Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pourquoi ?

Le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" se veut être, à la fois, un espace de contribution au débat politique dans la ville, le canton, la circonscription et, à la fois, la marque de l'expression autonome de ce regroupement unitaire.
Seront mis en ligne nos comptes rendus du Conseil Municipal, des articles et les prises de position des organisations et des citoyen-nes qui participent à l'activité de NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT (Collectif Unitaire pour une Gauche Alternative - membre d'Ensemble -, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti Communiste Français, Parti de Gauche, militants de la France Insoumise).
Pourront être mis en ligne toutes contributions utiles au débat démocratique et à l'action politique dans notre ville, sous la responsabilité de leurs auteurs, bien entendu, et sous réserve du respect évident des Personnes.
Les propos diffamatoires, ceux mettant en cause la vie privé de chacun(e) ou les insultes ne sont pas recevables.
C'est avec un réel plaisir que seront relayées toutes les informations utiles à la ville, le canton ou la circonscription, utiles à la démocratie participative et utiles pour la construction d'une alternative politique qui change concrètement la vie ! 

Bon Blog
Pour "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !"

Etienne Doussain 

 

Recherche

Gardez le contact !

C'est avec un grand plaisir que nous vous accueillons sur le blog "On a le droit de voir rouge", le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" Si notre information vous convient, n'hésitez pas, afin d'être prévenu régulièrement de la parution de nouveaux articles :

à vous abonner

et à recommander ce lien à vos ami(e)s.

N'hésitez pas, enfin, à nous transmettre vos informations confirmées relatives à la vie démocratique de notre ville, celle de notre canton ... et plus largement si vous le souhaitez, pourvu que cet espace participe d'une politique alternative de gauche où chacun prend sa place, militants politiques, membres de partis ou non, syndicalistes, militants associatifs, citoyens !

Articles Récents

  • Sidération ...
    Depuis juillet dernier, « On a le droit de voir rouge » n'a rien publié. Est-ce à dire que « Noisy Solidaire À Gauche Vraiment ! » et ses amis n'auraient plus rien à dire, vexés qu'ils seraient de ne plus siéger au Conseil Municipal de Noisy-le-Grand...
  • Vendredi soir 18 h 30 ...
    Depuis plusieurs mois, le 1er vendredi en cours, à 18 h 30, une poignée de noiséens-nes se rassemble sur le parvis de la mairie pour protester contre l'utilisation des pesticides dans notre pays. l'actualité de la dernière reculade de Macron et de son...
  • Le 28 juin, c'est comme on veut ...
  • Tant que l'on a la santé ...
    Paris, à 13h Rassemblement régional devant le ministère des solidarités et de la santé, avenue Ségur, avant une manifestation unitaire.
  • Le der des der ? On verra bien avec le temps ...
    Conseil municipal jeudi 28 mai 2020 En ouverture de séance, présentation en avant-première d’un court métrage réalisé par la Direction de la communication pour remercier l’ensemble des noiséens d’avoir œuvré pour faire face à la crise sanitaire : associations,...

Contact "Noisy Solidaire, à gauche vraiment !"

onaledroitdevoirrouge@orange.fr

24 février 2013 7 24 /02 /février /2013 18:17

clip_image002.jpg

CONSEIL MUNICIPAL DU 21 FEVRIER 2013 

I ADMINISTRATION GENERALE

1.           Approbation du compte rendu de la réunion du Conseil Municipal du 20 décembre 2012.

Comme d’habitude dorénavant, anme48ee6cb1676bed3.gifnous avons dénoncé la continuité de la censure, ce compte rendu ne mentionnant même pas notre remarque précédente à propos de la censure totale de notre intervention concernant les familles Roms. Vive le socialisme noiséen ! Nous votons encore contre le compte rendu. Intervention de Mme Martins dénonçant aussi la censure.

2.           Avenant n° 1 aux marchés relatifs à la fourniture de produits lessi­viels et d’entretien ménager. Rapporteur : Monsieur MIERSMAN.

