le lien ci dessous https://nsagv.ouvaton.org/wp-content/uploads/2021/10/Tract-Territoriaux.pdf

Contact "Noisy Solidaire, à gauche vraiment !"

onaledroitdevoirrouge@orange.fr

10 février 2010 3 10 /02 /février /2010 16:21
Appel-AG-de-ville-du-15-fevrier-2010.jpg
Partager cet article
Repost0
5 février 2010 5 05 /02 /février /2010 16:00

Information à l’attention des enseignants,

des parents d’élèves et des élèves de Noisy le Grand

 

Afin de prolonger les mobilisations des établissements Noiséens du second degré et de les étendre sur l'ensemble des écoles, collèges et lycées, une assemblée générale des enseignants de la ville, ouverte à tous les établissements publics de la commune se tiendra prochainement.

 

Les délégations d'élèves ou de parents d'élèves représentant les écoles-collèges-lycées noiséens qui veulent participer, seront les bienvenues

 

tract-ag-de-ville-noisy.jpg

Partager cet article
Repost0
2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 20:00
Cela fait plusieurs années, maintenant, que la ville de Noisy le Grand est devenue propriétaire du Fort dit de Villiers. 93 Fort de villiers entrée couleurWEBLes activités qui se déroulaient dans ce lieu ont cessé. Aujourd'hui, le Fort est fermé et nous ignorons son devenir. Au dela de la légitime question patrimoniale, même s'il s'agit d'un ouvrage militaire (qui vaut bien pourtant la villa Cathala ou une ancienne ferme), nous aimerions bien savoir ce que la majorité municipale compte faire, un jour, de ce site ... Peut-être un débat en perspective pour le conseil de quartier de cette partie de la ville ?

C'est aussi le combat de l'association qui nous a transmis ce texte que nous portons bien volontiers à votre connaissance.

On a le droit de voir rouge

Bonsoir,

Beaucoup d'entre vous nous ont demandé un article sur le fort De Villiers Propriété de Noisy le Grand.
Aujourd'hui avec le soutien de tous nos amis du Patrimoine, de l'Environnement, de l'Histoire, de la Culture, de la Vie Sociale du Fort de Villiers, nous souhaitons que nos articles soient diffusés le plus largement possible.

Dans ce but nous vous demandons de bien vouloir mettre si possible ce texte sur vos blogs.

La visite de notre site : http://www.asfv.eu  vous permet de vous informer sur son passé, son présent et son avenir.

Très cordialement

Le Président de l'ASFV

 

La protection de l’environnement est une bien vaste expression …


Qui eut cru qu’un Fort militaire pourrait faire partie d’Espaces verts ?


Et pourtant, il suffit d’observer par exemple le Fort de Villiers pour constater qu’il est recouvert  de toute une végétation au sein de laquelle des réseaux trophiques intéressants se sont constitués.


Le Fort de Villiers appartient à la Ville de Noisy-le-Grand. Sa superficie actuelle est de 4 ha. Il est définitivement  clos et fermé au public depuis décembre 2009 où des grilles de sécurités ont été posées pour en sécuriser l’accès. La passerelle provisoire d’accès ayant été enlevée. La lecture de nos informations, histoire, vidéos sur notre site : http://www.asfv.eu vous guideront pour mieux le connaître.Plancarte01.JPG


Ce fort, comme tous ceux de sa génération (1870) et type Séré de Rivière, a été enterré sous trois mètres de terre pour amortir les obus. Si, au début de son existence cela se manifestait par de buttes où ne s’installait dans un premier temps qu’une strate herbacée (Photo carte postale N°1), avec le temps, la progression habituelle s’est faite : une strate arborescente puis une arborée se sont mises en place.

Aujourd’hui,  il a été relevé au sein de cet espace devenu « vert » de nombreuses espèces végétales typiques locales avec développement d’une faune plus ou moins discrète. Quant aux douves qui entourent le Fort elles présentent la flore et la faune typique des milieux stagnants.

Ainsi, petits et moyens mammifères (insectivores telles la musaraigne ou la taupe voire même des oreillards, rongeurs divers, renards) et Oiseaux (toutes sortes de mésanges, pinsons, pics, sitelle, etc.) cohabitent avec de nombreux amphibiens, lacertiliens, multitude d’espèces d’insectes, arachnides et autres arthropodes terrestres comme aquatiques.

Ils ont tissé avec le temps des réseaux trophiques qu’il convient de protéger comme dans tout espace vert classique.

L’abondance des feuillus est un puits de capture du CO2 tant récrié et, également,  une source d’Oxygène tant apprécié : les feuilles en effet par leur chimie photosynthétique diurne, capturent du CO2 et produisent de l’Oxygène. Ce dernier est évidemment consommé en priorité par les cellules végétales pour leur propre respiration mais la production est supérieure à cette utilisation, le surplus est alors libéré de jour dans l’atmosphère et participe au maintien de l’Oxygène dans cette dernière  pour assurer la respiration de tous, de jour comme de nuit… Etre près d’une telle « usine » ne peut être que favorable à la qualité d’oxygénation de l’air d’une Ville … D’où l’expression «un Bois, c’est  un poumon vert  pour une ville» (Photo N°2).

Nous devons donc protéger toute cette couverture végétale et les biocénoses qu’elle a créées avec la faune des lieux.Planfort02


Le fort de Villiers doit être considéré comme tout espace vert à protéger sans compter bien évidemment les structures souterraines construites qui offrent  non seulement des témoignages du passé mais des possibilités d’utilisation actuelle pour de nombreuses manifestations qu’une ville pourrait y engager sans gêner ni les voisins ni les espèces naturelles implantées (clubs, associations, lieux de répétition pour groupes de musiciens, salles de conférences, etc.).

Les passionnés d’histoire soutiennent le fort en tant que tel. Les responsables du patrimoine s’y intéressent.


Reste aux Environnementalistes à nous aider à maintenir ce Fort menacé par l’urbanisation.

L'Association de Sauvegarde du Fort de Villiers, richesse patrimoniale de Noisy-le-Grand (93), œuvre pour le soustraire de l'anonymat et pour sa réhabilitation. Merci de la soutenir dans son action en postant quelques mots sur www.asfv.eu

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2010 3 27 /01 /janvier /2010 16:00

Pour une politique qui assure la réussite de tous les jeunes

 

Manifestation nationale samedi 30 janvier

Pour un système éducatif plus juste et plus égalitaire

 

Nous devons défendre un système public d'éducation qui dispose à tous les niveaux des moyens nécessaires à ses missions et qui refuse les fatalismes scolaires et sociaux, relance la démocratisation de l'accès au baccalauréat et à l'enseignement supérieur, et diminue le nombre de sorties sans qualification du système éducatif

.

Contre le non remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant en retraite et la suppression systématique de dizaines de milliers de postes, politique qui fragilise les services publics et, en particulier, l'Education Nationale.

 

Pour la création de postes répondant aux besoins du service public et assurant l'amélioration des conditions d'étude et de travail.

 

Pour l'abandon de l'actuelle réforme de la formation des maîtres, qui sacrifie à la fois leur formation théorique et leur préparation à l'entrée dans le métier.

 

Pour le retrait de la réforme des Lycées Professionnels, des projets actuels de réforme des lycées généraux qui donnent l’illusion d’un accompagnement personnalisé des élèves au détriment des travaux en groupes réduits et des contenus d’enseignement, et qui renforcent l’inégalité entre établissements sous couvert d’autonomie et de gestion locale.

 

Pour l'arrêt de la déstructuration du service public d'Enseignement Supérieur et de Recherche (universités, CNRS et autres organismes, …).

 

Pour une véritable politique de l'éducation prioritaire qui assure partout le droit à une éducation de qualité et à la réussite.

 

Pour l'abandon de la suppression des cartes scolaires et universitaires qui renforce les inégalités sociales et territoriales.

 

Pour la revalorisation de l'ensemble des métiers de l'Education Nationale, la défense des statuts des fonctionnaires d'Etat au service du public, la résorption de la précarité.

 

Contre les logiques d'individualisation de la gestion des carrières des salariés, de mise en concurrence des individus, des établissements et des services.

 

 

Manifestation nationale samedi 30 janvier

14 h place Denfert-Rochereau

 

Rendez-vous pour Noisy le Grand devant la station de RER Denfert-Rochereau

 

Les enseignants du Lycée Flora Tristan en grève depuis le 21 janvier

Partager cet article
Repost0
26 janvier 2010 2 26 /01 /janvier /2010 20:58

Ultime rectificatif ... et c'est le bon !

Pour la réunion prévue au lycée Flora Tristan, il est bien entendu que cette dernière est largement ouverte aux enseignants, aux élèves et leurs familles des autres établissements scolaires de Noisy le Grand, en particulier le lycée Evariste Le Galois et les collèges de la ville.

Avec nos excuses pour ce malentendu ...

On a le droit de voir rouge

Partager cet article
Repost0
26 janvier 2010 2 26 /01 /janvier /2010 17:54
Pour éviter toutes confusions, les enseignants en lutte du lycée Flora Tristan nous demandent de préciser que la réunion qui se tiendra dans l'enceinte du lycée est strictement réservée aux seuls parents d'élèves, élèves et enseignants... du lycée Flora Tristan.

Cela va mieux en le disant, même si cela n'empêche pas de manifester son soutien à l'équipe enseignante, aux élèves et à leurs familles en dehors du lycée.

On a le droit de voir rouge

Partager cet article
Repost0
25 janvier 2010 1 25 /01 /janvier /2010 15:27

Réforme du lycée : danger !

 

Loin d’être un progrès pour les élèves, la réforme vise avant tout à supprimer des postes, à supprimer des dédoublements…… !

 

Ce que dit le ministre

 

Ce qu’il ne vous dit pas !

« Un accompagnement personnalisé » (2h par semaine) : soutien, approfondissement, méthodes et orientation »

 

En fait de « personnalisation » :

moins d’heures de dédoublement (modules, travaux pratiques, aide individualisée …),

pas de nombre d’élèves maximum fixé pour l’accompagnement…

 

« Une meilleure orientation : une orientation plus progressive, plus réversible  »

 

Tronc commun en 1ère : élèves regroupés en classe de 35 toutes filières confondues

Les « passerelles » :

ne fonctionneront que dans un sens,

rattraper 1 ou 2 trimestres en une semaine pendant les vacances !

Les conseillers d’orientation disparaissent des établissements

 

« Des séries rééquilibrées : Une série S plus scientifique ; une série L revalorisée et plus attractive ; une série ES stabilisée »

 

En S : moins d’heures de SVT, physique- chimie et mathématiques,

En L : moins d’heures de français, de langue vivante, disparition des mathématiques obligatoires, moins d’heures de Lettres en terminale.

En ES : moins d’heures en 2de, suppression de l’enseignement de spécialité « science politique », moins d’heures de SES.

 

 

Face à l’ampleur des attaques contre la formation des élèves, les métiers des personnels, leurs conditions de travail et la formation des enseignants, les enseignants du lycée Flora Tristan entament une grève reconductible le lundi 25 janvier et vous invitent à:

 

- UNE REUNION PARENTS-ELEVES-PROFESSEURS

 VENDREDI 29 JANVIER  AU LYCEE FLORA TRISTAN A 19 H 30

- PARTICIPER MASSIVEMENT A LA MANIFESTATION NATIONALE DU SAMEDI 30 JANVIER PLACE DENFERT ROCHEREAU 14H

Partager cet article
Repost0
13 janvier 2010 3 13 /01 /janvier /2010 20:00
Message-pour-Noisy-Solidaire-PG.jpg
Partager cet article
Repost0
24 décembre 2009 4 24 /12 /décembre /2009 22:00
Chacun choisira ce qui lui convient le mieux !
(nous, on aime bien le premier ! Plus solidaire, sans doute moins sauvage, bien qu'un peu snob ...)

