Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pourquoi ?

Le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" se veut être, à la fois, un espace de contribution au débat politique dans la ville, le canton, la circonscription et, à la fois, la marque de l'expression autonome de ce regroupement unitaire.
Seront mis en ligne nos comptes rendus du Conseil Municipal, des articles et les prises de position des organisations et des citoyen-nes qui participent à l'activité de NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT (Collectif Unitaire pour une Gauche Alternative - membre d'Ensemble -, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti Communiste Français, Parti de Gauche, militants de la France Insoumise).
Pourront être mis en ligne toutes contributions utiles au débat démocratique et à l'action politique dans notre ville, sous la responsabilité de leurs auteurs, bien entendu, et sous réserve du respect évident des Personnes.
Les propos diffamatoires, ceux mettant en cause la vie privé de chacun(e) ou les insultes ne sont pas recevables.
C'est avec un réel plaisir que seront relayées toutes les informations utiles à la ville, le canton ou la circonscription, utiles à la démocratie participative et utiles pour la construction d'une alternative politique qui change concrètement la vie ! 

Bon Blog
Pour "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !"

Etienne Doussain 

 

Recherche

Gardez le contact !

C'est avec un grand plaisir que nous vous accueillons sur le blog "On a le droit de voir rouge", le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" Si notre information vous convient, n'hésitez pas, afin d'être prévenu régulièrement de la parution de nouveaux articles :

à vous abonner

et à recommander ce lien à vos ami(e)s.

N'hésitez pas, enfin, à nous transmettre vos informations confirmées relatives à la vie démocratique de notre ville, celle de notre canton ... et plus largement si vous le souhaitez, pourvu que cet espace participe d'une politique alternative de gauche où chacun prend sa place, militants politiques, membres de partis ou non, syndicalistes, militants associatifs, citoyens !

Articles Récents

  • Coucou, nous sommes toujours là ...
    Conseil municipal du jeudi 19 novembre 2020 Lieu: Hôtel de Ville et accessible seulement en visio sur Facebook, ce qui est incroyable... Rien sur le site Web de la ville en direct... Stupéfiant ! La démocratie institutionnelle noiséenne ne pourrait donc...
  • Sidération ...
    Depuis juillet dernier, « On a le droit de voir rouge » n'a rien publié. Est-ce à dire que « Noisy Solidaire À Gauche Vraiment ! » et ses amis n'auraient plus rien à dire, vexés qu'ils seraient de ne plus siéger au Conseil Municipal de Noisy-le-Grand...
  • Vendredi soir 18 h 30 ...
    Depuis plusieurs mois, le 1er vendredi en cours, à 18 h 30, une poignée de noiséens-nes se rassemble sur le parvis de la mairie pour protester contre l'utilisation des pesticides dans notre pays. l'actualité de la dernière reculade de Macron et de son...
  • Le 28 juin, c'est comme on veut ...
  • Tant que l'on a la santé ...
    Paris, à 13h Rassemblement régional devant le ministère des solidarités et de la santé, avenue Ségur, avant une manifestation unitaire.

Contact "Noisy Solidaire, à gauche vraiment !"

onaledroitdevoirrouge@orange.fr

12 novembre 2009 4 12 /11 /novembre /2009 20:00

La lettre envoyée aux députés, ainsi qu’un argumentaire détaillé, est téléchargeable sur www.fnath.org

 

Partager cet article

Repost0
12 novembre 2009 4 12 /11 /novembre /2009 14:26
Tout est dit dans ce diaporama ...

Il suffit de cliquer sur le lien : un-referendum-pour-la-Poste.pps un-referendum-pour-la-Poste.pps

Partager cet article

Repost0
9 novembre 2009 1 09 /11 /novembre /2009 17:57

Partager cet article

Repost0
7 novembre 2009 6 07 /11 /novembre /2009 11:31
Voila un rapport qui en dit long sur l'évolution de la notion d'une France "terre d'asile" à laquelle nous tenons.

