Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pourquoi ?

Le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" se veut être, à la fois, un espace de contribution au débat politique dans la ville, le canton, la circonscription et, à la fois, la marque de l'expression autonome de ce regroupement unitaire.
Seront mis en ligne nos comptes rendus du Conseil Municipal, des articles et les prises de position des organisations et des citoyen-nes qui participent à l'activité de NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT (Collectif Unitaire pour une Gauche Alternative - membre d'Ensemble -, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti Communiste Français, Parti de Gauche, militants de la France Insoumise).
Pourront être mis en ligne toutes contributions utiles au débat démocratique et à l'action politique dans notre ville, sous la responsabilité de leurs auteurs, bien entendu, et sous réserve du respect évident des Personnes.
Les propos diffamatoires, ceux mettant en cause la vie privé de chacun(e) ou les insultes ne sont pas recevables.
C'est avec un réel plaisir que seront relayées toutes les informations utiles à la ville, le canton ou la circonscription, utiles à la démocratie participative et utiles pour la construction d'une alternative politique qui change concrètement la vie ! 

Bon Blog
Pour "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !"

Etienne Doussain 

 

Recherche

Gardez le contact !

C'est avec un grand plaisir que nous vous accueillons sur le blog "On a le droit de voir rouge", le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" Si notre information vous convient, n'hésitez pas, afin d'être prévenu régulièrement de la parution de nouveaux articles :

à vous abonner

et à recommander ce lien à vos ami(e)s.

N'hésitez pas, enfin, à nous transmettre vos informations confirmées relatives à la vie démocratique de notre ville, celle de notre canton ... et plus largement si vous le souhaitez, pourvu que cet espace participe d'une politique alternative de gauche où chacun prend sa place, militants politiques, membres de partis ou non, syndicalistes, militants associatifs, citoyens !

Articles Récents

  • Qu'on se le dise ...
    Et oui, « Noisy Solidaire A Gauche Vraiment ! » n'est pas une coquille vide et existe bel et bien, même par ces mauvais temps de pass sanitaire et de virus mutant ! Remarquez, depuis 2008, on se serait aperçu du contraire, non ? Alors, on a pensé qu'il...
  • On vous souhaite un très bon été ...
    SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU JEUDI 8 JUILLET 2021 NOTRE PRÉAMBULE : La triste séquence électorale est terminée. Rien de joyeux, en effet, de devoir constater une abstention massive qui en dit long sur l'état du fonctionnement démocratique de notre pays,...
  • Tout ça pour ça ...
    70,45 % des électeurs et des électrices n'ont pas validé la seconde séquence électorale des régionales à Noisy-le-Grand et c'est le total de l'abstention, des bulletins nuls et blancs … 71,01% des électeurs et des électrices ont fait de même pour le second...
  • Il faut voter ...
    DÉCLARATION Second tour des élections régionales et départementales du 27 juin 2021 Canton de Noisy-le-Grand / Gournay-sur-Marne Pas de vainqueurs et une perdante (provisoire) … La Démocratie ! 74,70% d'abstentions, de blancs et de nuls pour le premier...
  • Absents mais toujours présents ...
    Après plusieurs semaines de campagne électorale dans les conditions que nous connaissons toutes et tous, le 1er tour des deux élections régionales et départementales se tiendra ce dimanche 20 juin ... Bien que ne participant pas au scrutin départemental...

Contact "Noisy Solidaire, à gauche vraiment !"

onaledroitdevoirrouge@orange.fr

25 juin 2009 4 25 /06 /juin /2009 21:58
Du monde, ce soir, sur le parvis de la mairie pour le dernier ou avant dernier conseil de l'année scolaire ...

La CGT, présente avec les assistantes maternelles qui se battent pour leur statut depuis longtemps déjà et pétitionnent; des militants du POI qui font signer une autre pétition unitaire PCF, NPA, CUGA, POI soutenue par les élus de "Noisy Solidaire, à gauche vraiment", pétition contre l'ouverture d'un jardin d'enfant privé par la ville, finalement pas si loin de la première pétition puisqu'il s'agit de service public ...
et des élus qui passent, un public partagé entre ceux qui soutiennent habituellement la majorité municipale et ceux qui, par réflexe citoyen, pensent qu'il faut se tenir informer ...mais qui n'en pensent pas moins...