En attendant, joyeux noël car on en a besoin avant d'attaquer 2010 !


noel-papanoel-73

noel-papanoel-74
Partager cet article
Repost0
20 novembre 2009 5 20 /11 /novembre /2009 10:47
Il semble que la campagne politique menée depuis plusieurs semaines par des formations de gauche, le PCF, le NPA, le POI et le CUGA (Fédération pour une alternative sociale et écologique) et les deux élus de "Noisy Solidaire, à gauche vraiment !" à propos du jardin d'éveil noiséen concocté par la majorité municipale actuelle ... agace. Peut-être parce qu'elle fait mouche ?

Il suffit d'aller (pub gratuite...) sur le site de la section du PS noiséen pour s'en rendre compte.

Nous passerons sur les termes "désinformation, malveillants" qui révèlent un haut niveau de débat politique pour en revenir au fond. Juste une réflexion au passage,  il s'agit sans doute de paroles d'expert quand on prend connaissance de la campagne orchestrée par la majorité municipale concernant le Bois Saint Martin à grand renfort de lettres-pétition distribuées dans nos boites à lettre ! Ce pauvre commissaire enquêteur n'a qu'à bien se tenir, lui qui veut bétonner les Yvris (croyez nous sur parole, là encore, sans lire le rapport ...).

Ben, pour le jardin d'éveil, c'est un peu la même chose ... La main sur le coeur - puisque l'on vous le dit - cela n'a rien à voir avec le projet gouvernemental !

Non, non, cette nouvelle structure n'est pas un jardin d'éveil "Morano"... nous dit-on en poussant des cris d'orfraie ! Non, non, sauf qu'à vouloir trop prouver, on se prend les "pieds dans le tapis"...

Même l'argument du vote lors de l'ancienne mandature de votre serviteur (qui s'en souvient très bien et ne s'en cache pas) ne suffit pas à convaincre. D'autant plus, d'ailleurs, que le compte rendu de ce conseil évoque à propos du contrat CAF qu'une remarque avait été faite sur le risque de mise en cause de l'école maternelle (or l'on sait dans notre bonne ville que les comptes rendus sont parcimonieux en information complémentaire alors pour une fois, ouf ...).

A cela s'ajoute sans problème, une réflexion personnelle qui ne gâte rien puisqu'il s'agit d'un proverbe : "il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis".

Soyons sérieux et cela, ce n'est pas les "malveillants" qui désinforment, ce n'est que l'avis d'un observateur avisé qui vaut bien celui des ténors et des soldats de la majorité municipale.

Nous l'avions mis en ligne et nous récidivons en vous livrant la conclusion  d'Hubert Montagner :


