Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pourquoi ?

Le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" se veut être, à la fois, un espace de contribution au débat politique dans la ville, le canton, la circonscription et, à la fois, la marque de l'expression autonome de ce regroupement unitaire.
Seront mis en ligne nos comptes rendus du Conseil Municipal, des articles et les prises de position des organisations et des citoyen-nes qui participent à l'activité de NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT (Collectif Unitaire pour une Gauche Alternative - membre d'Ensemble -, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti Communiste Français, Parti de Gauche, militants de la France Insoumise).
Pourront être mis en ligne toutes contributions utiles au débat démocratique et à l'action politique dans notre ville, sous la responsabilité de leurs auteurs, bien entendu, et sous réserve du respect évident des Personnes.
Les propos diffamatoires, ceux mettant en cause la vie privé de chacun(e) ou les insultes ne sont pas recevables.
C'est avec un réel plaisir que seront relayées toutes les informations utiles à la ville, le canton ou la circonscription, utiles à la démocratie participative et utiles pour la construction d'une alternative politique qui change concrètement la vie ! 

Bon Blog
Pour "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !"

Etienne Doussain 

 

Recherche

Gardez le contact !

C'est avec un grand plaisir que nous vous accueillons sur le blog "On a le droit de voir rouge", le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" Si notre information vous convient, n'hésitez pas, afin d'être prévenu régulièrement de la parution de nouveaux articles :

à vous abonner

et à recommander ce lien à vos ami(e)s.

N'hésitez pas, enfin, à nous transmettre vos informations confirmées relatives à la vie démocratique de notre ville, celle de notre canton ... et plus largement si vous le souhaitez, pourvu que cet espace participe d'une politique alternative de gauche où chacun prend sa place, militants politiques, membres de partis ou non, syndicalistes, militants associatifs, citoyens !

Articles Récents

  • Coucou, nous sommes toujours là ...
    Conseil municipal du jeudi 19 novembre 2020 Lieu: Hôtel de Ville et accessible seulement en visio sur Facebook, ce qui est incroyable... Rien sur le site Web de la ville en direct... Stupéfiant ! La démocratie institutionnelle noiséenne ne pourrait donc...
  • Sidération ...
    Depuis juillet dernier, « On a le droit de voir rouge » n'a rien publié. Est-ce à dire que « Noisy Solidaire À Gauche Vraiment ! » et ses amis n'auraient plus rien à dire, vexés qu'ils seraient de ne plus siéger au Conseil Municipal de Noisy-le-Grand...
  • Vendredi soir 18 h 30 ...
    Depuis plusieurs mois, le 1er vendredi en cours, à 18 h 30, une poignée de noiséens-nes se rassemble sur le parvis de la mairie pour protester contre l'utilisation des pesticides dans notre pays. l'actualité de la dernière reculade de Macron et de son...
  • Le 28 juin, c'est comme on veut ...
  • Tant que l'on a la santé ...
    Paris, à 13h Rassemblement régional devant le ministère des solidarités et de la santé, avenue Ségur, avant une manifestation unitaire.

Contact "Noisy Solidaire, à gauche vraiment !"

onaledroitdevoirrouge@orange.fr

18 janvier 2010 1 18 /01 /janvier /2010 17:38

 La Cour Suprême des Etats-unis s’est réunie le 15 janvier pour statuer sur le cas de Mumia Abu-Jamal. Si la condamnation à mort du journaliste afro-américain est confirmée, cette sentence risque d'être très rapidement mise à exécution.

Vous trouverez ci-dessous une pétition destinée au Président américain Barak Obama sollicitant son intervention en faveur de l'abolition de la peine de mort et notamment dans le cas du journaliste afro-américain Mumia Abu-Jamal. Détenu depuis 27 ans dans le couloir de la mort de la prison de Philadelphie, la vie de ce dernier est plus que jamais menacée.

