Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pourquoi ?

Le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" se veut être, à la fois, un espace de contribution au débat politique dans la ville, le canton, la circonscription et, à la fois, la marque de l'expression autonome de ce regroupement unitaire.
Seront mis en ligne nos comptes rendus du Conseil Municipal, des articles et les prises de position des organisations et des citoyen-nes qui participent à l'activité de NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT (Collectif Unitaire pour une Gauche Alternative - membre d'Ensemble -, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti Communiste Français, Parti de Gauche, militants de la France Insoumise).
Pourront être mis en ligne toutes contributions utiles au débat démocratique et à l'action politique dans notre ville, sous la responsabilité de leurs auteurs, bien entendu, et sous réserve du respect évident des Personnes.
Les propos diffamatoires, ceux mettant en cause la vie privé de chacun(e) ou les insultes ne sont pas recevables.
C'est avec un réel plaisir que seront relayées toutes les informations utiles à la ville, le canton ou la circonscription, utiles à la démocratie participative et utiles pour la construction d'une alternative politique qui change concrètement la vie ! 

Bon Blog
Pour "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !"

Etienne Doussain 

 

Recherche

Gardez le contact !

C'est avec un grand plaisir que nous vous accueillons sur le blog "On a le droit de voir rouge", le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" Si notre information vous convient, n'hésitez pas, afin d'être prévenu régulièrement de la parution de nouveaux articles :

à vous abonner

et à recommander ce lien à vos ami(e)s.

N'hésitez pas, enfin, à nous transmettre vos informations confirmées relatives à la vie démocratique de notre ville, celle de notre canton ... et plus largement si vous le souhaitez, pourvu que cet espace participe d'une politique alternative de gauche où chacun prend sa place, militants politiques, membres de partis ou non, syndicalistes, militants associatifs, citoyens !

Articles Récents

  • Communiqué spécial élections régionale et départementale
    TRANSPARENCE … Les 20 et 27 juin prochains, nous sommes appelés à voter pour les élections régionales et départementales. Malgré la crise sanitaire qui dure depuis plus d'un an, malgré le risque d'une abstention massive , la décision de la classe politique...
  • Communiqué
    Événements au Palacio d’Abraxas du 13 mars 2021 Réaction de "Noisy Solidaire À Gauche Vraiment !" Le 13 mars dernier , alors que la brigade de la Compagnie de Sécurisation et d’Intervention de Seine-Saint-Denis a effectué un contrôle d'identité au cœur...
  • Faut que ça change ...
    Aux abonné.es, Comme annoncé, il y a quelques semaines, la refonte du blog "On a le droit de voir rouge" est quasiment achevée. Dès le début du mois de mai, le processus de migration arrivera à son terme. Vous avez choisi, depuis plusieurs mois, voire...
  • Il suffit de prendre son temps ...
    CONSEIL MUNICIPAL JEUDI 11 MARS 2021 Propos liminaire Début de conseil sous la direction du 1er Adjoint, Madame la Maire n'est pas encore arrivée... Et immédiatement l'annonce de la création d'un nouveau groupe au sein de l'hémicycle suite à l'éclatement...
  • Ils profitent de la crise sanitaire ...
    Soutenons le rassemblement du 19 janvier 2021 contre la Loi de « Transformation de la Fonction Publique » en étant nombreux devant la mairie de NoisNoisy-le-Grand 17 h. Vous trouverez ci-joint : l'appel de l'intersyndicale l'attestation de déplacement...

Contact "Noisy Solidaire, à gauche vraiment !"

onaledroitdevoirrouge@orange.fr

17 novembre 2010 3 17 /11 /novembre /2010 10:00

ComCommunFASE-Alternatifs-ACU.jpg

Politis.jpg

Partager cet article
Repost0

commentaires

valentini 26/11/2010 20:20



Tout à fait! De Villepin ce pouet! pouet! et pis ça y est se sert de la monarchie comme d'une feuille de vigne et il est en cela hyper fransöschich. Car la présidence française a une histoire qui
démarre dans le sang, par les massacres versaillais, se poursuit avec Pétain et se stabilise en 58, avec De Gaulle. Je ne vois pas très bien le rapport avec la monarchie, même élective. Les voies
royales de l'explication du fait présidentiel sont clairement des voies de garage.



valentini 26/11/2010 11:55



La poésie, comme on dit, c'est des idées (en l'air), comme si ouvrier et abeille ne faisaient qu'un, la poésie donc, ou bien "les histoires de toto", comme aimaient et aiment encore en raconter
ceux qui ont ravalé la politique au rang de "bagatelles", nous en sommes là, en effet! Ce dont il faut sortir à l'évidence, et certainement pas par la course à la présidence.



