Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pourquoi ?

Le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" se veut être, à la fois, un espace de contribution au débat politique dans la ville, le canton, la circonscription et, à la fois, la marque de l'expression autonome de ce regroupement unitaire.
Seront mis en ligne nos comptes rendus du Conseil Municipal, des articles et les prises de position des organisations et des citoyen-nes qui participent à l'activité de NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT (Collectif Unitaire pour une Gauche Alternative - membre d'Ensemble -, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti Communiste Français, Parti de Gauche, militants de la France Insoumise).
Pourront être mis en ligne toutes contributions utiles au débat démocratique et à l'action politique dans notre ville, sous la responsabilité de leurs auteurs, bien entendu, et sous réserve du respect évident des Personnes.
Les propos diffamatoires, ceux mettant en cause la vie privé de chacun(e) ou les insultes ne sont pas recevables.
C'est avec un réel plaisir que seront relayées toutes les informations utiles à la ville, le canton ou la circonscription, utiles à la démocratie participative et utiles pour la construction d'une alternative politique qui change concrètement la vie ! 

Bon Blog
Pour "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !"

Etienne Doussain 

 

Recherche

Gardez le contact !

C'est avec un grand plaisir que nous vous accueillons sur le blog "On a le droit de voir rouge", le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" Si notre information vous convient, n'hésitez pas, afin d'être prévenu régulièrement de la parution de nouveaux articles :

à vous abonner

et à recommander ce lien à vos ami(e)s.

N'hésitez pas, enfin, à nous transmettre vos informations confirmées relatives à la vie démocratique de notre ville, celle de notre canton ... et plus largement si vous le souhaitez, pourvu que cet espace participe d'une politique alternative de gauche où chacun prend sa place, militants politiques, membres de partis ou non, syndicalistes, militants associatifs, citoyens !

Articles Récents

  • Ils profitent de la crise sanitaire ...
    Soutenons le rassemblement du 19 janvier 2021 contre la Loi de « Transformation de la Fonction Publique » en étant nombreux devant la mairie de NoisNoisy-le-Grand 17 h. Vous trouverez ci-joint : l'appel de l'intersyndicale l'attestation de déplacement...
  • Meilleurs Voeux Solidaires ...
    Solidarités La France comptera d’ici la fin 2020 près de 10 millions de personnes vivant sous le seuil de pauvreté. Alors que 20% des plus riches cumulent les deux tiers d’épargne, 20% des plus pauvres sont contraints à l’endettement. L’indécente euphorie...
  • Adresse aux noiséen-nes pour l'an 2021 ...
    Crise sanitaire et sociale : des inégalités insupportables ! La crise sanitaire a mis en évidence la situation désastreuse de nos hôpitaux : 100 000 lits supprimés en 20 ans, au plus fort de la crise sanitaire seulement 35 000 lits mobilisés pour les...
  • KDO d'une fin d'année morose ...
    Conseil Municipal Lundi 14 décembre 2020 Toujours en retransmission aux bons soins de Facebook ! A croire que la "ville intelligente" que l'on nous annonce ne l'est que par l'intermédiaire des GAFAM (acronyme des géants du Web Google, Apple, Facebook,...
  • Coucou, nous sommes toujours là ...
    Conseil municipal du jeudi 19 novembre 2020 Lieu: Hôtel de Ville et accessible seulement en visio sur Facebook, ce qui est incroyable... Rien sur le site Web de la ville en direct... Stupéfiant ! La démocratie institutionnelle noiséenne ne pourrait donc...

Contact "Noisy Solidaire, à gauche vraiment !"

onaledroitdevoirrouge@orange.fr

7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 11:00

Logo.JPGJeudi 31 mai 2012, les V.I.P. de Noisy le Grand sont de sortie, le conseil municipal de la capitale de l’Est parisien se réunit. Du beau monde, de l’importance, un bel ordre du jour bien long, un public averti et des militants syndicalistes qui distribuent une lettre ouverte à Monsieur le Maire à l’entrée du bâtiment à propos de la nouvelle bourse du travail, le décor est planté pour la soirée.