CONCLUSION

Le rapport de la députée Mme TABAROT et celui des sénateurs Mme PAPON et M. MARTIN sont des tissus d'affirmations gratuites, de méconnaissances, d'ignorances et d’erreurs qui masquent mal une manipulation de l’opinion publique et de la classe politique dans son ensemble. Aucun de leurs arguments ne justifie la création de structures "spécifiques" qui seraient réservées aux enfants âgés de deux à trois ans. En effet, ces enfants ne se caractérisent nullement par des besoins, "émergences", constructions... qui en feraient des êtres fondamentalement différents des enfants âgés de trois à quatre ans, notamment ceux qui sont accueillis en petite section d'école maternelle, sinon des différences de complexité liées à l'âge et aux particularités individuelles. En fait, les "jardins d'éveil" ne reposent nullement sur la prise en compte de l'intérêt des enfants et de leur famille.
Rien ne permet à Mme MORANO d'affirmer que la création de ces structures “permet une nouvelle approche en matière de politique d’accueil de la petite enfance dans notre pays”.
Les "jardins d'éveil" ne sont que des coquilles vides et de la poudre aux yeux. C'est une diversion qui masque mal les besoins et demandes croissants des familles pour que l'accueil de leur enfant se fasse, à juste titre, dans des conditions qui préservent son bien-être et son intégrité. En réalité, en soulignant que les "jardins d'éveil" doivent préparer les enfants à « la préparation à la préscolarisation », les parlementaires préparent l'opinion publique à la disparition des petites sections de l'école maternelle puis, plus ou moins progressivement, à celle des moyennes et grandes sections. En effet, on peut faire l'hypothèse forte qu'au fil du temps, ils auront pour objectif avoué non plus la préparation à la préscolarisation mais la préparation à la scolarisation, ce que fait l'école maternelle dès la petite section. Dans cette perspective, les petites sections d'école maternelle ne serviraient plus à rien puisque les "jardins d'éveil" prépareraient à la scolarisation. Le document transmis à la CNAF et aux maires par le secrétariat d’Etat à la famille conforte cette hypothèse. En effet, les enfants accueillis à partir de l'âge de 2 ans dans un "jardin d'éveil", pourront y rester pendant une durée de neuf à dix-huit mois, c'est-à-dire jusqu’à 3 ans et demi, empiétant ainsi sur la classe d'âges de 3 à 4 ans qui est, selon la loi, normalement accueillie en petite section d'école  maternelle. Il sera ensuite facile de faire admettre que, pour telle ou telle raison, les enfants pourront être "gardés" au "jardin d'éveil" jusqu'à l'âge de 4 ans. Ils entreront alors directement en moyenne section. Les "jardins d'éveil" privés se substitueront ainsi "logiquement" aux petites sections maternelles de l'école publique. On peut craindre que, au nom de la continuité éducative, le processus "n'avale" ensuite les moyennes et grandes sections. La mystification sera alors totale : les "jardins d'éveil" auront conduit à la mort programmée de l'école maternelle.
Structures d'éducation payantes, les "jardins d'éveil" seront un cheval de Troie au bénéfice des promoteurs, constructeurs et autres "businessmen" très prisés par le pouvoir politique actuel. En effet, les entreprises privées auront alors un boulevard pour répondre aux appels d’offre, pour être retenus car ils auront des projets standard apparemment moins
coûteux ... en tout cas non adaptés à l’accueil, aux besoins et aux particularités des enfants, et pour avoir ainsi une source supplémentaire de profits. L'accueil dans un "jardin d'éveil" sera dissuasif et discriminant pour les familles dont les moyens financiers ne seront pas suffisants, même si le coût sera indexé sur leurs revenus. Faut-il rappeler que l'école maternelle est gratuite et ouverte à tous les milieux sociaux et ethniques grâce à la solidarité nationale et communale qui s'est maintenue dans la République au cours du vingtième siècle ? Le Président de la République et son gouvernement ignorent-ils que de nombreuses familles qui auront du mal à "joindre les deux bouts" malgré les aides sociales, ne pourront pas envisager de payer tous les mois à leur enfant une place au "jardin d'accueil"? En outre, le nombre de places y sera limité puisque quelques-unes seront réservées aux entreprises qui auront "sponsorisé" sa réalisation. La régression sociale et humaniste est en marche forcée avec les enfants pour principales victimes.
