Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pourquoi ?

Le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" se veut être, à la fois, un espace de contribution au débat politique dans la ville, le canton, la circonscription et, à la fois, la marque de l'expression autonome de ce regroupement unitaire.
Seront mis en ligne les interventions municipales de nos élus, des articles et les prises de position des organisations et des citoyen-nes qui ont participé à la construction de la Liste NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT (Collectif Unitaire pour une Gauche Alternative - membre d'Ensemble -, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti Communiste Français, France Insoumise).
Pourront être mis en ligne toutes contributions utiles au débat démocratique et à l'action politique dans notre ville, sous la responsabilité de leurs auteurs, bien entendu, et sous réserve du respect évident des Personnes.
Les propos diffamatoires, ceux mettant en cause la vie privé de chacun(e) ou les insultes ne sont pas recevables.
C'est avec un réel plaisir que seront relayées toutes les informations utiles à la ville, le canton ou la circonscription, utiles à la démocratie participative et utiles pour la construction d'une alternative politique qui change concrètement la vie ! 

Bon Blog
Pour "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !"

Etienne Doussain 

 

Recherche

Gardez le contact !

C'est avec un grand plaisir que nous vous accueillons sur le blog "On a le droit de voir rouge", le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" Si notre information vous convient, n'hésitez pas, afin d'être prévenu régulièrement de la parution de nouveaux articles :

à vous abonner

et à recommander ce lien à vos ami(e)s.

N'hésitez pas, enfin, à nous transmettre vos informations confirmées relatives à la vie démocratique de notre ville, celle de notre canton ... et plus largement si vous le souhaitez, pourvu que cet espace participe d'une politique alternative de gauche où chacun prend sa place, militants politiques, membres de partis ou non, syndicalistes, militants associatifs, citoyens !

Articles Récents

  • Vendredi soir 18 h 30 ...
    Depuis plusieurs mois, le 1er vendredi en cours, à 18 h 30, une poignée de noiséens-nes se rassemble sur le parvis de la mairie pour protester contre l'utilisation des pesticides dans notre pays. l'actualité de la dernière reculade de Macron et de son...
  • Le 28 juin, c'est comme on veut ...
  • Tant que l'on a la santé ...
    Paris, à 13h Rassemblement régional devant le ministère des solidarités et de la santé, avenue Ségur, avant une manifestation unitaire.
  • Le der des der ? On verra bien avec le temps ...
    Conseil municipal jeudi 28 mai 2020 En ouverture de séance, présentation en avant-première d’un court métrage réalisé par la Direction de la communication pour remercier l’ensemble des noiséens d’avoir œuvré pour faire face à la crise sanitaire : associations,...
  • Vidéo-conférence municipale noiséenne ...
    Préambule : la crise sanitaire majeure que traverse notre pays a imposé un gel temporaire de l’activité institutionnelle habituelle sur le plan municipal. L’état d’urgence sanitaire a délégué, de fait, aux maires, qu’ils aient été élus dès le 1 er tour...

Contact "Noisy Solidaire, à gauche vraiment !"

onaledroitdevoirrouge@orange.fr

17 février 2007 6 17 /02 /février /2007 16:37

Tribune proposée le 14 février 2007 pour parution début mars dans Noisy Magazine

Désirs d’avenir ? Chiche !

Les temps sont durs, de plus en plus durs pour les femmes et les hommes, salariés pauvres, chômeurs, précaires, durs pour la jeunesse, durs pour les sans papiers..., mais aussi durs pour les couches moyennes qui pensaient être à l’abri du besoin. 

A Noisy, en France, à l’heure des échéances électorales, comme le dit Patrick DOUTRELIGNE, Délégué général de la Fondation Abbé Pierre, « qui sait que seulement un dixième des salariés touchent plus de 3 000 euros net par mois… ? Qui sait que la France compte 4 millions de salariés au SMIC et que 50 % des salariés touchent moins de 1 400 euros par mois ? » Que « la réalité économique est que la moitié des ménages vivent avec des revenus inférieurs à 2 SMIC nets (2050 euros par mois ».

Qui peut feindre d’ignorer que « le déclassement n’est pas seulement un sentiment éprouvé par une catégorie de la population, il correspond à une situation économique où leur budget stagne, voire régresse, en particulier à cause de la dépense logement qui ne cesse de progresser pour atteindre en 2005 un niveau historique de 24,7 %, en moyenne, du budget des ménages. Cette moyenne signifie que les ménages les plus modestes sont donc parfois obligés de consacrer 30 %, 40 % voire 50 % de leurs ressources aux loyer et charges ».

 

Etre responsable, c’est dire que la question du logement est trop sérieuse pour être réduite aux effets d’annonce !

Trop grave est le problème du logement, en particulier social, en raison des choix politiques qui se sont succédés, pour ignorer la question du financement. La Droite a une grande responsabilité, certes, mais la Gauche ne peut pas se mentir.