Ne participant pas à la commission d’appel d’offre, « Noisy Solidaire, à gauche vraiment ! » s’abstient.

II AFFAIRES FINANCIERES

3.           Aectation complémentaire des résultats 2011 ­Budget Ville. Rapporteur : Monsieur MIERSMAN.

Ayant refusé le budget 2011, la cohérence conduit notre groupe à s’abstenir.

4.           Débat d’orientations budgétaires. Rapporteur : Monsieur MIERSMAN.

Morceau de bravoure qui témoigne de la loyauté de la majorité municipale, bien qu’un peu gênée par le tour de vis ! Nous intervenons par la déclaration suivante et nous votons contre :

Orientations budgétaires 2013

Monsieur le Maire, Mesdames, Messieurs,

Nous sommes dans le dur, dans le dur de la récession à tous les étages et on aura beau nous seriner qu’il n’y a pas de plan de rigueur, cela en a le goût, le parfum et les effets douloureux !

D’ailleurs le bulletin du FMI en date du 24 janvier dernier n’écrit-il pas que la zone euro devrait connaitre connaître une récession « modérée », euphémisme sans doute, et ajoute qu’il faut éviter de durcir trop rapidement la politique budgétaire…  Or visiblement, nous n’en prenons pas le chemin. D’autant moins qu’Olivier Blanchard, Conseiller économique du FMI indique dans le même bulletin que la reprise mondiale, qui était déjà faible, risque de marquer le pas, que l’épicentre du danger est en Europe et de préciser que le danger est encore plus grand si la crise européenne s’intensifie car dans ce cas, le monde pourrait être plongé dans une autre récession.

Au point où Christine Lagarde, elle-même, lors d’un discours à Berlin fin janvier précise entre autre « que l’Europe qui est au cœur des préoccupations internationales, a besoin d’une croissance plus vigoureuse. Selon le FMI, la tache la plus urgente, je cite, c’est de soutenir la croissance, tout en entretenant l’ajustement budgétaire, en maitrisant l’inversion du levier financier et en offrant plus de liquidités et d’accompagnement monétaire. Mais dans le même texte, il est dit aussi que le rythme du rééquilibrage budgétaire dans les pays avancés en 2012 est déjà élevé et que si la croissance économique ralentit, un rééquilibrage trop rapide pourrait accentuer les risques. argent.jpg

Une chose finalement et son contraire dans le même texte… Les docteurs de la croissance ne savent plus, eux-non plus, où ils en sont. Pourtant l’exemple de la Grèce devrait les éclairer, eux qui ont su la conseiller si dramatiquement !

Ne sommes-nous pas déjà entré dans ce cercle vicieux de l’accroissement des risques ?

Tout le laisse penser. Aussi l’annonce du budget 2013 de l’État avec les coupes budgétaires qu’il va imposer aux collectivités locales est en soi une mauvaise nouvelle pour la croissance, pour l’emploi et pour les citoyens.

Finalement, un président de la République a chassé l’autre mais la politique du pire reste à l’ordre du jour. La logique infernale des 3% de déficit budgétaire (que l’on ne tiendra pas, d’ailleurs), la mécanique de l’ajustement structurel, coûte que coûte, sont les seules références des majorités qui se succèdent…

Pour quel résultat à Noisy le Grand, tout en sachant que notre ville conserve des moyens substantiels ?

·         Une baisse structurelle globale des diverses dotations dont celles de l’État estimée à 4,97%

·         Un transfert des charges de fonctionnement vers les ménages qui augmentera mécaniquement par le produit de la fiscalité directe locale et la diminution des autres recettes

·         Des services municipaux dont le coût va croitre pour les noiséens

·         Une masse salariale, celle des agents communaux, qui sera contrainte systématiquement pour coûter le moins possible alors que déjà l’État a gelé la valeur de l’indice de la fonction publique pour la deuxième année consécutive

·         Et, enfin, une augmentation de la dette, consécutive certes aux nombreux travaux, mais une réalité nouvelle que les noiséens doivent connaitre.

