Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pourquoi ?

Le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" se veut être, à la fois, un espace de contribution au débat politique dans la ville, le canton, la circonscription et, à la fois, la marque de l'expression autonome de ce regroupement unitaire.
Seront mis en ligne les interventions municipales de nos élus, des articles et les prises de position des organisations et des citoyen-nes qui ont participé à la construction de la Liste NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT (Collectif Unitaire pour une Gauche Alternative - membre d'Ensemble -, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti Communiste Français, France Insoumise).
Pourront être mis en ligne toutes contributions utiles au débat démocratique et à l'action politique dans notre ville, sous la responsabilité de leurs auteurs, bien entendu, et sous réserve du respect évident des Personnes.
Les propos diffamatoires, ceux mettant en cause la vie privé de chacun(e) ou les insultes ne sont pas recevables.
C'est avec un réel plaisir que seront relayées toutes les informations utiles à la ville, le canton ou la circonscription, utiles à la démocratie participative et utiles pour la construction d'une alternative politique qui change concrètement la vie ! 

Bon Blog
Pour "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !"

Etienne Doussain 

 

Recherche

Gardez le contact !

C'est avec un grand plaisir que nous vous accueillons sur le blog "On a le droit de voir rouge", le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" Si notre information vous convient, n'hésitez pas, afin d'être prévenu régulièrement de la parution de nouveaux articles :

à vous abonner

et à recommander ce lien à vos ami(e)s.

N'hésitez pas, enfin, à nous transmettre vos informations confirmées relatives à la vie démocratique de notre ville, celle de notre canton ... et plus largement si vous le souhaitez, pourvu que cet espace participe d'une politique alternative de gauche où chacun prend sa place, militants politiques, membres de partis ou non, syndicalistes, militants associatifs, citoyens !

Articles Récents

  • Vendredi soir 18 h 30 ...
    Depuis plusieurs mois, le 1er vendredi en cours, à 18 h 30, une poignée de noiséens-nes se rassemble sur le parvis de la mairie pour protester contre l'utilisation des pesticides dans notre pays. l'actualité de la dernière reculade de Macron et de son...
  • Le 28 juin, c'est comme on veut ...
  • Tant que l'on a la santé ...
    Paris, à 13h Rassemblement régional devant le ministère des solidarités et de la santé, avenue Ségur, avant une manifestation unitaire.
  • Le der des der ? On verra bien avec le temps ...
    Conseil municipal jeudi 28 mai 2020 En ouverture de séance, présentation en avant-première d’un court métrage réalisé par la Direction de la communication pour remercier l’ensemble des noiséens d’avoir œuvré pour faire face à la crise sanitaire : associations,...
  • Vidéo-conférence municipale noiséenne ...
    Préambule : la crise sanitaire majeure que traverse notre pays a imposé un gel temporaire de l’activité institutionnelle habituelle sur le plan municipal. L’état d’urgence sanitaire a délégué, de fait, aux maires, qu’ils aient été élus dès le 1 er tour...

Contact "Noisy Solidaire, à gauche vraiment !"

onaledroitdevoirrouge@orange.fr

14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 19:24

Deux articles parus sur "entre les lignes entre les mots"

 

On a le droit de voir rouge

 

Pour que le berceau de la démocratie n’en soit pas le tombeau !

Publié le 14 juin 2013

Durant deux jours, ces 7 et 8 juin, des milliers de militant-es et de dirigeant-es de mouvements sociaux et de syndicats, dont un millier venu de 22 pays différents, se sont réunis pour proclamer le « Manifeste d’Athènes » et renforcer la convergence de leurs luttes européennes pour mettre fin à l’austérité et réclamer une démocratie véritable.

Dans les conditions particulièrement difficiles que connaissent la population et les mouvements sociaux en Grèce, ce premier Alter Sommet a permis un message fort de solidarité internationale avec les luttes du peuple grec, et un important pas en avant pour le mouvement social européen.

Le Manifeste d’Athènes Manifeste a été préparé depuis six mois au sein de l’Alter Summit, réseau comptant à ce jour 189 organisations Réseau parmi lesquelles des mouvements féministes, écologistes, alterondialistes, de nombreux groupes de solidarité locale, de précaires et d’indignés, des réseaux d’intellectuels critiques, et un grand nombre d’organisations syndicales nationales ou européennes.

Ce Manifeste constitue doublement une première : pour la première fois, une très large plate-forme syndicale et sociale s’accorde sur une liste limitée de revendications communes et urgentes sur lesquelles concentrer leurs luttes. Et pour la première fois, un important rassemblement européen est convoqué non pas pour élaborer un texte, mais pour construire les stratégies d’action et les rapports de forces sur base d’un texte de consensus longuement préparé. Ce Manifeste montre l’existence d’alternatives, pour une Europe sociale, écologique, féministe et démocratique.

La présentation du Manifeste a été l’occasion d’entendre des messages de soutien d’organisations très importantes, qu’il s’agisse de grandes organisations syndicales, de mouvements de précaires, de femmes, de migrants …

Trois personnalités politiques ont exprimé leur soutien à l’Alter Summit : la députée socialiste autrichienne Sonia Ablinger, l’euro-député vert Philippe Lamberts, et Alexis Tsipras, président de Syriza et vice-président du parti de la Gauche Européenne.

Après la proclamation de cet important Manifeste, 15 assemblées Programme ont travaillé sur la convergence des luttes, le renforcement et l’extension du réseau, et l’organisation d’actions communes. Maintenant les organisations membres vont se saisir de ces propositions et décider lesquelles seront les priorités communes. Parmi les propositions avancées, il y a des actions à l’échelle européenne contre l’austérité et le « Fiscal Pact », contre la politique et le mandat de la BCE, contre la privatisation progressive des soins de santé, contre la montée de mouvements d’extrême-droite, non seulement fascistes mais désormais aussi néo-nazis. Le renforcement des réseaux de solidarité locale est aussi à l’agenda. Et, bien entendu, la réaction urgente à la fermeture brutale de la radio et de la télévision publiques !

La situation tragique à laquelle l’austérité a mené la Grèce montre qu’une toute autre Europe est nécessaire et urgente ; la réussite du rassemblement européen d’Athènes montre que cette autre Europe est possible. La modification des rapports de forces passera par une analyse commune (exprimée par le Manifeste) et par la convergence des luttes locales, nationales et européennes.

13 juin Altersummit, publié sur le site du CADTM 

Non au retour de la dictature en Grèce

Nous, citoyens d’Europe et d’ailleurs, appelons tous nos concitoyens à soutenir la grève générale des travailleurs et des journalistes grecs. 

Par ETIENNE BALIBAR, philosophe, et 47 autres signataires

Au moment où le FMI reconnaît à demi-mots que les privatisations et restructurations imposées par la Troïka en échange des prêts supposés réduire la dette souveraine grecque conduisaient en fait le pays à la ruine, la même Troïka – dont font également partie la Commission Européenne et la BCE – est venue à Athènes renouveler ses exigences. Elle l’a fait en des termes tels que le gouvernement grec a décidé de précipiter l’asservissement de la Grèce à la dictature néo-libérale de l’intérieur et de l’extérieur.

La fermeture brutale de la Télévision publique (ERT), par des méthodes qui relèvent du coup de force, constitue à la fois une atteinte gravissime à la liberté d’expression et d’information, contraire aux traités fondateurs de l’Union Européenne, et un nouvel exemple de la façon dont celle-ci est en train d’évoluer vers l’autoritarisme au mépris de l’intérêt de ses peuples. Nous, citoyens d’Europe et d’ailleurs, ne pouvons et ne devons pas l’accepter. Nous appelons tous nos concitoyens à clamer leur indignation et à soutenir la grève générale des travailleurs et des journalistes grecs. Nous exigeons de nos représentants à Strasbourg et à Bruxelles qu’ils imposent immédiatement la réouverture de l’ERT et la reprise de ses émissions. Le moment est venu de mettre un coup d’arrêt à la destruction de la nation grecque, ainsi qu’à la dénaturation de l’Europe par ses propres gouvernements soumis au diktat de l’oligarchie financière.

Les signataires : Michel Agier, Zineb Ali-Benali, Athena Athanassiou, Chryssanthi Avlami, Paola Bacchetta, Étienne Balibar, Driss Belhacenne, Anne Emmanuelle Berger, Antonia Birnbaum, Wendy Brown, Judith Butler, Marie-Claire Caloz-Tschopp, Dimitris Christopoulos, Catherine Colliot-Thélène, Marie Cuillerai, Sonia Dayan-Herzbrun, Stéphane Douailler, Sara R. Farris, Éric Fassin, François Gèze, Marie-Elisabeth Handman, Engin Isin, Maria Kakogianni, Danièle Kergoat, Camille Louis, Giacomo Marramao, Sandro Mezzadra, Jean-Luc Nancy, Matthieu de Nanteuil, Georges Navet, Toni Negri, Bertrand Ogilvie, Mathieu Potte-Bonneville, Beatriz Preciado, Josep Ramoneda, Jacques Rancière, Judith Revel, Joan W. Scott, Yves Sintomer, Michel Surya, Alberto Toscano, Eleni Varikas, Patrick Vauday, Patrice Vermeren, Sophie Wahnich, Frieder Otto Wolf, Pierre Zaoui, Slavoj Žižek

http://www.chronosmag.eu/index.php/e-balibar-non-au-retour-de-la-dictature-en-grece.html

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires