Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pourquoi ?

Le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" se veut être, à la fois, un espace de contribution au débat politique dans la ville, le canton, la circonscription et, à la fois, la marque de l'expression autonome de ce regroupement unitaire.
Seront mis en ligne nos comptes rendus du Conseil Municipal, des articles et les prises de position des organisations et des citoyen-nes qui participent à l'activité de NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT (Collectif Unitaire pour une Gauche Alternative - membre d'Ensemble -, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti Communiste Français, Parti de Gauche, militants de la France Insoumise).
Pourront être mis en ligne toutes contributions utiles au débat démocratique et à l'action politique dans notre ville, sous la responsabilité de leurs auteurs, bien entendu, et sous réserve du respect évident des Personnes.
Les propos diffamatoires, ceux mettant en cause la vie privé de chacun(e) ou les insultes ne sont pas recevables.
C'est avec un réel plaisir que seront relayées toutes les informations utiles à la ville, le canton ou la circonscription, utiles à la démocratie participative et utiles pour la construction d'une alternative politique qui change concrètement la vie ! 

Bon Blog
Pour "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !"

Etienne Doussain 

 

Recherche

Gardez le contact !

C'est avec un grand plaisir que nous vous accueillons sur le blog "On a le droit de voir rouge", le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" Si notre information vous convient, n'hésitez pas, afin d'être prévenu régulièrement de la parution de nouveaux articles :

à vous abonner

et à recommander ce lien à vos ami(e)s.

N'hésitez pas, enfin, à nous transmettre vos informations confirmées relatives à la vie démocratique de notre ville, celle de notre canton ... et plus largement si vous le souhaitez, pourvu que cet espace participe d'une politique alternative de gauche où chacun prend sa place, militants politiques, membres de partis ou non, syndicalistes, militants associatifs, citoyens !

Articles Récents

  • Ils profitent de la crise sanitaire ...
    Soutenons le rassemblement du 19 janvier 2021 contre la Loi de « Transformation de la Fonction Publique » en étant nombreux devant la mairie de NoisNoisy-le-Grand 17 h. Vous trouverez ci-joint : l'appel de l'intersyndicale l'attestation de déplacement...
  • Meilleurs Voeux Solidaires ...
    Solidarités La France comptera d’ici la fin 2020 près de 10 millions de personnes vivant sous le seuil de pauvreté. Alors que 20% des plus riches cumulent les deux tiers d’épargne, 20% des plus pauvres sont contraints à l’endettement. L’indécente euphorie...
  • Adresse aux noiséen-nes pour l'an 2021 ...
    Crise sanitaire et sociale : des inégalités insupportables ! La crise sanitaire a mis en évidence la situation désastreuse de nos hôpitaux : 100 000 lits supprimés en 20 ans, au plus fort de la crise sanitaire seulement 35 000 lits mobilisés pour les...
  • KDO d'une fin d'année morose ...
    Conseil Municipal Lundi 14 décembre 2020 Toujours en retransmission aux bons soins de Facebook ! A croire que la "ville intelligente" que l'on nous annonce ne l'est que par l'intermédiaire des GAFAM (acronyme des géants du Web Google, Apple, Facebook,...
  • Coucou, nous sommes toujours là ...
    Conseil municipal du jeudi 19 novembre 2020 Lieu: Hôtel de Ville et accessible seulement en visio sur Facebook, ce qui est incroyable... Rien sur le site Web de la ville en direct... Stupéfiant ! La démocratie institutionnelle noiséenne ne pourrait donc...

Contact "Noisy Solidaire, à gauche vraiment !"

onaledroitdevoirrouge@orange.fr

12 juin 2012 2 12 /06 /juin /2012 12:00

Le temps qui passe ne se rattrape jamais alors le temps de donner son avis est venu. Le mien tout au moins…, restons modeste !

Alors, voilà, je ne pourrai pas voter, ni pour Michel Pajon, ni pour son suppléant Emmanuel Constant, au second tour de l’élection législative. On me dira, Etienne, ce n’est pas sérieux, faut battre la droite ; l’important, c’est le rapport de force à l’assemblée nationale ; de ne pas faire entrer par la fenêtre de la cohabitation, ce que l’on a viré par la porte de l’élection présidentielle. Ce n’est pas la querelle de personne qui doit l’emporter, c’est la politique qui sera menée dans l’intérêt de la population…

Ne pas en faire une affaire personnelle ? Que diable ! Mais il s’agit du fondement même de l’acte citoyen, celui du choix individuel, celui de l’engagement propre d’un homme ou d’une femme parmi les autres…

Mieux encore, on me permettra de croire en la circonstance au libre arbitre et à la liberté de conscience… Or j’ai décidé de ne manquer, ni de l’un, ni de l’autre, et l’on m’accordera que cela fait déjà un moment déjà que j’y prétends dans le débat public.

Un peu mégalo, l’Etienne, en ce moment, v’là qui se met à penser que sa voix en vaut bien celle d’un autre ! Eh bien, oui, ma voix vaut bien celle du député sortant et, pour le coup, match nul !

Un peu de sérieux, sacrebleu, le droit de vote ne doit pas être galvaudé. Trop de souffrance pour l’obtenir et le défendre, à gauche en particulier… Nos aînés s’en offusqueraient à juste cause de droits acquis de haute lutte et ils auraient raison. Mais est-ce à dire que l’on aurait plus le droit de croire que sous un paravent de gauche ne peuvent pas se cacher des pratiques ou des attitudes plus que contestables ? Voire que la rancune ou le doute n’ont pas de place au cœur de l’agora des citoyens ? Rancune, vous avez rancune ?  Doute, vous avez dit doute ?

C’est donc bien de cela qu’il s’agit ? Alors là, cela devient petit … Un peu de hauteur de vue vous ferait du bien, Sieur Doussain… Sans doute, mais je ne peux pas, M’sieur, même si cela m’est expliqué avec beaucoup de pédagogie, la trop célèbre pédagogie municipale noiséenne !

Que voulez-vous, se prendre un procès pour injures à propos de Noisy Résidence, cela laisse des traces …, de septembre 2008 à janvier 2012 pour être précis.

Le fait que le député-maire a été débouté dès le premier jugement, puis en appel en janvier 2012 –  car il a fait appel, le tout aux frais du contribuable comme à chaque fois – , le fait qu’il n’ait pas choisi de se pourvoir en cassation confirment que le fond de l’écrit incriminé par blog interposé n’était pas injurieux et que cette succession de faits ne peut pas lever dorénavant la rancune et le doute politiques.

Et pourquoi en serait-il autrement, je vous le demande, quand en lieu et place du débat public, un député-maire décide de faire parler la justice contre un opposant politique de gauche, élu lui aussi, qui conteste son point de vue, d’abord sur l’interprétation d’un triste fait de société et, dans la foulée, sur les conclusions qu’il en tire aux noms de tous les habitants qu’il est censé représenter ? Avouons que par ces temps d’alternance politique désirée, on peut en rester pantois…

C’est ainsi que me débattant dans mes propres turpitudes, je m’interroge, encore et encore. Si mes propos n’ont pas été condamnés par la Justice de mon pays, c’est que j’avais le droit de penser ce que je pensais. Que j’avais le droit de dire ce que je pensais devoir dire à la lecture de la lettre que le député-maire avait largement rendu public, y compris en la distribuant, d’abord à la presse, puis à l’attention des habitants des immeubles qui jouxtent Noisy-Résidence.

Si c’est ainsi, j’ai donc le droit de penser que le procès fait à mon encontre n’était qu’un rideau de fumée destiné à m’occuper quelques journées – j’en témoigne –, à coûter quelques milliers d’euros et que le fond de l’affaire finalement garde sa pertinence encore aujourd’hui.