Normalement, on ne devrait pas s’ennuyer ! Faut voir…

Par pure bonté à votre égard, chers lecteurs, passons sur les délibérations du quotidien noiséen, d’équipements sous fond d’appels d’offre ou d’avenants divers… Allons dans le dur immédiatement !

Délibération n°3 portant sur une demande de subvention pour la réalisation d’une étude portant sur le pôle commercial du Champy.

Le contenu de la délibération étant assez lénifiant, nous avons cru nécessaire de dire ce qui suit : Une question à propos de ce dossier, Monsieur le Maire, nul doute que l’évolution du pôle commercial doit être suivie avec attention. Malgré la dernière opération d’amélioration de l’espace public et des parkings, il y a quelques années et ce n’est pas si vieux, chacun peut vérifier aujourd’hui que la dalle du Champy et ses commerces ne sont pas des plus attractifs. Donc la question de la réalisation d’une étude peut être posée. Pour autant, nous pensons que la délibération de ce soir n’en dit pas assez. Comment ignorer le Grand Paris et le Cluster ? Même si  vraisemblablement, le nouveau gouvernement voudra revisiter les projets en cours, il y a de fortes chances que le quartier du Champy dans son ensemble subisse une forte mutation dans les années à venir. C’est aussi pour cela, Monsieur le Maire, que vous avez, dans le même secteur, décidé  d’un périmètre d’étude avec droit de préemption renforcé. C’est aussi pour cela que la Zone Industrielle des Richardets est l’objet de vos attentions.  Comment oublier aussi le projet de ZAC au Clos d’Ambert et son impact sur ce bassin de vie. On peut le comprendre, y compris être d’accord avec la logique de l’étude mais souhaitons en savoir plus et avoir notamment à quel moment la population sera associée à ce qui se profile dans les 5 à 10 ans à venir…

La réponse du maire fuse et confirme que derrière un dossier anodin se trouve bel et bien la question du devenir du quartier à l’horizon de 5 à 10 ans. Et de nous dire qu’un gros projet est en préparation dont on ne peut pas parler maintenant … Les habitants du Champy dans ce projet ? Nous n’en serons rien ce soir là !_0919.jpg

Délibérations n° 6 et 7 portant sur l’approbation des comptes 2011, gestion Ville, Assainissement, Cinéma.

