Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pourquoi ?

Le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" se veut être, à la fois, un espace de contribution au débat politique dans la ville, le canton, la circonscription et, à la fois, la marque de l'expression autonome de ce regroupement unitaire.
Seront mis en ligne nos comptes rendus du Conseil Municipal, des articles et les prises de position des organisations et des citoyen-nes qui participent à l'activité de NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT (Collectif Unitaire pour une Gauche Alternative - membre d'Ensemble -, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti Communiste Français, Parti de Gauche, militants de la France Insoumise).
Pourront être mis en ligne toutes contributions utiles au débat démocratique et à l'action politique dans notre ville, sous la responsabilité de leurs auteurs, bien entendu, et sous réserve du respect évident des Personnes.
Les propos diffamatoires, ceux mettant en cause la vie privé de chacun(e) ou les insultes ne sont pas recevables.
C'est avec un réel plaisir que seront relayées toutes les informations utiles à la ville, le canton ou la circonscription, utiles à la démocratie participative et utiles pour la construction d'une alternative politique qui change concrètement la vie ! 

Bon Blog
Pour "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !"

Etienne Doussain 

 

Recherche

Gardez le contact !

C'est avec un grand plaisir que nous vous accueillons sur le blog "On a le droit de voir rouge", le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" Si notre information vous convient, n'hésitez pas, afin d'être prévenu régulièrement de la parution de nouveaux articles :

à vous abonner

et à recommander ce lien à vos ami(e)s.

N'hésitez pas, enfin, à nous transmettre vos informations confirmées relatives à la vie démocratique de notre ville, celle de notre canton ... et plus largement si vous le souhaitez, pourvu que cet espace participe d'une politique alternative de gauche où chacun prend sa place, militants politiques, membres de partis ou non, syndicalistes, militants associatifs, citoyens !

Articles Récents

  • Bonnes fêtes quand même, à toutes et tous ...
    CONSEIL MUNICIPAL DU JEUDI 16 DÉCEMBRE 2021 Décor extérieur puis intérieur : Dès 18 h 30, sur le parvis de l’hôtel de ville, une centaine de personnes avec pancartes et une petite sono se rassemble et proteste contre le pass sanitaire, et pour plusieurs...
  • Faire cesser l'insupportable...
    COMMUNIQUÉ Nous venons de prendre connaissance de la lettre anonyme que Patrice Anato, député de notre circonscription, a reçu à l’Assemblée nationale. Cette lettre contient des insultes racistes et des menaces de mort. Nous sommes indignés et révoltés...
  • Mieux que les images, de la bonne lecture ...
    Conseil municipal du jeudi 18 novembre 2021 En guise d'introduction , on remerciera Mme le Maire de nous avoir informé qu'elle était malade, depuis au moins deux jours, suite à l'injection de la 3ème dose du vaccin ARN messager qu'elle avait reçue probablement....
  • La rage et l'humanité ...
    Billet de blog 25 nov. 2021 À l'indignation, monsieur Darmanin, a succédé la rage Au lendemain du drame qui a coûté la vie à 27 personnes dans la Manche, Michaël Neuman, directeur d'études au Centre de réflexion sur l'action et les savoir humanitaires...
  • Chasse aux sorcières noiséennes ...
    Il a fait son boulot, il est sanctionné ! Décidément, il ne fait pas bon avoir le souci de la qualité du travail et du Service Public à Noisy-le-Grand ! Malgré de nombreuses alertes, une lettre ouverte à Madame le Maire le 21 septembre, une manifestation...

Contact "Noisy Solidaire, à gauche vraiment !"

onaledroitdevoirrouge@orange.fr

4 février 2019 1 04 /02 /février /2019 18:53
Demain, et pourquoi pas après demain ...
Demain, et pourquoi pas après demain ...

Et une gourmandise sur ce qui se passe en Haute Loire, par exemple

pour une avenir meilleur !

 

Partager cet article
Repost0
1 février 2019 5 01 /02 /février /2019 13:12

Grand faux débat et vrai faux débat, contre-débat initié par les Gilets - Jaunes, heureusement, et cahiers de doléance, la grave question des pesticides sera-t-elle entendue par nos décideurs ? Rien n'est moins certain ...

Pas demain la veille, si on ne s'en mêle pas, nous citoyens, que l'agriculture bio deviendra la principale source de notre alimentation et de nos circuits courts pour un bilan carbone digne de ce nom !

Alors, comme chaque 1er vendredi de chaque mois, c'est le parvis de l'Hôtel de ville que cela se passe à partir de 18 h 30, pacifique et convivial sous la forme d'un rassemblement statique... à l'appel de "Nous voulons des coquelicots".

