Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pourquoi ?

Le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" se veut être, à la fois, un espace de contribution au débat politique dans la ville, le canton, la circonscription et, à la fois, la marque de l'expression autonome de ce regroupement unitaire.
Seront mis en ligne nos comptes rendus du Conseil Municipal, des articles et les prises de position des organisations et des citoyen-nes qui participent à l'activité de NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT (Collectif Unitaire pour une Gauche Alternative - membre d'Ensemble -, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti Communiste Français, Parti de Gauche, militants de la France Insoumise).
Pourront être mis en ligne toutes contributions utiles au débat démocratique et à l'action politique dans notre ville, sous la responsabilité de leurs auteurs, bien entendu, et sous réserve du respect évident des Personnes.
Les propos diffamatoires, ceux mettant en cause la vie privé de chacun(e) ou les insultes ne sont pas recevables.
C'est avec un réel plaisir que seront relayées toutes les informations utiles à la ville, le canton ou la circonscription, utiles à la démocratie participative et utiles pour la construction d'une alternative politique qui change concrètement la vie ! 

Bon Blog
Pour "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !"

Etienne Doussain 

 

Recherche

Gardez le contact !

C'est avec un grand plaisir que nous vous accueillons sur le blog "On a le droit de voir rouge", le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" Si notre information vous convient, n'hésitez pas, afin d'être prévenu régulièrement de la parution de nouveaux articles :

à vous abonner

et à recommander ce lien à vos ami(e)s.

N'hésitez pas, enfin, à nous transmettre vos informations confirmées relatives à la vie démocratique de notre ville, celle de notre canton ... et plus largement si vous le souhaitez, pourvu que cet espace participe d'une politique alternative de gauche où chacun prend sa place, militants politiques, membres de partis ou non, syndicalistes, militants associatifs, citoyens !

Articles Récents

  • Coucou, nous sommes toujours là ...
    Conseil municipal du jeudi 19 novembre 2020 Lieu: Hôtel de Ville et accessible seulement en visio sur Facebook, ce qui est incroyable... Rien sur le site Web de la ville en direct... Stupéfiant ! La démocratie institutionnelle noiséenne ne pourrait donc...
  • Sidération ...
    Depuis juillet dernier, « On a le droit de voir rouge » n'a rien publié. Est-ce à dire que « Noisy Solidaire À Gauche Vraiment ! » et ses amis n'auraient plus rien à dire, vexés qu'ils seraient de ne plus siéger au Conseil Municipal de Noisy-le-Grand...
  • Vendredi soir 18 h 30 ...
    Depuis plusieurs mois, le 1er vendredi en cours, à 18 h 30, une poignée de noiséens-nes se rassemble sur le parvis de la mairie pour protester contre l'utilisation des pesticides dans notre pays. l'actualité de la dernière reculade de Macron et de son...
  • Le 28 juin, c'est comme on veut ...
  • Tant que l'on a la santé ...
    Paris, à 13h Rassemblement régional devant le ministère des solidarités et de la santé, avenue Ségur, avant une manifestation unitaire.

Contact "Noisy Solidaire, à gauche vraiment !"

onaledroitdevoirrouge@orange.fr

22 juin 2010 2 22 /06 /juin /2010 17:02

Communiqué de la Coordination EAU Île-de-France, d’Action Consommation, de l’ACME France, d’ATTAC France, du Collectif de défense et de développement des services publics de Paris et de l'Île-de-France, de la Convergence nationale des collectifs de défense et de développement des services publics, de la Fondation France Libertés Danielle Mitterrand et du Mouvement Utopia

18 juin 2010

Il y a quelques mois, nous avons lancé une pétition « faisons cesser le scandale du tarif de l’eau en Ile-de-France » qui a été signée par plusieurs milliers de personnes. Nous évoquions notamment une « surfacturation » de l’ordre de 85 millions d’EUROS dénoncé par l’UFC Que choisir ? et « des possibilités d’économie » chiffrées par les audits officiels du SEDIF autour de 40 millions d’EUROS. Cette action, et d’autres (notamment le recours de la Coordination EAU Île-de-France au tribunal administratif contre la délibération du 11 décembre 2008 *), ont visiblement pesé sur le SEDIF.

En effet, le projet de contrat entre VEOLIA et le SEDIF pour une période de douze ans à compter du 1er janvier 2012, présente une baisse du prix de facturation de l’eau potable qui correspond quasiment à une diminution du coût de facturation du délégataire approchant les 40 millions d’EUROS. Nous nous réjouissons de ce premier pas.

Il reste néanmoins qu’un surcoût important, de l’ordre de 40 à 85 millions d’EUROS par an a été facturé indûment aux usagers pendant des années et qu’il faut donc les rembourser ! Aussi nous appelons à un rassemblement le 24 juin à 9h30 lors de la réunion du comité syndical du SEDIF (à l’usine Edmond Pepin, 2 Av Guynemer, à Choisy-le-Roi ; ACCES : RER C, direction C2, C4, C6, C8 arrêt Choisy-le-Roi) pour exiger du SEDIF qu’il engage une action visant au remboursement des sommes indûment perçues.