D'aucuns ouvrent un sombre débat sur un concept que la construction européenne aurait du balayer, parait-il, celui de l'identité nationale... Pour quels obscurs ou noirs calculs (électoraux, sans doute !) ?
Pour quel monde à venir ? Pour quel repli héxagonal, gros de dangers pour les libertés ?

Soyons très attentifs à ces chemins que l'on veut nous faire emprunter ! Ils ressemblent à des retours en arrière de sinistre mémoire ...

La Cimade publie son 9ème rapport sur les centres et locaux de rétention administrative

Dans la neuvième édition de son rapport sur les centres et locaux de rétention administrative, La Cimade dresse un état des lieux pour l'année 2008 des conditions d'enfermement des étrangers, des conséquences des quotas d'expulsion, avec en toile de fond la réforme de l’intervention associative auprès des personnes retenues.

Les actions juridiques entreprises par La Cimade et ses partenaires associatifs devant le tribunal administratif de Paris et le Conseil d’Etat, ont permis de faire reconnaître que la mission associative en rétention devait impérativement comporter une aide concrète et effective à la rédaction des recours pour garantir les droits des étrangers retenus. Le caractère national de cette mission a aussi permis à La Cimade d’assurer son rôle de témoignage, tout aussi essentiel pour la défense des droits des personnes. Ce rapport est une nouvelle fois l’occasion pour nous d’exercer ce devoir de témoignage.

Il se fonde sur le travail et les informations récoltées au quotidien par les intervenants de La Cimade en rétention dans les 23 CRA en France et en outre-mer, et dans 12 locaux de rétention. Nous écrivions dans notre précédent rapport, publié en avril 2008, que la politique du chiffre se traduisait par une réduction des droits des étrangers placés en rétention. Interpellations absurdes, violences dans les CRA, placements des familles, expulsions des malades, désespoir et révolte : le constat est le même, en pire, pour 2008.

Dans le même temps, l’industrialisation de la rétention administrative se poursuit. Le centre de rétention du Mesnil-Amelot II devrait entrer en activité au début 2010. Cinquante millions d’euros ont été dépensés pour ses 240 places, son système de surveillance et de cloisonnement ultra-moderne, son espace spécial pour l’enfermement de familles et d’enfants, ses caméras, ses barbelés, etc. C’est un véritable camp d’internement administratif qui accueillera prochainement plus d’étrangers qu’il n’y a d’électeurs dans cette petite commune de Seine-et-Marne.

Le Rapport Cimade 2008 sur les centres et locaux de rétention administrative veut mettre en lumière cette poursuite de la criminalisation des migrants et de la systématisation de leur enfermement. Plus que jamais, la lutte contre ce processus réclame la mobilisation de toutes celles et de tous ceux qui sont attachés avant tout à l’humanité et à la défense des droits et libertés fondamentales des personnes.

Le rapport (418 pages donc prenez votre temps !):

cliquez sur le lien
rapportRetention_2008.pdf rapportRetention_2008.pdf

Partager cet article

Repost0
4 novembre 2009 3 04 /11 /novembre /2009 18:30
Vous connaissez Zebrock ? Non... alors suivez le lien et cliquez si vous le voulez : lien

Nous, nous avons trouvé que l'histoire de cette association culturelle était intéressante et qu'elle méritait de s'y arrêter, surtout compte tenu des vicissitudes du moment ...

On nous dira, c'est normal, vous défendez une association qui en son temps était soutenue par le Conseil Général à direction communiste et les temps ont changé ! Pas certain pour autant qu'il faille réduire notre soutien à ce seul paramètre... car une association, c'est aussi un bilan d'activité et des réalisations.

Zebrock est-il utile en Seine Saint Denis ? Vu le bilan annoncé, on pourrait le penser et la meilleure façon de faire, c'est de vous laisser juge en consultant le site de cette dernière.

Ce qu'il y a de certain, par contre, c'est que les temps ont vraiment changé et que la survie de cette association semble mise en cause très sérieusement... Vous nous direz, là encore, que la facture des prêts toxiques est lourde en 93, que les nuages s'accumulent au dessus des collectivités territoriales ...

