Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pourquoi ?

Le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" se veut être, à la fois, un espace de contribution au débat politique dans la ville, le canton, la circonscription et, à la fois, la marque de l'expression autonome de ce regroupement unitaire.
Seront mis en ligne nos comptes rendus du Conseil Municipal, des articles et les prises de position des organisations et des citoyen-nes qui participent à l'activité de NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT (Collectif Unitaire pour une Gauche Alternative - membre d'Ensemble -, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti Communiste Français, Parti de Gauche, militants de la France Insoumise).
Pourront être mis en ligne toutes contributions utiles au débat démocratique et à l'action politique dans notre ville, sous la responsabilité de leurs auteurs, bien entendu, et sous réserve du respect évident des Personnes.
Les propos diffamatoires, ceux mettant en cause la vie privé de chacun(e) ou les insultes ne sont pas recevables.
C'est avec un réel plaisir que seront relayées toutes les informations utiles à la ville, le canton ou la circonscription, utiles à la démocratie participative et utiles pour la construction d'une alternative politique qui change concrètement la vie ! 

Bon Blog
Pour "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !"

Etienne Doussain 

 

Recherche

Gardez le contact !

C'est avec un grand plaisir que nous vous accueillons sur le blog "On a le droit de voir rouge", le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" Si notre information vous convient, n'hésitez pas, afin d'être prévenu régulièrement de la parution de nouveaux articles :

à vous abonner

et à recommander ce lien à vos ami(e)s.

N'hésitez pas, enfin, à nous transmettre vos informations confirmées relatives à la vie démocratique de notre ville, celle de notre canton ... et plus largement si vous le souhaitez, pourvu que cet espace participe d'une politique alternative de gauche où chacun prend sa place, militants politiques, membres de partis ou non, syndicalistes, militants associatifs, citoyens !

Articles Récents

  • Mieux que les images, de la bonne lecture ...
    Conseil municipal du jeudi 18 novembre 2021 En guise d'introduction , on remerciera Mme le Maire de nous avoir informé qu'elle était malade, depuis au moins deux jours, suite à l'injection de la 3ème dose du vaccin ARN messager qu'elle avait reçue probablement....
  • La rage et l'humanité ...
    Billet de blog 25 nov. 2021 À l'indignation, monsieur Darmanin, a succédé la rage Au lendemain du drame qui a coûté la vie à 27 personnes dans la Manche, Michaël Neuman, directeur d'études au Centre de réflexion sur l'action et les savoir humanitaires...
  • Chasse aux sorcières noiséennes ...
    Il a fait son boulot, il est sanctionné ! Décidément, il ne fait pas bon avoir le souci de la qualité du travail et du Service Public à Noisy-le-Grand ! Malgré de nombreuses alertes, une lettre ouverte à Madame le Maire le 21 septembre, une manifestation...
  • Mieux vaut tard que jamais ...
    Conseil municipal jeudi 7 octobre 2021 Propos liminaire : NSAGV ne s'est pas exprimé depuis plusieurs semaines publiquement. Et pourtant, entre l'application d'un pass sanitaire aux vertus qui restent à démontrer, une campagne de vaccination décriée,...
  • Lettre ouverte à Madame Le Maire de Noisy le Grand du 20 septembre 2021 du Syndicat CGT des Territoriaux
    Cliquez sur le lien ci dessous https://nsagv.ouvaton.org/wp-content/uploads/2021/10/Tract-Territoriaux.pdf

Contact "Noisy Solidaire, à gauche vraiment !"

onaledroitdevoirrouge@orange.fr

29 décembre 2009 2 29 /12 /décembre /2009 19:24
En direct des "Eaux glaçées du calcul égoïste", excellent site sur la question de la gestion de l'eau : 


Au cas où, vous trouverez le lien dans la liste des sites recommandés par On a le droit de voir rouge


REMOUS
Veolia, Suez et Saur prennent le parti socialiste français en otage
par Marc Laimé, 29 décembre 2009

 

L’affaire fera date. Une quinzaine de « haut-cadres » des multinationales françaises de l’eau, membres du Parti socialiste, s’organisent en « collectif militant » pour défendre la délégation de service public, et les profits de leurs entreprises, au sein du premier parti de gauche français, candidat à l’alternance en 2012… Le « Laboratoire des idées » du même PS vient il est vrai de créer un groupe de réflexion sur la gestion de l’eau, et ceci explique en partie cela. Courant et « contre-courant », remous assurés…

C’est un article du quotidien français Le Monde, paru dans son édition du 29 décembre 2009, qui révèle l’affaire. Car c’en est une.