Quand vous voulez, quand nous voulons ... ensemble ...

A ce soir, donc !

Et on peut, bien sur, signer la pétition nationale en cliquant sur le lien !

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2019 1 28 /01 /janvier /2019 18:41

Par ces temps de prétendu Grand Débat national, comment ne pas vouloir en comprendre la mécanique ...

Mediapart nous pardonnera cet emprunt !

C'est pour une bonne cause ... Celle de notre intelligence collective...

L'article est aussi en format PDF si vous préférez.

Bonne lecture

 

Enfumage électoral, mode d'emploi ...
Enfumage électoral, mode d'emploi ...
Enfumage électoral, mode d'emploi ...
Enfumage électoral, mode d'emploi ...
Enfumage électoral, mode d'emploi ...
Enfumage électoral, mode d'emploi ...
Enfumage électoral, mode d'emploi ...
Partager cet article
Repost0
19 janvier 2019 6 19 /01 /janvier /2019 19:00

Réaction de Raphaël Pradeau, porte-parole d’Attac.

Partager cet article
Repost0
13 janvier 2019 7 13 /01 /janvier /2019 15:14

Les premiers signataires

  • Isabelle Alonso (militante féministe, romancière)
  • Alain Badiou (philosophe)
  • François Bégaudeau (écrivain)
  • Juan Branco (avocat)
  • Stéphane Brizé (réalisateur)
  • Mathieu Burnel (ex-inculpé dans l’affaire Tarnac)
  • Annick Coupé (secrétaire générale d’Attac)
  • Eric Drouet (gilet jaune)
  • Annie Ernaux (écrivain)
  • Gérard Filoche (membre de la CGT, Attac, fondation Copernic)
  • Bernard Friot (sociologue et économiste)
  • Thomas Guénolé (politologue)
  • Eric Hazan (éditeur)
  • Anasse Kazib (délégué Sud Rail)
  • Zoé Konstantopoulou (avocate, ex-présidente du parlement grec)
  • David Koubbi (avocat)
  • Mourad Laffitte (réalisateur)
  • Aude Lancelin (directrice de publication Le Média)
  • Franck Lepage (éducateur populaire)
  • David Libeskind (avocat, collectif « robe noire et gilet jaune »)
  • Henri Maler (fondateur d’Acrimed)
  • Jean-Claude Michéa (philosophe)
  • Gérard Mordillat (réalisateur)
  • Maxime Nicolle (gilet jaune)
  • Gérard Noiriel (historien)
  • Osons causer (YouTuber)
  • Gilles Perret (réalisateur)
  • Thomas Portes (PCF, syndicaliste CGT-cheminots)
  • Bernard Stiegler (philosophe)
  • Assa Traoré (comité Adama)
  • Eric Vuillard (écrivain)
  • Joseph Andras (écrivain)
  • Fabien Archambault (historien)
  • Dorian Astor (philosophe)
  • Marc Belissa (historien)
  • Yves Bernanos (réalisateur)
  • Olivier Berruyer (fondateur du blog « Les Crises »)
  • Olivier Besancenot (porte-parole du NPA, facteur)
  • Alain Bihr (professeur émérite de sociologie)
  • Laurent Binet (écrivain)
  • Irène Bonnaud (metteuse en scène, traductrice)
  • Véronique Bontemps (anthropologue, CNRS)
  • Yannick Bosc (historien)
  • Alain Boscus (historien)
  • Youcef Brakni (comité Adama)
  • Gérard Bras (philosophe)
  • Mathieu Brunet (enseignant chercheur)
  • Gael Brustier (écrivain)
  • Emmanuel Burdeau (critique de cinéma)
  • Pascal Buresi (historien, CNRS)
  • Vanessa Caru (historienne, CNRS)
  • Martial Cavatz (enseignant)
  • Vincent Cespedes (philosophe)
  • Alexis Charansonnet (historien)
  • Yves Cohen (historien)
  • Francis Combes (poète, éditeur)
  • Mirabelle Cruells Thouvenot (attachée territoriale)
  • François Cusset (écrivain)
  • Sonia Dayan-Herzbrun (sociologue)
  • Laurence De Cock (historienne, fondation Copernic)
  • Christine Delphy (sociologue, CNRS)
  • Martine Derrier (spectacle vivant)
  • Dany-Robert Dufour (philosophe)
  • François Dumasy (historien)
  • Bertrand Dumenieu (ingénieur)
  • Mireille Fanon-Mendès-France (ancienne experte de l'ONU)