On ne peut donc laisser l’engrenage des "jardins d'éveil" se mettre en place. Il est urgent que, en dehors des dogmes et des intérêts personnels, claniques ou politiques, il y ait une “vraie” réflexion communale, départementale, régionale et nationale sur les besoins, les finalités, les missions et les enjeux des différentes structures éducatives, en particulier l’école maternelle, et que leur importance pour les équilibres de l'enfant (et de sa famille) soit mieux expliquée à l'opinion publique. Malheureusement, elles prêtent le flan à la critique. car elles n'ont pas pu, su ou voulu se rénover pour faire face à l'évolution de la société tout en se nourrissant des données des recherches scientifiques et cliniques sur le développement de l'enfant. Surtout l’école maternelle, à cause de son autosatisfaction et de ses schémas de fonctionnement quelque peu surannés. Elle vit sur les mêmes certitudes et
pratiques depuis les années 1970, implicitement soutenus ou prônés par des politiciens à court d’idées, immobiles et animés par la seule logique comptable et économique, par des syndicats trop souvent archaïques et par quelques associations du monde éducatif devenues pour la plupart conservatrices voire rétrogrades (à l’exception notable de la Fédération des Conseils de Parents d’Elèves). L’innovation dans les crèches est également en panne, malgré les qualités humaines et les compétences des professionnels.
Je suis effaré que, toutes opinions et idéologies confondues, beaucoup de responsables politiques manquent à ce point de générosité, de lucidité, de culture, d’intelligence, d’imagination et de vision sur l’essence et le fondement de toute société humaine, quelle que soit sa culture : LES ENFANTS EN COURS DE CONSTRUCTION OU DE RECONSTRUCTION. Ils ne peuvent former l’idée que la petite enfance est le terreau des forces vives de la famille, de l’école et de la société de demain alors que toute politique conséquente devrait forcément en faire le coeur de son projet. Mais qui a perçu ou voulu percevoir réellement les dangers que portent en germe “les jardins d’éveil” ? Je n‘ai rien entendu ou lu qui soit réellement conséquent ou convaincant, même si je n’ignore pas la vigoureuse protestation de quelques-uns. La violence à l’école, l’échec scolaire, les “troubles du comportement” et les visites chez le médecin pour fatigue scolaire et troubles du sommeil, ont encore de beaux jours devant eux alors que, bien évidemment, il n’y a ni déterminisme ni fatalité dès lors qu'on agit sur les leviers pertinents ! Une fois de plus, les
enfants sont niés ou maltraités. Il y a donc bien des choses à faire et à inventer. Mais certainement pas ces « jardins d’éveil ». Il faut au contraire améliorer les deux structures que la France a inventées au 19ème siècle : la crèche et l’école maternelle. Et aussi créer de nouvelles entités qui soient intermédiaires et passerelles entre la crèche et l’école. Nous pouvons d’ailleurs en donner un exemple avec les « crèches-écoles enfantines ». Ces structures permettraient d'assurer entre deux et quatre ans une continuité dans la satisfaction des besoins « basiques » et universels qui perdurent (protection, sécurité, alimentation, hydratation, propreté...).

par Hubert Montagner
Psychophysiologiste, Professeur des Universités en retraite, ancien Directeur de Recherche à l’INSERM, ancien
Directeur de l’Unité 70 de l’INSERM

Loin de nier la difficulté de "familles qui regretteraient d'avoir signé une pétition contre le jardin d'éveil privé et payant", il s'agit bien de savoir (et de comprendre) que Noisy le Grand participe dorénavant de l'engrenage voulu par ce gouvernement, l'habillage "grande section de crèche" ne changeant pas grand chose à l'affaire (mais soyons prudents, ce Montagner, ce doit être un gauchiste !).

Et cela, nous le refusons mais visiblement seule la manipulation sémantique semble avoir gain de cause pour la majorité de la majorité municipale ...

Etienne DOUSSAIN
Conseiller municipal "Noisy solidaire, à gauche vraiment !"

Pour le rapport intégral, voir notre article : Jardin d'éveil ou attaque contre l'école maternelle ?
Partager cet article
Repost0