Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pourquoi ?

Le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" se veut être, à la fois, un espace de contribution au débat politique dans la ville, le canton, la circonscription et, à la fois, la marque de l'expression autonome de ce regroupement unitaire.
Seront mis en ligne nos comptes rendus du Conseil Municipal, des articles et les prises de position des organisations et des citoyen-nes qui participent à l'activité de NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT (Collectif Unitaire pour une Gauche Alternative - membre d'Ensemble -, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti Communiste Français, Parti de Gauche, militants de la France Insoumise).
Pourront être mis en ligne toutes contributions utiles au débat démocratique et à l'action politique dans notre ville, sous la responsabilité de leurs auteurs, bien entendu, et sous réserve du respect évident des Personnes.
Les propos diffamatoires, ceux mettant en cause la vie privé de chacun(e) ou les insultes ne sont pas recevables.
C'est avec un réel plaisir que seront relayées toutes les informations utiles à la ville, le canton ou la circonscription, utiles à la démocratie participative et utiles pour la construction d'une alternative politique qui change concrètement la vie ! 

Bon Blog
Pour "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !"

Etienne Doussain 

 

Recherche

Gardez le contact !

C'est avec un grand plaisir que nous vous accueillons sur le blog "On a le droit de voir rouge", le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" Si notre information vous convient, n'hésitez pas, afin d'être prévenu régulièrement de la parution de nouveaux articles :

à vous abonner

et à recommander ce lien à vos ami(e)s.

N'hésitez pas, enfin, à nous transmettre vos informations confirmées relatives à la vie démocratique de notre ville, celle de notre canton ... et plus largement si vous le souhaitez, pourvu que cet espace participe d'une politique alternative de gauche où chacun prend sa place, militants politiques, membres de partis ou non, syndicalistes, militants associatifs, citoyens !

Articles Récents

  • Bonnes fêtes quand même, à toutes et tous ...
    CONSEIL MUNICIPAL DU JEUDI 16 DÉCEMBRE 2021 Décor extérieur puis intérieur : Dès 18 h 30, sur le parvis de l’hôtel de ville, une centaine de personnes avec pancartes et une petite sono se rassemble et proteste contre le pass sanitaire, et pour plusieurs...
  • Faire cesser l'insupportable...
    COMMUNIQUÉ Nous venons de prendre connaissance de la lettre anonyme que Patrice Anato, député de notre circonscription, a reçu à l’Assemblée nationale. Cette lettre contient des insultes racistes et des menaces de mort. Nous sommes indignés et révoltés...
  • Mieux que les images, de la bonne lecture ...
    Conseil municipal du jeudi 18 novembre 2021 En guise d'introduction , on remerciera Mme le Maire de nous avoir informé qu'elle était malade, depuis au moins deux jours, suite à l'injection de la 3ème dose du vaccin ARN messager qu'elle avait reçue probablement....
  • La rage et l'humanité ...
    Billet de blog 25 nov. 2021 À l'indignation, monsieur Darmanin, a succédé la rage Au lendemain du drame qui a coûté la vie à 27 personnes dans la Manche, Michaël Neuman, directeur d'études au Centre de réflexion sur l'action et les savoir humanitaires...
  • Chasse aux sorcières noiséennes ...
    Il a fait son boulot, il est sanctionné ! Décidément, il ne fait pas bon avoir le souci de la qualité du travail et du Service Public à Noisy-le-Grand ! Malgré de nombreuses alertes, une lettre ouverte à Madame le Maire le 21 septembre, une manifestation...

Contact "Noisy Solidaire, à gauche vraiment !"

onaledroitdevoirrouge@orange.fr

12 février 2010 5 12 /02 /février /2010 16:47

Information du DAL

Environ 40 personnes, et quelques enfants ont été expulsé hier matin, par d’importantes forces de police.

L’immeuble a été détruit avec les biens des occupants. Certains habitaient là depuis 10 ans. Il s’agissait d’un immeuble de logements, appartenant à la mairie de Bagnolet, qui selon certaines sources aurait été revendu récemment à une filiale du groupe Auchan pour construire des logements.