  • Pascale Fautrier (écrivaine)
  • Christian Ferrié (enseignant)
  • Geneviève Fraisse (CNRS)
  • Bruno Gaccio (scénariste et producteur)
  • Fanny Gallot (historienne)
  • Susan George (présidente d’ATTAC)
  • Laurence Giavarini (universitaire)
  • Boris Gobille (sciences politiques)
  • François Godicheau (historien)
  • Maurizio Gribaudi (historien)
  • Nacira Guénif (sociologue)
  • Pierre Guéry (auteur)
  • André Gunthert (historien)
  • Elie Haddad (historien, CNRS)
  • Florence Johsua (politiste)
  • Leslie Kaplan (écrivaine)
  • Sam Karmann (acteur)
  • Pierre Khalfa (syndicaliste)
  • Stéphane Kipfer (politiste, géographe, Toronto)
  • Isabelle Krzywkowski (universitaire, SNESUP-FSU)
  • Jérôme Lamy (historien)
  • Dany Lang (économiste)
  • Mathieu Larnaudie (écrivain)
  • Olivier Le Cour Grandmaison (universitaire)
  • Gildas Le Dem (journaliste)
  • Frédéric Lebaron (sociologue)
  • Marie-Thérèse Lenoir (MRAP migrations)
  • François Lescure (mathématicien)
  • Michel Letté (historien)
  • Ivan Marin (mathématicien)
  • Céline Martin (historienne)
  • Marion Messina (écrivain)
  • Régis Meyran (chercheur en sciences sociales, journaliste)
  • René Monzat (auteur, réalisateur)
  • Dominique Natanson (union française des juifs pour la paix)
  • Heitor O'Dwyer de Macedo (psychanalyste)
  • Ugo Palheta (sociologue)
  • Willy Pelletier (sociologue, fondation Copernic)
  • Roland Pfefferkorn (sociologue)
  • Emmanuelle Posse (professeur de philosophie, mère d'un gilet jaune condamné)
  • Raphaël Pradeau (porte-parole d'ATTAC)
  • Olivier Rabourdin (acteur)
  • Jacques Rancière (philosophe)
  • Eugenio Renzi (critique de cinéma, professeur de philosophie)
  • Fabrice Riceputi (historien)
  • Michèle Riot-Sarcey (historienne)
  • Laurent Ripart (historien)
  • Juliette Rousseau (militante, autrice)
  • Arnaud Saint-Martin (citoyen)
  • Catherine Samary (économiste)
  • Benoît Schneckenburger (agrégé de philosophie)
  • Todd Shepard (historien)
  • Patrick Simon (revue Mouvements)
  • Danielle Simonnet (conseillère de Paris)
  • Yves Sintomer (sciences politiques)
  • Eyal Sivan (cinéaste)
  • Arnaud Skornicki (politiste)
  • Joy Sorman (écrivain)
  • Catherine Stern (PCF - 28 Migrations)
  • Federico Tarragoni (sociologue)
  • Julien Théry (historien)
  • Enzo Traverso (historien)
  • Yves Vargas (professeur de philosophie)
  • Eleni Varikas (professeur de théorie politique)
  • Nicolas Vieillescazes (éditeur)
  • Xavier Vigna (historien)
  • Julien Vincent (historien)
  • Fabrice Virgili (historien)
  • Louis Weber (éditeur)
  • Hela Yousfi (universitaire)
  • Sophie Zafari (syndicaliste)
  • Jean-Claude Zancarini (italianiste)
  • Michelle Zancarini-Fournel (historienne)
Partager cet article
Repost0
31 décembre 2018 1 31 /12 /décembre /2018 22:00

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2018 1 24 /12 /décembre /2018 22:00

En Gilets Jaunes, Rouges, Verts

ou sans ...

Bon Noël ou bonne fête païenne,

c'est comme chacun(e) veut !

Ce soir, mangeons aussi des légumes sans glyphosate...
Partager cet article
Repost0
20 décembre 2018 4 20 /12 /décembre /2018 18:21
Partager cet article
Repost0
18 décembre 2018 2 18 /12 /décembre /2018 17:01
Partager cet article
Repost0
15 décembre 2018 6 15 /12 /décembre /2018 17:52

Vendredi 14 décembre 2018, la mairie de Noisy-le-Grand annonce qu’elle fermera ses portes au public à 11h. Plus de bus, plus de poubelles et de tables de restaurant dans l’avenue Aristide Briand … Que se passe-t-il ?