Pendant ce temps là, la fête se prépare derrière le batiment pour la majorité et ses amis. Les merguez sont prêtes, le taboulé est dans les plats, etc... Pourtant le temps est à l'orage, le ciel se couvre, pourrait bien tonner !!!

19 h 30 ! C'est l'heure. Appel nominal, questions sur les deux derniers comptes rendus. Le premier, nous, on s'abstient. Le second, on vote contre, celui du Pavé Neuf dont on a déjà parlé ici.

A notre tentative de demande de parole pour une intervention liminaire, autrement dit avant que le conseil ne démarre son ordre du jour, refus catégorique du Député-Maire... Décidément, le score du PS aux européennes n'a pas entrainé de modification dans la façon de faire !

Devant ce refus nous invitant à attendre les questions diverses de fin de conseil, preuve s'il en est de l'espace du débat consenti,  nous nous levons et quittons la salle, refusant de sièger, ce qui, finalement, est conforme à notre déclaration.

Dommage, les élus, tous confondus, et le public n'entendront pas notre point de vue sur un fait d'actualité !

C'est comme ça à Noisy le Grand et, hélas, dans de trop nombreuses communes où le débat est corseté par les règles institutionnelles qui satisfont ceux qui ont le pouvoir...

Combien de temps ? C'est une autre question.

Alors, comme nous sentons de l'impatience chez nos lecteurs, et que, surtout, le sujet est grave, voici notre déclaration :

CONSEIL MUNICIPAL DU 25 JUIN 2009
 
Monsieur le Maire, Mesdames, Messieurs,

Nous avons pris connaissance de l’édition de Seine Saint Denis du journal Le Parisien du 24 juin 2009 et plus précisément des termes de l’article nous informant que vous aviez décidé d’aller devant le tribunal administratif afin de mettre en cause l’Etat.

Si on peut estimer que l’Etat manque à ses devoirs concernant l’accueil des « demandeurs d'asile et de bénéficiaires de l'aide sociale" au sein de la Résidence Hôtelière « Noisy Résidence » comme dans d'autres endroits dans le pays depuis 2004, nous ne partageons pas les conclusions que vous semblez en tirer en votre qualité de Député Maire.

Au moment où la ville de Noisy le Grand vient de financer deux grandes manifestations publiques festives, manifestations dont les coûts cumulés sont sans doute bien plus importants que ce que vous dénoncez - la fête de la Musique et la troisième édition des Festiv’eau -, nous ne pensons pas que l’image de la ville et de son quartier d’affaire ait pu souffrir de l’accueil de familles en situation de détresse sociale.
En terme de souffrance, nous pensons que ce sont les familles concernées qui paient le plus lourd tribut.

Nous croyons même que les capacités de la ville, ses marges budgétaires restent très importantes malgré la grave crise que traverse le pays. En témoigne ce soir le résultat du Compte Administratif 2008. Et, vous nous l’avez expliqué clairement lors du vote du budget 2009 en exprimant votre satisfaction à l’annonce de la réalisation des projets de la majorité municipale.

Vous le savez bien, Noisy le Grand a la chance de ne pas être pénalisée sur le plan de ses moyens financiers à la différence de trop nombreuses villes autour d’elle.

Cela étant dit, il n’est pas question pour nous de taire les difficultés. Que l’Etat se défausse sur les collectivités, nous en sommes convaincus mais cela nous autorise-t-il à mettre en cause une solidarité nécessaire ?
Faut-il pour autant faire un amalgame entre « demandeurs d'asile et bénéficiaires de l'aide sociale » et l’image de la ville et celle du quartier d’affaire du Mont d’Est ?
Fallait-il laisser le Parisien entretenir cette confusion inacceptable ?

Parce-que pour nous la solidarité a encore du sens, nous refusons totalement d’être associés à cette dénonciation dans les termes relatés par le Parisien.

Aussi, Monsieur le Maire, nous ne siègerons pas ce soir pour manifester notre désapprobation et nous vous demandons de faire mention de cette intervention dans le compte rendu du Conseil.

