Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pourquoi ?

Le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" se veut être, à la fois, un espace de contribution au débat politique dans la ville, le canton, la circonscription et, à la fois, la marque de l'expression autonome de ce regroupement unitaire.
Seront mis en ligne nos comptes rendus du Conseil Municipal, des articles et les prises de position des organisations et des citoyen-nes qui participent à l'activité de NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT (Collectif Unitaire pour une Gauche Alternative - membre d'Ensemble -, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti Communiste Français, Parti de Gauche, militants de la France Insoumise).
Pourront être mis en ligne toutes contributions utiles au débat démocratique et à l'action politique dans notre ville, sous la responsabilité de leurs auteurs, bien entendu, et sous réserve du respect évident des Personnes.
Les propos diffamatoires, ceux mettant en cause la vie privé de chacun(e) ou les insultes ne sont pas recevables.
C'est avec un réel plaisir que seront relayées toutes les informations utiles à la ville, le canton ou la circonscription, utiles à la démocratie participative et utiles pour la construction d'une alternative politique qui change concrètement la vie ! 

Bon Blog
Pour "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !"

Etienne Doussain 

 

Recherche

Gardez le contact !

C'est avec un grand plaisir que nous vous accueillons sur le blog "On a le droit de voir rouge", le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" Si notre information vous convient, n'hésitez pas, afin d'être prévenu régulièrement de la parution de nouveaux articles :

à vous abonner

et à recommander ce lien à vos ami(e)s.

N'hésitez pas, enfin, à nous transmettre vos informations confirmées relatives à la vie démocratique de notre ville, celle de notre canton ... et plus largement si vous le souhaitez, pourvu que cet espace participe d'une politique alternative de gauche où chacun prend sa place, militants politiques, membres de partis ou non, syndicalistes, militants associatifs, citoyens !

Articles Récents

  • Mieux que les images, de la bonne lecture ...
    Conseil municipal du jeudi 18 novembre 2021 En guise d'introduction , on remerciera Mme le Maire de nous avoir informé qu'elle était malade, depuis au moins deux jours, suite à l'injection de la 3ème dose du vaccin ARN messager qu'elle avait reçue probablement....
  • La rage et l'humanité ...
    Billet de blog 25 nov. 2021 À l'indignation, monsieur Darmanin, a succédé la rage Au lendemain du drame qui a coûté la vie à 27 personnes dans la Manche, Michaël Neuman, directeur d'études au Centre de réflexion sur l'action et les savoir humanitaires...
  • Chasse aux sorcières noiséennes ...
    Il a fait son boulot, il est sanctionné ! Décidément, il ne fait pas bon avoir le souci de la qualité du travail et du Service Public à Noisy-le-Grand ! Malgré de nombreuses alertes, une lettre ouverte à Madame le Maire le 21 septembre, une manifestation...
  • Mieux vaut tard que jamais ...
    Conseil municipal jeudi 7 octobre 2021 Propos liminaire : NSAGV ne s'est pas exprimé depuis plusieurs semaines publiquement. Et pourtant, entre l'application d'un pass sanitaire aux vertus qui restent à démontrer, une campagne de vaccination décriée,...
  • Lettre ouverte à Madame Le Maire de Noisy le Grand du 20 septembre 2021 du Syndicat CGT des Territoriaux
    Cliquez sur le lien ci dessous https://nsagv.ouvaton.org/wp-content/uploads/2021/10/Tract-Territoriaux.pdf

Contact "Noisy Solidaire, à gauche vraiment !"

onaledroitdevoirrouge@orange.fr

30 novembre 2010 2 30 /11 /novembre /2010 18:39

Jeudi 25 novembre, grand soir noiséen, c'est le conseil municipal. L'enthousiasme est relatif, il faut bien le dire, tant l'impression de convenu domine, mois après mois.

