Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pourquoi ?

Le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" se veut être, à la fois, un espace de contribution au débat politique dans la ville, le canton, la circonscription et, à la fois, la marque de l'expression autonome de ce regroupement unitaire.
Seront mis en ligne nos comptes rendus du Conseil Municipal, des articles et les prises de position des organisations et des citoyen-nes qui participent à l'activité de NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT (Collectif Unitaire pour une Gauche Alternative - membre d'Ensemble -, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti Communiste Français, Parti de Gauche, militants de la France Insoumise).
Pourront être mis en ligne toutes contributions utiles au débat démocratique et à l'action politique dans notre ville, sous la responsabilité de leurs auteurs, bien entendu, et sous réserve du respect évident des Personnes.
Les propos diffamatoires, ceux mettant en cause la vie privé de chacun(e) ou les insultes ne sont pas recevables.
C'est avec un réel plaisir que seront relayées toutes les informations utiles à la ville, le canton ou la circonscription, utiles à la démocratie participative et utiles pour la construction d'une alternative politique qui change concrètement la vie ! 

Bon Blog
Pour "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !"

Etienne Doussain 

 

Recherche

Gardez le contact !

C'est avec un grand plaisir que nous vous accueillons sur le blog "On a le droit de voir rouge", le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" Si notre information vous convient, n'hésitez pas, afin d'être prévenu régulièrement de la parution de nouveaux articles :

à vous abonner

et à recommander ce lien à vos ami(e)s.

N'hésitez pas, enfin, à nous transmettre vos informations confirmées relatives à la vie démocratique de notre ville, celle de notre canton ... et plus largement si vous le souhaitez, pourvu que cet espace participe d'une politique alternative de gauche où chacun prend sa place, militants politiques, membres de partis ou non, syndicalistes, militants associatifs, citoyens !

Articles Récents

  • Faut que ça change ...
    Aux abonné.es, Comme annoncé, il y a quelques semaines, la refonte du blog "On a le droit de voir rouge" est quasiment achevée. Dès le début du mois de mai, le processus de migration arrivera à son terme. Vous avez choisi, depuis plusieurs mois, voire...
  • Il suffit de prendre son temps ...
    CONSEIL MUNICIPAL JEUDI 11 MARS 2021 Propos liminaire Début de conseil sous la direction du 1er Adjoint, Madame la Maire n'est pas encore arrivée... Et immédiatement l'annonce de la création d'un nouveau groupe au sein de l'hémicycle suite à l'éclatement...
  • Ils profitent de la crise sanitaire ...
    Soutenons le rassemblement du 19 janvier 2021 contre la Loi de « Transformation de la Fonction Publique » en étant nombreux devant la mairie de NoisNoisy-le-Grand 17 h. Vous trouverez ci-joint : l'appel de l'intersyndicale l'attestation de déplacement...
  • Meilleurs Voeux Solidaires ...
    Solidarités La France comptera d’ici la fin 2020 près de 10 millions de personnes vivant sous le seuil de pauvreté. Alors que 20% des plus riches cumulent les deux tiers d’épargne, 20% des plus pauvres sont contraints à l’endettement. L’indécente euphorie...
  • Adresse aux noiséen-nes pour l'an 2021 ...
    Crise sanitaire et sociale : des inégalités insupportables ! La crise sanitaire a mis en évidence la situation désastreuse de nos hôpitaux : 100 000 lits supprimés en 20 ans, au plus fort de la crise sanitaire seulement 35 000 lits mobilisés pour les...

Contact "Noisy Solidaire, à gauche vraiment !"

onaledroitdevoirrouge@orange.fr

25 juin 2014 3 25 /06 /juin /2014 17:40

Compte-rendu du conseil municipal du 12 juin 2014

I - ADMINISTRATION GÉNÉRALE

1- Approbation du compte rendu de la séance du Conseil municipal en date du mardi 29 avril 2014.

Pour Noisy Solidaire, c'est : Abstention

2- Désignations complémentaires des représentants du Conseil municipal dans divers organismes extérieurs et instances locales.