La Cour Suprême des Etats-unis se réunit le 15 janvier pour statuer sur le cas de Mumia Abu-Jamal, condamné à mort en 1982 au terme d'un procès entaché par le racisme et par la volonté de museler celui que l'on appelait déjà "the voices of the voiceless" - "la voix des sans-voix".

Soit la Cour Suprême confime la condamnation à mort - ce qui est fort probable-, soit elle commue cette sentence en une peine de prison à vie. Si la peine de mort est confirmée, le procureur de Philadelphie pourrait ordonner très rapidement l'exécution de Mumia.

L'ensemble des recours juridiques ayant été épuisé, les soutiens internationaux en appellent désormais au président américain par le biais d'une pétition.

En décembre, les 10000 premières signatures recueillies en France ont été déposées à l'ambassade des Etats-unis à Paris. Chaque mercredi de 18h à 20h a lieu un rassemblement Place de la concorde devant le consulat des Etats-unis. Partout dans le monde, les nombreux soutiens de Mumia Abu-Jamal se tiennent prêts pour des actions de protestation.

Pour plus d’informations : http://www.mumiabujamal.net

Merci de faire circuler cette information et de signer la pétition avec le lien ci-dessous

http://www.petitiononline.com/mod_perl/signed.cgi?Mumia...law&1

NOUS, SIGNATAIRES de cette pétition, vous demandons de vous prononcer contre l’exécution de Mumia Abu-Jamal et de tous les hommes, femmes et enfants condamnés à mort dans le monde. Cette ultime forme de châtiment est inacceptable dans une société civilisée et représente une insulte à la dignité humaine. (Assemblée générale des Nations Unies, Moratoire sur la peine de mort, résolution 62/149 du 18 décembre 2007, réaffirmée par la résolution 63/168 du 18 décembre 2008.)

Monsieur Abu-Jamal, journaliste et auteur afro-américain connu dans le monde entier, est dans le couloir de la mort en Pennsylvanie depuis presque trente ans. Même si le sort de ce condamné ne relève pas directement de votre compétence juridique, nous en appelons à votre humanité pour que, usant de votre statut de leader moral sur la scène mondiale, vous impulsiez un moratoire universel sur la peine de mort aussi bien sur ce cas spécifique que sur celui de tous les condamnés à mort. M. Abu-Jamal est devenu le symbole international, la «Voix des Sans-Voix», de cette lutte contre la peine capitale et les abus des droits de l’homme. Il y a plus de 20 000 condamnés en attente d’exécution dans le monde, dont plus de 3 000 dans les couloirs de la mort aux États-Unis.

 

Le procès de M. Abu-Jamal, qui s’est tenu en 1982, a été entaché de racisme ; il s’est déroulé à Philadelphie dans un climat de corruption policière et de discrimination raciale. Amnesty International, lauréat du Prix Nobel de la Paix «a établi que maints aspects de ce dossier mettent en évidence la violation des droits constitutionnels élémentaires de l’accusé seuls garants d’un jugement équitable selon le droit international. L’ouverture d’un nouveau procès pour Mumia Abu-Jamal serait dans l’intérêt même de la justice. Un procès qui devra être conforme aux normes internationales de justice et qui ne réimpose pas la peine de mort.» (A Life in Balance – The Case of Mumia Abu-Jamal, page 34; www. Amnesty.org/en/library/info/AMR51/001/2000.)

[Note: Cette pétition est approuvée par Mumia Abu-Jamal et son avocat principal, Robert R. Bryan, San Francisco.]

Liens:: http://www.mumiabujamal.net

Partager cet article

Repost0
15 janvier 2010 5 15 /01 /janvier /2010 18:47

HALTE AU DEMANTELEMENT DE LA MISSION LOCALE DE NEUILLY SUR MARNE !!

A l’heure où le taux de chômage chez les jeunes s’inscrit dans une montée vertigineuse, l’Etat réaffirme que les Missions Locales sont le « PIVOT DE L’ACCOMPAGNENEMENT DES JEUNES » et "sont amenées à jouer un rôle de premier plan ".

Enfin ! On reconnait à l’échelle étatique l’importance des Missions Locales… et pourtant un autre scénario se passe à Neuilly-sur-Marne. Le 10 novembre 2009 l’antenne de Neuilly-sur-Marne ferme ses portes, mettant en péril 4 postes de professionnels de l’insertion et laissant 611 jeunes du 93, fortement touchés par l’exclusion, seuls face à leurs problématiques grandissantes.

 Pourquoi ? Au nom de quel principe la ville de Neuilly-sur-Marne ne respecte- t- elle pas ses engagements ?

Comment pouvons-nous accepter la disparition d’une structure qui s’engage quotidiennement aux côtés des jeunes ? Comment pouvons-nous admettre que des jeunes soient de facto exclus, abandonnés dans leur volonté d’insertion professionnelle ?

Quel sens prend l’article L 5314-1-4 du Code du Travail, lorsqu’il stipule, en son sein, que les Missions Locales ont une fonction de service public de PROXIMITE ?

M. MAHEAS, Sénateur –Maire de Neuilly-sur-Marne, interpellait le 27 mai 2009 le Haut Commissaire en arguant « qu’il est nécessaire d’encourager, notamment financièrement, les associations qui interviennent dans ces quartiers, parce qu’elles y sont source d’équilibre ». Une fois l’antenne fermée, qu’adviendra-t-il de cet équilibre, de ces jeunes et de ces professionnels de l’insertion ?

Les jeunes d’aujourd’hui sont l’avenir de demain… ils méritent mieux qu’un traitement d’iniquité, où la devise républicaine de l’ « EGALITE » ne leur fait pas écho…avec ce démantèlement.  

SI VOUS SOUHAITEZ NOUS SOUTENIR PARTICIPER A LA MOBILISATION DU JEUDI 28 JANVIER 2010 DE 13H à 15H DEVANT LE PARVIS DE L’HOTEL DE VILLE DE NEUILLY SUR MARNE POUR LA PETITION

 MERCI DE BIEN VOULOIR CLIQUER SUR LE LIEN CI-DESSOUS

http://www.mlsud93.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=32&Itemid=26

Et si vous voulez en savoir plus,
cliquez sur le lien
COMMUNIQUE DE PRESSE[1] COMMUNIQUE DE PRESSE[1]

Partager cet article

Repost0
13 janvier 2010 3 13 /01 /janvier /2010 20:00
Message-pour-Noisy-Solidaire-PG.jpg

Partager cet article

Repost0
12 janvier 2010 2 12 /01 /janvier /2010 22:40
Nous partageons la tristesse des militants du NPA. Plus largement, avec le départ de Daniel Bensaid, c'est une figure, un philosophe et un militant pour un avenir meilleur qui s'en va.
Nous le saluons.

On a le droit de voir rouge

Communique-NPA-12.jpg

Partager cet article

Repost0
12 janvier 2010 2 12 /01 /janvier /2010 10:13

 

Le Front de Gauche, c'est parti !

(Discours de Pierre Laurent au Palais des Congrès le 10 janvier)

 

Madame, Monsieur,
Chers Amis,
Chers Camarades,

Nous y sommes. Nous l'avons entendu toute l'après-midi : le Front de gauche, c'est parti ! Et même très bien parti !

En Ile de France, n’ayez aucun doute là-dessus. Il va falloir compter avec la liste du Front de gauche et de ses partenaires. En 2004, nous faisions déjà campagne avec nos amis d'Alternative citoyenne. Et puis il y a eu le Front de gauche qui nous a permis d’élire Patrick Le Hyaric au Parlement européen. Et aujourd'hui, pour les élections régionales, notre rassemblement est plus grand que jamais ! L’unité, c’est notre force !

Vous venez d’entendre mes amis qui conduiront à mes côtés la liste dans la région. Cette dynamique, la droite ne peut plus l'arrêter !

Je le sens aujourd’hui. Vous êtes impatients de partir en campagne. C’est que partout, autour de vous, vous rencontrez comme moi des collègues, des voisins, des amis, qui n’en peuvent plus de la vie qui leur est faite et qui veulent des victoires politiques contre cette droite inhumaine et brutale.

J'ai rencontré récemment les médecins, les personnels de la santé en lutte à l'AP-HP, et je peux vous dire qu'ils sont nombreux à vouloir construire avec nous. Pour sauver l'hôpital public ! Pour défendre la santé publique pour les Franciliens !

J'étais aussi, avant les fêtes, à Beaubourg où 300 emplois sont menacés par le non remplacement d’un départ à la retraite sur deux, où la bibliothèque pourtant si utile aux étudiants et des services entiers pourraient demain disparaître. Je peux vous dire que les salariés en lutte du Ministère de la Culture attendent beaucoup de nous. Pour sauver Beaubourg ! Pour promouvoir la culture en Ile de France !

Partout où je suis allé pour soutenir les salariés en lutte, partout j'ai ressenti la même envie de construire une alternative à la politique du gouvernement.

Je pense encore à mes camarades de la RATP, traînés devant les tribunaux par la direction pour fait de grève, comme par hasard la grève sur les retraites de 2007, avec qui nous étions mardi dernier au tribunal de Nanterre. Je veux leur redire ici, avec vous, tout notre soutien.
La droite veut diviser, veut faire peur. Eh bien nous ne les laisserons pas faire ! Nous allons donner une bonne leçon à cette droite arrogante !

Oui, cette droite, c’est celle qui construit jour après jour une société de la peur, de la violence, du chacun pour soi, de la loi du plus fort. Tous les habitants de notre région sont saisis de tristesse et de colère après la mort du jeune lycéen Hakim au Kremlin Bicêtre. Cette société inhumaine, nous n’en voulons pas !

Nicolas Sarkozy a osé parler de fraternité dans ses vœux, mais sa politique la foule aux pieds tous les jours.
En Ile de France, Sarkozy nous a envoyé un bataillon de ministres bien décidés à reprendre la région à la gauche.

Leur commandant en chef ? Valérie Pécresse. Vous savez, celle qui a déjà mis à feu et à sang l'Université et la Recherche. Et on devrait maintenant lui laisser les clés de la région, pour qu’elle la livre aux appétits financiers ? Ce serait une folie. Ce n’est pas de plus de concurrence dont a besoin notre région, mais de plus de solidarité !

Tous ces ministres viennent avec un unique projet. Ils l'appellent le « Grand Paris ». Moi je préfère l'appeler « le Paris des actionnaires ». C’est un projet archaïque, inégalitaire, autoritaire.

C’est quoi, ce projet ? Par exemple, mettre tout l’argent que l’on devrait dépenser pour améliorer les transports publics dans un métro automatique de 130 kilomètres avec seulement une quarantaine de stations qui relient des aéroports à des centres d'affaires de la région. Ce métro, ils l'appellent le « Grand huit ».

C'est surement très utile pour les actionnaires de la Défense qui ne risqueront plus de rater leur avion pour être à l'heure à Tokyo pour l'ouverture de la Bourse. Ça l'est nettement moins pour les millions de salariés qui mettront toujours autant de temps à se rendre à leur travail.

Le problème avec Valérie Pécresse, celle qu'elle ne sait rien de la vie des Franciliens. Vous la mettez à la tête de la région : soit elle s'endort et vous pouvez toujours attendre pour régler vos problèmes, soit elle vous fait un « Grand huit » qui vous envoie dans le décor !

Alors, non, pas de Valérie Pécresse et de sa bande de ministres à la région, mais une bonne gauche, avec un vrai projet ! Pour l’écrasante majorité des Franciliens, il y a urgence à ce que la vie change. Contrairement à la candidate des actionnaires, nous avons un projet pour agir.

