Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pourquoi ?

Le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" se veut être, à la fois, un espace de contribution au débat politique dans la ville, le canton, la circonscription et, à la fois, la marque de l'expression autonome de ce regroupement unitaire.
Seront mis en ligne les interventions municipales de nos élus, des articles et les prises de position des organisations et des citoyen-nes qui ont participé à la construction de la Liste NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT (Collectif Unitaire pour une Gauche Alternative - membre d'Ensemble -, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti Communiste Français, France Insoumise).
Pourront être mis en ligne toutes contributions utiles au débat démocratique et à l'action politique dans notre ville, sous la responsabilité de leurs auteurs, bien entendu, et sous réserve du respect évident des Personnes.
Les propos diffamatoires, ceux mettant en cause la vie privé de chacun(e) ou les insultes ne sont pas recevables.
C'est avec un réel plaisir que seront relayées toutes les informations utiles à la ville, le canton ou la circonscription, utiles à la démocratie participative et utiles pour la construction d'une alternative politique qui change concrètement la vie ! 

Bon Blog
Pour "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !"

Etienne Doussain 

 

Recherche

Gardez le contact !

C'est avec un grand plaisir que nous vous accueillons sur le blog "On a le droit de voir rouge", le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" Si notre information vous convient, n'hésitez pas, afin d'être prévenu régulièrement de la parution de nouveaux articles :

à vous abonner

et à recommander ce lien à vos ami(e)s.

N'hésitez pas, enfin, à nous transmettre vos informations confirmées relatives à la vie démocratique de notre ville, celle de notre canton ... et plus largement si vous le souhaitez, pourvu que cet espace participe d'une politique alternative de gauche où chacun prend sa place, militants politiques, membres de partis ou non, syndicalistes, militants associatifs, citoyens !

Articles Récents

  • Vendredi soir 18 h 30 ...
    Depuis plusieurs mois, le 1er vendredi en cours, à 18 h 30, une poignée de noiséens-nes se rassemble sur le parvis de la mairie pour protester contre l'utilisation des pesticides dans notre pays. l'actualité de la dernière reculade de Macron et de son...
  • Le 28 juin, c'est comme on veut ...
  • Tant que l'on a la santé ...
    Paris, à 13h Rassemblement régional devant le ministère des solidarités et de la santé, avenue Ségur, avant une manifestation unitaire.
  • Le der des der ? On verra bien avec le temps ...
    Conseil municipal jeudi 28 mai 2020 En ouverture de séance, présentation en avant-première d’un court métrage réalisé par la Direction de la communication pour remercier l’ensemble des noiséens d’avoir œuvré pour faire face à la crise sanitaire : associations,...
  • Vidéo-conférence municipale noiséenne ...
    Préambule : la crise sanitaire majeure que traverse notre pays a imposé un gel temporaire de l’activité institutionnelle habituelle sur le plan municipal. L’état d’urgence sanitaire a délégué, de fait, aux maires, qu’ils aient été élus dès le 1 er tour...

Contact "Noisy Solidaire, à gauche vraiment !"

onaledroitdevoirrouge@orange.fr

25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 19:19



                le 23 septembre 2008










233 boulevard Voltaire 75011 PARIS

TEL : 01.43.48.55.48 FAX : 01.43.48.44.35

www.quechoisir.org

COMMUNIQUE DE PRESSE

La fin du contrat entre Véolia et le Syndicat des Eaux d’Ile-de-France :

80 à 90 millions d’euros d’économie à réaliser

Dans la perspective de la fin du contrat de distribution d’eau, en 2011, entre le Syndicat des Eaux d’Ile-de-France (Sedif) et le groupe Veolia, l’UFC-Que Choisir estime que 80 à 90 millions d’euros peuvent être au minimum économisés sur ce contrat de 300 millions d’euros annuels qui concerne 4 millions de consommateurs franciliens.

L’UFC-Que Choisir a étudié les comptes détaillés que lui a remis le Sedif et a notamment comparé, pour chaque poste d’activité, les budgets déclarés par le syndicat avec les références de coûts issues de rapports publics ou professionnels.

Nos calculs font apparaître que le budget annuel de 300 millions d’euros peut être au minimum réduit de 80 à 90 millions d’euros, ce qui permettra d’alléger la facture des ménages franciliens.

Les sources d’économies principales se situent :

-Premièrement, au niveau de l’exploitation du réseau de distribution, où le budget du syndicat sur ce poste surpasse de façon bien trop importante les coûts de la réparation des fuites qui constitue le cœur de cette activité (30 à 40 millions d’euros d’économies).

-Deuxièmement, il apparaît que le profit officiel de Véolia sur ce contrat (38 millions d’euros annuels) devrait se situer à 20 millions d’euros et que 13 millions de rémunérations indirectes (frais de siège notamment) devraient être supprimées.

Munie de ce chiffrage, l’UFC-Que Choisir a adressé, début juin 2008, un courrier aux 144 maires du syndicat, qui devront se décider en décembre sur l’avenir du service, leur demandant de saisir l’occasion historique de cette fin de contrat pour ramener le prix de l’eau du Sedif à un niveau raisonnable.

Le syndicat devra aussi choisir entre la régie publique et la délégation à une entreprise. Dans la mesure où il n’existe pas de hiérarchie définitive entre les deux modes de gestion, l’UFC-Que Choisir ne prend pas position sur ce choix. Nous demandons tout de même que le projet de retour potentiel en régie soit étudié sérieusement car il permet au moins une concurrence de projets qui incite Véolia et Suez à proposer des offres moins couteuses. En cas de délégation à une entreprise, il est évident que l’époque des contrats de 30 ou 40 ans est révolue et qu’il faut limiter la durée d’engagement à 10 ans.

Enfin, dans le cadre de la réorganisation du Sedif et du service d’eau parisien, l’UFC-Que Choisir plaide pour un « Grand Paris de la production d’eau » qui consisterait à mutualiser les usines de production d’eau de Paris et de la petite couronne.

Comme l’a constaté la Cour des Comptes, les syndicats d’eau de ce territoire disposent de surcapacités injustifiées si on tient compte de la baisse de consommation structurelle. La mutualisation des usines permettrait de réaliser des économies substantielles pour le bénéfice des usagers franciliens.

Contact presse : 01.44.93.19.84

Partager cet article

Repost0

commentaires