Pour autant, nous ne crierons pas au feu car nous savons bien, vous nous l’avez dit, que notre ville peut même se permettre d’attendre deux à trois ans avant que le marché de l’immobilier se redresse et qu’elle puisse enfin se libérer l’impressionnant patrimoine foncier qu’elle est en train d’accumuler à grands coups de millions d’euros. _0919-copie-2.jpgC’est dire si nous vous faisons confiance car la ville est riche ! D’autres communes ne pourront sans doute pas en dire autant mais la péréquation est-il vraiment le problème de notre ville ? Nous ne le pensons pas…

En fait, ce qui nous inquiète, c’est plutôt que vous allez faire peser sur les noiséens la politique nationale du gouvernement Ayrault que vous allez loyalement accompagner, tout en maintenant vos propres ambitions de bâtisseur.

Nous ne contestons pas l’engagement municipal dans la réalisation de plusieurs chantiers d’envergure,  cela participe de la croissance, de l’emploi et du service rendu à la population. Ce qui était vrai pour la mairie, est vrai pour la piscine ou la ferme du Dr. Sureau ou la villa Cathala, il y a quelque temps ou bientôt la maison de la petite enfance à la Butte Verte, sous réserve, bien entendu, du mode de gestion qui sera choisie.

Non, ce qui nous inquiète, c’est que mécaniquement vous serez obligé à la fois de réduire la voilure du fonctionnement municipal, d’ailleurs la note de présentation n’en dit rien de très précis, que vous allez agir d’une façon ou d’une autre sur la fiscalité noiséenne et le coût des services rendus à la population alors même que l’État va piocher allègrement dans nos poches en 2013, et que vous allez recourir, raisonnablement, souhaitons le, à l’emprunt pour assumer vos projets.

Par contre, aucun gel ou différé annoncé des grands projets et les préemptions iront bon train en 2013. Même si nous pensons que le pire serait de ne rien faire dans une période de récession, nous croyons que dans une période aussi dure, d’autres signaux doivent être adressés aux noiséens.

Par exemple, nous revendiquons immédiatement le gel des tarifs municipaux indispensables comme par exemple la restauration scolaire, les centres de loisirs ou les études. Nous revendiquons que soit en outre étudier une tarification sociale exceptionnelle de ces mêmes services, y compris pour les familles qui n’ont pas l’honneur de pouvoir être officiellement domiciliées dans notre commune mais qui y vivent.

ra-ve-ga-na-rale.jpgNous revendiquons de surcroit une augmentation des subventions communales aux associations d’éducation populaire qui agissent concrètement pour le maintien du lien social qui va prendre encore des coups avec la récession mais aussi aux associations caritatives qui servent le minimum vital, bien entendu les Restaurants du Cœur au premier chef mais aussi les Secours Catholique ou Populaire. Nous revendiquons même qu’on étudie avec ces organisations, avec l’aide d’ATD Quart Monde qui a malheureusement une grand expertise de la misère, la mise en œuvre par exemple d’une épicerie sociale, pourquoi pas dans les locaux des Bains Douches qui viennent d’être libérés…

Dans le même esprit, nous revendiquons un moratoire sur les expulsions dans notre ville, et que des solutions de relogement soient systématiquement proposées, y compris à Noisy. Pourquoi pas un moratoire d’ailleurs sur les démolitions des propriétés municipales quand les projets à venir n’ont pas d’urgence ou de certitude à court terme de réalisation ?

Bien entendu, nous revendiquons, à défaut d’une baisse de la fiscalité locale, son gel en 2014 pour casser la spirale de la baisse du pouvoir d’achat des ménages noiséens.

C’est aussi cela une veille sociale lorsque la récession s’impose.

Face à elle, face à la précarité et à la misère qui montent, nous ne pouvons pas, Monsieur le Maire, rester inerte et faire comme si la politique municipale pouvait continuer sans aucun correctif.