Les Elus de « Noisy Solidaire, à gauche vraiment »
Sylvie MONNIN
Etienne DOUSSAIN


Partager cet article
Repost0

commentaires

Hattie Caroll 29/06/2009 20:12

Comment Monsieur le député maire peut agir en desposte en privant des membres de l'opposition de paroles, je crois que la démocratie est un vain mot dans notre villed'ailleurs je n'ai jamais compris ce mépris des élus vis à vis de la population n'oublions jamais que ces derniers sont en place grace à tous ces gens qui ont cru voir en les socialistes des démocrates férus de liberté adepte de la liberté d'expression haro sur le baudet je suis de gauche mais j'ai honte de le revendiquerhonte à vous monsieur Pajon de priver monsieur DOUSSAIN de parole honte à votre garde rapprochée,qui à part s'agripper à un filin ne fait pas dans le social terme qu'ils ont oubliés, les festiveau parlons en un gabegie, un fiasco une nullité en soi cet argent n'aurait -il pas été plus utile au Pavé neuf .

Elus de NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT 29/06/2009 23:04


Dans le cas présent, ce n'était pas Monsieur DOUSSAIN qui demandait la parole mais sa collègue, Sylvie MONNIN. Cela étant, le résultat est le même !

Vous savez, ce type de situation est aussi le résultat d'un fonctionnement institutionnel (le maire d'une commune est garant des débats et de l'ordre du jour du conseil, par exemple). Pas de
surprise dans cette attitude si on est adepte de la démocratie délégataire et non pas d'une démocratie participative affirmée, contradictoire mais qui aide au vivre ensemble ...

Pour le reste, il s'agit de choix politiques !

On a le droit de voir rouge


Jean rémy 26/06/2009 10:26

Il y a des gens qui ont droit à la parole et d'autre non. Coupure de la parole intempestive ou vous limiter le temps de parole, faire semblant de ne pas voir votre main levé, dés que l'on n'est pas d'accord.Il y a des gens qui peuvent exprimer des vœux et d'autre non,Il y a des gens qui tiennent compte des résultats des électeurs et d'autre non qui n'en tiennent pas compte.Il y a des gens qui  croient tout ce que dit Dieu et d'autre qui se disent qu’est-ce qu’il a bien voulu dire Dieu.
Il y a des gens qui en ont raz le bol et d'autre qui son heureux. Mais ils le sont de moins en moins.
Il y a des gens qui sont pour le débat et d'autre non car ils savent tout.
Il y a des gens qui maintiennent une certaine ligne de conduite, et d'autre non. Hier soir j’ai ressenti des alliances politique.
Il y a des gens qui ont droit de chanter la Marseillaise et d’autre Non
Il y a des gens qui voient la fin d’un parti politique et d’autre non.
Il ya des gens qui croient aiu micro climat sur Noisy le Grand et d’autre non
Voilà bientôt un an que je viens à des conseils municipaux de façons régulières. Je constate que c’est qu’une mascarade et ce qui compte le plus c’est la cuisson des merguez avec une partie de mon argent !
Et que le coût de la fête (De l’eau plus celle de la musique)  a été de 300 000 € et que cela a couté sois disant que 150 000 € à la commune , car il ya eu des dons. Mais allons nous connaitre les vrais chiffres ? Vu ce que l’on a avec 1000€ aujourd’hui j’ai vraiment du croire à ces chiffres !  Un petit calcul qui me laisse perplexe sur les montants annonces hier soir. Les employés municipaux auraient passés que 3000 H à une moyenne 50 € de l’heure, majoré, charge comprise pour organisé, installé et remettre en état l’environnement ?.

Elus de NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT 26/06/2009 10:48


Merci de vos impressions noiséennes !

Les festiv'eau, 300 000 euros seulement ? Avec ou sans le personnel communal ? Parce qu'à 50 euros de l'heure multipliés par 3000 heures, il y en a pour 150 000 euros. Alors, malgré les
participations du SIAP et d'Avenance, nous avons du mal à croire que le spectacle et ses acteurs n'ont coûté que 150 000 euros !!!

Bref, tout cela confirme que réclamer 600 000 à l'Etat (dont + de 80 000 au titre des dommages et intérêts) pour des charges "indues" depuis 2004 pour "des bénéficiaires de l'aide
sociale", cela donne une très mauvaise impression ...

C'est fou ce que l'on peut dépenser en une journée ...

on a le droit de voir rouge