Tout cela est vrai.  Pour autant, pour autant ... ne faut-il pas raison garder et ne pas détruire (ou prendre le risque de détruire) un outil qui semble avoir fait ses preuves ? Faut-il que la gestion de Zebrock soit améliorée ? Faut-il que le Conseil Général soit mieux associé aux activités qu'il finance partiellement ? Nous ne croyons pas qu'il faut refuser ces questions. Par contre, la Seine Saint Denis doit-elle "réduire la voilure" de ses ambitions culturelles et plurielles en s'amputant de dispositifs qui fonctionnent ?

Attention, il y a de la richesse dans tout cela ... et la Seine Saint Denis en a besoin !

la question est ouverte et chacun prend ses responsabilités (même pour la Marseillaise, d'ailleurs !)...

D'ailleurs à ce propos, nous espérons que notre conseiller général et néanmoins vice-président du Conseil général, ne manquera pas d'éclairer les noiséens moyens que nous sommes sur le sujet ?

Si vous n'avez pas le temps de cliquez sur le lien, ci dessous, vous trouverez le dernier communiqué de l'association.

Le budget et la situation de Chroma/Zebrock : des précisions et nos arguments

Communiqué #7

En cette rentrée 2009, la situation de Chroma/Zebrock ne s’est toujours pas éclaircie. La subvention votée par le Conseil général de Seine Saint-Denis le 1er juillet est amputée de 130 000€, ce qui met en péril les comptes de l’Association et la conduit à un déficit pour la fin de l’exercice 2009 d’environ 100 000€, que seules des réductions de postes permettraient de compenser si les choses devaient rester en l’état. Ce que nous ne voulons imaginer.

Au-delà des chiffres, nous voulons réaffirmer les termes du débat tels qu’ils se posent à nos yeux et à ceux de centaines de personnes inquiètes du devenir de Zebrock.

Pourquoi la volonté du Président du Conseil général de renforcer les actions artistiques et culturelles dans les collèges se traduit-elle par une injonction de cesser la mise en oeuvre de Zebrock au bahut dont tout le monde salue la pertinence, la qualité et l’efficacité éducative ?

Pourquoi mettre un terme à une action qui au fil des ans a réuni autour d’elle des partenaires de haut rang : Région Ile de France, Fonds d’action Sacem, Préfecture de Seine Saint-Denis, les Contrats urbains de cohésion sociale (Cucs) de plusieurs villes ; et acquis la collaboration de nombreux professionnels de la musique et d’artistes de renom très impliqués ?

Si le Conseil général nous avait invité à « faire preuve de prudence » dans l’élaboration de notre budget, nous n’imaginions pas être avertis si tard (mai 2009) d’une baisse si brutale (-130 000€) pour l’exercice en cours, entamé depuis 6 mois !