Si c’est ainsi, j’ai donc le droit de considérer – et le droit l’a dit – que les propos par lesquels je contestais l’attitude politique d’un élu qui revendique son appartenance à gauche n’étaient pas insultants et qu’il y a toujours lieu de s’interroger sur l’attitude qu’aurait pu avoir un élu de droite dans une situation identique, ce qui, à l’occasion de la séquence électorale que nous venons de vivre et de ses outrances xénophobes, la Présidentielle, me laisse toujours dans un état de torpeur politique…sans nom, sinon celui de la sidération que peut imposer parfois la honte.

Mais chacun en jugera puisque l’article poursuivi de « On a le droit de voir rouge » est de nouveau en ligne, accompagné des courriers de Monsieur le Député-maire, la Justice n’ayant pas interdit de le faire.

Voyage en Pajonie ordinaire (aout 2008) ... Nombreux d’entre nous s’étaient émus fin mai du drame qui s’était produit au Mont d’Est, drame au cours duquel une maman dépressive, hébergée par la résidence de tourisme Noisy Résidence, avait mortellement défenestré son bébé. L’horreur d’un tel geste suffisait sans que des commentaires ou des affirmations nauséabondes viennent en rajouter. C’est pourtant ce que le maire de Noisy le Grand avait choisi de faire, le Parisien ayant sommairement relayé la prose de ce dernier adressée au préfet de Seine Saint Denis. Par lettre du 25 juin, soit un mois après ce triste évènement, les habitants de la Closerie du Mont d’Est et du Clos des Cascades ont reçus une lettre de l’édile accompagnée d’une copie de celle communiquée au préfet au bon soin de la ville. Nous avons donc pris connaissance de l’intégralité du courrier évoqué par le Parisien le 29 mai et, le moins que l’on puisse dire, c’est « quand on veut tuer son chien, on dit qu’il a la rage ». Affligeant et, pour plusieurs parmi nous, répugnant … à un point où l’on se demande ce qu’aurait pu écrire, par exemple, Monsieur Bompart, maire d’Orange, ex Front National, dans de telles circonstances. Peut-être n’aurait-il pas pu faire mieux ? Comment un élu qui prétend représenter une formation de gauche, formation qui prétend aux plus grandes responsabilités, a pu se laisser aller d’une façon aussi lamentable ?  Se poser la question, c’est peut-être trouver une réponse inattendue : être membre du Parti Socialiste, être député de surcroit, ne garantit pas de ne pas être d’accord avec la politique de Brice Hortefeux et de Nicolas Sarkozy en matière d’immigration… Fameuse « misère du monde » chère à Michel Rocard… mais faut-il ne pas franchir le pas dans la délation pure et simple sous couvert de responsabilité, surtout à partir d’un triste fait divers par lequel l’équation « immigration – pauvreté – délinquance – prostitution » devient le motif d’une chasse aux sorcières. C’est pourtant chose faite à Noisy le Grand en Pajonie ordinaire ! Sauf que la Pajonie, ce n’est pas tous les Noiséens et toutes les Noiséennes… Rappelons que moins d’un électeur sur quatre a désigné Michel Pajon pour la fonction de maire qu’il occupe pour la troisième fois. A ce titre, nous qui faisons partie du groupe des trois autres Noiséens sur quatre, nous lui dénions le droit d’écrire en notre nom de pareilles infamies ! Qu’on en juge par les extraits, eux même en gras dans le corps de la lettre, de cette douteuse prose municipale, alors qu’il s’agit de 30 familles hébergées sur les 160 logements que compte la résidence ! « …j’ai dénoncé avec la plus extrême vigueur la concentration de personnes sans ressources au sein de cette résidence de tourisme qui héberge essentiellement des personnes envoyés par les services sociaux, et notamment des familles demandeuses d’asile en attente du statut de réfugiés . » Plus loin, on apprend que le maire a « adressé un nouveau courrier au Préfet afin de lui demander de prendre des sanctions à l’encontre du gestionnaire de cet établissement et de procéder à la radiation de l’établissement Noisy Résidence en tant que résidence de tourisme… » Mais le pire est à venir au cœur du dit nouveau courrier puisque l’on apprend que les 30 familles sont orientées par des organismes officiels, la Coordination d’Accueil des Familles Demandeuses d’Asile … et du SAMU Social de Paris, organismes dont on aurait pu croire que Michel Pajon connaissait parfaitement la mission, celles d’aider notamment des familles en difficulté ! Mais malheur aux pauvres quand on est député « socialiste » de la 13ème circonscription de Seine Saint Denis … Qu’on en juge, encore et encore, par les termes employés, en gras ou non, au fil des paragraphes de la lettre au Préfet ! Ainsi, Monsieur le maire s’est « rendu compte du nombre important et inhabituel de familles demandeuses d’asile en attente du statut de réfugiés… ». Qu’après « plusieurs visites sur le site, il s’avère que cette résidence est devenue un véritable foyer d’hébergement des familles en attente du statut de réfugiés ou en situation irrégulière au regard du droit des étrangers en France (sic)… ». Vous avez bien lu et le plus infamant suit ! Ainsi « la concentration, dans un même lieu, de ces familles (selon la lettre du maire, 30 familles !) issues essentiellement de l’immigration, sans emploi et sans ressources, conduit inéluctablement à la création de communautés exclues du territoire sur lequel elles vivent et sur lequel elles pratiquent des actes plus ou moins délictueux pour pouvoir survivre »… D’autres propos étant de la même teneur, nous contenterons, tellement la nausée nous serre la gorge, de vous renvoyer à la lecture de dite lettre au moyen des liens ci-dessous.