Elus de NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT 26/11/2010 16:55



Nous sommes bien d'accord ! Même De Villepin, poète à son heure, se met à dire des choses sur la monarchie élective qui sévit dans notre pays, du maire au président ...


On a le droit de voir rouge


 



valentini 25/11/2010 14:40



 


Si l'usine à gaz a besoin d'Un Maître-Plombier, pas nous!


 


La présidence française a, selon ses propres dires, « tenu bon », demeurant immobile face à la contingence sociale. Ne sont authentiquement français, en effet, que
les patrons et actionnaires. Quels que soient leur âge, leur sexe, leur couleur de peau et leur appartenance nationale et religieuse, ceux-ci sont tous, en effet, de valeureux et
prodigieux guerriers. Le mot guerre est le moyen de donner à l'imbécillité, du génie. Quant au reste résiduel comme en 68, un 68 élargi, il n'a plus qu'à dire: nous sommes tous des
Africains, mis à la porte de l'histoire! Le réalisme a sa propre poésietrouvée, sur une voie de garage, dans le panier
de la ménagère. Mais comment le Luxembourg, même dans un siècle, accueillerait-il, en son sein paradisiaque, toute la misère capitaliste, comme le souhaitent les bonnes âmes? Ce
nivellement avoué, bien entendu, nous nous en réjouissons, l'envisageant comme un acte révolutionnaire, car il pose, en son coeur, l'existence d'une classe sociale que l'idiome standard, de la
puce frénétique aux bits sophistiqués, nie sur tous les tons. Cette classe invisible a d'ailleurs un nom tabou: le prolétariat!Aux attributs
faibles et bas, naturellement. Et pas seulement en termes de revenus et de salaires, surenchérit la bonne âme européenne, qui n'en loupe jamais une, pour se faire valoir, à moindres frais. Ni
tripes, ni boyaux, c'est là sa gloire. La présidence, à l'inverse, unie de tout coeur à la masse, a le sentiment de rejoindre, à sa façon, la foule des mécontents. Ce n'est pas son seul tour de
magie. On la voit rallonger la vie et les jours, donner un cadre d'action à la délinquance et même sauver, en esprit, le monde, du naufrage.


 


L'opposition standard, qui a donné son aval à la chose, il y a trente ans, cherche maintenant, en
amont, comment c'est dieu possible, une machination pareille. Forcément, nous ne pouvons qu'endosser le rôle de médecin-légiste et examiner le mouvement pendant au nez et à la barbe, mais pas à
la manière des embaumeurs de vieille-Egypte qui tirait le cerveau de pharaon, facteur de vérité, par le nez et les narines. Si la momie présidentielle, portant, placardée sur le front, sa
nationale constitution, animée par un souffle mondial ou plutôt irriguée par la mondialisation financière, réitère sa volonté d'aller de l'avant, plus vite, plus fort, en surmontant ses
erreurs, l'erreur majeure, étant, dans les replis de son esprit malin, de manifester et de
faire grève contre l'escroquerie aux retraites, c'est qu'elle a sa propre niche, une niche énorme: l'état des classes capitalistes et sa ribambelle
d'agents pondus dans toutes les couches et classes sociales. Grosse effusion fiscale. Tous espèrent qu'après ça, ce travail en blanc, médiatique, qui, comme ils le prétendent, avec une
effronterie nonpareille, enrichit l'avenir, leur monde, de tricolore et folklorique qu'il était, se transformera, comme au premier 14 juillet, en explosion de joie réellement populaire. Une
fumisterie qui s'est entichée de réformisme. Son programme: ne pas faire fuir les capitaux. Ouvrir les robinets du crédit. Séduire les
investisseurs. Le réalisme présidentiel, debout dans son bain, gratte, gratte sa haute idée de la politique. Et, en 2012, il faudrait
bazarder ce poupon, mais pas son eau miraculeuse. Le parti contre la paralysie sociale en a bu, promis, juré, craché, ça marche!


 


Âme de boue, cadavre galvanisé, sauve-toi, toi-même!


 


Nous n'avons pas besoin de président!


Ni de partis de gouvernement!



Elus de NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT 25/11/2010 18:09



Long commentaire d'un poète ... qui n'en fait pas moins de la politique ! Et pourquoi se priver ?


On a le droit de voir rouge