 Un sujet en or si l’on en juge par le résultat et l’actif de la ville, alors nous sommes exprimés ainsi : Un constat rapide, Monsieur le Maire, ou plutôt une confirmation : Noisy le Grand va bien et les marges de manœuvres restent solides. Vous allez nous dire que vous avez bien géré. Nous n’en doutons pas. Ce dont nous doutons, c’est de votre obstination à ne pas vouloir amplifier l’action sociale indispensable dont une part grandissante de la population de notre ville a besoin. Une commune a aussi la fonction d’aider à amortir sur le plan social, les conséquences de la crise sociale et financière. Qui peut mieux le faire dans la proximité, même si tout n’incombe pas, bien entendu aux collectivités locales ? Nous vous avons déjà fait plusieurs propositions, sans succès. Nous n’y reviendrons pas. Par contre, ce que nous voyons dans ces comptes de résultat, c’est que le Monopoly continue, à grande échelle, d’ailleurs, en 2011 avec 16 millions d’euros d’acquisitions foncières. Ce que nous voyons, c’est que malgré les coupes imposées par le gouvernement Fillon, y compris avec les conséquences dommageables de la réforme de la Taxe Professionnelle qui entraine une baisse significative des produits de la fiscalité locale en les faisant passer de 76 millions  500 euros à 74 millions 200 euros entre 2010 et 2011, malgré le gel avéré des dotations cumulées de l’Etat qui restent quasiment équivalentes d’un exercice sur l’autre, le résultat final de la gestion 2011 de notre ville, c’est + 25 millions 800 euros d’excédent sur le fonctionnement, plus modestement 3 millions d’euros sur l’investissement, bien entendu, en tenant compte des chantiers en cours. Alors, même si la facture de l’endettement progresse logiquement en raison des opérations d’équipements en cours, mais aussi sans doute du coût de l’argent plus important dorénavant pour les collectivités locales, oui, Monsieur le Maire, nous prétendons qu’il est possible de faire encore mieux en ne transférant pas sur les ménages noiséens des charges supplémentaires, notamment dans l’augmentation systématique de la facturation des services qui leur sont dues. Oui, Monsieur le Maire, nous prétendons qu’il y a de quoi soutenir encore plus la vie associative dans les quartiers, y compris toutes les initiatives en faveur de l’éducation et de l’emploi. Nous prétendons même sur la question douloureuse du logement social, que la ville peut consentir des efforts encore plus importants pour les plus vulnérables. Le diagnostic du Plan Local de l’Habitat ne dit-il pas que 31% des noiséens serait éligible au dispositif PLAI ? Et sur le plan de la défense du service public, nous prétendons encore et encore que la ville n’est pas à la hauteur de ses possibilités. D’ailleurs, les 0,28% d’augmentation de la masse salariale entre 2010 et 2011 témoignent largement de la compression des dépenses – le budget prévoyait 3% de mémoire –, alors même que les délégations au secteur privé fleurissent dans notre ville. Monsieur le Maire, vous le savez, nous le savons, Noisy le Grand n’est pas Clichy, ni Montfermeil, villes qui voudraient bien avoir notre aisance ! Raison de plus, tout en étant solidaire - question qui mérite d’être posée dans une intercommunalité de bon sens – pour améliorer le quotidien des noiséens et amplifier l’action municipale en faveur de la population que la crise fragilise de plus en plus… C’est cela, pour nous, le changement maintenant  !

Notre édile préféré a cru bon de répondre pour la énième fois, en toute simplicité, sans aucune suffisance mais vraiment aucune, qu’il avait l’impression que les bons résultats de la ville nous embêtait et que l’on pourrait croire que nous préférerions que la gestion de Noisy le Grand soit mauvaise… Nous lui laissons la responsabilité de ne pas répondre à notre interpellation sur le fond. Vive le Monopoly noiséen mais rien ou peu pour le quotidien des habitants, voila la seule ambition qui vaille dans notre bonne ville ! Grâce au foncier, nous sommes riches. Grâce aux bureaux, nous aurons les moyens de faire du social…mais plus tard. Faudra-t-il encore vendre les bureaux !

Délibération n°8 : Approbation du bilan des acquisitions et cessions immobilières :

Nous avons dit ça : Une question à ce sujet, Monsieur le Maire, le compte de résultat de la ville fait apparaitre un total d’acquisition pour un montant de 16 millions 511 857 euros. La liste des acquisitions foncières mentionnée dans cette délibération fait apparaitre, sans compter les acquisitions foncières réalisées par l’Etablissement Public Foncier d’Ile de France qui s’élève à 2 millions 410 000 euros, la somme de 17 millions 718 738 euros, donc une différence de 1 million 206 881 euros. Si l’on prend en compte les acquisitions de l’Etablissement Public, le delta s’élève à 3 millions 616 881 euros. Pourquoi cette différence entre le compte de résultat et le bilan qui nous est soumis ce soir ? Concernant les cessions, même chose, sauf erreur de notre part, le compte de résultat mentionne la somme de 5 millions 739 196 euros alors que le montant des cessions du bilan fait apparaitre la somme de 6 millions 197 489 euros, donc une différence de 458 293 euros. Il y a certainement, là aussi, une explication technique.