 

Intitulé « Au sein du PS, un collectif "A contre-courant" sur la gestion municipale de l’eau », l’article de Jean-Michel Normand exprime sans ambages le véritable chantage auquel se livrent les membres du « collectif militant » organisé par Veolia et Suez au sein du PS :

"Vilipendés lors des réunions de section un jour et sollicités le lendemain pour des emplois et des formations", les animateurs du collectif "A contre-courant" se disent parfois victimes d’un "procès en sorcellerie".

Il sera intéressant de suivre les inévitables rebondissements de cette ténébreuse affaire dans les tous prochains mois…

Lire ci-après l’article du Monde qui en dit plus long sur l’exception française en matière de gestion de l’eau que des milliers de thèses de doctorat…

"Au sein du PS, un collectif "A contre-courant" sur la gestion municipale de l’eau"

« Membres du Parti socialiste, ils sont une quinzaine à avoir constitué un "collectif militant" intitulé "A contre-courant". Ce nom de baptême témoigne de leur volonté de réagir aux "critiques systématiques" adressées par "certains camarades" contre le principe de la délégation de service public au secteur privé.

"Le PS est le parti des services publics mais cela ne signifie pas qu’il doit se penser uniquement comme le parti de la défense de la fonction publique", écrivent-ils dans un petit opuscule adressé à tous les parlementaires ainsi qu’aux maires socialistes de villes de plus de 10 000 habitants.


Cadres exerçant le plus souvent des responsabilités élevées au sein de sociétés privées (Saur, Veolia ou Suez) "concourant au service public local", les animateurs de ce collectif veulent "promouvoir un débat que les postures internes et les discours convenus ont trop souvent occulté". Inquiets de voir ressurgir, notamment dans la presse interne du PS, un discours qui entretient "le doute systématique autour de ce qui ressemble au privé", ils dénoncent "la confusion, parfois loin d’être involontaire, entre service public, fonction publique et entreprise publique".

 

Sans les nommer, le collectif s’en prend à ceux qui privilégient l’affichage de "marqueurs de gauche" au détriment de "la vision et du projet politique". Ses responsables rappellent que le projet socialiste pour la présidentielle de 2007 prévoyait de "donner aux élus locaux la possibilité de choisir entre la gestion publique et la gestion privée". Et glissent au passage que le retour à la régie municipale pour le service des eaux à Paris "se fera sans aucune diminution du prix au consommateur".

Lobbying ?

"A contre-courant", qui souligne que 1 700 communes de gauche (dont Lyon, Lille, Rennes, Montpellier, Dijon, Evry ou Lens) ont choisi de déléguer au privé leur service public de l’eau, appelle de ses voeux la création "d’autorités indépendantes capables de comparer les niveaux de prix et de service". Et souhaite en finir avec "le principe sacro-saint du moindre coût" qui s’inscrit "toujours au détriment des salaires et des droits" du personnel des entreprises prestataires. Le collectif souhaite aussi contribuer à une réflexion sur "le rôle de l’entreprise dans la vie démocratique" en "posant la question du partage des gains de productivité entre les clients, les salariés et les actionnaires".

 

"Vilipendés lors des réunions de section un jour et sollicités le lendemain pour des emplois et des formations", les animateurs du collectif "A contre-courant" se disent parfois victimes d’un "procès en sorcellerie".

Leur initiative, cependant, ne risque-t-elle pas d’être assimilée à un plaidoyer pro domo, voire à une forme de lobbying ? "Nos prises de position sont tout à fait autonomes", se défend Pierre Victoria, délégué aux relations institutionnelles internationales chez Veolia-Eau. "Nous travaillons au sein d’entreprises françaises qui sont des leaders mondiaux dans la gestion des villes. Les socialistes devraient-ils en avoir honte ?", s’interroge-t-il. »

 

Jean-Michel Normand.

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2009 4 17 /12 /décembre /2009 16:36
Association nationale des élus communistes, républicains et progressistes

 

Grand emprunt : rien pour le logement social !