Le débat sur les orientations budgétaires doit être à la fois un moment clé pour refuser cette récession mortifère et à la fois pour engager de nouvelles actions sociales municipales, véritable amortisseur pour les plus vulnérables dont le nombre grandit. Et ce n’est pas du misérabilisme que de le dire, il suffit de regarder autour de nous ou de parler avec nos voisins !

Il y a, pour nous, un équilibre nouveau à trouver dans notre ville entre les moyens de ses ambitions, les vôtres surement, et une meilleure prise en compte des effets de l’étau budgétaire que l’on nous impose.

Nous l’appelons de nos vœux d’urgence car c’est le terreau de l’échec politique, c’est le terreau de l’extrême droite et de ses fausses solutions !

Merci.

Etienne Doussain

Suite à cette intervention, le maire dans un grand élan de bonté démocratique a autorisé la question complémentaire de « Noisy Solidaire, à gauche vraiment ! » posée par Véronique Jacquet à propos de la réforme des rythmes scolaires. essayerignorance-d52b1-copie-1.jpgEn gros, dixit le maire, la réforme Peillon, c’est bien mais on va attendre la fin du mois de mars pour prendre une décision. Des refus annoncés des conseils d’école et de la concertation insuffisante, nous ne saurons pas plus que "si la décision est prise, on le fera" … Au royaume des aveugles, les borgnes sont … rois ! Grand silence de l’adjoint au maire en charge des écoles ! Était-il aphone ? La suite nous prouvera que non…

III URBANISME

5.           Acquisition amiable de la propriété cadastrée section AX n° 152 pour 395 m2 sise 2 bis rue du Docteur Sureau. Rapporteur : Monsieur EPINARD.

Ce qu’il y a de dommageable dans la politique d’acquisition foncière de la majorité municipale, du maire en particulier, c’est qu’à force d’être systématique et sans débat réel, elle nous contraint à voter contre ces engagements financiers à répétition…

6.           Avis sur le projet de Schéma Directeur de la Région Île-de-France arrêté par le Conseil Régional. Rapporteur : Monsieur EPINARD.

Gros dossier et controverses, bien évidemment, car si le maire pense qu’il s’agit pour nous de prendre systématiquement le contre-pied des positions de la majorité municipale, il se trompe. Nous avons aussi des idées et des avis tranchées qui méritent débat. Or un conseil municipal sert à cela et non pas seulement à utiliser la brosse à reluire. Nous avons dit cela :

SDRIF

Monsieur le Maire, Mesdames, Messieurs,

Après les péripéties du Conseil d’État, le schéma directeur d’Ile de France va enfin pouvoir fixer les ambitions de la région parisienne pour les 30 ans à venir.

Pour autant, il va les fixer dans l’immédiat dans un contexte d’une baisse généralisée de la dépense publique alors même que les enjeux d’équilibre urbains, écologiques et économiques, chacun le sait, sont essentiels.

Déjà, le débat autour du financement du Grand Paris Express que soulève le rapport Auzannet montre la tension qu’implique une politique de restriction budgétaire sans nuance entre investissement pour l’avenir et recherche de moindre de coût.

Aussi, Monsieur le Maire, « Noisy Solidaire, à gauche vraiment » s’inscrit totalement dans la critique formulée à ce sujet par la note de présentation et souhaite même que cette critique fasse l’objet d’un vœu complémentaire explicite du conseil municipal de Noisy le Grand dès ce soir.

Pour nous, le report du calendrier, déjà acté, de réalisation et de financement du projet de Grand Paris Express est totalement inacceptable. Il faut donc le dire haut et fort unanimement.

Ceci dit, notre avis sur le SDRIF à propos de certaines remarques est sans doute un peu différent de celui que nous soumet la majorité ce soir.93 Fort de villiers entrée couleurWEB

Sur le territoire d’intérêt métropolitain « la Vallée de la Marne », on comprend bien l’agacement de voir Noisy le Grand englobée sans nuance dans cette même entité. Pour autant, l’histoire de la ville nouvelle de Marne la Vallée depuis qu’elle fut pensée par Paul Delouvrier dès 1966, témoigne de cette forte tendance. Si la sortie d’Epamarne peut vous permettre d’affirmer que Noisy le Grand n’est plus complètement partie prenante du projet de la ville nouvelle, les faits sont têtus et la logique « ville nouvelle » a visiblement la vie dure.