Faut dire que le jeu de rôle est rodé ! La majorité municipale jouera son rôle de majorité, avec ses soldats à l'affût et ses soldats silencieux. L'opposition aura son rôle de minorité, de triple minorité, doit-on dire, puisque trois listes se sont partagées les dépouilles du scrutin, grande règle du Code électoral oblige.

Et on se prend à réver parfois d'une proportionnelle intégrale qui aurait remis quelques pendules à l'heure !!! Mais foin de mauvais rêves que d'autres ont visiblement enterrés au plus profond de leurs pensées politiques... C'est bien vrai, mon bon monsieur, ce serait ingouvernable... Puisque l'on vous le dit, faut bien le croire, tout comme d'ailleurs, il faut croire aux vertus d'un régime présidentiel ! L'épreuve des faits le démontre assez ces derniers mois dans le pays...

D'autant plus que cela aussi, c'est enterré au plus loin des ambitions et des égos...

Mais, la démocratie (mais laquelle avec 50% d'abstention du corps électoral ?) doit passer, coûte que coûte, alors - on verra ce que l'on verra, on ne s'en laissera pas compter -, on se rend au 4ème étage du théâtre Michel Simon, en attendant la future et toute simple mairie qui s'annonce parmi les chantiers en tout genre qui transforment la ville et nos vies (mais c'est aussi pour notre bien, comme on dit implicitement dans la majorité qui s'occupe de tout).

Pour autant, pour autant, la chaise vide n'est pas vraiment la solution. il y aura bien d'autres rendez-vous pour présenter les additions nécessaires et indispensables !

Au quatrième étage, salle comble, soit de 40 à 50 personnes, léger pour une ville de plus de 50000 habitants. Mais que voulez-vous, tous ne sont pas invités et ... tous ne souhaitent pas venir, voire s'en fichent. Quelques militants socialistes, quelques militants d'associations ou d'autres formations politiques et le tour est joué, les places assises sont prises !

Mais arrêtons de délayer, il faut bien entrer dans le vif du sujet et le vif, ce soir là, c'est la transformation de la société d'économie mixte, la Socaren, en société publique locale, grande  trouvaille des élus de la nation pour contourner ce qui gène, le comble quand on se rappelle le traitement du vote des français à propos du traité constitutionnel européen, du PS à l'UMP...

On en vous dira pas qu'il n'y avait rien d'autres d'important durant ce conseil. Pas d'inquiétude, il y avait bien son lot de préemption, de démolition, de décision budgétaire modificative ! Il y avait même un beau schéma directeur pour les bords de Marne, qu'il ne nous viendrait pas à l'idée de critiquer, mis à part l'oubli de la "marina" dans la présentation et, soyons mauvais, de la Pergola, bien entendu.

Non, non, il y avait toutes sortes de sujets nécessaires. D'ailleurs, on en a voté plusieurs parce qu'ils font aussi la vie municipale et qu'ils ne posent pas de problème en soi.

Non, nous l'avouons, nous, ce qui nous a semblé le plus important, c'était la Socaren, celle, dixit le maire, qui "ne rend pas heureux Etienne Doussain dans ce conseil municipal"... Il y a des oukases qui tombent comme ça ! Comprenne qui pourra mais, lui-même, ne semblait pas spécialement heureux d'être obligé de répondre aux questions posées. C'est ainsi et il faut bien que la vie passe avec ses vicissitudes...

Comme le blog de l'association des Bas Heurts va vous permettre de l'écouter, nous, nous vous proposons de lire le texte de notre intervention, un peu longue (14 minutes environ), certes, mais, de notre point de vue, utile. D'ailleurs, not' bon maire a immédiatement corrigé cette impudence par une intervention quasiment aussi longue de 13 minutes approximativement. Comme quoi, tout rentre facilement dans le désordre !