Désolé, nous ne savions pas que ce tableau reproduisait des chiffres TTC, alors que le compte de gestion Ville les mentionne en HT. Il faut donc rechercher la TVA, ailleurs. Pas facile, la vie d’un petit conseiller municipal d’opposition.pochoir2_pms500.jpg

Délibération n°9 : Protocole d’accord entre la SNC Horizon 2, Epamarne et la ville :

Un sujet de la plus haute importance compte tenu de ce qui précède ! Des bureaux, des bureaux… pour enfin réussir ce que l’Etat avait promis, il y a près de 35 ans. Dans le doute, on a eu envie de s’exprimer ainsi mais d’autres l’ont fait avant nous à leur façon. Disons qu’on en laisse la trace … Encore, une question à ce sujet, Monsieur le Maire, après la signature du protocole de retrait d’Epamarne, il est logique que les opérations prévues initialement avec cet opérateur soient revisitées. Nous l’avons bien compris. Par contre, entre l’ancien protocole passé entre la SNC Horizon 2 et Epamarne et celui soumis à notre approbation, vous souhaitez faire passer de 38 000 m² de SHON à 56 000 m² maximum, soit 17 000 m² supplémentaire l’emprise proposée pour la réalisation d’immeubles de bureaux. Or, il n’a échappé à personne que la période ne semble pas favorable à une reprise de l’activité économique. D’aucun n’hésite pas à parler sinon de fort ralentissement, mais de récession. Il n’est pas question de jouer les oiseaux de mauvais augures. Pour autant, force est de constater que depuis juillet 1991, la SNC Horizon 2 et Epamarne n’ont pas réussi à concrétiser le premier projet et que la conjoncture n’est pas des plus aisées, sans parler du stock de bureaux disponibles en Ile de France et en Seine Saint Denis. Il est vrai que l’arrivée du Lycée International dans ce secteur est susceptible de doper la demande mais avez-vous des informations à nous communiquer qui fondent raisonnablement un espoir de réussite dans cette nouvelle opération dont la ville porte dorénavant seule la responsabilité ?

Rien de très nouveau dans la réponse. Vive la capitale de l’Est Parisien qui aura les moyens qu’Epamarne n’a pas été capable de lui procurer depuis 1975… A la question posée sur la mévente des bureaux, en Ile de France, nous aurons eu le droit à une charge contre la ville de Saint Denis, trop bien dotée, mais rien de très précis sur les perspectives noiséennes, si ce n’est que nous sommes les plus forts, les plus beaux et que la conjoncture économique n’a qu’à bien se tenir !

Délibération n°11 : Avenant n°2 à la convention d’intervention foncière avec l’Etablissement Public Foncier d’Ile de France portant sur le site dit du Clos d’Ambert :

Un sujet qui fâche tant le  désaccord est connu à propos de la densification urbaine. Alors notre intervention aurait pu se résumer à cela mais compte tenu de ce que savons déjà, nous nous sommes contentés d’écouter la réponse habituelle de Monsieur le Maire.

Ce que n’avons pas lu : Vous nous proposez pour la seconde fois de proroger la convention d’intervention foncière passée avec l’Etablissement Public Foncier d’Ile de France pour achever la maitrise foncière de l’îlot dit du Clos d’Ambert, le tout pour pouvoir mener à bien l’opération d’aménagement de 1200 logements, via la Socaren. Vous connaissez notre opposition à cette densification et à ses conséquences urbaines pour la qualité de vie de tous les noiséens. Par contre, repousser d’un an encore la convention, soit à août 2013, signifie-t-il que l’Etablissement Public et la Ville rencontrent des difficultés particulières ? Y-a-t-il des réticences de la part des promoteurs à s’engager dans une telle opération en raison du contexte économique qui motiverait une attitude prudente de votre part ? Merci de nous éclairer.