Un journaliste m’a demandé cette semaine si nous étions prêts à gérer la région. Bien sûr que nous sommes prêts ! Bien sûr que nous avons un projet ! Et je le dis, il est grand temps que la gauche passe à la vitesse supérieure !

Prenons la question des transports justement.

Notre priorité sera claire : mettre chaque francilien, chaque francilienne à égalité devant le droit aux transports. Si demain, nous sommes à la tête de la région, nous relierons toutes les banlieues ensemble, par le réseau ferré, avec le projet «Arc express» que nous portons au conseil régional, nous desservirons enfin correctement les quartiers délaissés. Et sur la question des tarifs, il faut en finir avec le scandale actuel, celui de la triple peine : plus on habite loin du centre, plus on s’épuise dans les temps de transports, plus on paye cher.
Je fais une proposition simple : zone unique pour tous les habitants de l'Ile de France au prix de la zone 1-2. Cela veut dire qu'à Aulnay-sous-Bois par exemple, aujourd'hui en zone 4, on paiera 56 euros et plus 91 euros par mois pour se rendre à Paris.

C'est simple, c'est juste et je m'y engage.

Oui, mes amis, l’égalité, ce sera notre moteur pour le développement d’une métropole solidaire. La droite, son moteur, ce sont les intérêts financiers, nous ce sera l’égalité. L’égalité devant le droit à la mobilité, l'égalité devant le droit à l'emploi, devant le droit au logement, devant le droit à l'éducation, devant le droit à la santé…

Relever ce défi, c’est tirer toute la région vers le haut. Améliorer les transports publics, construire les 50.000 logements sociaux par an que nous proposons , mettre partout l’habitat aux normes environnementales d’un XXIème siècle réellement écologique, répondre aux besoins d’accueil de la petite enfance, créer un observatoire régional contre les violences faites aux femmes comme nous l’avons fait en Seine-Saint Denis avec les moyens d’agir qui vont avec… Tout cela nécessite des dizaines de milliers d’emplois, des emplois de qualité, et des mises en formation massives.

C’est pour cela que nous proposerons la mise en œuvre, notamment pour les jeunes, d’un plan de mobilisation régional pour l’emploi et la formation !

Les richesses, elles existent dans notre région pour cela ! L'Ile de France, c'est 29% de la richesse nationale, c'est le 2ème pôle d'implantation des 500 plus grandes entreprises du monde. Ces richesses, c’est le travail des Franciliens qui les créent, mais elles sont confisquées, aspirées, gaspillées par les grands groupes et les marchés financiers.

Il faudra bien remettre la main sur tout cet argent, donner plus de pouvoir aux élus locaux et aux salariés. C’est possible avec la mise en place de fonds régionaux qui permettront de mobiliser autrement l’argent et le crédit aujourd’hui détournés par les banques au seul profit de la finance.

Oui, les richesses qui continuent d’aller d’abord à la finance, toujours à la finance, et encore à la finance, ça suffit ! Pour les candidates et les candidats des listes du Front de Gauche, c'est hors de question ! La candidate des actionnaires peut retourner toute de suite dans son ministère : avec nous, l'argent des Franciliens devra servir à répondre aux besoins des Franciliens !

Oui, je vous le dis, il y a une seule liste qui donne l'assurance aux Franciliens de ne pas permettre à la droite de s'accaparer leurs richesses, c'est la liste du Front de Gauche !

Il y a une seule liste qui refuse clairement le métro des actionnaires, les ghettos pour riches ou la santé hors de prix, c'est la liste du Front de Gauche !

Il y a une seule liste qui porte un projet pour répondre à vos besoins et à vos attentes, c'est la liste du Front de Gauche !

Ensemble, nous devons être la locomotive de la gauche le 14 mars prochain. Oui, la gauche peut gagner la région, grâce à nous, sans le Modem.