Un mot encore. Nous n'étions pas vraiment inspirés par le sujet et pourtant, nous avons cru utile de faire une proposition démocratique en demandant la représentation de l'ensemble du conseil au sein de cette nouvelle société. Passé le moment de gène, d'autres minoritaires s'étant chargés d'enfoncer le clou, la majorité, avec cette grande de générosité dont elle est coutumière - rappelez vous le règlement intérieur du conseil municipal - a concédé un poste à l'opposition. On connaît la musique, seule l'UMP pouvait être représentée ! Et vive la démocratie participative ...

 

Bonne lecture

 

Etienne DOUSSAIN

Sylvie MONNIN

Heureux envoyés spéciaux 

néanmoins, conseillers municipaux de "Noisy Solidaire, A gauche vraiment !"

De-la-Socaren-a-la-SPL_Page_1.jpg

De-la-Socaren-a-la-SPL_Page_2.jpgDe-la-Socaren-a-la-SPL_Page_3.jpg

De-la-Socaren-a-la-SPL_Page_4.jpg


De-la-Socaren-a-la-SPL_Page_5.jpg

De la Socaren à la SPL Page 6



Partager cet article
Repost0
10 novembre 2010 3 10 /11 /novembre /2010 17:09

On se souvient de la décision d'annulation du PLU de Noisy le Grand par le Tribunal Administratif (voir le compte rendu du conseil municipal de juin  Jeudi noir à Noisy le Grand ? ). Il était donc bien normal que la ville prenne "le mors aux dents", sous peine de voir les projets en cours, du moins plusieurs d'entre eux, ne pas pouvoir être réalisés.

Et quand un maire se pense, se voit bâtisseur, que fait-il ? Il relance immédiatement la consultation démocratique indispensable. Il est vrai que le "train d'enfer" des travaux dans la ville commande de se mettre en conformité au plus vite...

 Signes de dynamisme ou urgence électorale ("vous avez vu tout ce que l'on a fait pour vous pendant notre mandat !" pourra-t-on dire), il faut dire que l'automne 2010 est remarquable par la multiplication de ses chantiers.

Nouveau gymnase à peine inauguré en centre ville à côté de l'école privée Cabrini; l'ex de la Butte Verte en construction, laissant ainsi une belle densification supplémentaire à la charge de l'immobilière 3F dans le même quartier; chantier du feu centre commercial toujours à la Butte Verte; centre aquatique avec toboggan, s'il vous plait; chaudière à bois et nouvelle mairie en centre ville; sans oublier le Carré Rennaissance à terminer - c'est vrai qu'il y avait encore un peu de place disponible pour redensifier - ; rénovation de l'école de musique achevée; villa Cathala livrée, quelques petits immeubles Montoit par çi, par là ,et le chantier de la gare routière à l'initiative de la Région et du Stif en plein boum; un immeuble dans le quartier des Cormiers, mazette, quelle ville, quelle frénésie bâtisseuse !!! On comprend mieux l'augmentation des tarifs des services municipaux, des impôts locaux (il n'y a pas que la suppression de la taxe professionnelle pour les expliquer, semble-t-il).

On allait presqu'en oublier le futur lycée international, l'ANRU avec la démolition de la cité historique d'ATD Quart Monde et celle du foyer AFTAM à venir, la friche des Bas Heurts qui se transforme en squat, illustrant la misère qui monte, alors que route de Gournay, on démolit au plus vite pour éviter ... d'autres squats. On allait oublier la ZAC de l'Hopital qui ne décolle pas d'un pouce, malgré l'aide de l'agence foncière de la Région pour les deux ZAC emblématiques du mandat de Michel Pajon, dont l'une n'existe plus par décision de justice...

Zut, encore des oublis, la marina, la guinguette La Pergola, neuve et vide depuis au moins deux ans, les futurs immeubles du bord de Marne ou, encore, les superbes poteaux de vidéosurveillance du Pavé Neuf et de l'avenue qui le borde. Comment ne pas mentionner , encore, les interminables travaux en centre ville, rue Brossolette, où il a fallu refaire une place et sa fontaine, pas vieille pourtant, pour permettre l'installation future d'un nouveau restaurant dans d'excellentes conditions... Même ces jours-ci, une pelleteuse casse un batiment devenu municipal, un peu plus loin dans la rue ...