La promesse de trouver une large compensation dans les nouveaux projets Art et culture au collège n’est pas tenue : 12 projets retenus dont le financement ne permet pas de garantir le fonctionnement des opérateurs. Nous n’y “gagnerions” que 3000€. Nous sommes loin du compte ! Sur le fond, nous maintenons la nécessité à nos yeux d’un important travail de médiation. Cela repose sur une expérience et un savoir faire que ne possèdent pas, par définition, des acteurs culturels porteurs d’un ou deux projets singuliers dans un ou deux collèges. Cette capacité repose sur des moyens, des équipes formées qui travaillent dans la durée et ont besoin de la durée pour se développer. Nous affirmons avec les professionnels, notamment le laboratoire Escol de l’université Paris 8 auteur de recherches de référence dans ce domaine, que la durée, la contextualisation et l’accompagnement humain qualifié sont au coeur d’une action artistique et culturelle réussie dans les collèges. C’est particulièrement vrai ici, en Seine Saint-Denis. C’est de ces questions que nous souhaitons débattre, comme nous l’avons signifié à plusieurs reprises par courrier à M. Bartolone, Président du Conseil général et à M. Constant Vice-Président chargé de la culture. A ce jour, nous n’avons pas reçu de réponse ni eu l’occasion de cette discussion. Désireux de prendre toute notre place et de contribuer à la réussite de l’objectif d’une plus grande pénétration des actions culturelles et artistiques dans les collèges de Seine-Saint-Denis, nous souhaitons entamer la mise en oeuvre de l’édition 2010 de Zebrock au bahut avec le soutien de nos partenaires : le Fonds d’Action Sacem, la Région Ile-de-France et la Préfecture de Seine Saint-Denis.
Chaque année, en moyenne 60 classes de 40 collèges du département prennent part à Zebrock au bahut. L’inscription de ce projet de qualité dans le dispositif départemental nous semble être un atout. Tout cela reste possible. En juin dernier, le Président du Conseil général s’est engagé à revoir notre subvention à l’automne. L’édition à venir « Chansons majeures », placée sous le signe des 20 ans de Zebrock, sera particulièrement marquante, notamment du fait de l’inscription de La Marseillaise à son programme. Nous entendons ainsi faire connaître et comprendre aux collégiens notre hymne national dont l’histoire se confond avec celle de notre pays. Elle sera entourée d’autres belles et importantes chansons de notre patrimoine musical. De nombreux et importants artistes s‘associeront à son déroulement. Nous souhaitons pouvoir mener cette belle édition en toute sérénité, avec tous nos partenaires et amis.

Noisy-le-Sec le 2 octobre 2009
L’Association Chroma/Zebrock



Partager cet article

Repost0
1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 18:26

La CGT dénonce le recours à la sous-traitance par la RATP qui permet ainsi l'organisation de l'exploitation de travailleurs sans papier, soit en direct, soit par le biais de l'intérim, et ce, dans les différents secteurs du nettoyage, du BTP, de la pose des voies et de la réfection des quais. La filialisation et la sous-traitance des activités, afin de réduire les coûts dans une recherche de performance et de productivité, font porter à la RATP une lourde responsabilité sociale et humaine sur les conditions de vie et de travail de ces travailleurs.


Les responsabilités sont claires entre le donneur d'ordre, le sous-traitant et les agences d'intérim. La RATP ne peut pas se soustraire à ses obligations envers tous les salariés intervenant sur son périmètre. Or, elle a préféré faire évacuer par les forces de police ces salariés en grève qui ne perturbaient pas sa mission de service public. De plus, elle lance un audit sur les 5000 entreprises sous traitantes. Certaines d'entre elles sont déjà à pied d'œuvre et obligent les travailleurs à démissionner. La seule protection pour eux face à cette situation est de se mettre en grève.


Il est de la responsabilité de la RATP que ce dossier soit traité d'une autre manière. Cela doit passer par l'obligation du donneur d'ordre à faire aboutir la régularisation de ces grévistes. En tant qu'entreprise publique nationale à caractère régional, elle doit également peser de tout son poids pour une circulaire de régularisation des travailleurs sans papiers.





Sans-papiers dans le métro
envoyé par FranceInfo. - L'info internationale vidéo.

Ces brèves images filmées avec un téléphone portable par un ouvrier donnent un aperçu des conditions de travail de ces travailleurs de l'invisible. On peut effectivement choisir de parler de "l'identité nationale" avant les prochaines élections régionales mais parlera-t-on aussi "d'indignité nationale" ?

On a le droit de voir rouge









Partager cet article

Repost0
30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 20:57

Partager cet article

Repost0
30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 09:50
Notre bonne ville ne manque pas une occasion de se distinguer ... Il est vrai qu'une bonne communication peut parfois remplacer une bonne politique ! Notre vénéré président le démontre tous les jours à la tête du pays alors pourquoi pas à Noisy le Grand ?

C'est ainsi que l'on justifie la création d'un jardin d'éveil privé (avec appel d'offre, s'il vous plaît !) et payant dans notre commune en expliquant benoîtement qu'il s'agit de répondre à une difficulté de mode de garde pour les parents dont les enfants ont entre deux et trois ans.