Tout y passe,  « de la constitution rampante de ghetto au  foyer Aftam ou de l’équilibre économique et social d’un site vital pour Noisy le Grand et l’Est parisien à [ce] que ne soit jamais constitué ni un foyer accueillant des populations migrantes ni une zone d’attente pour demandeurs d’asile sur le territoire de Noisy le Grand…». Pensez donc, 30 familles pour plus de 60 000 habitants, il faut sonner le tocsin et bouter l’étranger, faiseur de désordres, hors de notre bonne ville à nous, à lui ! Pauvre gosse innocent, pauvre maman malade, pauvre papa impuissant devant l’horreur, votre terrible drame familial, non seulement, a endeuillé votre vie définitivement mais en plus, il aura déclenché un appel à une opération de basse police aux relents … pétainistes … Insupportable et écœurant !!! Mais que font les militant(e)s socialistes dans cette ville ? Ils se taisent ? Doit-on crier "Jaures, réveilles toi, ils sont devenus fous" ?
Etienne DOUSSAIN Conseiller municipal « Noisy Solidaire – à gauche, vraiment ! »

Vous me direz, d’accord, pour le député sortant, on a compris, mais pour son futur suppléant, qu’a-t-il à voir avec cette rancune et ce doute politiques qui te taraudent ?

Je vous dirai, rien dans l’absolu, sauf le silence. Et il est des silences qui pèsent autant qu’une lettre rendue publique aux noms des noiséens - ce qui fut le cas puisque rédigée sur papier officiel de la commune. Pas de réaction du colistier, lui comme d’autres, d’ailleurs, nada…

Est-ce à dire que c’est la même chose ? Je ne peux répondre à cette question, cela appartient à ce futur suppléant, et aux autres, d’ailleurs, des Verts au MRC. Moi, je ne peux que constater le silence, or je considère que ce dernier a du sens. L’adage ne dit-il pas, « qui ne dit mot, consent » ?

Et puis, je ne vous le cacherai pas, il y a un autre motif de doute politique. Autant en parler franchement. Z’ont pas de chance tous les deux, ils cumulent et n’ont jamais envisagé, pas une seconde visiblement, la rotation des mandats. En tout cas, rien dans la profession de foi qui indiquerait le contraire. L’un est maire depuis 1995, député depuis 1996, l’autre adjoint-au-maire depuis la même date et conseiller général depuis 1998. De vrais professionnels, en somme !