La réponse reste la même. Densifions, densifions, il en restera toujours quelque chose. Le débat est loin d’être clos, sans mauvais jeu de mot, pour autant. La preuve ? Il faut prolonger la convention d’année en année, tant l’incertitude du marché de l’immobilier pèse, même si la Présidence Hollande et le nouveau gouvernement pourraient changer la donne.

Délibération n°15 : aliénation de parcelles communales sises avenue Emile Cossonneau

Ci-joint notre intervention : Deux précisions, s’il vous plait sur cette délibération. Les parcelles dont il est question ce soir correspondent à l’ancienne usine de fabrication de peinture Ever. Or, si la dépollution du site a été réalisée sans que ne subsiste a priori de risque comme l’indique les documents joints citant la Société SITA REMEDIATION et le contrôle du bureau d’étude IDDEA, reste toutefois, peut-être, le principe de précaution. Aussi, nous interrogeons sur la pertinence de cette opération. Fallait-il en effet sur un tel site prévoir la construction de logements et engager ainsi la responsabilité de la ville ? Par ailleurs, dans l’opération projetée de 115 logements seraient prévus, dont 50 dits sociaux et l’étude du dossier remis fait apparaitre qu’au titre des logements sociaux, 10% d’entre eux, soit 5 logements, entreront dans le dispositif PLAI alors que nous savons dorénavant grâce au diagnostic établi pour le Plan Local de l’Habitat que 31% des ménages de Noisy le Grand seraient éligibles à ce même dispositif. Nous pensons qu’il faut tenir compte de cette donnée dans chaque opération que la ville souhaite encourager et nous regrettons, même si nous maintenons nos réserves au titre du principe de précaution, que le nombre de logement de type PLAI soit aussi réduit.

Pourtant notre intervention ne faisait qu’en appeler à la prudence et ne faisait que relever le peu de logement en PLAI, pourtant, pourtant, pourtant… mais notre bêtise était de trop, nous n’avions rien compris au beau projet de densification urbaine qui se dessine sur le périmètre Gournay-Cossonneau. Po’vres de nous ! Quand à la pollution ? Tout a été fait...

Délibération n°16 : autorisation de dépôt d’une demande de permis de construire, av. Montaigne_0902.jpg

C’est aussi, c’était du dur ! Ce qu’il faut dire quand même à propos de cette délibération et de la suivante, c’est que le Maire nous a gratifiés d’une intervention qui se voulait « pédagogique » –  c’est le mot d’un ancien professeur dit-il lui-même – d’un ton globalement méprisant et suffisant qui en aurait mis plus d’un hors de lui. Nous avons donc demandé expressément que cessent ces comportements méprisants, voire insultants à l’égard des conseillers municipaux qui méritent autant que lui, pensons-nous, respect et considération. Faudra-t-il chasser le  naturel pour qu’il ne revienne pas au galop ?  Nous verrons bien …

Ce que nous avons dit : Voila donc le nouvel angle d’attaque que vous vous apprêtez à mettre en œuvre sur le quartier de Bas Heurts, la technique de l’encerclement du village gaulois ! Une opération par-ci, une opération par-là et le tour serait joué en saucissonnant le quartier par petite tranche… Faut dire qu’il peut-être un peu d’urgence pour les finances de la Socaren. Pourtant il se murmure même que le projet des 3F, avenue Montaigne, n’aurait pas vos faveurs architecturales et pourtant vous nous soumettez une délibération pour dépôt de permis de construire. Visiblement, il vaut mieux conserver plusieurs fers au feu ! A quand un permis de construire pour Montoit dans le même secteur ? Alors, Monsieur le Maire, là où nous en sommes de l’échec patent d’urbanisation de ce secteur depuis 2004, nous voulons en savoir plus et connaitre précisément la vision d’aménagement que vous comptez mettre en œuvre sur les secteurs conjoints, c’est une évidence, de Maille Horizon, dans sa partie basse au moins, et du Clos aux Biches. Comptez-vous contourner la difficulté, qui réside essentiellement dans votre refus d’ouvrir un véritable dialogue avec tous les opposants à cette densification urbaine à marche forcée, en procédant par étape successive ? D’abord l’avenue Montaigne, puis des opérations ciblées sur les terrains de la ville, de la Socaren et de l’Etablissement Public Foncier d’Ile de France, en modifiant au passage une nouvelle fois le PLU pour évacuer la zone pavillonnaire UC ?   Y-a-t-il d’autres études qui seraient dans le cartons et n’auraient pas été communiquées à notre conseil ? Vous vous doutez bien, Monsieur le Maire, que tout ce que vous nous direz ce soir nous intéressera au plus haut point. Merci d’avance

