Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pourquoi ?

Le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" se veut être, à la fois, un espace de contribution au débat politique dans la ville, le canton, la circonscription et, à la fois, la marque de l'expression autonome de ce regroupement unitaire.
Seront mis en ligne nos comptes rendus du Conseil Municipal, des articles et les prises de position des organisations et des citoyen-nes qui participent à l'activité de NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT (Collectif Unitaire pour une Gauche Alternative - membre d'Ensemble -, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti Communiste Français, Parti de Gauche, militants de la France Insoumise).
Pourront être mis en ligne toutes contributions utiles au débat démocratique et à l'action politique dans notre ville, sous la responsabilité de leurs auteurs, bien entendu, et sous réserve du respect évident des Personnes.
Les propos diffamatoires, ceux mettant en cause la vie privé de chacun(e) ou les insultes ne sont pas recevables.
C'est avec un réel plaisir que seront relayées toutes les informations utiles à la ville, le canton ou la circonscription, utiles à la démocratie participative et utiles pour la construction d'une alternative politique qui change concrètement la vie ! 

Bon Blog
Pour "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !"

Etienne Doussain 

 

Recherche

Gardez le contact !

C'est avec un grand plaisir que nous vous accueillons sur le blog "On a le droit de voir rouge", le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" Si notre information vous convient, n'hésitez pas, afin d'être prévenu régulièrement de la parution de nouveaux articles :

à vous abonner

et à recommander ce lien à vos ami(e)s.

N'hésitez pas, enfin, à nous transmettre vos informations confirmées relatives à la vie démocratique de notre ville, celle de notre canton ... et plus largement si vous le souhaitez, pourvu que cet espace participe d'une politique alternative de gauche où chacun prend sa place, militants politiques, membres de partis ou non, syndicalistes, militants associatifs, citoyens !

Articles Récents

  • Communiqué spécial élections régionale et départementale
    TRANSPARENCE … Les 20 et 27 juin prochains, nous sommes appelés à voter pour les élections régionales et départementales. Malgré la crise sanitaire qui dure depuis plus d'un an, malgré le risque d'une abstention massive , la décision de la classe politique...
  • Communiqué
    Événements au Palacio d’Abraxas du 13 mars 2021 Réaction de "Noisy Solidaire À Gauche Vraiment !" Le 13 mars dernier , alors que la brigade de la Compagnie de Sécurisation et d’Intervention de Seine-Saint-Denis a effectué un contrôle d'identité au cœur...
  • Faut que ça change ...
    Aux abonné.es, Comme annoncé, il y a quelques semaines, la refonte du blog "On a le droit de voir rouge" est quasiment achevée. Dès le début du mois de mai, le processus de migration arrivera à son terme. Vous avez choisi, depuis plusieurs mois, voire...
  • Il suffit de prendre son temps ...
    CONSEIL MUNICIPAL JEUDI 11 MARS 2021 Propos liminaire Début de conseil sous la direction du 1er Adjoint, Madame la Maire n'est pas encore arrivée... Et immédiatement l'annonce de la création d'un nouveau groupe au sein de l'hémicycle suite à l'éclatement...
  • Ils profitent de la crise sanitaire ...
    Soutenons le rassemblement du 19 janvier 2021 contre la Loi de « Transformation de la Fonction Publique » en étant nombreux devant la mairie de NoisNoisy-le-Grand 17 h. Vous trouverez ci-joint : l'appel de l'intersyndicale l'attestation de déplacement...

Contact "Noisy Solidaire, à gauche vraiment !"

onaledroitdevoirrouge@orange.fr

22 avril 2021 4 22 /04 /avril /2021 23:36

Événements au Palacio d’Abraxas

du 13 mars 2021

Réaction de "Noisy Solidaire À Gauche Vraiment !"

Le 13 mars dernier, alors que la brigade de la Compagnie de Sécurisation et d’Intervention de Seine-Saint-Denis a effectué un contrôle d'identité au cœur du quartier du Palacio d'Abraxas près du terrain de jeux, la situation a dégénéré. 5 jeunes mineurs sont placés en garde à vue au commissariat de Noisy-le-Grand. Les mères de famille, dont une conseillère municipale, paniquées ont sollicité la venue d'une adjointe au maire d'astreinte pour les accompagner.

