Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pourquoi ?

Le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" se veut être, à la fois, un espace de contribution au débat politique dans la ville, le canton, la circonscription et, à la fois, la marque de l'expression autonome de ce regroupement unitaire.
Seront mis en ligne nos comptes rendus du Conseil Municipal, des articles et les prises de position des organisations et des citoyen-nes qui participent à l'activité de NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT (Collectif Unitaire pour une Gauche Alternative - membre d'Ensemble -, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti Communiste Français, Parti de Gauche, militants de la France Insoumise).
Pourront être mis en ligne toutes contributions utiles au débat démocratique et à l'action politique dans notre ville, sous la responsabilité de leurs auteurs, bien entendu, et sous réserve du respect évident des Personnes.
Les propos diffamatoires, ceux mettant en cause la vie privé de chacun(e) ou les insultes ne sont pas recevables.
C'est avec un réel plaisir que seront relayées toutes les informations utiles à la ville, le canton ou la circonscription, utiles à la démocratie participative et utiles pour la construction d'une alternative politique qui change concrètement la vie ! 

Bon Blog
Pour "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !"

Etienne Doussain 

 

Recherche

Gardez le contact !

C'est avec un grand plaisir que nous vous accueillons sur le blog "On a le droit de voir rouge", le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" Si notre information vous convient, n'hésitez pas, afin d'être prévenu régulièrement de la parution de nouveaux articles :

à vous abonner

et à recommander ce lien à vos ami(e)s.

N'hésitez pas, enfin, à nous transmettre vos informations confirmées relatives à la vie démocratique de notre ville, celle de notre canton ... et plus largement si vous le souhaitez, pourvu que cet espace participe d'une politique alternative de gauche où chacun prend sa place, militants politiques, membres de partis ou non, syndicalistes, militants associatifs, citoyens !

Articles Récents

  • Il suffit de prendre son temps ...
    CONSEIL MUNICIPAL JEUDI 11 MARS 2021 Propos liminaire Début de conseil sous la direction du 1er Adjoint, Madame la Maire n'est pas encore arrivée... Et immédiatement l'annonce de la création d'un nouveau groupe au sein de l'hémicycle suite à l'éclatement...
  • Ils profitent de la crise sanitaire ...
    Soutenons le rassemblement du 19 janvier 2021 contre la Loi de « Transformation de la Fonction Publique » en étant nombreux devant la mairie de NoisNoisy-le-Grand 17 h. Vous trouverez ci-joint : l'appel de l'intersyndicale l'attestation de déplacement...
  • Meilleurs Voeux Solidaires ...
    Solidarités La France comptera d’ici la fin 2020 près de 10 millions de personnes vivant sous le seuil de pauvreté. Alors que 20% des plus riches cumulent les deux tiers d’épargne, 20% des plus pauvres sont contraints à l’endettement. L’indécente euphorie...
  • Adresse aux noiséen-nes pour l'an 2021 ...
    Crise sanitaire et sociale : des inégalités insupportables ! La crise sanitaire a mis en évidence la situation désastreuse de nos hôpitaux : 100 000 lits supprimés en 20 ans, au plus fort de la crise sanitaire seulement 35 000 lits mobilisés pour les...
  • KDO d'une fin d'année morose ...
    Conseil Municipal Lundi 14 décembre 2020 Toujours en retransmission aux bons soins de Facebook ! A croire que la "ville intelligente" que l'on nous annonce ne l'est que par l'intermédiaire des GAFAM (acronyme des géants du Web Google, Apple, Facebook,...

Contact "Noisy Solidaire, à gauche vraiment !"

onaledroitdevoirrouge@orange.fr

16 mars 2014 7 16 /03 /mars /2014 17:40

_1099.jpgPetit aide mémoire de l’électeur ordinaire :

A une semaine du 1er tour, on a voulu faire un petit arrêt sur image…

Plafond des dépenses électorales du 1er tour de l’élection municipale de Noisy le Grand : 78 898 euros. Montant du remboursement auquel peuvent prétendre les candidats : 32 477 euros.  Ce sont les chiffres de la préfecture de Seine-Saint-Denis…

Sachant que le matériel électoral de base, c’est-à-dire  l’affiche des panneaux électoraux officiels, le bulletin de vote et la profession de foi, sont pris en charge directement par subrogation par les services de l’Etat qui règlent automatiquement les imprimeurs, sous réserve que ce matériel soit conforme à la réglementation,  le coût de ce matériel obligatoire n’est donc pas comptabilisé dans le plafond des dépenses autorisées qui, lui, reste fixé … à 78 898 euros.  

Sachant que c’est la tête de liste… de chaque liste qui est obligée par la Loi de financer en son nom  la campagne électorale par emprunt et d’en justifier l’usage, via son mandataire financier, devant la Commission Nationale des Comptes de Campagnes Electorales, sous peine de voir ses dépenses refusées et d’être éventuellement poursuivie par la Justice.

Sachant que dans le meilleur des cas avec un score de plus de 5%, le candidat, donc la liste, sera remboursé à hauteur maximum de 32 477 euros s’il a atteint le plafond maximum de 78 898 euros de dépenses, une question trotte dans la tête de l’électeur ordinaire et lui agite les neurones…

Combien coutera la campagne d’untel ou d’untel ?