Il eut été dommage d'omettre la superbe avenue du Général De Gaulle, royale comme il se doit eu égard à son histoire et, pourquoi pas, méritée pour plusieurs illustres de ses habitants actuels et à venir ! Tout comme il serait regrettable de pas rappeler les travaux des Richardets et le futur front de ville, avenue Médéric...

On aura du sans doute perdre la mémoire de tous les projets en cours et à venir, tellement notre majorité municipale va vite avec ce véritable conducteur de travaux qu'est devenu notre bon maire ! Et dire qu'à une époque, des campagnes électorales avaient pour slogan "non à Noisy Beton" et on en connait qui ne se sont pas privés pour le dire...

Une véritable transformation sociologique et urbaine est à l'oeuvre à Noisy le Grand. Il est vrai que si l'on rajoute le Grand Paris et le cluster de Marne la vallée - dommage il est essentiellement sur Champs sur Marne mais tant pis, on va en parler comme si c'était un peu, beaucoup, passionnément à nous - , la ville et les alentours bruissent ... des bruits des pelleteuses en tout genre et des déblais que les camions embarquent ! Et tout n'est pas un mauvais signe par ces temps de morosité économique et de rigueur, surtout pour les mêmes doit-on préciser.

 

Vous voyez, il y a du pain sur la planche pour le PLU, nouvelle formule, alors ne nous privons pas et participons à la consultation organisée par la ville ! Chacun compte pour un...

 

En direct du site de la ville.

 

Donnez-votre-avis-sur-le-Plan-local-d.jpg

Partager cet article
Repost0
5 novembre 2010 5 05 /11 /novembre /2010 18:00

La decision du Conseil d'Etat relance sérieusement le débat du Grand Paris, nous l'avons vu précédemment.

Pour autant, cet avis, si criticable qu'il soit pour les uns et si appréciable pour les autres, est un fait. Nous ne pouvons pas ne pas prendre en compte cette réalité nouvelle ... qui va entrainer de nouveaux délais concernant l'urgence de solutions modernes, en particulier en matière de transport urbain. Chacun sera d'accord pour dire que les conditions, de moins en moins acceptables, du transport francilien, les RER au premier chef, imposent que les intérêts politiciens et les conflits de pouvoir soient remisés au placard au plus vite.

 

Il est indispensable que la négociation Etat - Région reprenne dans les meilleurs délais et que les conséquences de l'arrêt du Conseil d'Etat soient dépassées rapidement avec pour seul motif, les conditions de vie des franciliens.

 

Pour autant, concernant nos communes, Noisy le Grand au premier plan, cela signifie que l'établissement d'un nouveau plan local d'urbanisme doit prendre en compte cette dimension. Il n'est pas exclu, en effet, que la négociation Etat - Région qui doit s'ouvrir, puisse modifier, pour partie au moins, la conception de la densification urbaine que le SDRIF, dans sa première formulation, mettait en avant. Et on ne peut pas faire comme si les citoyens n'avaient rien à dire sur le sujet...

 

Comment pourrait-il en être autrement, d'ailleurs, pour nous qui considérons, au moment d'une mauvaise réforme des retraites que l'on tente de faire passer en force, que la parole des acteurs sociaux, des citoyens, y compris dans la rue et dans la grève, est légitime et qu'elle doit être écoutée ? Il ne peut pas y avoir de demi-mesures ! Si le développement de la Région Ile de France est un enjeu majeur pour les 50 ans à venir, raison de plus pour le traiter de la meilleure façon possible ...