 

Alors que le rapport publié, il y a un mois, par Alain Juppé et Michel Rocard sur le grand emprunt, plaçait le logement social au rang des priorités et annonçait un engagement de 2 milliards d’euros pour la rénovation thermique des logements sociaux, la réalité des propositions présentées par le chef de l’Etat tourne le dos aux propositions du rapport Juppé-Rocard.

L’Etat ne consentira aucun effort pour le logement social ! Le fonds de financement de 2 milliards qui était annoncé a disparu ! Il est remplacé par un financement de 500 millions d’euros qui ne concernera pas le logement social. Cette somme sera consacrée, par le biais de l’ANAH, à la rénovation thermique de logements privés énergivores ! Et même si le public visé par ce programme est constitué de locataires aux revenus parmi les plus modestes, une nouvelle fois, les plusieurs millions de locataires du parc social sont les grands abandonnés des décisions du président de la République !

Ce n’est pourtant pas le manque de « compassion » du président de la République à l’égard du logement social qui caractérise ses propos. Comme à son habitude, ce dernier soigne méticuleusement ses discours, jusqu’à déclarer essentielle la lutte contre « la précarité énergétique dans le parc social ».

Mais une fois de plus, il y a loin de la coupe aux lèvres, et chacun peut mesurer qu’il y a bien deux mondes pour Nicolas Sarkozy : celui de discours et celui des actes ! Deux mondes qui n’ont rien à voir l’un avec l’autre, sauf lorsqu’il s’agit de favoriser les intérêts égoïstes du monde de la finance et des banques !

L’ANECR tient à apporter son soutien au mouvement HLM, qui, par la voix de l’USH, appelle le gouvernement à assumer ses responsabilités à l’égard du logement social, en pérennisant l’éco-prêt logement social. Ce prêt à taux bonifié de 1,9%, mis en place au début de l’année, est normalement prévu sur la seule période 2009-2010, durant laquelle il doit permettre de traiter environ 100.000 logements sociaux. L’USH demande que ces dispositions soient prolongées sur une période de dix ans, permettant ainsi d’engager la rénovation thermique de 800.000 logements sociaux. C’est-à-dire le nombre de logements qu’auraient permis de traiter les deux milliards d’euros du grand emprunt !

 Le chiffre du jour

1000 milliards

c’est en euros, le montant total de l’argent public dépensé dans la zone euro depuis 2008 pour remettre à flot la finance

Partager cet article
Repost0
14 décembre 2009 1 14 /12 /décembre /2009 18:02

Quelques tristes chiffres de ces derniers jours

20,1 %

c’est l’augmentation sur un an du nombre de chômeurs en France inscrits à Pôle emploi en cat. A, B et C

Cela représente 671 600 nouveaux demandeurs d’emploi

 

 

Fin septembre, le surendettement concernait

744.189 foyers

+ 6% en un an

 

941,4

c’est le montant en millions d’euros du marché de la vidéosurveillance en France en 2009, soit

+ 6,9 % en un an

 

- 2% ou 2,1%

ce sera le recul du PIB en France en 2009

selon Nicolas Sarkozy.

 

800 000 personnes

c’est le nombre de personnes accueillies

dans les Restos du cœur en 2008 dont 27 000 bébés de moins de 12 mois.

100 000 personnes supplémentaires ont bénéficié au moins d’un repas (+ 14 % par rapport à l’année précédente)

 

 

la crise du logement touche 10 millions de personnes

3,5 millions de personnes sans abri ou très mal logées

6,5 millions de personnes fragilisées par les problèmes de logement

Source : Fondation Abbé Pierre

Le chiffre du jour

56 % contre 47 % en 2007

c’est le pourcentage des français qui estiment

qu’ils pourraient se retrouver SDF

Selon une enquête d’Emmaüs

Partager cet article
Repost0
10 décembre 2009 4 10 /12 /décembre /2009 16:46
SERVICES-PUBLICS.jpg
Partager cet article
Repost0
7 décembre 2009 1 07 /12 /décembre /2009 10:21





Au moins, tout le monde est d'accord sur un point : les attaques contre l'école maternelle doivent cesser ! Les jardins d'éveil, noiséen ou promus par Mme Morano, ne sont qu'un des reflets de ces attaques...