Ensemble, nous pouvons gagner. Ensemble, nous pourrons alors redonner du pouvoir aux Franciliens sur leurs vies !

Partager cet article

Repost0
11 janvier 2010 1 11 /01 /janvier /2010 22:00
DeclarationunitairesPCF.11janv2010.jpg

Partager cet article

Repost0
11 janvier 2010 1 11 /01 /janvier /2010 16:10
Intervention-de-Pierre-Cours_Page_1.jpgIntervention de Pierre Cours Page 2

Partager cet article

Repost0
7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 16:12
Une seule chose à dire : RESPECT


Partager cet article

Repost0
7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 15:26

Soutien à José Chidlovsky

Peut-on encore aujourd’hui réaliser un documentaire sur des personnes privées de papiers ? Pour s’être immergé dans le sujet, le réalisateur José Chidlovsky (#) risque aujourd’hui d’être inculpé :
La société Zadig (°) , avec le soutien du Conseil Régional de Midi-Pyrénées, s’est investie dans la production de Journal de Sans Papiers, documentaire auquel travaillent depuis plusieurs mois les réalisateurs Rabeha El Bouhati et José Chidlovsky. Tourné dans les régions parisienne et toulousaine, ce film traite des conditions de vie de personnes privées de papiers, en témoignant de leur quotidien, de leurs peurs et de leurs espoirs par le biais de caméras qui leur ont été confiées.

L’un des protagonistes principaux de ce documentaire est une jeune femme d’origine algérienne : S.F. ; à l’anniversaire de ses 18 ans, elle a déposé en avril dernier une demande de titre de séjour en préfecture de Haute-Garonne. Elle a déclaré à cette occasion être hébergée au domicile de José Chidlovsky. Alors qu’elle attendait ardemment son passage à l’âge adulte comme une promesse d’émancipation, elle redoutait aussi, la date approchant, de devenir une “sans papiers” en âge d’être expulsée. C’est dans une crise de désespoir que les réalisateurs l’ont sauvée in extremis d’une tentative de suicide alors qu’elle enjambait la balustrade d’un balcon situé au 11è étage de sa tour.

Depuis ce jour, S.F. a vécu effectivement chez le réalisateur. À son dossier, étaient joints de nombreux témoignages attestant de sa parfaite intégration à la société française et de son profond désir d’émancipation. Une attestation de Zadig certifiait par ailleurs l’implication sincère et talentueuse de S.F. dans ce projet documentaire.

Quelques semaines après avoir déposé cette demande, S.F. recevait de la Préfecture une Obligation de Quitter le Territoire Français (OQTF), exécutoire dans un délai d’un mois. Depuis, la jeune femme vit dans la peur et la clandestinité.

Courant août, deux policiers en civil de la Police Aux Frontières (PAF) se sont présentés au domicile toulousain de José Chidlovsky, afin de procéder à son interpellation, ainsi qu’à celle de S.F. N’ayant pas de réquisition, le réalisateur a refusé de leur ouvrir et ceux-ci sont repartis en lui signifiant oralement l’objet de leur visite, le menaçant de revenir l’embarquer prochainement, menottes au poignets.

Début septembre, José Chidlovsky apprend officiellement que la PAF souhaite l’interroger sur « les conditions de séjour en France de mademoiselle S.F. » Ayant confirmé la présence de S.F. à son domicile, il apprend faire l’objet d’une procédure judiciaire en qualité d’« aidant ».

Convoqué lundi 5 octobre, José Chidlovsky a été entendu pendant 2h30 à la PAF de Toulouse-Blagnac. L’infraction à été reconnue et le dossier transmis au Procureur de la République qui doit maintenant décider de son éventuelle inculpation. Si José Chidlovsky est inculpé, il encourt 5 ans de prison et 30 000 € d’amende, aux termes du Code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile (CESEDA) Selon Monsieur Besson, seuls les réseaux de passeurs étaient visés par l’Article L 622-1 du Ceseda punissant “toute personne qui aura, par aide directe ou indirecte, facilité ou tenter de facilité l’entrée, la circulation ou le séjour irréguliers d’un étranger en France.” Nous ne mettons pas en doute la bonne foi du ministre mais, si tel est le cas, pourquoi le réalisateur José Chidlovsky risque t-il une inculpation alors qu’il ne fait « que » tourner un documentaire ?