 

Pour votre information, veuillez trouver ci-après le communiqué des Elus régionaux du Front de Gauche qui donne leur point de vue.region.jpg


Partager cet article
Repost0
4 novembre 2010 4 04 /11 /novembre /2010 10:24

Alors que les débats commencent autour du "Grand Paris", voila une information qu'il faut prendre en compte, y compris dans notre commune.

De fait, que l'on soit d'acccord ou pas avec les arguties du gouvernement ou avec le point de vue de la région, la référence au SDRIF Ile de France dans les projets locaux, pour l'instant, n'est pas opposable ... puisque le Conseil d'Etat a rendu un avis défavorable, le 29 octobre dernier.

 

 

Extrait de http://www.localtis.info

Sdrif : nouvelle discorde entre la région et l'Etat

publié le 03 novembre 2010

 

Le bras de fer qui oppose la région Ile-de-France à l’Etat à propos du schéma directeur de la région Ile-de-France (Sdrif) semble loin d’être terminé. Alors que le gouvernement et la région avaient fini par trouver un accord permettant la validation et le dépôt du Sdrif au Conseil d’Etat (voir notre article du 10 juin 2010), l’avis défavorable rendu par le Conseil d’Etat le 29 octobre relance la discorde. Si les acteurs de tous bords s’accordent sur le fait qu’il faut rapidement adopter ce document de planification urbaine pour les vingt prochaines années, tous ne sont pas d’accord sur la méthode. Une méthode qui avait justement fait l’objet de débats puisque, pour la première fois, le Sdrif avait été élaboré par les services de la région et voté par l’assemblée régionale au lieu d’être écrit et promulgué par l’Etat. Mais pour le président du conseil régional d’Ile-de-France, Jean-Paul Huchon, c’est "la méthode autoritaire de l’ancien secrétaire d’Etat au Grand Paris, Christian Blanc, qui est à l’origine du désordre sans précédent en Ile-de-France, préjudiciable à tous les acteurs économiques, sociaux, environnementaux…". Le président de la région et Alain Amédro, vice-président en charge de l’aménagement du territoire, estiment donc qu’"il y a urgence à remettre à plat la loi Grand Paris" et ils demandent au "gouvernement de remédier au désordre créé par la légèreté et l’inconséquence de la méthode Blanc, afin d’assurer la validation du Sdrif dans les meilleurs délais". Un vœu partagé par le Medef Ile-de-France qui considère, dans un communiqué, que "la première région européenne ne peut rester plus longtemps en attente de ce schéma". De son côté, le ministre de l’Aménagement du territoire, en charge du Grand Paris, considère que "le Conseil d’Etat a jugé que la procédure d'élaboration du Sdrif avait fait l'objet de plusieurs irrégularités" et que "le projet comportait des mesures qui n'entraient pas dans le cadre des compétences confiées par la loi à la région". Michel Mercier a, par ailleurs, ajouté qu’"un certain nombre de textes, notamment les deux lois Grenelle et la loi sur le Grand Paris, n’avaient pas été introduites de façon correcte dans ce Sdrif". Mais, pour la région Ile-de-France, le Sdrif avait été voté bien avant la loi sur le Grand Paris. La balle serait donc désormais dans le camp du gouvernement qui doit définir par quels moyens il peut faire passer le Sdrif. Michel Mercier affirme avoir indiqué à Jean-Paul Huchon que "l’Etat était prêt à examiner avec lui les conséquences à en tirer" ainsi que "des solutions" pouvant être "mises en œuvre le plus rapidement possible."


Muriel Weiss avec AFP

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 19:30

Appel-noisy-19-oct-V2.jpg

Partager cet article
Repost0
3 octobre 2010 7 03 /10 /octobre /2010 10:29

Alors que nous n'avons pas cessé de nous opposer à la "privatisation" du stationnement noiséen, mais aussi à la logique du "tout payant", visiblement, ailleurs, sans doute pour des raisons locales ayant à voir avec les conditions contractuelles, un autre maire PS change de point de vue, au moins sur la privatisation, même si l'habillage s'appelle "délégation de services publics".