Pourtant, il se murmure que pour cette élection – position nationale du parti Socialiste oblige – le député-maire serait obligé de choisir et qu’une future loi l’y contraindrait au profit, peut-on penser, de son suppléant mais, avouons, là encore, que ce possible, mais non avéré, mouvement de chaise musicale ne changera pas la réalité passée – de 1995 à 2012, cela fait un bail – et, qu’enfin, nous ignorons complètement ce que seront les choix du dit suppléant qui, en matière de cumul, a appris aussi à s’y connaître depuis 1998. Faut-il d’ailleurs qu’il soit appelé réellement à suppléer car là, la messe n’est pas encore dite !

Or, moi, je suis résolument partisan, un, de l’interdiction totale du cumul de mandat, deux, de la rotation obligatoire des mandats après deux élections successives. Place aux citoyens, stop à la professionnalisation sans limite de la vie politique, c’est mon crédo du moment, j’y tiens et je ne suis pas seul à le penser.

Vous comprendrez d’autant plus que dans le doute, sans parler de cette mesquine rancune politique, j’en conviens (mais il n’y a pas de mal à se faire plaisir…), je ne puisse que m’abstenir ou voter blanc bonnet et bonnet blanc…Je note d'ailleurs que plus 48% des noiséens en ont fait de même pour le 1er tour de scrutin, le 10 juin 2012, ce qui n'est joyeux pour aucun des candidats !

Pour autant, des ennuis peuvent parfois découler un moment heureux. Dans cette affaire de procès pour injures, la solidarité n’a pas faibli. Pas celle des élus de la majorité municipale qui n’ont pas pipés mot, qu’ils soient Vert, PS ou MRC, faut-il le répéter…

Non, celle de nombreux noiséens, et au-delà, qui m’ont soutenu sans hésiter dans ce moment politique désagréable, notamment en apportant leur contribution financière aux frais d’avocat qui m’ont été imposés.

Que dire, sinon merci, et encore merci à eux et à l’avocate qui a défendu ma cause ! Il est certain que ma position de modeste conseiller municipal, persifleur sans doute, était moins confortable que celle d’un maire qui, procès après procès, souvent perdus (car, il y en a eu plusieurs contre des noiséens), fait prendre en charge l’addition par la collectivité. Sans état d’âme, ainsi qu’il me l’a confirmé après une question diverse à ce sujet lors d’un conseil municipal récent !

Belle conclusion, en somme … Ne serait-ce que pour une telle réponse, pourquoi voudriez-vous que, moi aussi, j’ai des états d’âme à ne pas voter Michel Pajon, le 17 juin prochain ?

Mais que personne n’en doute, je ne voterai pas UMP, non plus…et tout ceci n’est qu’une position personnelle qui n’engage, bien évidemment, que moi et personne d'autre !

Etienne Doussain

Conseiller municipal d’opposition

Partager cet article
Repost0

commentaires

CDED 17/06/2012 17:23


J'habite Gournay mais ... Michel Pajon est "mon" député et Emmanuel Constant "mon" conseiller général !


Au delà du procès et encore plus de la lettre discriminante de M. Pajon à propos de Noisy Réisdence, rappelons-nous que cet élu socialiste demanda l'intervention de l'armée en 2005 contre les
jeunes de Noisy le Grand qui comme partout criaient leur colère mais surtout leur détresse d'être considérés comme quantité négligeable.


Par ailleurs, me vient en mémoire, la phrase d'un sympathisant socialiste de Gournay au sujet des réunions du Conseil Municipal de cette commune : " La façon deont se conduit notre maire à la
fois par rapport à l'opposition est intolérable mais... que dire, puisqu'il pourrait nous rétorquer que c'est pareil à Noisy le Grand !" Je ne peux que l'approuver puisqu'assistant aux deux par
intermittence, j'ai fait le même constat !


Tous ces faits petits ou grands m'ont également amenée à préférer le bulletin nul que le vote en faveur d'une gauche dans laquelle je ne suis pas prête de me reconnaître !


Mon seul souhait : que les citoyens continuent de se rassembler contre toutes formes d'autoritarisme, qu'elles viennent de doite ou de "gauche" et qu'ils oeuvrent pour aller vers une République
qui ne se contente pas de 50% de participants pour pavoiser sur le nombre d'élus "engrangés" !

Elus de NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT 17/06/2012 20:01



Expression libre, en somme ?