Aussitôt expulsés, les bulldozers se sont mis au travail, détruisant les biens des expulsés restés dans l’immeuble. L’huissier de justice présent sur les lieux a répondu que la mairie avait refusé de louer un garde meuble. Aucun inventaire des biens n’a été dressé, en violation avec le code des procédures civiles d’exécution qui régit le travail des huissiers de justice.

Le commissaire en charge d’exécuter l’expulsion a assisté à la destruction des bien sans broncher.

Devant être reçus par un adjoint au logement, les expulsés ont alors attendu en vain 2 heures sous la neige, devant la mairie de Bagnolet, puis ont été se mettre à l’abri dans un gymnase voisin, vers 15 h00.

Un responsable de la préfecture de Saint Denis dépêché sur place a fait évacuer le gymnase par les gardes mobiles à la demande du maire. Les expulsés à nouveau à la rue se sont rassemblés et sont remonteés vers l’immeuble en cours de destruction.

Il s’agit d’un nouveau dérapage après celui du 25 rue de l’échiquier, Paris 10ème. Cette fois les autorités chargées de faire respecter la loi s’en affranchissent, et remettent en cause gravement les droits des personnes expulsées de leur logement.

Les expulsés sont en majorité des migrants d’Afrique de l’Ouest, des Français, et quelques sans papier. Des habitants de Bagnolet, des représentants de RESF et de la CIP sont sur place et apportent leur soutien.

Droit Au logement dénonce cette expulsion en plein hiver, qui une fois de plus piétine les droits des personnes vulnérables. Le DAL demande aux autorités :

  • de prendre des mesures immédiates pour reloger les expulsés, si nécessaire par voie de réquisition,
  • de mener une enquête et sanctionner les responsables de cette destruction de biens injustifiée,
  • la régularisation des expulsés qui sont sans papier.

Droit Au Logement a été saisi sur ce dossier, lors d’un rassemblement en fin de matinée organisé pour soutenir les habitants d’un taudis sans toit, sans eau courante et sans électricité pour certains locataires, situé 35 rue Marie Anne Colombier.

 

Pour en savoir plus et voir les vidéos, cliquez sur le lien du DAL

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

A

Je ne pense pas que ce soit la Municipalité Communiste de BAGNOLET qui soit en cause dans cette affaire. D'apès mes informations, c'est la Préfecture de Saint Denis que a donné les instuctions.
Peut importe les raisons, justifiées ou pas, avec ce froid, la présence de Femmes et d'Enfants, c'est proprement scandaleux et inhumain.Ici, l'Etat ne sort pas grandi


Répondre
E


C'est sans doute ce qui c'est passé. La ville était-elle informée de la décision préfectorale ? Peu importe en fait, seul reste le fait que l'on a expulsé en plein hiver ... Il fait - 5
dégré encore ce soir !

On a le droit de voir rouge





T

Un grand Merci pour cette information qui prouve que ce blog s'élève contre tous les comportements qui attentent à la dignité humaine.

Quels que soient nos positions politiques personnelles, on ne peut accepter ce genre de comportement de la part d'une municipalité!

Quelle était l'urgence? Le "squat" existait depuis plus de 10 ans (selon les sources journalistiques).

Soit le problème aurait dû être "traité" depuis longtemps (sans ouvrir un autre débat, récurent, qui ne peut être résolu ici, dans l'instant).
Soit le "minimum d'humanité" consisterait à avoir averti de la date de démolition. Ce qui ne ressort dans aucune information, y compris venant de la mairie concernée.
Permettant à chacun de préserver ses effets personnels et autres papiers administratifs.

De toutes les façons, pas en cette période de grands froids et dans les conditions énoncées.

Cela ressemble au comportement de l'état face à ces élèves étrangers, qui ont pourtant été déjà admis au sein des établissements français, qui se retrouvent sous procédure d'expulsion, l'année
de leur baccalauréat !
(voir le lien ci dessous)
http://www.educationsansfrontieres.org/

Soyons logiques et honnêtes !




Répondre
E


il y a les faits, Rien que les faits !

ON A LE DROIT DE VOIR ROUGE