On a le droit de voir rouge
Partager cet article
Repost0
29 novembre 2009 7 29 /11 /novembre /2009 23:03
Sans commentaires ...

Partager cet article
Repost0
22 novembre 2009 7 22 /11 /novembre /2009 19:38

Partager cet article
Repost0
16 novembre 2009 1 16 /11 /novembre /2009 10:39

La responsabilité de réussir notre rassemblement,

pour ouvrir une autre voie à Gauche !

 

Il n’y a pas de plus grande nécessité que de réussir le rassemblement d’une gauche offrant une alternative de transformation sociale et écologique. La colère sociale s’accumule, les droits et libertés reculent, la situation dans les quartiers populaires se dégrade ; mais, la politique de Sarkozy ne sera pas mise en échec si on ne sort pas des politiques néolibérales qui ont dominé à gauche jusqu’à présent.

Depuis plusieurs semaines, la discussion progresse entre les différentes organisations pour un accord aux élections régionales. Elle connaît des avancées et parfois des reculs, mais sa réalisation est à portée de la main.

En regard des enjeux sociaux, écologiques et démocratiques l’échec serait injustifiable auprès du peuple de gauche. Il ne faut plus tarder. L’essentiel des clarifications a été apporté, et plusieurs points essentiels font accord entre l’ensemble des organisations :

La discussion semble buter sur le degré d’implication des différentes composantes  de notre rassemblement dans les exécutifs. Des appréciations différentes existent et existeront sur nos possibilités ; mais elles ne sont  pas de nature à remettre en cause la nécessité de construire nos listes de rassemblement au 1° tour. Il serait incompréhensible, pour tous ceux qui attendent de nous une volonté d’unité, de diviser la campagne commune sur ce point, dès lors que serait entendu que la participation aux exécutifs devra être discutée, après débat dans chaque région, en fonction des résultats de la campagne et dans le respect de la diversité des participants. Une réunion de la direction collective de campagne et des différentes composantes fera, dans chaque région l’analyse des résultats et des possibilités réelles d’agir dans l’exécutif.

Il faut avancer au plus tôt et débattre des axes essentiels de l’ alternative commune que nous allons proposer dans tous les quartiers et dans toutes les régions: une logique de défense des biens et des services publics, le contrôle et l'orientation des fonds publics pour l’emploi et non pour aider les profits des grands groupe mondialisés, appuyée par une démocratie active donnant les moyens aux salarié-e-s et aux citoyennes et citoyens d’obtenir des changements concrets dans la politique des régions sur le terrain des transports, de l’environnement, de l’éducation, du logement, de l’emploi et de la formation professionnelle : c’est ce qu’attendent de nous les femmes et les hommes de gauche.  Soyons à la hauteur de leurs aspirations.

Des militant-e-s qui souhaitent le succès de ce rassemblement, sans appartenance politique ou membres de diverses composantes des réunions unitaires - Alternatifs, Fédération pour une alternative sociale et écologique (FASE), Forum social des quartiers populaires (FSQP), Gauche unitaire, NPA, PCF, PCOF, PG, - s’adressent à toutes les organisations à la gauche du PS

 

L’appel peut être signé en ligne sur www.reussirlerassemblement.org


Les premier-e-s signataires :