La réponse ne s’est pas fait attendre. Grosse colère du maire qui en profite pour en mettre plein la musette de l’inévitable Monsieur Cassé des Bas Heurts et celle du représentant de la commune de Gournay au sein du conseil d’administration de la SPL Socaren. Z’étaient pour rien, les bougres, mais ils étaient suspects d’un manque de discrétion – d’un excès de transparence peut-être ? – en tout cas suspects d’avoir transmis des informations sensibles à des conseillers municipaux de l’opposition. Quelle erreur, Monsieur le Maire, il suffit de regarder un plan et de se souvenir des appels d’offre déjà lancés pour constater que les grandes manœuvres ont recommencé sur ce secteur, toujours sans concertation. Le contraire nous aurait étonné même si nous constatons que les « amateurs » de l’école d’architecture de la Villette, dixit le même maire, avaient eu raison d’imaginer que Mailles Horizon et que l’emprise du quartier des Bas Heurts pouvaient se fondre dans un projet commun d’urbanisme. Bref, celui qui sait ne supporte pas que d’autres cherchent à savoir ! Dommage, la concertation et le moment d’intelligence collective attendront …

Délibération n° 21 : Délégation de service public pour l’exploitation du parking silo du Pavé Neuf, saisine de la commission consultative des services publics locaux.collectif

Nous n’avons rien dit mais au moins nous avons le plaisir de subodorer que la défense du service public est un véritable objectif de la majorité municipale. Qui sera l’heureux élu ? La société Vinci, pour compléter la gestion de parcmètres ? Faut laisser le boulot à ceux qui savent le faire ! Pas d’amateurisme. Les parkings silos ? On fera comme pour les jardins Morano ou la restauration scolaire et la future piscine …on privatisera...

Délibération n° 40 : avenant n°2 relatif à l’élaboration et au suivi de l’opération programmée d’amélioration de l’habitat et des plans de sauvegarde dans le quartier du Pavé Neuf.

Ayant été interpellé sur un sujet qui s’inscrivait bien dans le motif de cette délibération, nous avons fait l’intervention suivante : Ce dossier important a attiré notre attention. Non pas, pour une critique particulière, je tiens à vous rassurer, mais pour l’interrogation suivante. Nous avons été interpellés par l’association Aide au Développement des Quartiers, il y a plusieurs semaines. Cette association s’est donnée pour objectif de créer une structure d’insertion par l’activité économique dans le domaine du bâtiment second œuvre. Deux raisons motivent notre interpellation de ce soir. La première, c’est que la Région Ile de France a déjà donné un engagement financier à cette association pour réaliser une étude de marché et de faisabilité pour son projet d’insertion par l’économique. Comme vous le savez, il est classique en matière de subvention que soit requis l’intervention d’une autre partenaire, et souvent une autre collectivité. N’y-a-t-il pas là une opportunité pour la ville de soutenir concrètement ce projet noiséen ? La seconde raison, c’est dans l’hypothèse d’un soutien de la ville de Noisy le Grand à ce projet, n’y-a-t-il pas là encore un partenariat à imaginer dans le cadre de l’opération d’amélioration de l’habitat et des plans de sauvegarde, le tout permettant finalement de faire vivre concrètement une clause sociale dans le cadre de cette opération d’amélioration qui concernerait en priorité l’emploi de jeunes noiséens peu qualifiés au départ ?