On peut discuter, certes, du lien avec l’agglomération de Meaux mais, en tout état de cause, vouloir coûte-coûte dessiner une autre histoire ne nous parait pas nécessairement pertinent. Effectivement, le « cluster » est bien sur le territoire de Champs sur Marne, il concerne Noisy le Grand, mais il est aussi partie intégrante du Val Maubué, un Val Maubué qui reste le secteur II de Marne la Vallée et ainsi de suite. Finalement, à défaut d’être la capitale de l’Est Parisien, nous ne pouvons que revendiquer que le titre de Portes de Paris au titre du secteur I de la ville nouvelle qui colle plus à notre peau politique que nous aurions pu le souhaiter. Il est des faits qui s’imposent dans la durée. D’autant plus à la veille de l’Acte III de la décentralisation qui voudrait redessiner durablement métropole et intercommunalité…

Concernant la continuité écologique le long de l’autoroute, pourquoi pas ?

Nous avons bien compris l’intérêt de la synergie entre Mont d’Est, Richardets et Cluster. pochoir2_pms500.jpgCela étant, défendre la préservation d’un couloir vert au côté du tracé de l’autoroute ne nous apparait pas absurde. Pourquoi faudrait-il à tout prix un front bâti, fut-il industriel ou commercial, absolument le long de l’autoroute ?  N’y a-t-il pas suffisamment de friches en retrait pour conserver une part de cet espace ? Nous, nous souhaitons en faire le pari donc nous ne vous suivrons pas sur cette précision.

Sur la place stratégique de Noisy le Grand :

Nous avons bien entendu, et depuis longtemps maintenant, que nous poursuivions le phantasme de la capitale de l’Est Parisien. Mais faut-il vivre tous ses phantasmes ?

Il faudra nous expliquer en quoi mettre en valeur Val de Fontenay ou Descartes se ferait au détriment de Noisy le Grand.  Cette vision ethnocentrique nous gène et le dire ne signifie pas pour autant que nous voulons nuire à l’image de notre ville. Non, nous pensons qu’à trop vouloir le rappeler, qu’à trop vouloir l’affirmer se dessine une logique du fort au faible qui n’a rien à voir, contrairement à ce qui est dit, avec une réelle volonté de rééquilibrage de l’Est Parisien par rapport à l’Ouest. C’est Noisy le Grand avant tout, les autres ont verra après. Donc cette vision territoriale n’est pas la notre et nous ne vous suivrons pas.

Sur les objectifs de construction de logements et de création d’emploi :

On peut comprendre que si le SDRIF, pourtant voté majoritairement par vos amis, ne précise pas assez « les secteurs à fort potentiel de densification » vous puissiez vous en émouvoir. Vous comprendrez que cela ne nous gène pas, nous qui sommes pour une densification raisonnable et sous contrôle démocratique. Nous n’allons donc pas nous répéter. Nous ne sommes pas d’accord dans l’état de vos projets et pour le corridor le long de l’autoroute nous avons déjà donné notre avis.

Sur les transports collectifs :

Nous réitérons notre demande de vœux pour le Grand Paris Express et nous trouvons l’idée d’un TCSP sur la route de Neuilly intéressante. Par contre, nous restons sceptiques sur les conséquences pratiques qui en découleront sur une RD 370 qui ne serait pas fluidifiée très sérieusement, pont de Neuilly inclus. Dire aujourd’hui que cela n’aurait pas d’impact négatif sur la circulation actuelle est une vue de l’esprit.

Les points suivants n’attirent de remarques particulières de notre part.