  • Yann ABRAHAM (93),
  • Etienne ADAM (14),
  • Abd-el-kader AIT MOHAMED (37),
  • Bernard ALBRIGO (24),
  • Gilles ALFONSI (93),
  • Yves ALVERGNAT (42),
  • Anne-marie ANDRÉ (69),
  • Mouloud AOUNIT (93),
  • Janie ARNEGUY (30),
  • François ASENSI (93),
  • Dominique ATTIA (93),
  • Clément AUMENIER (75),
  • Clémentine AUTAIN (93),
  • Monique BALLARD (49),
  • Philippe BARIOL (42),
  • Florence BAUDRILLART (93),
  • Dominique BAZET-SIMONI (42),
  • Pascale BELLIER (69),
  • Stephan BELTRAN (93),
  • Tarek BENHIBA (91),
  • Muriel BENSAID (93),
  • Brigitte BERGER (76),
  • Louis BETRAND (92),
  • Franco BIANCIARDI (93),
  • Cindy BIGNARDI (59),
  • Dominique BOIRON (37),
  • Jean-jacques BOISLAROUSSIE (75),
  • Béatrice BOSSE (26),
  • Bernadette BOUCHARD (06),
  • Bernard BOUCHÉ (69),
  • Nasser BOUDOUANE (59),
  • Patricia BOUGON (26),
  • Nathan BOUMENDIL (92),
  • Christine BOURBOUZE (93),
  • Evelyne BOURGOGNE (56),
  • Bruno BOURNAS (69),
  • Magali BRACONNOT (13),
  • Jean BRAFMAN (93),
  • Patrick BRAOUEZEC (93),
  • Anne BUCAS-FRANÇAIS (75),
  • Michel BUISSON (69),
  • Jean CABALLERO (38),
  • Marylène CAHOUET (69),
  • Christine CALANDRA (42),
  • Roland CALBA (69),
  • Léa CARLAT (37),
  • Pantxoa CAUSSARIEU (64),
  • Michel CEBRIAK (57),
  • Leila CHAIBI (75),
  • Luc CHAIX (07),
  • Anne-marie CHARASZ (92),
  • Jean-marc CHARASZ (92),
  • Jean-claude CHARITAT (05),
  • Jean-louis CHAUSSET (44),
  • Aline CHITELMAN (44),
  • Florence CIARAVIOLA (06),
  • Jean-luc CIPIÈRE (69),
  • Jean CLAUDE (54),
  • Jean-jacques CLÉMENT (93),
  • Yann COCHIN (92),
  • Mathieu COLLOGHAN (75),
  • Katel CORDUAN (93),
  • Emilienne COSSON (35),
  • France COUMIAN (75),
  • Pierre COURS-SALIES (93),
  • Micheline COUTELAN (94),
  • Bernard COUTURIER (33),
  • Marie-odile CRABBÉ DIAWARA (25),
  • Gino CUDA (42),
  • Veronika DAAE (31),
  • Alain DARRE (32),
  • Hendrik DAVI (84),
  • Roland DE PENANROS (29),
  • Christiane DEDRYVER (93),
  • Bruno DELLA SUDDA (06),
  • Christian DELORD (30),
  • Sylvain DESSEIGNET (42),
  • Etienne DOUSSAIN (93),
  • Anne-marie DUBOIS (06),
  • Vincent DUGUET (93),
  • Michel DUPONT (76),
  • Guy DUTRON (59),
  • Ardjoune EL-MADANI (93),
  • Jean-louis EUVRARD (79),
  • Jean-claude EYRAUD (05),
  • Laurent EYRAUD (05),
  • Jean FAUCHÉ (81),
  • Georges FAUVEL (14),
  • Henri FERAL (Guyane),
  • Michael FISHELSON (26),
  • Bernard FLORIS (38),
  • Jacques FONTAINE (25),
  • Jean-marie FOUQUER (76),
  • Gérard FRETELLIÈRE (72),
  • Jean-manuel FULLANA (32),
  • Pierre GAYRAL (95),
  • Maël GOEPFERT (75),
  • Serge GOLDBERG (17),
  • Martine GOUTTE (95),
  • Jean-louis GRIVEAU (29),
  • Claudie GRIZARD (69),
  • Francine GUENOUN (75),
  • André HAROTTE (57),
  • Benoît HÉBERT (76),
  • Pierre HEBERT (76),
  • Martine HENNECART-LAURENT (59),
  • Yannick HERBERT (75),
  • Marie-claude HERBOUX (14),
  • Jean-pierre ICRE (09),
  • François JABIN (38),
  • Pierre JACQUEMAIN (75),
  • Bernard JACQUIN (31),
  • Rémy JEAN (13),
  • Philippe JEANTET (69),
  • Michèle KIINTZ-TAILLEUR (35),
  • Gilles KUNTZ (38),
  • Jean- louis LABATUT (64),
  • Jean-claude LABRANCHE (13),