Pour Noisy Solidaire, c'est : Abstention

Noisy Solidaire a d'abord souhaité postuler. Nous nous sommes vite aperçu que cela ne servirait à rien car les différentes formes de scrutin ne favorisent pas le pluralisme et donc la présence d'élus minoritaires.

3- Approbation d’une convention cadre avec la société DÉBITEX Télécom relative à la location de longue durée d'un linéaire de fibre optique, dans le cadre de l’installation d'un système de vidéosurveillance et d'informatisation de la déchetterie municipale.

Pour Noisy Solidaire, c'est : Abstention

4-Demandes de subventions auprès de l’État au titre de la réserve parlementaire en vue de la réalisation de quatre opérations de mise en accessibilité et de valorisation d’équipements communaux.

Pour Noisy Solidaire, c'est : Pour

5-Demandes de subventions auprès de l’État, de la Région Île-de-France, du Département de la Seine-Saint-Denis et de la Fédération française de football (FFF) en vue de l’aménagement d’un terrain synthétique de football au stade des bords de Marne et de la rénovation du gymnase du Champy.

Pour Noisy Solidaire, c'est : Pour

6-Demande de subvention auprès de l’agence de l’eau Seine-Normandie en vue de l’extension du réseau de collecte des eaux usées boulevard Souchet.

Pour Noisy Solidaire, c'est : Pour

7- État des travaux de la commission consultative des services publics locaux relativement à l'année 2013.

Pour Noisy Solidaire prend acte (pas de vote sur ce point)

II- AFFAIRES FINANCIÈRES

8- Approbation des comptes de gestion établis par le Trésorier municipal concernant le budget principal de la Commune et les budgets annexes du service de l'assainissement et du cinéma Le Bijou afférents à l'exercice 2013.

Pour Noisy Solidaire, c'est : Abstention

9- Approbation des comptes administratifs de la Commune et des budgets annexes du service de l'assainissement et du cinéma Le Bijou, afférents à l'exercice 2013.

Pour Noisy Solidaire, c'est : Contre

Intervention « Noisy solidaire, A gauche vraiment ! » 

Monsieur le Maire,

Comme d’habitude depuis plusieurs années, le résultat du compte administratif de la ville témoigne de sa bonne santé !

Ne vous trompez pas, chers collègues, nous n’avons pas dit que nous nous en félicitions.  Nous ne le ferons pas, pas d’inquiétude…

Nous ne faisons que constater que quoiqu’aient imposé les gouvernements successifs, de Fillon à Ayrault, la droite ou la gauche soi disant socialiste, les mesures de restriction de la dépense publique n’ont eu aucun impact dans notre bonne ville qui est, chacun le sait, parfaitement bien gérée dans la seule logique qui anime Monsieur le Maire à savoir finir la ville nouvelle de Marne la Vallée et, surtout, que Noisy soit la plus grosse de toutes ses voisines, la plus forte, s’entend bien évidemment. Est-ce une logique d’intérêt général ou d’intérêt partisan, nous laissons chacun en tirer la conclusion qui lui convient…

Cela étant, les 24 millions d’excédent, cette année encore, confirme ce que « Noisy Solidaire, à gauche vraiment ! » dit depuis des années. Noisy le Grand ne connait pas la crise car elle transfère une partie de ses charges croissantes sur les ménages qui la peuple. Noisy le grand ne connait pas la crise parce que les noiséens payent rubis sur l’ongle. Ils payent une fiscalité locale qui n’a jamais baissé, quoiqu’il soit dit ici. Ils payent des services qui augmentent en moyenne de 2 à 3 % par an, sans que leurs revenus – au moins pour le plus grand nombre – aient connu une telle croissance. Enfin, comme on le dit pudiquement dans notre bonne ville, tous les efforts sont faits pour contracter les dépenses de fonctionnement, personnel municipal compris.

Voilà, Monsieur le Maire, comment se constitue depuis des années le trésor noiséen, bien que dorénavant vous soyez dans l’obligation de liquider du foncier pour faire la soudure et financer les réalisations nouvelles.