La réalisation d’un tel projet suppose une qualité de relation, un don de soi et une confiance réciproque, qui ne sauraient s’évaporer au seuil d’un domicile. Rabeha El Bouhati et José Chidlovsky auraient-ils dû laisser S.F. sombrer dans le désespoir, au propre comme au figuré ? Auraient-ils dû renoncer à leur responsabilité personnelle et professionnelle, en l’abandonnant à son sort ? Zadig production considère que non, que l’exercice de l’activité de documentariste se trouve mise en danger par cette procédure judiciaire engagée à l’encontre d’un réalisateur. Un film documentaire est en quelque sorte un lieu de rencontre et d’échanges entre son réalisateur et ses personnages, un lieu respectueux de l’autre, un lieu d’hospitalité réciproque, bref tout à la fois un lieu commun, singulier et pluriel, à l’image de la communauté humaine.

L’ensemble de notre profession est concernée par cette atteinte à la pratique d’un genre qui, à notre sens, se fourvoie lorsqu’il se passe d’humanité. Mais, au-delà, nous voyons planer dans cette procédure inédite entravant le libre exercice de notre activité, la menace de poursuites à venir à l’encontre de la libre parole artistique et journalistique. Aujourd’hui, plus qu’un réalisateur, ce sont les libertés de création et d’expression démocratique, qui semblent suspectes d’activité délictueuse et risquent d’être poursuivies.

Félicie Roblin, Paul Rozenberg, producteurs de Zadig Production (°).

(#) José Chidlovsky a été à l’initiative de la création de la société de production Les films à Lou au début des années 90. Il a produit et participé à la réalisation de l’émission littéraire “Qu’est-ce qu’elle dit Zazie ?”. Depuis la disparition des Films à Lou, victime du syndrome du Quichotte, il se consacre depuis exclusivement à la réalisation de documentaires.

(°) Zadig Productions a été désigné « meilleur producteur »de l’année par le jury du prix de la Procirep.

 

Premiers signataires:

Félicie Roblin Productrice Zadig Productions
Paul Rozenberg Producteur Zadig Productions
Bruno Nahon Producteur Zadig Productions
Yves Jeuland Réalisateur
Patrick Barbéris Réalisateur
Patrick Sobelman Producteur Agat Films/Ex Nihilo
Robert Guédiguian Réalisateur/Producteur Agat Films
Denis Freyd Producteur Archipel 33
Serge Lalou Producteur/Réalisateur Les Films d’Ici
Nino Kirtadzé Réalisatrice
Sophie Goupil Productrice Les poissons volants
Olivier Mille Producteur Artline
Xavier Carniaux Producteur AMIP
David Kodsi Producteur K’ien Productions
Jean-François Boyer Producteur Tétra Média
Tancrède Ramonet Producteur Temps Noir
Carmen Castillo Réalisatrice
Didier Cros Réalisateur
Patricia Boutinard-Rouelle France Télévision
Fabrice Puchault France Télévision

Si vous désirez soutenir José Chidlovsky, vous pouvez signer notre pétition. Les adresses mail la poste semblent ne pas fonctionner pour le mail de validation. Votre mail de confirmation peut être considéré comme un spam par votre boîte mail.


Cliquez sur le lien pour signer : zadigproductions

Partager cet article

Repost0
6 janvier 2010 3 06 /01 /janvier /2010 18:53
Alternatives économique nous pardonnera cet emprunt ... pour cette triste cause ...

Nouveau Document Microsoft Word

Partager cet article

Repost0