De grâce, n’entretenons pas l’idée qu’à Noisy le Grand, tout est possible … surtout pas avec la spéculation immobilière!

Pour les Elus Communistes

Etienne DOUSSAIN 

Notre lettre du 26 janvier 2007

Etienne DOUSSAIN 

Adjoint au Maire 

Président du Groupe des Elus Communistes 

...................................

93160 Noisy-le-Grand                                               Monsieur Michel PAJON

                                                                                  Député – Maire

                                                                                  Hôtel de Ville

                                                                                  BP 49

                                                                                 93161 Noisy-le-Grand Cedex 

Vos Réf. : CAB/MP/JB/LV 0701078 

                                                                                  Noisy, le 26 janvier 2007

Monsieur le Député – Maire,

J’ai pris connaissance avec un grand intérêt de votre lettre du 15 janvier dernier suite à ma demande d’insertion d’une tribune des élus communistes dans le prochain Noisy Magazine.

Constatant une vraisemblable erreur de lecture du mail que j’avais adressé à votre directeur de Cabinet, erreur selon laquelle j’aurais fondé ma demande en fonction de la procédure de M. Jean-Marc MORERE à l’encontre de la ville, il me semble bon de vous préciser que j’ai une connaissance suffisamment précise des termes de l’article L 2121-27-1 du Code général des collectivités territoriales pour estimer que ce texte, dans son état actuel, ne reflète pas en totalité les usages de nombreuses collectivités locales, dont les premiers magistrats restent soucieux de l’expression démocratique de chaque formation qui compose le conseil municipal de leur ville, expression démocratique élémentaire comme vous ne pouvez l’ignorez. 

Il semble que le législateur, à l’occasion de la loi relative à la démocratie de proximité, ait souhaité renforcer cette nécessité pour garantir l’expression des conseillers d’opposition.

Cela ne signifie pour autant que cette liberté d’expression doit être refusée à chaque formation qui compose une majorité comme en témoigne largement les usages déjà évoqués. D’ailleurs, je vous invite à cet égard à consulter tout simplement les magazines des villes voisines. 

Vous m’indiquez que ma formation politique ne peut se réclamer de cet article « sauf à [nous] considérer comme n’appartenant pas à la majorité municipale ».

Je vous renvoie utilement à mon courrier du 20 novembre dernier, courrier sans réponse de votre part, à ce jour, pouvant confirmer en cela une conception bien étrange du rôle et de la place de chaque formation politique au sein d’une majorité municipale qui se voudrait plurielle.

La position du groupe des élus communistes dans ce courrier était et reste pourtant explicite. Il est bon visiblement de vous rappeler la conclusion de cette lettre : « Partant de cette réalité, nous continuerons de soutenir l’action de la majorité municipale à chaque fois qu’elle s’inscrira dans une politique de gauche sans équivoque car nous ne la confondons pas avec celle que peut mener la droite dans le pays. Nous apprécierons chaque dossier en toute liberté de jugement et de vote, et non pas les seuls dossiers nouveaux qui fondent nos désaccords actuels. Par vos choix, vous nous avez mis, et vous nous mettez, encore plus aujourd’hui, dans l’obligation d’assumer publiquement un soutien autonome et critique, le cas échéant, à la politique que vous conduisez au nom de la majorité municipale dont nous assumons une part de l’activité. C’est donc en toute cohérence qu’il est devenu nécessaire, et nous le revendiquons, de créer une tribune attribuée à chaque formation politique présente au sein du conseil municipal dans la revue de la ville « Noisy Magazine ». 

J’ajouterai à ces propos que le Parti Socialiste ayant, à lui seul, la majorité municipale au sein du Conseil Municipal, il serait peut-être malvenu aujourd’hui de feindre de croire à cette notion de majorité comme celle incarnée par le PS, le MRC et le PCF. 

Ce n’est pas le cas et vous le savez depuis plusieurs mois, sinon depuis le début de ce mandat.

Quoiqu’il en soit, je réitère au nom des élus que je représente la demande de création d’une tribune autonome dans Noisy Magazine et, cela, pour chaque formation politique représentée au sein du conseil.

Je vous confirme, comme c’est le cas depuis plusieurs mois, que le groupe des Elus Communistes ne sera plus signataire de tribune commune avec le groupe des Elus Socialistes et celui des Elus du MRC.

Nous attendons, bien entendu, avec impatience votre décision d’autoriser la création d’un espace d’expression ouvert mensuellement à chaque formation du conseil municipal. 

Certain que vous aurez à cœur de défendre la nécessité d’une expression démocratique de chaque composante du conseil municipal, dans le respect de la sensibilité des électeurs noiséens,

Je vous prie, Monsieur le Député – Maire, de croire à ma considération.

Pour le Groupe des Elus Communistes

Etienne DOUSSAIN

Partager cet article

Repost0

commentaires