Non, non à Noisy le Grand, il ne s'agit pas d'un jardin d'éveil, juste d'une grande section de crèche, nouvelle suggestion politiquement correct ... Pensez donc, 30 places, c'est dérisoire, pas de quoi en faire un drame, pas de quoi nous accuser de mettre à mal l'école maternelle ...

Et pourtant, la symbolique est forte ! Installation dans une école, partage des locaux pour la restauration, appel d'offre ouvert aux entreprises (sept auraient répondu...) - déréglementation européenne oblige -  et, cerise sur le gâteau, une secrétaire d'Etat, Nadine Morano, qui annonce quasi simultanément la création de 8000 places partout dans le pays et des subventions...
Avouons que pour un malheureux concours de circonstance, c'est un malheureux concours de circonstance, comme dirait l'autre !

Pourtant le projet vient de loin, dit toujours l'autre, de 2004 pour être précis dans le cadre des contrats Enfance avec les CAF... ce qui, autrement dit, signifie qu'il s'agit bien d'une entreprise, encore elle, de démolition de l'école maternelle de longue haleine. Certains avaient même fait part de leur inquiétude localement.
Disons que ce gouvernement va un peu plus vite en besogne, c'est le moins que l'on puisse dire...

Alors que, dans un tel contexte, nos élus noiséens "majoritaires" (1 sur 4 électeurs, faut-il le rappeler...) s'engouffrent (et assument) dans la brèche laisse pantois. Au fond, seraient-ils d'accord avec Mme Morano ou, la main sur le coeur, ne veulent-ils que régler un vrai problème pour les familles ?  Avec 30 places pour 68 000 habitants ?
Mais que va-t-on faire pour l'inscription en maternelle des enfants de deux ans quand les parents le souhaitent ? Que va-t-on faire pour empêcher les fermetures de classes ? Va-t-on se battre pour ouvrir des nouvelles crèches à Noisy ? Va-t-on faire de la politique ou faire de la gestion ?

Autant de questions dont les réponses n'apparaissent pas probantes lorsque l'on écoute nos braves élus (une délégation composée du PCF, du NPA, du POI, du CUGA et des élus de "Noisy Solidaire, à gauche vraiment !" a été reçue récemment)...

Comme, selon l'adage, "nous sommes plus intelligents à plusieurs que tout seul", le point de vue fouillé d'Hubert Montagner paru dans le n° d’octobre-novembre 2009 du Journal des Educateurs de Jeunes Enfants (EJE) sur le sujet mérite d'être porté à la connaissance de toutes et tous.

C'est fait si vous cliquez sur le lien :  UFAL-Flash-Les-jardins-d-eveil.pdf UFAL-Flash-Les-jardins-d-eveil.pdf

Bonne lecture et vive l'école maternelle ... et les crèches (les vrais !).

Partager cet article

Repost0
28 octobre 2009 3 28 /10 /octobre /2009 21:40
Il manquait des contributions à porter à la connaissance de ceux que cela intéresse.

Le retard est rattrapé. Quoique ... Il semblerait bien qu'il en sorte d'autres ... des contributions.

Serions nous dans un moment d'accélération politique ? Diable, cela pourrait bien y ressembler !

d-claration-PCF.pdf d-claration-PCF.pdf


Communiqu--unitaire.pdf Communiqu--unitaire.pdf



Partager cet article

Repost0
26 octobre 2009 1 26 /10 /octobre /2009 10:00

Dans l'attente de celle du Parti Communiste qui ne tardera pas, son conseil national s'étant réuni ce week-end, voici deux contributions, l'une du NPA, l'autre de la Fédération pour une alternative sociale et écologique.

C'est en PDF, il suffit de cliquer sur le lien :

Pour le NPA Decl_CE_du_NPA.pdf Decl_CE_du_NPA.pdf

Pour la FASELettre_speciale_de_La_Federation.pdf Lettre_speciale_de_La_Federation.pdf

Partager cet article

Repost0