  • Olivier LAFFERRIÈRE (42),
  • Rachel LAFONTAINE (76),
  • Robert LAGAL (57),
  • Delphine LAGRENÉ (95),
  • Michèle LAGUILLAUMIE (89),
  • Pierre LAGUILLAUMIE (89),
  • Mehdi LALLAOUI (95),
  • Véronique LAMY (75),
  • Pierre LAPORTE (93),
  • Sylvie LARUE (Bretagne),
  • Sabine LASNIER (75),
  • Claude LATAPIE (78),
  • Monique LAURIÉ (95),
  • Hervé LE CROSNIER (14),
  • Jean LE FLOHIC (22),
  • Jean-louis LE-BOURHIS (92),
  • Patrice LEBRUN (69),
  • Patrice LECLERC (92),
  • Philippe LECLERCQ (54),
  • Régis LECURU (60),
  • Christophe LEMASSON (22),
  • Samuel LEPUISSANT (Bretagne),
  • Cécile LEROUX (05),
  • Martine LESEUR (56),
  • Laurent LÉVY (94),
  • Dominique LIOT (31),
  • Denis MACIAZC (57),
  • Olivier MADAULE (93),
  • Raymond MAGUET (21),
  • Jean-claude MAMET (93),
  • Patrick MASSOT (06),
  • Danièle MAUDUIT (22),
  • Gérard MAUDUIT (22),
  • Roland MERIEUX (75),
  • Henri MERMÉ (75),
  • Jean-pierre MEYER (42),
  • François MEYROUNE (89),
  • Noufissa MIKOU (21),
  • Daniel MINO (74),
  • Etienne MIOSSEC (22),
  • Olivier MOLLAZ (63),
  • Gilles MONSILLON (95),
  • Alain MONTAUFRAY (93),
  • Marcelle MONZEGLIO (06),
  • Jean MOXHON (31),
  • Jean-claude MULLEMAN (29),
  • Suzanne MULLEMAN (29),
  • Richard NEUVILLE (07),
  • Danielle OBONO (93),
  • Paul ORIOL (78),
  • Jean-françois PELLISSIER (75),
  • Patrick PÉNINCQ (95),
  • Sophie PÉNINCQ (95),
  • Evelyne PERRIN (94),
  • Morand PERRIN (54),
  • Pascale PERRIN (38),
  • Frédéric PIC (64),
  • Christian PIERREL (95),
  • Pierre-yves PIRA (59),
  • Eric POISSON (75),
  • Dominique POUPARD (49),
  • Maryse POYET (42),
  • Christian PRÉBOIS (14),
  • Francois PRENEAU (44),
  • Jean-claude PRIM (93),
  • Monique PRIM (93),
  • David PROULT (93),
  • Rémy QUERBOUET (44),
  • Sylvie RABIE (93),
  • Henri RACINE (22),
  • Martine RAINAUD (33),
  • Marc REBUSCHI (69),
  • Marcel RÉGNY (42),
  • Luc RENOUX (93),
  • Florian RIDEAU (75),
  • Bruno RIONDET (86),
  • Jean-pierre RIOUAL (76),
  • Daniel ROMET (07),
  • Yvette ROSSIGNOL (81),
  • Michel ROUSSEAU (75),
  • Edouard RYCKEBOER (29),
  • Catherine SACKUR (06),
  • Jean SAGNARD (07),
  • Pierre SALMERON (92),
  • hedwige SCOARNEC (31),
  • Pierre SCOARNEC (31),
  • Narimane SERKAOUI (07),
  • Patrick SILBERSTEIN (93),
  • Edouard SILL (75),
  • Aline SILVESTRE (69),
  • Anthony SMITH (51),
  • Boualem SNAOUI (95),
  • Roger-pierre SORET (60),
  • Philippe SOULIER (95),
  • Nadine STOLL (31),
  • Gilles SUZE (17),
  • Jacques TERRACHER (86),
  • Christophe TERRAS (83),
  • Jacques TESTART (92),
  • Elisabeth THIMONIER (69),
  • Jacques THOMAS (21),
  • Sylvie TORRES (31,),
  • Alain TOULERON (69),
  • Stéphanie TREILLET (94),
  • Elodie VIEILLE-BLANCHARD (75),
  • Claire VILLIERS (92),
  • Bertrand VRAIN (44),
  • Stéphane WEISSELBERG (93),
  • Fred YERMIA (44),
  • Karel YON (59),
  • Pierre ZARKA (93)

 

Partager cet article
Repost0
12 novembre 2009 4 12 /11 /novembre /2009 20:00

La lettre envoyée aux députés, ainsi qu’un argumentaire détaillé, est téléchargeable sur www.fnath.org

 

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 20:57

Partager cet article
Repost0