Faisons cela dans l’ordre… 

Pour la liste du Parti Ouvrier Indépendant, bien connu dans les chaumières noiséennes,  quelques tracts,  un appel à une réunion publique, allez au maximum de 1500 à 2000 euros, l’affiche, le bulletin de vote et la profession de foi étant directement réglés à l’imprimeur.

Pour Michel Pajon, qui voudrait rassembler pour être plus fort, l’addition fait tout de suite un peu plus peur. Des maillots roses, un local de campagne (sans doute aimablement prêté par un parti de gouvernement dont le sigle a disparu de la façade), des fleurs, un pique-nique, des tracts sur papier de qualité, des quatre pages par milliers, des bandeaux, des affiches pour « tenir la ville » comme on dit en politique en dehors de l’affichage électoral officiel,  une réunion publique à Michel Simon dont le prix de la salle, si nos souvenirs sont bons, avoisine entre 3000 et  4000 euros la soirée, vraisemblablement un listing électoral pour prévoir une petite lettre aux noiséens entre les deux tours comme en 2008 (c’est aussi payant), une revue de 52 pages, truffée de photos et de dessins de projets noiséens qui pourrait autoriser chacun à s’interroger sur l’origine de ces documents car nous n’avons pas vu de références dans le document, une charte graphique tip top, un travail de graphiste professionnel comme on en trouve pour Noisy Magazine, bref un professionnalisme avéré, un site web qui ne semble pas passionner les foules noiséennes pour autant… Le tout pour 78 898 euros ? A ce niveau-là, on nous permettra par avance de nous en étonner ! Mais, qui connait vraiment le prix des choses lorsque l’on n’a pas suffisamment d’expériences…

Disons qu’à coup sur, la facture du candidat va être salée…  et déjà dans la tête du noiséen ordinaire pointe l’idée que l’égalité des candidats n’est pas réellement évidente, ni garantie. Cela étant, chacun fait ce qu’il veut de ses comptes de campagnes électorales pourvu que la Commission nationale les valide !

Par contre, qu’en pensent les militants encore socialistes, les militants écolos qui défendent le papier recyclé et le développement durable ? La question vaut d’être posée par ces temps d’inflation de propagande… car il n’est pas certain que le contenu de cette dernière soit la garantie de la qualité de la gouvernance future de la ville. C’est vrai, qui peut le plus, peut le moins, mais cela n’en fait pas autre chose que de la propagande autour d’un homme et du pouvoir. Car comment lire sérieusement cette avalanche d’informations dans laquelle se disputent projets réels et travail normal d’un maire durant …près de 20 ans.  Faut-il le glorifier pour autant ? Pas certain…

Pour « Noisy Solidaire, A gauche vraiment », facile d’en parler, il n’y aura pas de suppositions. 10 000 euros, point, c’est tout. Des tracts d’appel pour trois réunions publiques, un tract de campagne et un quatre pages rassemblant propositions et positions … et un travail militant de composition et d’élaboration nocturne qui fut plus long et gratuit qu’il n’y parait…

« L’alternative pour Noisy » avec Marylise Martins ? Un local, une campagne de terrain et un matériel de propagande d’une abondance raisonnable jusqu’à un douze pages final qui laisse penser que l’inflation électorale a été maitrisée, néanmoins. Allez, cela devrait coller avec le plafond des dépenses autorisées des 32 000 euros avec une dépense autour de 50 000, estimons-nous !

Pour « Noisy tout simplement » avec Brigitte Marsigny, des tracts de quatre pages thématiques demi format A4, on en a compté quatre, un local de campagne, peut-être un document final dans la semaine à venir, une affiche qui tapisse ponctuellement les panneaux d’affichage libre…  Cela ne devrait pas crever le plafond, là non plus ! Entre 40 et 50 000 euros, oserons-nous dire ?

Le sixième candidat ? Trop heureux d’un coup de pub sur « On a le droit de voir rouge » ? Eh bien, non !  Juste un « copier-coller » de la propagande nationale de son organisation et une vague personnalisation grâce à sa photo flanquée de bleu marine, en attendant les bleus à l’âme que l’expérience de Vitrolles ou de Toulon a laissés, il y a quelques années. Nul doute qu’il devrait coller au plafond sauf problème de dernière minute…

Que tirer de tout cela ? Que l’abondance ou plutôt la surabondance apporte la certitude de l’efficacité à venir ? Rien de moins certain… On pourrait même penser qu’à trop vouloir convaincre et assommer d’affirmations, se cache l’incertitude du combat électoral dans un pays où la prétendue gauche de gouvernement fait appliquer les recettes de la droite Sarkoziste à la grande joie du Medef.

Combien d’abstentionnistes en 2014 ? En 2008, ils furent la moitié du corps électoral… 50% des électeurs ne s’étaient pas déplacés et le maire sortant avait vu là sa plus mauvaise élection. Un électeur sur quatre et  finalement des institutions  qui donnent le pouvoir à celui qui est minoritaire dans sa propre ville puisque l’opposition avait réuni, toute confondue, la majorité des électeurs !

Le programme des uns et des autres ? Pas d’hypocrisie entre nous ! Pour nous, c’est « Noisy Solidaire, A gauche vraiment ! » qui compte… La ville est à vous ! N’en doutez pas ! 

Partager cet article
Repost0

commentaires