Par contre, Monsieur le Maire, cette obsession de vouloir redessiner la ville à votre guise, sans qu’un véritable intérêt général ait été mis en débat, vous obligent à refuser toutes mesures sociales nouvelles dans notre ville. Pas d’innovation sur ce terrain alors qu’en matière d’acquisitions foncières, 2013 aura atteint la somme de plus de 20 millions d’euros, en incluant le versement dû à Epamarne.

Beaucoup d’agitation, d’aucuns diront du vent, avec fêtes et prospectus, mais beaucoup vous le diront, si personne ne le sait dans la majorité municipale, ce dont nous doutons, il vaut mieux ne pas être pauvre, précaire, étudiant ou retraité version Fillon revue par François Hollande dans notre ville… Nous ne parlerons même pas de logements intermédiaires, de veille sociale, de personnes hébergées au prix fort ou encore moins des bidonvilles ou de salariés qui dorment dans leur voiture…

D’ailleurs, au chapitre des prospectus et de la communication, il est amusant de constater que pour une année pré-électorale, ce poste de dépense a augmenté de 11,38%.... 

Que dire, enfin, de la croissance de 27% entre 2012 et 2013 du budget des élus que nous considérons comme indécent par rapport à celui du CCAS qui lui passe de 926 114 euros en 2012 à 822 661 euros en 2013.

Et ne nous dites pas encore que c’est pareil ailleurs- y compris dans des villes gérées par le PCF, ce qui semble décidemment une référence pour cette assemblée : ces chiffres restent quoiqu’il en soit indécents.

Nous n’avons jamais remis en cause le principe d’une indemnisation des élus en raison des charges que génère leur tâche mais nous disons que la faillite actuelle de la démocratie et sa traduction tant dans l’abstention que dans la montée morbide de l’extrême-droite n’est pas étrangère au statut actuel des élus jouissant d’une véritable rente de situation, mandat après mandat. On comprend dès lors l’incapacité des édiles à renoncer à leur situation même quand ils sont politiquement en bout de course, les majorités de compromissions où l’on ne compte plus les couleuvres à avaler pour se maintenir.

Dans la continuité de notre propos, permettez nous encore cette légère digression : nous nous étonnons que mon voisin de gauche si j’ose dire au sein de cette sémillante assemblée, mon voisin donc en la personne de monsieur Buttey, n’ait décidemment rien à redire sur aucun sujet, et l’on peut parier qu’aujourd’hui sur les comptes administratifs comme hier sur le budget, lui et sa collègue se réfugieront à leur habitude dans un confortable silence. Pourtant comme le dit l’adage populaire qui ne dit mot consent. Les citoyens noiséens qui ont placé leurs espoirs dans le vote Front national apprécieront la combativité de leurs élus en dehors des périodes électorales

Mais revenons à nos moutons et un mot, pour finir, sur la dette. Bien évidemment, elle augmente. Bien évidemment, il fallait financer mairie, centre aquatique, ferme et autres constructions utiles. Donc, nous n’en ferons pas griefs à la majorité. Reste qu’elle augmente aussi en raison des choix opérés , notamment sur le plan foncier et immobilier et que nous pensons que la conjoncture doit inciter à la prudence, tout en gérant une meilleure redistribution en direction des ménages noiséens les plus vulnérables.

Tout cela, Noisy le grand peut le faire. Il suffit que quelques socialistes noiséens affligés, que quelques écologistes convaincus, en décident dans cette ville. « Noisy Solidaire, à gauche vraiment ! » sera disponible pour qu’une autre ville soit possible.

Merci de votre habituelle patience.

Réponse du Maire : il est content d’être venu pour recevoir cette “immense leçon de vérité”. Décidemment nous ne comprenons toujours rien à la politique foncière de la Ville que de toute manière “la majorité assume”.

10-Approbation du bilan des acquisitions et des cessions immobilières opérées par la Commune, l'Établissement public foncier d'Île-de-France (EPFIF) et la société publique locale (SPL) SOCAREN, et afférentes à l'exercice 2013.