Il ne nous appartient pas de porter un jugement sur le bien-fondé et la nécessité d'intervention de forces de police dans notre ville. La sécurité est effectivement un droit fondamental pour toutes et tous et la Police Nationale en est l'acteur principal, relais indispensable de la Justice.

Les Élus locaux sont aussi garants de ce droit, tout comme ils sont fondés à intervenir conformément au pouvoir de police qui leur est accordé de par la Loi, lorsqu'il leur est délégué par le maire absent, premier responsable.

Qu'un Préfet l'ignore est pour le moins stupéfiant, alors même qu'il s'arroge le droit de tancer une élue de la République par maire interposé !

Peut-être a-t-il, lui aussi, manqué de discernement et devrait-il s'excuser ?

Comment ne pas constater que, renforcés par la crise sanitaire depuis plus d'un an maintenant, les contrôles sont de plus en plus fréquents, en particulier envers la jeunesse, dans nos villes, à Noisy comme ailleurs en Seine-Saint-Denis ?

Comment ne pas lier cela au climat anxiogène dans lequel le pays est plongé et comment pouvoir nier, en plus, la réalité d'une répression policière sur ordre qui, trop souvent, dépasse l'objectif du seul maintien de la paix ?

La multiplication des affaires de brutalités policières est avérée et la Justice tarde à faire son travail en toute indépendance … Adama, Cédric, Rémy, Stève, Zyed et Bouna, Michel... et combien d'autres … la sombre litanie des noms n'est pas le produit d'une haine anti-flic. Ce sont simplement des drames qu'il faut dénoncer pour que le droit soit le même pour toutes et tous sur tout le territoire de la République...

Et, comment, enfin, ne pas penser, comme en témoigne le vote récent de la loi sur la Sécurité Globale, pourtant largement contestée, à la course folle qui s'est emparée de trop nombreux hommes et femmes politiques, de la LREM en passant par LR, dans notre pays, au point de légiférer quasiment à chaque fait divers pour plus de répression ?

Répression dans les manifestations, répression dans les entreprises, répression dans les quartiers populaires, prétendument « territoires perdus de la République », répression maintenant sur la conception même de la laïcité que la Loi de 1905 avait mise à l'honneur de la France…

Répression, répression, répression...

Mais de quoi ont-ils peur, si ce n'est de leur propre abandon du triptyque républicain « Liberté - Égalité - Fraternité » ?

Comment ne pas se rendre compte qu'à vouloir chasser l’électorat sur les terres nauséabondes du Rassemblement National, ils finissent par appliquer les recettes politiques éculées et dangereuses de ce dernier et qu'ils font le lit de celui-ci ?

À Noisy-le-Grand, une élue a été démise de ses fonctions pour être intervenue auprès de la Police Nationale afin d'obtenir des informations à propos de mineurs gardés à vue, puis d'avoir demandé la venue d'un médecin pour constater des contusions sur l'un d'entre eux. Cela s'est mal passé, à l'évidence, et les plaintes déposées permettront de savoir ce qu'il en est réellement.

Pour autant, sa démarche était-elle anormale ? Pour nous, non !

Une grosse partie de sa propre majorité comme de l’opposition a pensé qu'il était nécessaire de la condamner, alors qu'il s'agissait du droit élémentaire d'un citoyen, a fortiori d'une élue soucieuse de la situation d'enfants de ses concitoyens.

Pour nous, cela reste une attitude légitime et respectable et nous refusons d'entrer dans une lamentable polémique politicienne.

ATTENTION ! Le climat dans notre pays est malsain et ce n'est pas seulement en affichant à grands renforts de publicité que l'on est pour la sécurité de ses concitoyens, que c’est la réalité vécue par ceux-ci dans tous les quartiers de notre ville.

Rétablir le lien de confiance avec la Police, demande transparence et respect, tant de la part de la population et des élus que de la part des agents qui composent les forces de police.

Cette affaire montre que nous en sommes loin et nous le regrettons !

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Alain Cassé 24/04/2021 16:52

Comme chaque fois, de la justesse et de la pondération