On a le droit de voir rouge



Francis Maleval 15/06/2012 15:29


« Monsieur Doussain donne ici une expertise réaliste du mur qui nous sépare de la Mairie de Noisy-le-Grand.


Ce n’est pas le seul ; voilà un exemple tragique où le Conseil général aussi et l’ancien gouvernement de droite n’ont pas non
plus abattu le leur, même si au sommet de l’État il y eu parfois des réponses spontanées :


http://indifference.c.la/


et ça tourne toujours en rond et en rond et en rond et …. il faudra un autre drame pour voir s’agiter les moulins à vent qui
tournent et qui tournent et qui … gros ronron.


Ronron des responsables de la voirie qu’il a fallu constamment relancer, celui des députés pour avoir écrit plusieurs fois à
l’ensemble de ceux d’une commission sur la sécurité routière (http://www.assemblee-nationale.fr/13/cr-mipr/10-11/index.asp),
celui des journalistes qui veulent sans doute plus de sang versé puisque certains mettaient un point d’honneur à en refuser la lecture, celui…. mais là c’est trop confondant pour le dire, bref un
dossier épais (Bruxelles, Strasbourg et leurs réponses) dont une petite partie est révélée ici et livrée à des associations dont certaines ont botté en touche.


On touche le fond dans cette société avide et si désinvolte.


Le partage, la concertation… tout est pipo et je suis désormais convaincu, pour en connaître les tics et la superbe, que la
politique ne fait que mentir pour s’asseoir sur le trône. 


Photos


Vue imprenable ici au 15/6/2012 sur une voie piétonnière qui mène directement au groupe scolaire EGallois/FMitterand (dans ce
quartier où va s'installer le Lycée International) et à la morgue.


Vue d'une autre avenue là  et de SES voies cyclables et piétonnières à Noisy le Petit ; vous connaissez … non ? …
 dommage, il y fait si bon vivre !

Elus de NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT 15/06/2012 18:12



L'état général de la route de Neuilly est effectivement un vrai scandale qu'il n'est pas possible de passer sous silence ! Combien de campagnes électorales avant de régler cette situation ? Lors
de la dernière cantonale, la question avait été encore posée très précisement aux différents candidats. Où en est-on aujourd'hui ?


Vous avez parfaitement raison de soulever, ou plutôt de rappeler comment de l'Etat, en passant par le Conseil Général ou la ville, année après année, rien ne semble avancer alors que le caractère
particulièrement accidentogène de cette route et de ses carrefours est parfaitement connu de tous. Attendra-t-on le prochain drame pour annoncer des travaux conséquents. Nous verrons bien si le
changement, c'est maintenant...et comment la densification urbaine annoncée (et contestable) prendra réellement en compte cette réalité douloureusement vécue.


On a le droit de voir rouge



Pat 14/06/2012 23:13


En parlant d'états d'âme, le maire n'a pas hésité à parler de son absence d'états d'âme à raser 14 maisons au Clos d'Ambert au nom de l'interêt général, se mélangeant les
pinceaux avec les Bas-heurts visiblement... Il est vrai qu'on construit beaucoup à Noisy alors confondre deux quartiers dont après tout on ne connait pas les habitants hein pourquoi pas... Bref
depuis ce procès qui reste un grand moment de démocratie, et cet autre moment subtil de démocratie à coup de pied dans le cul que fut sa dernière déclaration au Conseil municipal, j'ai décidé que
non vraiment, définitivement, je n'aurais moi non plus aucun états d'âme à ne pas voter pour Monsieur Pajon et quelque soit la configuration, à ne pas l'envoyer sévir à
l'assemblée. 

Elus de NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT 15/06/2012 11:29



Ainsi va la vie ...


On a le droit de voir rouge



Seb 13/06/2012 20:01


Ah quand le doute m'habite et que le vote utile me casse les urnes...