La réponse fut emberlificotée mais réelle. Oui, on peut contacter cette association et voir comment l’inscrire dans le processus de rénovation urbaine prévue dans ce quartier. Non, la clause sociale imposée par l’ANRU n’est pas forcément une bonne chose… Aurions-nous dit que l’insertion par l’économique devait se faire au rabais ? Nous, nous pensons seulement qu’il faut aider toutes les initiatives qui semblent aller dans un bon sens. Cela ne veut pas dire qu’il faut faire n’importe quoi, surtout pas lorsqu’il est question d’emploi ! On verra la suite donnée …

Avant les questions diverses, par principe, nous nous sommes abstenus sur diverses augmentations des services municipaux qui augmenteront en moyenne de 2% en 2012. Vous avez été augmenté de 2%, vous, depuis le début de l’année ? Nous, pas !

Questions diverses : nous en avions deux, une pour chacun(e) d’entre nous. Une seule n’a été manif-18-10-07-3.jpgacceptée par le maitre de cérémonie. La faim, sans doute, à plus de 22 heures… le bus 310 et la RATP attendront, comme ce fut le cas pendant quelques mois !

Nous l’avons évoqué en plantant le décor de ce début de conseil. Du point de vue du maire et de son 1er adjoint, la livraison de la nouvelle bourse du travail ne doit être que la livraison d’une maison des syndicats sous convention particulière avec chaque organisation. Exit, l’histoire du mouvement ouvrier et ses traditions d’organisation collective des bourses du travail. Il sera plus simple de rompre une convention avec une organisation qui poserait problème. Foin d’une association des syndicats qui gérerait la bourse du travail. On veut contrôler NOTRE maison des syndicats…Estrosi et la droite en rêvent à Nice et ailleurs, Noisy le Grand le fait ! Alors, les larmes de la déception coulent sur les joues des deux comparses… Sont très déçus de l’attitude des syndicats après les efforts faits en leur faveur. Heureusement, le syndicat local FO a signé ! Manque de pot, l’union départementale FO est signataire du tract ci-dessous en format PDF.

Tract

Ainsi va la vie à Noisy le Grand, capitale de l’Est Parisien.

A la revoyure et vivement la gauche

Etienne Doussain

Véronique Jacquet

Conseillers municipaux « Noisy Solidaire, à gauche vraiment ! »

Partager cet article
Repost0

commentaires

Alain Cassé 07/06/2012 14:52


Merci, encore des vérités qui ne seront pas publiées dans Noisy Mag, toujours du GRAND ART. Comme nous disait Jean Christophe FROMANTIN, Maire de Neuilly-sur-seine, il y a quelques mois; les
blogs nous "emmerdes" (dans sa bouche, à prendre au second degré). Mais JC Fromantin a fait toute sa campagne électorale de 2008, dans des réunions de bistrots et sur Internet.


Aujourd'hui, il postule à la députation et carracole en tête avec 70% des suffrages. Il sera vraisemblablement élu dès le premier tour. Il doit dire merci les emmerdeurs.Ce ne sera pas le cas à
Noisy-le-Grand, car il semble que ca manque franchement de clarté.


A Noisy-le-Grand, ce serait peut être les Associations de Défenses qui sont emmerdantes? Il faudrait demander à l'Edile, il a peut être une avis

Elus de NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT 07/06/2012 15:23



L'intérêt de la vie associative, notamment dans sa dimension citoyenne, c'est qu'elle porte la contradiction ou plutôt peut mettre la mettre en valeur. Ne pas en tenir compte est une grossière
erreur pour qui prétend que la démocratie participative est au coeur de son projet politique. A moins qu'il ne s'agisse d'un choix délibéré, celui du rideau de fumée, le fameux enfumage dont
certains sont friands en politique !


On a le droit de voir rouge