 

Il n'est pas dit pour autant que cela signifiera le retour de la zone bleue... Vous avez essayé d'aller en mairie de Noisy le Grand, ces derniers mois ? Non. Alors, prenez de la monnaie, c'est 1 euros 50 minimum dès le stationnement de votre véhicule !

 

Pour l'avoir entendu, c'est vrai qu'il n'y a pas "de petits profits"...

 

 

GESTION DES SERVICES PUBLICS

La Seyne-sur-Mer remunicipalise la gestion du stationnement

E. Quémard | 30/09/2010 | Publié dans : Régions

Le maire de La Seine-sur-Mer (Var), Marc Vuillemot (PS), explique, dans une interview à La Gazette des communes, pourquoi la ville a décidé la remunicipalisation de la gestion du stationnement en centre-ville.

Pourquoi avez-vous signé un protocole d’accord transactionnel mettant un terme à la délégation de service public pour la gestion du stationnement en centre-ville ?
Le marché que l’ancienne équipe municipale avait attribuée pour 32 ans à Omniparc, société reprise par Q-Park en 2008, était légal mais profondément inégalitaire. Il n’était une bonne affaire ni pour la ville, ni pour les habitants. Il prévoyait que le gestionnaire rénove un parking, en construise un nouveau et, éventuellement, qu’il réalise un troisième parc sur l’emprise des anciens chantiers navals. En contrepartie, il récupérait la gestion de 1080 places de stationnement en surface.
Si le contrat était allé à son terme, le délégataire aurait accumulé 33 millions d’euros de bénéfices pour un investissement évalué à 14 millions. Dans le même temps, la ville aurait continué à assurer la surveillance du stationnement de surface. Nous avons voulu mettre un terme à cette dérive.

Le divorce négocié avec Q-Park pèsera néanmoins lourdement sur les finances municipales…
La transaction prévoit que la ville verse 3,7 millions d’euros à l’ancien délégataire. Cette somme correspond au coût des études et des travaux déjà entrepris. La collectivité aurait engagé les mêmes dépenses si elle avait piloté elle-même ces chantiers. Pour financer cette dépense, nous aurons recours à un emprunt dont le remboursement sera étalé sur deux exercices. Au bout du compte, les ressources générées par les parkings entreront dans les actifs de la commune et la gestion du stationnement de surface se fera désormais en concertation avec un comité d’usagers.


http://infos.lagazettedescommunes.com/45911/la-seyne-sur-mer-remunicipalise-la-gestion-du-stationnement/

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2010 3 29 /09 /septembre /2010 12:00

Rentrée chaude s'il en est, ce mois de septembre a commencé sur les "chapeaux de roues" comme on dit. Manifs, grèves, fête de l'Huma, re-manifs, re-grèves, reconductibles, peut-être..., même un conseil municipal un soir de ... grève nationale, histoire de rappeler qu'à Noisy le Grand, on respecte les mots d'ordres syndicaux et politiques ... mais chez les autres !

Et puis là, en ce début d'octobre, voila la fête d'automne des Bas Heurts, le même jour, et pourquoi pas puisque c'était prévu, qu'un appel national à manifester, appel à l'initiative de toutes les organisations syndicales - excusez du peu !

Pour vous, on ne sait pas mais pour nous, c'est parfait, c'est bien mieux qu'un conseil municipal, un soir de grève.

Un coup de cidre (de jus de pomme pour rester lucide) et , hop, à la manif !!! Et puis, si on rentre tôt un second coup de cidre au retour ..., mais faut pas trop rêver, il va y avoir du monde sur les boulevards. Pet'bien des gens des Bas Heurts, d'ailleurs, ça s'est déjà vu ...