Pour Noisy Solidaire, c'est : Contre

11-Refus de remise gracieuse de majorations et intérêts de retard non payés en matière de taxes d’urbanisme.

Pour Noisy Solidaire, c'est : Abstention

III- URBANISME

12-Acquisition amiable de la propriété sise 121, avenue Émile-Cossonneau et cadastrée section AH n° 484 pour 381 m2.

Pour Noisy Solidaire, c'est : Contre

13-Acquisition amiable de la propriété sise 139, avenue Émile-Cossonneau et cadastrée section AH n° 472 pour 1.054 m2.

Pour Noisy Solidaire, c'est : Contre

14-Acquisition amiable du lot n° 45 dépendant de l’ensemble immobilier sis 85, rue du Docteur Jean-Vaquier, cadastré section AZ n° 20 pour 92 m2, AZ n° 390 pour 80 m2, AZ n° 391 pour 94 m2 et AZ n° 392 pour 481 m2.

Pour Noisy Solidaire, c'est : Contre

15-Approbation d'un protocole transactionnel en vue de l’acquisition amiable des lots de copropriété n° 6 et 2 dépendant de l’ensemble immobilier sis 80, rue Pierre-Brossolette, cadastré section AW n° 87 pour 123 m2.

Pour Noisy Solidaire, c'est : Contre

16-Aménagement de parcelles communales sises 27, rue de la Butte-Verte et boulevard du Champy-Richardets :

- désaffectation et déclassement d’une emprise publique pour 94 m2 environ sise boulevard du Champy-Richardets ;

- autorisation de dépôt d’une demande de permis de construire ;

- avenant à la promesse de vente.

Pour Noisy Solidaire, c'est: nous avons voté pour la création de 392 logements sociaux.

17-Approbation de l’avenant n° 4 à intervenir à la convention d’intervention foncière conclue avec l’Établissement public foncier d’Île-de-France (EPFIF), portant sur le site dit du Clos d’Ambert.

Pour Noisy Solidaire, c'est : Contre

Intervention « Noisy solidaire, A gauche vraiment ! » :

Monsieur le Maire, chers collègues,

Sur ce dossier, la ville va devoir signer un quatrième avenant pour prolonger la portabilité de l’opération d’aménagement par l’Etablissement public foncier d’Ile de France d’un an encore, soit juin 2015.

De septembre 2008 à juin 2015, il sera donc écoulé quasiment 8 ans, sauf si l’année à venir nous fait nous tromper, sans que cette opération d’aménagement n’avance.

Bien évidemment, son importance doit peser dans la décision des investisseurs, surtout dans cette période critique pour l’immobilier dans notre pays et pour les revenus des ménages qui ne peuvent investir.

Sans doute, un projet plus modeste, y compris en renégociant avec l’Etat au vu de la conjoncture réelle, aiderait peut-être à son démarrage avec du véritable logement aidé, si le gouvernement le décide réellement…

Quoiqu’il en soit, et cela ne nous rend pas joyeux, avec les deux projets de ZAC emblématiques de notre ville, celle du Clos d’Ambert et celle des Bas Heurts, force est de constater qu’avec 10 ans de retard pour l’une et bientôt 8 ans pour l’autre, l’obstination à ne pas écouter les habitants n’est pas le gage de la réussite.

Nous le regrettons et nous appelons de nos vœux une autre façon de faire dans notre ville en matière d’urbanisme et de densification urbaine.

Rien n’est figé, Monsieur le Maire, il suffit que la majorité municipale en décide et qu’un climat de confiance soit restauré à Noisy le Grand, qu’enfin comme vous le dites si bien dans Noisy Magazine, le maire soit le maire de tous les noiséens.

Merci

Réponse de M. Pajon, avec le renfort d’E. Constant (Est-ce vraiment bien utile ?):

Si ces dossiers ont pris du retard, c'est à cause de riverains procéduriers adversaires de"l'intérêt général". Noisy Solidaire fait le jeu de ces mauvais citoyens réactionnaires qui s'opposent à la construction de logements sociaux.

