Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pourquoi ?

Le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" se veut être, à la fois, un espace de contribution au débat politique dans la ville, le canton, la circonscription et, à la fois, la marque de l'expression autonome de ce regroupement unitaire.
Seront mis en ligne les interventions municipales de nos élus, des articles et les prises de position des organisations et des citoyen-nes qui ont participé à la construction de la Liste NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT (Collectif Unitaire pour une Gauche Alternative - membre d'Ensemble -, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti Communiste Français, France Insoumise).
Pourront être mis en ligne toutes contributions utiles au débat démocratique et à l'action politique dans notre ville, sous la responsabilité de leurs auteurs, bien entendu, et sous réserve du respect évident des Personnes.
Les propos diffamatoires, ceux mettant en cause la vie privé de chacun(e) ou les insultes ne sont pas recevables.
C'est avec un réel plaisir que seront relayées toutes les informations utiles à la ville, le canton ou la circonscription, utiles à la démocratie participative et utiles pour la construction d'une alternative politique qui change concrètement la vie ! 

Bon Blog
Pour "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !"

Etienne Doussain 

 

Recherche

Gardez le contact !

C'est avec un grand plaisir que nous vous accueillons sur le blog "On a le droit de voir rouge", le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" Si notre information vous convient, n'hésitez pas, afin d'être prévenu régulièrement de la parution de nouveaux articles :

à vous abonner

et à recommander ce lien à vos ami(e)s.

N'hésitez pas, enfin, à nous transmettre vos informations confirmées relatives à la vie démocratique de notre ville, celle de notre canton ... et plus largement si vous le souhaitez, pourvu que cet espace participe d'une politique alternative de gauche où chacun prend sa place, militants politiques, membres de partis ou non, syndicalistes, militants associatifs, citoyens !

Articles Récents

  • Vendredi soir 18 h 30 ...
    Depuis plusieurs mois, le 1er vendredi en cours, à 18 h 30, une poignée de noiséens-nes se rassemble sur le parvis de la mairie pour protester contre l'utilisation des pesticides dans notre pays. l'actualité de la dernière reculade de Macron et de son...
  • Le 28 juin, c'est comme on veut ...
  • Tant que l'on a la santé ...
    Paris, à 13h Rassemblement régional devant le ministère des solidarités et de la santé, avenue Ségur, avant une manifestation unitaire.
  • Le der des der ? On verra bien avec le temps ...
    Conseil municipal jeudi 28 mai 2020 En ouverture de séance, présentation en avant-première d’un court métrage réalisé par la Direction de la communication pour remercier l’ensemble des noiséens d’avoir œuvré pour faire face à la crise sanitaire : associations,...
  • Vidéo-conférence municipale noiséenne ...
    Préambule : la crise sanitaire majeure que traverse notre pays a imposé un gel temporaire de l’activité institutionnelle habituelle sur le plan municipal. L’état d’urgence sanitaire a délégué, de fait, aux maires, qu’ils aient été élus dès le 1 er tour...

Contact "Noisy Solidaire, à gauche vraiment !"

onaledroitdevoirrouge@orange.fr

13 novembre 2006 1 13 /11 /novembre /2006 17:00

Mesdames, Messieurs, Monsieur le Député – Maire,

La délibération qui nous est proposée ce soir est fondée ! Comment, en effet, refuser d’obtenir des subventions alors qu’elles sont prévues par le Fonds d’Aménagement Urbain, suite aux dispositions de la Loi dite SRU ? 

 

Dans l’état, quoi de plus logique que d’encourager la construction de logements sociaux, notamment dans les communes qui n’atteignent pas le seuil décrié de 20% de ce type de logement sur leur territoire ! 

Mais une fois planté le décor, décor au combien juste quand on sait le nombre de communes qui devraient s’engager dans la construction de logements sociaux et qui préfèrent, hélas, s’acquitter de pénalités, une fois planté, donc ce cadre général, comment ne pas prendre en compte le contexte noiséen ? 

Comment accepter, si peu importantes que soient les subventions demandées au regard du projet envisagé et de son coût, comment accepter de voter une délibération de cette nature quand la demande concerne un projet qui n’a pas encore vu le jour, dont la réalité fait l’objet de durs débats et, enfin dont la logique n’est pas partagée par de plus en plus de noiséens ?

Car, enfin, faire voter des demandes de subvention au titre de la réalisation future, ou plutôt souhaitée de la Zac des Bas Heurts alors que l’enquête publique n’a pas débutée, est une méthode peu banale qui revient à dire « nous créons coûte que coûte les conditions pour ne pas revenir en arrière et nous sommes certains d’avoir raison », quitte à casser immédiatement l’existant ….en prenant le risque de casser des gens ! 

Cette délibération nous fait marcher tous sur la tête ! Rien n'est encore fait à part les destructions et un plan de Zac ! Les noiséens n’ont pas tranché, le commissaire enquêteur n’est pas encore nommé et il faudrait, d’ores et déjà, se prononcer encore une fois sur la viabilité du projet de Zac en inscrivant au chapitre des recettes ces hypothétiques subventions.

Cela n’est pas possible comme n’est pas possible de tordre le cou à la réalité. Nous ne refuserons pas cette délibération car nous refuserons tout simplement de la voter et nous sortirons lors de ce vote afin que soit bien noté ce fait sur le compte rendu du prochain conseil !

Que l’on ne nous fasse pas par avance le procès d’un refus d’un logement social qui n’existe pas aux Bas Heurts ! 

 

Nous ne souhaitons pas cautionner un faux débat noiséen dans lequel la grave question du logement social, celui qui concerne les plus démunis, les plus fragilisés, je ne reviendrai pas sur un tract récent par lequel les communistes ont exprimé leur point de vue, bref, un faux débat qui ne galvaude pas une question terrible qui se pose à toutes et tous, bien sur à Noisy comme ailleurs dans le pays. Comme disait Mireille Lebleis, notre collègue, encore récemment « vous avez vu, il y a de plus en plus de SDF dans notre ville »

A cette remarque, vous le savez, la Zac des Bas Heurts ne répondra pas. Pas plus pour les salariés précaires, les Rmistes comme on dit maintenant et bien d’autres. Par contre, la déstabilisation d’un quartier, l’inquiétude et le manque de confiance seront un lourd prix à payer ! Le rapport 2006 de la Fondation Abbé Pierre sur le logement confirme cette approche, qu’il s’agisse de l’accès au logement social pour les plus démunis, de la production de réels logements sociaux et … qu’il s’agisse du dispositif ANRU et de ses dérives. C’est une lecture urgente pour chacun d’entre nous, ici autour de cette table et qui lèvera bien des incompréhensions, y compris celles à l’égard des habitants des Bas Heurts qui ont raison de combattre une mauvaise logique de renouvellement urbain qui va les chasser de leur ville.  

Nous pouvions et nous pouvons encore faire autrement et cette délibération de ce soir n’est qu’un pis aller, une manœuvre qui ajoute à la confusion.

Reste une question d’ordre technique, il me semblait que la ville avait rétrocédé les terrains dont elle était propriétaire à la Socaren, la société d’économie mixte de Noisy.  Dans l’hypothèse d’une attribution de subventions sur un projet global virtuel, même si j’ai bien noté, que la demande porte sur la stricte partie que la ville contrôle via la Socaren dorénavant, comment seront rétrocédées les dites subventions ?

Je vous remercie et j’invite les conseillers, qui le souhaitent, à ne pas voter cette délibération et à quitter momentanément la salle du conseil afin que soit constater ce fait sur le procès verbal.

Noisy le 12 octobre 2006   Etienne DOUSSAIN

Partager cet article

Repost0

commentaires