C'est promis, nous viendrons... Venez donc, vous aussi à la fête ... et à la manif en famille !

Fete-des-pommes-2010--blog-2-.jpg

Partager cet article
Repost0
17 septembre 2010 5 17 /09 /septembre /2010 17:49

Concertation sur la révision simplifiée du POS

On notera avec amusement le commentaire sur les raisons de l'annulation du PLU. Il va de soi que le tribunal administratif n'a que cela à faire, tout comme d'ailleurs, les empêcheurs de "tourner en rond" qui ont déposé les recours nécessaires à l'annulation.

 

C'est curieux cette propension à considérer comme mineure, une décision de justice (... une toute petite partie du document ...) en oubliant la ZAC des Bas Heurts, l'îlot mairie, voire - on en reparlera certainement - le bois Saint Martin... pour lequel les préfets de Seine Saint Denis et du Val de Marne ont peut-être été trop rapides en déclarant l'Utilité Publique. On imagine sans peine que les propriétaires, sans doute d'autres opposants au mode de gestion proposé par la ville et la région, ne vont pas en rester là.

 

Mais restons, nous, sur le sujet. Ici, on parle de chaufferie centrale à bois ... pour la future mairie et le centre aquatique, future mairie dont on espère voir, un jour, le début ... du commencement ... du top départ ... du futur chantier qui annoncera ... de prochains travaux !

Partager cet article
Repost0
6 septembre 2010 1 06 /09 /septembre /2010 14:35

Lettre-aux-parents-FloraTristan-rentree2010.jpg

Partager cet article
Repost0
5 septembre 2010 7 05 /09 /septembre /2010 17:01

Une fois de plus, la justice est passée ... et ce n'est pas faute d'avoir prévenu. Depuis 2004, une poignée d'élus accompagne, du mieux de leur possible, les habitants des Bas Heurts dans leur lutte contre un projet "pharaonique", dit-on à Noisy le Grand, de densification de ce quartier.

 

Lutte remarquable qui montre bien que l'on ne "chauffe pas les oreilles" de citoyens impunément puisque, de mobilisation en mobilisation, de procès en procès, de Plu en Plu, ces derniers gagnent très régulièrement contre la ville, contre une majorité municipale qui refuse obstinément tout espace de négociation - oserons-nous dire  - de construction utile pour le bien commun.

 

Cette fois ci encore, la démonstration est faite qu'il n'est pas possible, eco-quartier ou pas, de faire l'impasse sur une véritable démocratie participative, celle où lorsqu'il y a rapport de force, contestation, incompréhension, l'on sait se mettre autour de la table, débattre et trouver le terrain (sans jeu de mot !) d'entente dans l'intérêt général.

 

Le "fait du prince" ne marche pas à Noisy le Grand quand les gens décident de s'occuper de leurs affaires et c'est bien le cas pour feue la ZAC des Bas heurts, la ZAC du Clos aux Biches étant morte et enterrée depuis longtemps.

 

Alors vite (et bien) que s'ouvre la concertation que l'on attend depuis trop longtemps, y compris avec les représentants de la Région Ile de France qui ont eu la bonne (la mauvaise ?) idée d'embarquer l'Agence Foncière du Conseil Régional dans cette aventure ubuesque !

 

Monsieur le Maire, ce sont vos prérogatives que de savoir veiller au bien de tous (le temps c'est de l'argent, n'est ce pas ? Cela tombe bien, c'est aussi le notre !) Faites en la démonstration maintenant car la politique est l'art d'agir sur le réel !

 

Chapeau bas aux militants-citoyens des Bas Heurts... Quelle patience !

 


Communique-de-Presse-Cour-d-Appel-de-Versailles-0-copie-1.jpg

 

Et le lien, cliquez : Jugement de la Cour d'Appel de Versailles du 03 08 2010-Ann Jugement de la Cour d'Appel de Versailles du 03 08 2010-Ann

Partager cet article
Repost0