C’est une journée de mobilisation interprofessionnelle et lycéenne sur le plan national et, dans notre ville, les lycéennes et lycéens de Flora Tristan et Évariste Gallois, mobilisés pour l’abrogation du Parcoursup et contre les réformes du ministre de l’éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, ont décidé de manifester devant la Mairie et de demander une entrevue avec la Maire, Mme Marsigny.

Au point de rencontre à 12h45 avenue Aristide Briand, ils descendent ensemble, banderoles en mains jusque devant l’Hôtel de Ville. Des enseignants, des représentantes de parents d’élèves, la FCPE, sont à leurs côtés. Des militants noiséens d'associations ou politiques dont de "Noisy Solidaire, A Gauche Vraiment !" sont aussi présents pour exprimer leur soutien.

La place de la Libération résonne de leurs slogans déterminés : « Nous sommes les lycéens et nous allons gagner », « Non à la sélection », « Touche pas à mon bac » …

Puis « Nous voulons être reçus par Madame la Maire » et l’ensemble d’entonner « Brigitte, Brigitte, Brigitte … ».

Le Directeur de cabinet descend et leur indique que Madame Marsigny va recevoir quatre d’entre eux, deux de chaque lycée.

Françoise Guiche, conseillère municipale de Noisy Solidaire, profite de ce temps pour rejoindre des petits groupes et les interroger sur leurs motivations. Toutes et tous répondent avec détermination et gentillesse :

Flora Tristan :

Yacine  : je suis là aujourd’hui pour la suppression du Parcoursup, du tri sélectif à l’entrée des facs, contre les discriminations car tous les lycées n’auront pas tous les mêmes options. On peut se retrouver loin de notre secteur ».

Weekerson et Janar, ajoutent : nous sommes en lutte pour notre avenir.

Lucie : je suis contre la réforme du bac ! Pourquoi nous le changer ? Et l’accès à la FAC ? Je n’ai pas envie d’avoir mon bac et ne rien faire après. Je veux faire des études puis travailler.

Évariste Gallois :

Marie-Elise : Nous sommes là parce que nous sommes contre ces réformes. Nous pensons à notre avenir et à celui de nos petites sœurs et petits frères qui sont au collège et à qui on demande vers quoi ils veulent se diriger alors qu’ils pourraient changer d’avis plus tard. C’est compliqué pour nous et nos parents.

Nous manifestons mais nous ne sommes pas écoutés !

Même question à la responsable de la FCPE : « nous pensons que les jeunes ont des choses à dire et on les comprend. Nous ne sommes pas pour le blocus des lycées mais nous sommes présentes pour veiller à ce qu’il n’y ait pas de débordements et qu’ils puissent s’exprimer. Sur Parcoursup, il faut des modifications, la réforme du bac ne nous satisfait pas. Il aurait fallu prendre plus de temps pour réfléchir aux réformes. ».

Un enseignant en SES : je ne suis pas là pour donner mon positionnement auprès des élèves mais je les soutiens à 100%. J’admire leur combat, à leur âge je n’étais pas engagé comme ça. Ils progressent énormément dans leur mobilisation. Ce que je crains, c’est que la situation devienne ingérable … Je suis là pour m’assurer qu’il n’y ait pas des écarts et témoigner si nécessaire.

La délégation ressort : « nous avons dit à Mme Marsigny qu’il y a un problème de communication avec le gouvernement, il ne nous écoute pas alors que notre avenir est en jeu. La Maire va faire remonter à la Région et aux instances concernées nos demandes. C’est une première victoire, c’est un premier pas. Demain vous pourrez dire à ceux qui racontent l’Histoire, que c’est vous qui l’avez écrite ! ». Applaudissements, acclamations, … la confiance dans la lutte se confirme pour tous.

La manifestation terminée, un porte-parole des lycéens propose d’observer une minute de silence en hommage aux victimes de l’odieux attentat de Strasbourg.

Une belle démonstration de solidarité, de maturité et de conviction, sans incident, sans violence, qui montre que le ministre Blanquer et le président Macron devraient réellement prendre en compte la colère et l’inquiétude qui montent dans le pays …

On ne peut que vivement souhaiter que le maire de Noisy-le-Grand aura eu à cœur de transmettre les revendications des lycéens noiséens

à Monsieur le Préfet, représentant de l’État dans le département, au ministre de l’Éducation Nationale, au 1er Ministre et au Président de la République.

La proximité et être le relais de la parole citoyenne, voilà la force et l'utilité de tous les élus locaux !


Photos Françoise GUICHE

Partager cet article
Repost0