Par contre, la question d’un TCSP sur l’autoroute A4 pour assurer une liaison Est-Ouest interne à Marne La Vallée nous parait devoir être étudié.  Si cela est propice à une amélioration écologique et des conditions de transport des habitants, nous n’en refusons pas le principe.

Sur les espaces à préserver et à valoriser, si pour le Bois Saint Martin la messe est loin d’être dite, nous sommes d’accord pour considérer qu’il s’agit bien d’un espace vert d’intérêt régional. Pour autant, nous serons bien évidement plus nuancé que vous sur sa destination et ne vous suivrons pas sur les apparents détails que vous mentionnez. _1083.jpgVous n’en serez pas étonné.

Enfin, identifier les bords de Marne à la mesure de leur intérêt écologique et touristique n’appelle pas d’avis contraire de notre part. Bien entendu, sans revenir sur le sujet longuement, de la même façon une part significative des franges foncières de l’autoroute A4 doit être préservée.

Aussi, pour conclure, Monsieur le Maire, « Noisy Solidaire, à gauche vraiment ! » ne votera pas favorablement dans l’état sur les remarques que vous entendez voir figurer dans le futur SDRIF. Pour nous, ce sera un avis négatif.

Par contre, si la proposition d’un vœu pour la réalisation sans délais du Grand Paris Express retient l’accord du conseil, nous voterons pour un tel vœu.

Je vous remercie

Etienne Doussain

Bien entendu, il n’y a pas eu de vœu et nous pouvons que constater que seuls, les élus du Val Maubué et du Val de Marne se mobilisent sérieusement et publiquement actuellement.

7.           Démolition d’une propriété communale sise 93 rue Pierre Brossolette cadastrée section AB n° 784 pour 536 m2. Rapporteur : Monsieur EPINARD.

Nous, on n’aime pas démolir pour démolir. Même et surtout pour un hiver, un logement précaire est un logement utile en ce moment. Nous avons voté contre.

8.           Constitution d’une servitude de cour commune sur la parcelle communale cadastrée section AW n° 685 pour 809 m2. Rapporteur : Monsieur EPINARD.

Pas de commentaire sur ce sujet, abstention des élus de « Noisy Solidaire, à gauche vraiment ! ».

9.           Zone artisanale de la Varenne : ­Aliénation d’un lot. Rapporteur : Monsieur EPINARD.

En soi, un dossier qui ne mérite pas un refus mais comme nous ne connaissons pas tous les tenants et aboutissants de cette cession, la prudence nous a fait nous abstenir. 

IV AFFAIRES TECHNIQUES

10.       Attribution du marché relatif à la fourniture de cartes de paiement de carburants. Rapporteur : Monsieur FOUCHY.

Même punition que pour tous les appels d’offre. Abstention !

V EDUCATION

11.       Attribution de subventions pour les projets d’école. Rapporteur : Monsieur CONSTANT.

Évidence, les élus de « Noisy Solidaire, à gauche vraiment ! » ont voté pour. 

12.       Avenant n° 1 à la convention de partenariat avec l’association Citoyenneté­Jeunesse pour la mise en œuvre des projets "Art et culture à l’école" au cours de l’année scolaire 2012/2013. Rapporteur : Monsieur CONSTANT.

Évidence encore et pas pour faire plaisir au rapporteur, vote positif des élus de « Noisy Solidaire, à gauche vraiment ! »  

13.       Attribution de subventions à deux écoles élémentaires dans le cadre du dispositif "Art et culture à l’école". Rapporteur : Monsieur CONSTANT.

Quel succès pour l’adjoint au maire, néanmoins conseiller général donc un peu, beaucoup, passionnément cumulard, encore un vote positif des élus de « Noisy Solidaire, à gauche vraiment ! »  

14.       Attribution d’une subvention à l’Association Culturelle et Pédagogique de Noisy-le-Grand. Rapporteur : Monsieur CONSTANT.

Idem. Décidemment quand les dossiers sont clairs, pas besoin de se fâcher, vote positif des élus de « Noisy Solidaire, à gauche vraiment ! »   

15.       Renouvellement de la délégation du service public de la restauration collective scolaire et municipale : ­Saisine de la Commission consultative des services publics locaux. Rapporteur : Monsieur CONSTANT.

Cela ne pouvait pas durer et pourtant, nous étions tous de bonne humeur ! Et patatras, à une question anodine sur la saisine de la commission des services publics locaux à propos du maintien de la délégation du service public au privé, pas moins de trois réponses, celle du maire, du 1er adjoint et du rapporteur. C’était trop d’honneur. Donc la réponse est claire et nette, on ne changera rien, sauf peut-être de délégataire. Mieux encore, une petite tentative d’explication de l’adjoint au maire en charge des affaires scolaires pour tenter de nous convaincre que le privé, c’est bien mieux que le public… collectifComprenne qui pourra de la part d’un salarié, à temps partiel certes, de la fonction publique ! Il est vrai que comme conseiller général, il a eu la chance de voter aussi les partenariats publics privés en Seine-Saint-Denis. C’est donc une grande expérience qui nous a été transmise jeudi soir. Par contre, de la défense du service public, de son développement et de sa modernisation, y compris dans l’intercommunalité, on ne parlera pas… Des usines à gaz, comme il se doit ! Surtout une obligation de faire et de compter avec les autres collectivités et, ça, à Noisy le Grand, on n’aime pas beaucoup… Charbonnier est maitre chez lui ! Mais attention, il y a aussi la foi du charbonnier.

Abstention des élus de « Noisy Solidaire, à gauche vraiment ! »    

VI CULTURE

16.       Fixation des tarifs des spectacles présentés dans le cadre de la 15ème édition du Festival des Chemins de Traverse. Rapporteur : Madame DUFFRENE.

Pas des dossiers qui agacent alors, au moins pour avoir entendu en supplément de la délibération la voix d’une élue d’Europe Écologie-les Verts durant ce conseil, les élus de « Noisy Solidaire, à gauche vraiment ! » votent pour    

17.       Soutien à la permanence artistique et culturelle : ­Avenant n° 2 à la convention triennale conclue avec la Région Ile ­de­ France ­Convention avec la compagnie "Scènes Plurielles". Rapporteur : Madame DUFFRENE.

Même commentaire, même résultat, les élus de « Noisy Solidaire, à gauche vraiment ! » votent pour 

VII VIE ASSOCIATIVE ET VIE DES QUARTIERS

18.       Convention d’objectifs et de financement avec la Caisse d’Allocations Familiales pour les actions d’accompagnement à la scolarité dispensées durant l’année scolaire 2012­2013 au sein de la Maison Pour Tous Eugène Pottier. Rapporteur : Madame PALAYSI.

Tout ce qui va dans le sens d’un soutien concret aux actions d’éducation a le soutien des élus de « Noisy Solidaire, à gauche vraiment ! ». Vote positif    

19.       Conventions d’attribution de chéquiers lecture aux enfants participant aux activités d’accompagnement scolaire organisées dans deux Maisons Pour Tous. Rapporteur : Madame PALAYSI.

Beau et utile dossier, les élus de « Noisy Solidaire, à gauche vraiment ! » votent pour.

20.     Attribution d’une subvention à l’Association des Anciens Combattants et des Amis de la Résistance. Rapporteur : Monsieur MIERSMAN.

La mémoire est indispensable, sauf à revivre les mêmes tourments. Les élus de « Noisy Solidaire, à gauche vraiment ! » votent pour    

VIII HABITAT

20.       Convention de garantie d’emprunt et de réservation de loge­ments au titre du contingent communal avec la S.A. d’H.L.M. IMMOBILIERE 3F pour l’opération de construction de 62 loge­ments locatifs sociaux, située 39­41 avenue Montaigne. Rapporteur : Madame LECLERC.

Dossier classiques de garantie communale, tout en sachant que même si c’est encore trop peu, plusieurs logement PLAI seront réservés pour le contingent communal. Pas question de refuser, les élus de « Noisy Solidaire, à gauche vraiment ! » votent pour    

22.     Conventions de garantie d’emprunt et de réservation de loge­ments au titre du contingent communal avec la S.A. d’H.L.M. IMMOBILIERE 3F pour la construction de 151 logements locatifs sociaux dans l’opération dite "Les Epinettes". Rapporteur : Madame LECLERC.

Même dossier, même réponse. Les élus de « Noisy Solidaire, à gauche vraiment ! » votent pour    

IX PERSONNEL

23.     Modification du tableau des eectifs du personnel permanent. Rapporteur : Monsieur MIERSMAN.

Suppression d’un poste de travail à temps partiel qui semble a priori justifié. Dans le doute et sans éléments suffisants d’information, les élus de « Noisy Solidaire, à gauche vraiment ! » s’abstiennent.    

24.     Modification de la liste des équipements et des emplois justifiant l’attribution d’une concession de logement de fonction. Rapporteur : Monsieur MIERSMAN.

Sans information suffisante, les élus de « Noisy Solidaire, à gauche vraiment ! » s’abstiennent    

X DECISIONS DU MAIRE

25.     Information du Conseil Municipal des décisions du maire prises en application de l’article L. 2122­22 du Code général des collectivités territoriales.

Suite à l’absence de questions concernant les décisions du maire, les élus de « Noisy Solidaire, à gauche vraiment ! » font l’annonce suivante :

Fin de mandat

Monsieur le Maire,

C’est en fait une annonce que je souhaite faire en cette fin de conseil.

Je viens de participer à ma dernière réunion du conseil municipal de cette mandature dans ce superbe nouvel hôtel de ville.

 Conformément aux engagements publics de « Noisy Solidaire, à gauche vraiment ! », je rends mon mandat de conseiller municipal et laisse la place à un autre de mes colistiers.  Par avance, je me permets de lui souhaiter bienvenue et un travail utile au service des noiséens.

Vous vous étiez inquiété, Monsieur le Maire, il y a quelques temps, à ce propos. Soyez rassuré, « Noisy Solidaire, à gauche vraiment » respecte ses décisions collectives dans le temps qu’il choisit.

J’avoue dans le même temps que, mes amis et moi-même aurions été ravis d’un tel signe politique de votre part en renonçant publiquement au cumul de vos mandats afin de revigorer la vie démocratique… Mais visiblement, notre conception du rôle d’un élu est différente de la votre et ce n’est pas une surprise. D’ailleurs, vous n’êtes pas le seul, y compris dans cette salle, à considérer que le cumul va de soi ! Nous, nous le déplorons et sommes résolument favorables à sa limitation, y compris celle de la durée des mandats.

Il y a donc encore de nombreuses bastilles à prendre dans notre pays, celle du cumul des mandats électifs parmi d’autres. Aussi, avant de saluer l’ensemble des conseillers municipaux, majorité et opposition confondus dans leur fonction au service des noiséens, je vous assure que je ne manquerai pas avec mes amis et camarades de continuer de faire de la politique utilement en agissant sur le réel autant que faire ce peut.

Merci donc de votre habituelle patience.

Etienne Doussain

Réaction du maire qui aura, là encore, témoigné de la hauteur et de la dignité du débat : vous vous étiez engagé à démissionner à mi-mandat, vous êtes resté 5 ans. Au tarif d’un conseiller municipal, soit nib, faut quand même pas se plaindre, Monsieur le Maire…  Décidemment, l’édile de Noisy le Grand rage de ne pouvoir contrôler les libres décisions de l’opposition … de gauche. C’est donc l’opposition de droite, l’UDI en particulier qui aura relevé le niveau en respectant publiquement un conseiller municipal qui met fin à son mandat.

Fin de l'épisode.

A la prochaine.

Logo.JPGEtienne Doussain,

Conseiller municipal

démissionnaire le 23 février 2013

Véronique Jacquet

Conseillère municipale  

 

   

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires