Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pourquoi ?

Le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" se veut être, à la fois, un espace de contribution au débat politique dans la ville, le canton, la circonscription et, à la fois, la marque de l'expression autonome de ce regroupement unitaire.
Seront mis en ligne les interventions municipales de nos élus, des articles et les prises de position des organisations et des citoyen-nes qui ont participé à la construction de la Liste NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT (Collectif Unitaire pour une Gauche Alternative - membre d'Ensemble -, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti Communiste Français, France Insoumise).
Pourront être mis en ligne toutes contributions utiles au débat démocratique et à l'action politique dans notre ville, sous la responsabilité de leurs auteurs, bien entendu, et sous réserve du respect évident des Personnes.
Les propos diffamatoires, ceux mettant en cause la vie privé de chacun(e) ou les insultes ne sont pas recevables.
C'est avec un réel plaisir que seront relayées toutes les informations utiles à la ville, le canton ou la circonscription, utiles à la démocratie participative et utiles pour la construction d'une alternative politique qui change concrètement la vie ! 

Bon Blog
Pour "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !"

Etienne Doussain 

 

Recherche

Gardez le contact !

C'est avec un grand plaisir que nous vous accueillons sur le blog "On a le droit de voir rouge", le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" Si notre information vous convient, n'hésitez pas, afin d'être prévenu régulièrement de la parution de nouveaux articles :

à vous abonner

et à recommander ce lien à vos ami(e)s.

N'hésitez pas, enfin, à nous transmettre vos informations confirmées relatives à la vie démocratique de notre ville, celle de notre canton ... et plus largement si vous le souhaitez, pourvu que cet espace participe d'une politique alternative de gauche où chacun prend sa place, militants politiques, membres de partis ou non, syndicalistes, militants associatifs, citoyens !

Articles Récents

  • Vendredi soir 18 h 30 ...
    Depuis plusieurs mois, le 1er vendredi en cours, à 18 h 30, une poignée de noiséens-nes se rassemble sur le parvis de la mairie pour protester contre l'utilisation des pesticides dans notre pays. l'actualité de la dernière reculade de Macron et de son...
  • Le 28 juin, c'est comme on veut ...
  • Tant que l'on a la santé ...
    Paris, à 13h Rassemblement régional devant le ministère des solidarités et de la santé, avenue Ségur, avant une manifestation unitaire.
  • Le der des der ? On verra bien avec le temps ...
    Conseil municipal jeudi 28 mai 2020 En ouverture de séance, présentation en avant-première d’un court métrage réalisé par la Direction de la communication pour remercier l’ensemble des noiséens d’avoir œuvré pour faire face à la crise sanitaire : associations,...
  • Vidéo-conférence municipale noiséenne ...
    Préambule : la crise sanitaire majeure que traverse notre pays a imposé un gel temporaire de l’activité institutionnelle habituelle sur le plan municipal. L’état d’urgence sanitaire a délégué, de fait, aux maires, qu’ils aient été élus dès le 1 er tour...

Contact "Noisy Solidaire, à gauche vraiment !"

onaledroitdevoirrouge@orange.fr

3 juin 2008 2 03 /06 /juin /2008 01:29

Après l’échec du maire dans le cadre de la ZAC des Bas Heurts – dite du Clos aux biches –, on pourrait craindre que les leçons de l’expérience n’aient pas été apprises. L’avenir nous le dira très prochainement sans doute…


Extraits exhaustifs sous le titre « Tout savoir sur l'aménagement du Clos d'Ambert »


La Ville présente les enjeux, les objectifs et les scénarios d'aménagement du Clos d'Ambert à travers une exposition qui se tiendra du 3 au 20 juin, au 1er étage de l'Hôtel de Ville. Les noiséens pourront à cette occasion donner leur avis sur ce programme.

C’est une priorité pour la Ville : offrir à tous les Noiséens la possibilité de se loger convenablement à Noisy-le-Grand. Près de 7 hectares situés au Clos d’Ambert et laissés en friche par l’État depuis les années 70, vont bientôt accueillir un programme de logements et d’équipements.

Sur le lieu de l'exposition, une urne recueillera les avis, suggestions et remarques sur le projet. Ces avis seront ensuite analysés et synthétisés pour alimenter la réflexion sur le projet d’aménagement. Deux réunions publiques, seront aussi organisées : la première pour échanger et débattre sur les scénarios d’aménagement, la seconde pour présenter les évolutions proposées suite à la première réunion et au bilan des avis et remarques émis pendant l’exposition. Ainsi, les Noiséens pourront apporter leur contribution et faire évoluer le projet pour que l’opération du Clos d’Ambert donne naissance à un quartier vivant et agréable, où chacun trouvera sa place. »


Rien à dire jusqu’à là, si ce n’est que l’on ne perçoit pas encore l’action résolue de la nouvelle équipe municipale en matière de démocratie participative. Nous sommes à ce point précis dans le déroulement classique d’une consultation comme Noisy le Grand en connaît depuis quelques années.


« Les horaires de l'exposition

Du 3 au 20 juin, à l'hôtel de Ville :

  • Mardi : de 10 h à 12 h 30 et de 14 h à 19 h
  • Mercredi : de 9 h 30 à 12 h 30 et de 14 h à 19 h
  • Jeudi et vendredi : de 9 h 30 à 12 h 30 et de 15 h 30 à 19 h
  • Samedi : de 10 h à 12 h 30 et 14 h à 18 h

Les réunions publiques : les 3 et 24 juin à 19 h, salle Gérard-Philipe. »


Là, par contre, un moment d’inquiétude nous assaille ! 21 jours entre la 1ère et la seconde réunion publique juste avant l’été ? Diantre, mais que va faire l’adjoint au maire en charge du conseil de quartier dans un délai aussi court ? Sommes-nous mauvaise langue en émettant l’hypothèse que le projet ne sera discutable qu’à la marge ? Merci de nous rassurer et surtout les habitants du Clos d’Ambert !


« Aménagement du Clos d'Ambert : rappel du projet

Le 29 octobre dernier, en présence de Christine Boutin, ministre du logement et de la ville, la Ville de Noisy-le-Grand et l’État signaient un accord concernant la zone d’aménagement concerté du Clos d’Ambert, dite « ZAC de l’hôpital ». L’accord permet à la commune d’acheter les terrains détenus par l’État dans ce secteur. Un protocole important quand on sait que le logement connaît une crise sévère et que des milliers de familles sont en attente d’un toit. Or, initialement prévu pour la construction d’un hôpital par l’État, le site, d’environ 6 hectares est presque intégralement en friche ! C’est donc une opportunité incomparable que la Ville a choisi de saisir. D’autant que le secteur est à la fois desservi par la gare RER de Noisy-Champs, et par la ligne de bus n° 120.

Respect de l’environnement et habitat de qualité
Le programme de logements et d’équipements souhaités à la fois par la Ville et par l’État poursuit une ambition : proposer un projet urbain respectueux de l’environnement, économe en consommation d’énergies et conçu dans une logique d’urbanisme durable. La Ville a aussi le souci de proposer au Clos d’Ambert comme dans chaque quartier, un habitat de qualité, équilibré en terme de petits et grands logements, de parc social et privé, d’accession à la propriété et de location, afin d’offrir des logements pour tous et pour tout les budgets. »


Un protocole important nous dit-on dans le texte du Web municipal ? Sans aucun doute puisque sa réussite est en particulier conditionnée par les recours contre le Plan Local d’Urbanisme, recours … qui sont en cours comme cela était couru d’avance…  Protocole d’autant plus important que sa durée est limitée à dater de sa signature – un an, croit-on se souvenir – et, qu’à ce titre, on comprend mieux ce sentiment diffus d’accélération municipale. Pourtant, il faut savoir laisser du temps au temps, non ?

 

Sur le fond, maintenant :

 

Comment ne pas se réjouir de voir la « fameuse » ZAC de l’Hôpital trouver une destination utile ? Nous sommes aussi de ceux qui pensent depuis longtemps qu’il faut en finir avec cette friche urbaine au cœur de la ville de Noisy le Grand même si nous ne décolérons pas devant l’abandon du projet d’établissement hospitalier public dans l’important bassin de vie qu’est cette partie de Marne la Vallée. Quand on observe la démographie médicale, en y incluant la médecine de ville, et les « remèdes » que la droite sarkoziste met en œuvre pour la politique de santé nationale, on se dit que nombreux seront les habitant de notre pays qui ne seront pas soignés comme ils sont en droit de le demander.

 

Pour autant, laisser cette friche à l’abandon ne peut plus durer … surtout quand on voit l’état de la rue de la justice depuis plus de 15 ans. Un aménagement est donc nécessaire. Un aménagement qui prenne en compte la demande indispensable de logement social, bien entendu – et que l’on ne nous fasse pas le procès d’un quelconque refus en la matière – , la demande de logement locatif dans le cadre de dispositifs qui permettent concrètement à ceux qui en ont le plus besoin de se loger.

 

A cet effet, nous surveillerons avec attention le nombre de logements financés par les PLAI, les PLUS plutôt que les PLS. On connait là aussi le désengagement de l’Etat depuis trop longtemps. Nous espérons bien d’ailleurs que les logements PLAI seront au moins au nombre de 20 à 25 % dans l’ensemble du programme qui sera proposé.

 

Le programme par lui-même, tel qu’annoncé, n’est pas sans poser question. En effet, après avoir par un temps évoqué un parc de 600 logements – c’était la commande que semblait avoir Epamarne – il est maintenant prévu 1200 logements, soit plus du double ! On nous objectera qu’il n’y a pas de surprise puisque le Plan local d’urbanisme voté récemment le signalait. Mais pour autant, nous restons sceptiques sur cette urbanisation massive en plein quartier pavillonnaire, bien que proche des Hauts Batons et du Champy. Quid de l’état des transports, de la ligne A du RER, de la voirie ? Quid, enfin, des conséquences induites sur la typologie du quartier à terme ?

 

Beaucoup de questions préoccupantes entourent ce projet dont la moindre repose sur le dispositif de consultation … et non pas de participation que l’on serait en droit d’attendre puisque ce fût au cœur de la dernière consultation électorale. Mais peut-être que ce ne fût ! Monsieur le maire nous rassura sans doute comme à son habitude.

 

Enfin, nous ne doutons pas que le développement durable et les choix écologiques seront au cœur de ce projet de densification.

 

En fait, nous demandons à voir … et participer, comme certainement les habitants de ce quartier !

 

On a le droit de voir rouge

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Forges d'Aurin 03/06/2008 17:41

Et oui, "en finir avec le NOISY BETON", c'était le numéro de décembre 1991 du NOISEEN SOCIALISTE. En titre éditorial de Michel Pajon: L'ARNAQUE.Cela se terminait de la façon suivante, je cite: " Quand on se souvient que F RICHARD s'est faite élire sur le slogan"Hatte au béton" et que l'on regarde le Noisy d'aujourd'hui, on peut se demander si nous n'avons pas été collectivement les victimes d'une arnaque". AMENEt aujourd'hui, sur les Bas Heurts, il ni aurait pas ARNAQUE ??? Mais vous connaissez le proverbe: "il ni a que les...............idée". Ah, ils sont beaux les politiques.

Elus de NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT 03/06/2008 18:34


Les Forges d'Aurin sont bien informées mais ont surtout une bonne mémoire ... du temps qui passe alors que d'autres ont la mémoire qui flanche !

C'est bien comme titre, l'arnaque, non ?

On a le droit de voir rouge 





twix 03/06/2008 14:52

Il est toujours surprenant de voir la rapidité de réactivité administrative quand il s'agit d'urbanisme ! À peine les registres de consultation refermés que l'on vous propose
déjà la "version modificative suite aux réactions des habitants"..... Quelle célérité! Et on ose critiquer ! Il est évident que l'on doive urbaniser les espaces disponibles (et ceux là seulement) et y consacrer une part intègrée de logement social (mais du vrai social. Pas de celui qui va retomber dans l'escarcelle des bailleurs de fond,au bout de quelques années!). Mais une réelle concertation, avec la véritable prise en compte  des gens qui vivent là et de ceux qui sont à la périphérie du périmètre visé ainsi que de leur intégration dans ce projet est indispensable. On ne
peut urbaniser sans intégrer les implications pour le voisinage! Petit conseil... méfiez vous lors des Enquêtes Publiques pour décider,
ou non, de l'Utilité Publique d'un projet ( ce qui permet ensuite de
procéder à des expropriations, si nécessaire). Si vous êtes en
périphérie de projets et selon le commissaire enquêteur, il peut vous
être répondu que son domaine de compétence se cantonne à ce périmètre
précis et pas à ses abords. C'est donc dès cette
étape de concertation, qu'il faut aller mettre vos avis pour prendre
date et peser au maximum afin qu'un prochain conseil municipal entérine
la réaction noiséenne! Twix

Elus de NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT 03/06/2008 18:36


Twiw est de bon conseil !

Habitants du Clos d'Ambert, soyez prudents ... Ceux des autres quartiers aussi d'ailleurs !

On a le droit de voir rouge


Danielle P 03/06/2008 13:17

Jeudi soir se tiendra un nouveau conseil municipal dans lequel, il est, semble-t-il, question d'élargissement de deux périmètres d'étude (Richardets et Cossonneau). Il serait bien que les blogs d'opposition affichent l'ordre du jour des conseils, car le site de la ville est muet sur le sujet. Au vu du nombre de visiteurs sur certains blogs, il est à parier que la salle du conseil se remplirait de noiséens différents de ceux habituellement invités.

Elus de NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT 03/06/2008 14:44


Vous avez raison et l'on va s'y employer pour les prochains.

En ce qui concerne les deux périmètres d'étude, nous sommes très, très, mais alors très dubitatifs ...

On a le droit de voir rouge


Mouarf 03/06/2008 10:25

On va me flanquer aussi un immeuble devant chez moi... les élections à peine finies, on se remet à construire. Il y en a marre! Je suis venu vivre ici pour une certaine qualité de vie, je me retrouve dans une ville champignon.Pour l'hôpital que dire à part que ça ne rapporte pas d'argent donc qu'aux yeux de notre maire ça n'a certainement aucun interêt. Vu aussi ce WE la fête du Bois Saint Martin où le type qui faisait signer les pétitions en profitait pour faire l'apologie du maire, "un homme qui protège la nature" Non mais on est en pleine aliénation dans cette ville...

Elus de NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT 03/06/2008 10:54


La colère de Mouarf, ce matin, est sans doute salutaire ...

C'est vrai qu'à Noisy le Grand, il faut parfois se pincer ... pour y croire !

Hi, hi, "l'homme qui protège la nature". Quand on se souvient de vieilles campagnes électorales où il était question d'en finir avec le "Noisy - béton" de la droite, on se marre !!!

On a le droit de voir rouge