Evidemment, tel n'est pas le propos, il est ici question encore une fois de démocratie et de véritable concertation qui ne soit pas un exposé de projets déjà bouclés.

18-Instauration d’un périmètre d’études sur le secteur d’aménagement appelé « Baignade-Brossolette » et du droit de préemption urbain renforcé sur ce même secteur.

Pour Noisy Solidaire, c'est : Contre

Intervention « Noisy solidaire, A gauche vraiment ! » 

Monsieur le Maire,

Ah, le périmètre d’étude, quelle belle invention pour un maire … Ainsi, il peut remodeler sa ville à sa guise, jouer avec les maisons, avec les hôtels, les friches, les cours d’immeubles, ouvrir des rues, en fermer, décider de construire, de démolir, de miter un quartier, d’insécuriser – mais pour son bien évidemment, personne n’en doute –  chaque habitant du quartier concerné…

Bref, rien de tel pour une bonne partie de Monopoly!

A moins que nous n’ayons rien vu venir et qu’il y a des projets structurants indispensables dans ce vaste quartier du centre ville qu’il faut impérativement réaliser demain matin…

C’est vrai, Monsieur le Maire, que cette brusque décision de créer, ou plutôt d’augmenter le périmètre d’étude existant, celui qui englobait déjà la partie supérieure de la rue Brossolette à l’aplomb de la rue Sampaix laisse un peu perplexe. N’y aurait-il pas de maisons à acheter au-delà de ce premier périmètre ? N’y aurait-il pas besoin d’étendre le périmètre existant pour ne perdre aucune occasion ? Vraiment, on peut se le demander.

Nous connaissions votre appétence pour les cours fermés de la rue Brossolette, comme en témoignent vos remarques passées sur le sujet et quelques boutiques municipales mais alors même que vous nous avez à peine fait voter le principe d’une concertation pour le quartier historique lors du dernier conseil, voilà que vous vous emballez à nouveau et qu’il en faut plus. Il faut du droit de préemption renforcé du Brossolette au-delà du Pambrun … Mazette, quelle concertation, Monsieur le Maire ! A la hussarde, serait sans doute le mot le plus approprié… Tous les habitants de ce vaste quartier apprécieront.

Mais que voulez-vous, vous nous avez habitué, depuis longtemps maintenant, à ces sautes d’humeur immobilière, déjà avec le gel du parking Pambrun qui doit bien arranger Vinci, d’ailleurs, Monsieur le maire, vous qui, et plusieurs de vos adjoints dont le rapporteur, vous qui curieusement n’habitez jamais dans les périmètres à droit de préemption renforcé… N’y voyez de notre part aucune malice, juste un peu d’étonnement, de la candeur, peut-être…

Aussi, après ce moment de détente, chers collègues, on vous proposera un temps de réflexion collective. Interrogeons-nous, par exemple, sur un autre périmètre à créer avec un droit de préemption renforcé qui pourrait avoir sa logique propre, tant le foncier, derrière les murs, est important. Ne faut-il pas instaurer un tel périmètre en partant de ZAC du Clos Saint Vincent en direction de la future ZAC du Clos d’Ambert ? Il y aura là une projection cohérente pour l’avenir de notre ville en assurant des fronts bâtis partout. Non ?

Ne faut-il pas construire 30% de logements sociaux, des vrais, sur les vastes emprises foncières qui se nichent autour de l’avenue du Général de Gaulle, par exemple ?

Chers collègues, nous soumettons cette idée à votre sagacité… Nous ne doutons pas d’une réflexion équilibrée dans l’intérêt général, comme il se doit, bien évidemment.

Et n’oubliez pas de voter comme un seul homme la véritable marque de la concertation à laquelle vous avez peut-être cru !

Merci

Réponse du Maire: la conseillère Patricia BÉTUEL est “aigrie” Il pense que désormais il ne répondra plus à ses questions.