J'arrive vraiment pas à trancher entre une video protection de gauche et une video surveillance de droite, entre une délégation de service publique de gauche et une casse du service public de
droite, entre une expulsion de rroms ou de précaires de gauche ou de droite, entre du béton labellisé énergie douce et garantit HQE par les verts et du béton estampillé droite, entre un multi
cumulard qui se moque de la parité et... bref ça m'énerve et vraiment dimanche j'ai mieux à faire qu'aller jouer l'arbitre entre deux personnes dont je ne partage aucune valeur.


Et même si ça a déjà fait l'objet d'un comm' sur ce blog, je ne me lasse pas de ces quelques vers de Renaud fort à propos en ces circonstances:


"Et dire que chaque fois que nous votions pour eux, nous faisions taire en nous ce cri "ni dieu ni maitre" dont ils rient aujourd'hui, puisqu'ils se sont faits dieu et qu'une fois de plus...nous
nous sommes faits mettre!"


 

Elus de NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT 14/06/2012 14:23



C'est presque du Léo Ferré !


On a le droit de voir rouge



v-elle 13/06/2012 18:34


Très édifiant. Si je puis mettre mon grain de sel, j'ai moi même donné parfois mes voix à une gauche qui n'est pourtant pas parfois ma "tasse de thé" politique. La gauche de la gauche a peut être
aussi des casseroles, où dans ses rangs des personnes qui ne sont pas irréprochables. C'est dommage que la réciproque ne soit pas vrai. Je respecte votre choix, mais au delà du cumul des mandats,
c'est un nouveau député que nous voulons.


Une électrice, lectrice, pas si normale.

Elus de NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT 13/06/2012 22:17



C'est vous qui l'avez dit !


On a le droit de voir rouge



twix 12/06/2012 23:27


Je ne pense pas que cela soit uniquement de la rancune personnelle (vu les circonstances déjà décrites et vécues par d'autres, cela pourrait se comprendre).


Mais il me semble que cette rancune puisse être, aussi, par rapport à une "certaine idée de la gauche", pensée initialement dans votre première mandature et qui ne vous semble
pas tenue, encore aujourd'hui.


Encore merci de tenir ce langage de vigilance et de citoyenneté.


 

Elus de NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT 13/06/2012 11:25



C'est vous qui le dites et peut-être avez-vous raison ...


On a le droit de voir rouge



Vincent 12/06/2012 22:32


Cette histoire des procès politiques contre des noiséens payés par l'argent des noiséens est un VRAI sujet.

Encore s'ils étaient tous gagnés, on pourrait se dire que ce n'est que justice, que la mairie propose une variante à l'aide juridictionnelle. On est très loin !


 

Elus de NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT 13/06/2012 11:24



Des institutions à changer, peut-être ?


On a le droit de voir rouge



Marie France BOCCIARELI -Bas Heurts 12/06/2012 20:03


Etienne DOUSSAIN, un homme de Gauche, oui, mais un vrai, intègre et honnête.

Elus de NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT 13/06/2012 11:23



N'en jetez plus, la cour est pleine !


On a le droit de voir rouge


 



Pas content du tout 12/06/2012 19:33


C'est absurde ! Entre un socialiste et un sarkozyste parachuté proche de la droite populaire, vous ne choisissez pas. La Beschizzie ça serait certainement pire que la Pajonie. Les Verts et le MRC
ont déjà choisi, pas le FDG désespérant !

Elus de NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT 13/06/2012 11:22



Le FG a déja choisi ... Le communiqué va être mis en ligne dans l'heure. Il ne faut pas confondre une position personnelle et celle des organisations du Front de Gauche.


On a le droit de voir rouge



Alain Cassé 12/06/2012 17:28


Lorsqu’il titille le mulot, il s’échauffe l’Etienne, et il a bien raison. Oui, l’Etienne c’est un homme de Gauche, mais une vraie
Gauche. Il en a RAS LA CASQUETE des politicards cumulards, ça tombe bien, moi aussi.

Elus de NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT 12/06/2012 18:46



Mulot, mulot ... ce n'est pas tiré des Guignols de l'Info à propos de Chirac ?


Par contre pour une Gauche efficace et la question du cumul et de la rotation, effectivement, ras le bol !


On a le droit de voir rouge