Nous exigeons aussi la création d'une première tranche gratuite pour tous (40 litres par jour et par personne) et une forte progressivité ensuite. Cela rendrait effectif le droit à l'eau dont sont aujourd'hui exclus les plus démunis. Nous réaffirmons la nécessité urgente d'une gestion publique de l'eau, économique pour les usagers, transparente pour les citoyens et respectueuse de l'environnement.

* cette requête a finalement été rejetée par le tribunal administratif pour des raisons de procédure sans qu’il se prononce sur le fond (respect de la loi Sapin). La coordination doit verser mille EUROS au SEDIF –ce qui n’est pas cher payé, si on considère que cela a contribué à obtenir 40 millions d’EUROS d’économies pour l es usagers !

http://eauidf.blogspot.com/

 

 Communiqué de Presse du Parti de Gauche


SEDIF : Délégation du Service Public de l’Eau

 Paris, le 21 juin 2010

 Depuis sa création le Parti de Gauche fait du retour en régie publique de l’eau une priorité.

C’est en effet le seul moyen envisageable pour garantir une exploitation raisonnée assurant un droit à l’eau pour tous et la préservation de ce bien commun indispensable à la vie.

Localement, les élus du Parti de Gauche se battent concrètement pour permettre ce retour en régie publique.

 

C’est le cas par exemple de Gabriel Amard, président de la communauté d’agglomération Les Lacs de l’Essonne, qui a fait le choix de quitter le SEDIF et a proposé aux citoyens de Grigny et Viry-Châtillon de se déterminer sur le mode de gestion souhaité. La votation citoyenne qui s’est déroulée du 12 au 19 juin a confirmé à plus de 95% le choix de la régie publique.

C’est également le cas de Daniel Bernard, Vice-Président d’Est-Ensemble, qui par son action a permis de surseoir à l’adhésion de la communauté d’agglomération au SEDIF afin que soit engagée une étude examinant la possibilité d’un passage en régie publique.

 

Le 24 juin prochain, les représentants des 135 communes membres du SEDIF devront se prononcer sur le choix du prestataire auquel ils délégueront la gestion de l’eau pour une durée de 12 ans.

Un choix que tous savent faussé, puisque VEOLIA a d’ores-et-déjà été annoncée il y a tout juste un mois comme restant l’unique entreprise en lice.

Déjà, le SEDIF se félicite d’avoir obtenu une diminution de 10% sur le prix de l’eau ; une baisse toute relative lorsque l’on sait que le passage en régie publique entraîne en moyenne une économie de 30 % !

 

Le Parti de Gauche a à plusieurs reprises dénoncé les pratiques du SEDIF et de VEOLIA, régulièrement pointées par les associations de consommateurs et la chambre régionale des comptes pour l’opacité de leur gestion, leurs surfacturations scandaleuses, le défaut d’entretien du réseau.

 

Il s’associe à l’appel lancé par la Coordination Eau Île-de-France en invitant toutes celles et ceux qui s’opposent à cette marchandisation éhontée de l’eau à se rassembler le 24 juin prochain dès 9h30 à l’usine des eaux de Choisy-le-Roi, où se déroulera la réunion du SEDIF.

Il appelle également l’ensemble des élus à prendre leurs responsabilités en se prononçant contre la délégation à VEOLIA.

 

Communiqué du Nouveau Parti Anticapitaliste.


Main basse sur l'eau.


Le NPA appelle tous les franciliens à se rassembler avec la coordination eau Île-de-France et à manifester devant l'usine de Choisy-le-Roi (94) où le contrat du Syndicat des Eaux d'Ile-de-France (SEDIF) en faveur de Véolia va être renouvelé, jeudi 24 juin 2010.

Le SEDIF est délégué depuis sa création en 1923 à Véolia eau (ex-Générale des Eaux). Le contrat va être renouvelé pour une durée de 12 ans.

Le NPA est opposé à la marchandisation de l'eau, bien commun et universel essentiel à la vie. Les multinationales françaises comme Véolia ou Suez qui tirent partout sur le globe des profits de ce bien commun devrait être nationalisées, sous contrôle des salariés et des usagers, pour ne plus sévir.

Le SEDIF est le plus gros contrat européen de Véolia. Jeudi 24 juin, ce sont les représentants des plus de 130 communes du SEDIF qui vont, sans aucune concertation préalable de la population, à nouveau signer ce contrat juteux.

Alors que Paris est passé en gestion publique comme Cherbourg, Grenoble, ce contrat avec Véolia est de plus en plus dénoncé par les associations d'usagers comme par la cour régionale des comptes en raison de son opacité et ses marges gigantesques.

Alors que le contrat n'est pas encore signé, le SEDIF et Véolia annonce une baisse de prix de 10%... pour les plus gros consommateurs. Cette baisse est bien sûr insuffisante au vue du taux de marge de plus de 58% de Véolia. Mais, ce sont les usagers qui payent une fois de plus ce cadeau à Véolia fait par des élus sensibles aux intérêts du privé.

le dernier vote du SEDIF a eu lieu à bulletin secret permettant a des dizaines d'élus de gauche de voter pour Véolia en toute sérénité.

Nous exigeons cette fois-ci la plus grande transparence et appelons les représentants des 135 communes à ne pas signer ce contrat à Véolia.

Le 22 juin 2010.


Communique d’Utopia

 

A l’occasion du vote du 24 juin 2010 au SEDIF

 

Comme pour le recul de l’âge de la retraite, on voudrait nous faire croire que le choix de confier la gestion de l’eau en Ile-de-France à VEOLIA est déjà fait, avant même que les représentants politiques ne se soient démocratiquement prononcés.

 

La réalité est toute autre : le 24 juin, les représentants des 135 communes actuellement au Syndicat des Eaux d’Ile-de-France (SEDIF) auront une responsabilité historique. Soit confier sa gestion à VEOLIA, pour la troisième fois depuis la création du SEDIF et après un contrat de 48 ans. Soit entrer en résistance et refuser de perpétuer la rente des barons de l’eau, et en rejetant VEOLIA, ouvrir la voie à une gestion publique.

 

L’enjeu dépasse largement l’Ile-de-France car il s’agit dans ce domaine du premier contrat européen. La manne qu’il procure, est largement utilisée par VEOLIA pour se développer partout en France et dans le monde, pour être le premier marchand d’eau de la planète.

 

Alors que Paris vient de retourner à une gestion publique de son eau, alors que la chambre régionale des comptes vient d’épingler pour la troisième fois la « comptabilité tronquée » et les multiples opérations illégales du SEDIF, alors que l’UFC Que Choisir ? a révélé une surfacturation colossale, en partie reconnue par les audits officiels du SEDIF, perpétuer cette gestion opaque et privée est anachronique !

Dans ces conditions, le mouvement UTOPIA s’adresse aux représentants politiques qui siègent au comité syndical du SEDIF. Tout d’abord pour qu’ils assument enfin leurs responsabilités politiques et acceptent, quelque soit leur opinion sur le fond, un vote transparent sous forme d’un scrutin public. Ensuite, pour qu’ils rejettent le nouveau chèque en blanc donné à VEOLIA sur le dos des usagers d’Ile-de-France.

 

Les représentants de la gauche doivent laver le déshonneur du vote du 11 décembre 2008 : une part significative des élus socialistes et communistes au SEDIF avait alors voté à bulletin secret pour la gestion privée proposée par la droite la plus libérale. Avec ce nouveau vote, il y va de leur crédibilité pour incarner une alternative politique dans la période à venir.

 

Utopia est un mouvement politique transpartis, présent notamment au Parti Socialiste, chez les Verts, au Parti de Gauche, ainsi qu’à la Fédération pour une Alternative Sociale et Ecologique, et qui appelle à l'émergence d'une gauche d'avant­garde fondée sur une identité écologiste, altermondialiste et antiproductiviste.

http://www.mouvementutopia.org

Déclaration d’Europe-Ecologie les Verts -Ile de France

SEDIF  - La gestion publique de l’eau en Ile de France - Une exigence en terme environnemental, une exigence en terme social - jeudi 17 juin 2010

L’eau bien commun de l’humanité, est une ressource qu’il importe de préserver comme il importe de la partager. Son absence provoque chaque année des millions de morts dans le monde.

En France, l’eau potable est de plus en plus difficile à produire à cause du développement des pollutions des rivières comme des nappes phréatiques. Il importe donc d’économiser la ressource tout en permettant à tous d’y avoir accès.

La gestion publique et directe de l’eau permet d’assurer ces objectifs. Au contraire, la gestion déléguée au privé pousse à la consommation (le bénéfice est directement proportionnel à la quantité consommée) et conduit même à un tarif préférentiel pour les gros consommateurs.

Alors que la ville de Paris vient de décider un retour en régie publique, le Sedif (le syndicat des eaux d’Ile de France qui dessert 4 millions d’usagers de la petite couronne parisienne) s’apprête à renouveler la délégation à Veolia. Les élu-e-s Europe-Ecologie, et nous l’espérons les autres élus de gauche, voterons contre cette délibération.

Les associations regroupées dans la coordination Eau-Ile-de-France appellent les franciliens à manifester lors de la réunion de l’organe délibérant du Sedif qui se tiendra le jeudi 24 juin à partir de 10h à l’usine des eaux de Choisy (2 avenue Guynemer -94600 -Choisy le Roi)

Europe-Ecologie Les Verts Ile-de-France s’associe à cet appel et invite à participer à ce rassemblement

Partager cet article

Repost0

commentaires