En revanche, il semble que Madame Martins qui proposait sans rire au Maire de mettre toute la Ville en périmètre d’étude “comme ça ce serait fait” a reçu quelques éléments sur les immeubles du XVIIIème siècle du cœur de la Ville qui faute d’avoir été traités à la chaux par leurs propriétaires successifs seraient aujourd’hui totalement insalubres. Le Maire envisage donc de les détruire pour faire des immeubles modernes dans un style ancien, la seule solution qui serait envisageable d'après lui.

Il est question de faire une trouée à l’emplacement des cours actuelles qui ouvrirait le quartier et de détruire l’actuel presbytère avec à la clé ... un projet immobilier.

19-Dénomination de la voie longeant le conservatoire de musique, comprise entre l'avenue Émile-Cossonneau et la rue du Docteur Jean-Vaquier, « mail Gallieni ».

Pour Noisy Solidaire, c'est : Abstention

20-Dénomination de la voie nouvelle reliant la rue de la Passerelle au quai de Halage « rue de la Plaine».

Pour Noisy Solidaire, c'est : Abstention

21-Avis du Conseil municipal sur la mise en compatibilité du plan local d’urbanisme ( PLU) de Noisy-le-Grand permettant la réalisation du premier tronçon du Grand Paris Express reliant les gares de Pont-de-Sèvres à Noisy-le-Grand (ligne Rouge -15 Sud) dans le cadre du schéma d’ensemble du réseau de transport public du Grand Paris.

Pour Noisy Solidaire, c'est : Abstention

22-Approbation de la modification n° 4 du plan local d’urbanisme (PLU).

Pour Noisy Solidaire, c'est : Abstention

IV- AFFAIRES TECHNIQUES

23-Approbation de l’avenant n° 1 à la convention cadre conclue avec la société ERDF relative au raccordement pour l’alimentation électrique du secteur d’aménagement dit de « Maille horizon nord ».

Pour Noisy Solidaire, c'est : Pour

V- AFFAIRES SOCIALES

24-Demandes de subventions auprès du Fonds social européen (FSE) et du Département de la Seine-Saint-Denis dans le cadre du financement du dispositif d’accompagnement des bénéficiaires du revenu de solidarité active ( RSA) au titre des années 2014, 2015, 2016.

Pour Noisy Solidaire, c'est : Pour

VI- DÉVELOPPEMENT URBAIN

25-Approbation de la programmation des actions financées dans le cadre du contrat urbain de cohésion sociale (CUCS) au titre de l’année 2014, s’agissant de la 2ème phase.

Pour Noisy Solidaire, c'est : Pour

26-Approbation de la programmation pour l'année 2014 des actions financées par la Région Île-de-France au titre du volet « animation sociale des quartiers et sécurité ».

Pour Noisy Solidaire, c'est : Pour

27-Attribution de subventions aux associations assurant des permanences d’accès au droit à Noisy-le-Grand.

Pour Noisy Solidaire, c'est : Pour

VII- CULTURE

28-Approbation d’un contrat de parrainage des manifestations culturelles organisées par la Commune avec la société Élior restauration enseignement et santé.

Pour Noisy Solidaire, c'est : Contre

29-Approbation d'une convention de partenariat avec le Syndicat intercommunal d’assainissement pour l’agglomération parisienne (SIAAP) relative à l'organisation d'une manifestation appelée « Festiv’eau » les 6,7 et 8 juin et au soutien financier dudit SIAAP à celle-ci.

Pour Noisy Solidaire, c'est : Contre

Pour ces deux délibérations, il est demandé aux élus d'approuver le 12 juin 2014 un parrainage pour des actions ayant eu lieu du 6 au 8 juin 2014 pour les Festiveaux et  du 22 au 25 mai 2014. Cherchez l'erreur démocratique!

VIII- VIE ASSOCIATIVE ET VIE DES QUARTIERS

30-Demande de subvention auprès du Département de la Seine-Saint-Denis relative à l’organisation d’actions sur le thème de la parentalité.

Pour Noisy Solidaire, c'est : Pour

31-Attribution de subventions de fonctionnement à diverses associations au titre de l'exercice 2014.

Pour Noisy Solidaire, c'est : nous avons voté pour toutes les subventions accordés aux associations, à l'exception du bois Saint-Martin.

32-Approbation d’une convention de partenariat avec l’association Au Fil de l’eau relative à la mise en place des navettes fluviales sur la Marne, dans le cadre d’une opération appelée « Passeurs de Marne ».

Pour Noisy Solidaire, c'est : pour

IX- HABITAT

33-Désaffectation de l’immeuble à usage de logements de fonction situé 27, avenue du Bois-Saint-Martin dépendant du groupe scolaire des Yvris.

Pour Noisy Solidaire, c'est : Pour + intervention

Question posée par Noisy solidaire :

Monsieur le Maire,

"Noisy Solidaire à gauche Vraiment" prend acte de la désaffectation des anciens logements  de fonction d'instituteurs du groupe scolaire des Yvris.

Lors de la désaffectation d'autres logements d'instituteurs, la ville a affiché sa volonté d'y loger du personnel communal moyennant loyer. Il se trouve qu'un certain nombre de ces logements semblent toujours vides de tout locataire. Nous souhaiterions  qu'un état de ces logements vides soit porté à la connaissance de tous les  élus.

En effet, il nous semblerait paradoxal que des logements demeurent vides quand la ville à la main sur leur attribution, surtout dans une période où de nombreuses familles peinent à se loger, certaines pouvant faire valoir leur droit au logement dans le cadre de la loi Dallo.

Les logements de fonction du groupe scolaires des Yvris, sont complètement indépendants des locaux scolaires, avec un accès dédié par l'avenue du Bois Saint Martin. Dans le cadre d'une politique municipale volontariste d'accès au logement pour des familles mal logées, la municipalité pourrait donner une affectation solidaire à ces logements collectifs.

Nous souhaiterions donc connaître les projets de la ville concernant ces logements.

Réponse du Maire : l’immeuble doit être réhabilité, réhabilitation qui coûte chère à la Ville, 500 000 euros pour une dizaine de logements. Les logements seront par la suite loués à des agents de la Ville... au prix du marché?

DÉCISIONS DU MAIRE

34-Information du Conseil municipal sur les décisions prises par le maire en application de l'article L. 212222 du Code générale des collectivités territoriales.

Rien d’important…

QUESTIONS DIVERSES

Question posée par Noisy solidaire :

Nous avons tous reçu un courrier émanant du collectif citoyen Romeurope de Noisy le Grand qui soutient ces familles en détresse. Est-ce que les adjoints au maire concernés ont répondu ? (en particulier collecte des ordures et scolarité). Est-ce que nous allons continuer avec une politique de discrimination de cette population en violation des peu de droits qu'ils ont sur le territoire français ? (droit à la scolarité, application de la circulaire d'août 2012 pour recherche de solutions avant expulsions). Une municipalité ne peut pas tout mais elle peut ce qu'elle décide de mettre en œuvre. Noisy le grand s'honorerait de prendre sa part."

Réponse du Maire

Le Maire ne se souvient pas s’il a répondu au courrier émanant de Romeurope.

Il affirme n’avoir pas de position particulière sur la question mais que la présence de campements pose des problèmes d’insécurité et d’hygiène notamment à cause de la présence de rats. Il n’y aura donc pas d’autorisation donnée aux Roms pour s’installer sur notre commune.

Il affirme que des Roms se sont présentés aux dernières élections pour voter et que des enfants Roms mangent à la cantine alors qu’ils n’y sont pas autorisés. Il rappelle que les associations de défense des Roms qui continueraient à contrevenir à la loi seraient passibles de sanctions.

Et les maires qui contreviennent à la loi en refusant d'inscrire à l'école des enfants qui sont soumis à l'obligation scolaire comme tous les enfants et jeunes de 6 à 16 ans présents sur le territoire français? Pas de sanctions pour eux, sensés être les garants de la loi sur le territoire communal ?

Pour « Noisy Solidaire, à gauche vraiment ! »

Patricia BETUEL, Conseillère municipale

Fabrice SCREEVE, Conseiller municipal

Sylvie MONNIN, ancienne Conseillère municipale

Partager cet article
Repost0

commentaires