Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pourquoi ?

Le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" se veut être, à la fois, un espace de contribution au débat politique dans la ville, le canton, la circonscription et, à la fois, la marque de l'expression autonome de ce regroupement unitaire.
Seront mis en ligne les interventions municipales de nos élus, des articles et les prises de position des organisations et des citoyen-nes qui ont participé à la construction de la Liste NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT (Collectif Unitaire pour une Gauche Alternative - membre d'Ensemble -, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti Communiste Français, France Insoumise).
Pourront être mis en ligne toutes contributions utiles au débat démocratique et à l'action politique dans notre ville, sous la responsabilité de leurs auteurs, bien entendu, et sous réserve du respect évident des Personnes.
Les propos diffamatoires, ceux mettant en cause la vie privé de chacun(e) ou les insultes ne sont pas recevables.
C'est avec un réel plaisir que seront relayées toutes les informations utiles à la ville, le canton ou la circonscription, utiles à la démocratie participative et utiles pour la construction d'une alternative politique qui change concrètement la vie ! 

Bon Blog
Pour "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !"

Etienne Doussain 

 

Recherche

Gardez le contact !

C'est avec un grand plaisir que nous vous accueillons sur le blog "On a le droit de voir rouge", le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" Si notre information vous convient, n'hésitez pas, afin d'être prévenu régulièrement de la parution de nouveaux articles :

à vous abonner

et à recommander ce lien à vos ami(e)s.

N'hésitez pas, enfin, à nous transmettre vos informations confirmées relatives à la vie démocratique de notre ville, celle de notre canton ... et plus largement si vous le souhaitez, pourvu que cet espace participe d'une politique alternative de gauche où chacun prend sa place, militants politiques, membres de partis ou non, syndicalistes, militants associatifs, citoyens !

Articles Récents

  • Vendredi soir 18 h 30 ...
    Depuis plusieurs mois, le 1er vendredi en cours, à 18 h 30, une poignée de noiséens-nes se rassemble sur le parvis de la mairie pour protester contre l'utilisation des pesticides dans notre pays. l'actualité de la dernière reculade de Macron et de son...
  • Le 28 juin, c'est comme on veut ...
  • Tant que l'on a la santé ...
    Paris, à 13h Rassemblement régional devant le ministère des solidarités et de la santé, avenue Ségur, avant une manifestation unitaire.
  • Le der des der ? On verra bien avec le temps ...
    Conseil municipal jeudi 28 mai 2020 En ouverture de séance, présentation en avant-première d’un court métrage réalisé par la Direction de la communication pour remercier l’ensemble des noiséens d’avoir œuvré pour faire face à la crise sanitaire : associations,...
  • Vidéo-conférence municipale noiséenne ...
    Préambule : la crise sanitaire majeure que traverse notre pays a imposé un gel temporaire de l’activité institutionnelle habituelle sur le plan municipal. L’état d’urgence sanitaire a délégué, de fait, aux maires, qu’ils aient été élus dès le 1 er tour...

Contact "Noisy Solidaire, à gauche vraiment !"

onaledroitdevoirrouge@orange.fr

16 avril 2008 3 16 /04 /avril /2008 11:11
Faut dire que l'exercice était difficile pour M. le Maire, hier soir.

C'est vrai, enfin ! Comment s'autoconvaincre que l'on est les plus beaux et les plus forts lorsque seulement 23% des électeurs inscrits vous ont suivi ?

Pas facile, en effet ! Alors si un trublion de l'opposition de gauche s'en mêle et tente de faire le lien entre la situation politique noiseenne et le vote du budget, cela donne "micro coupé, vous n'êtes pas dans le sujet, rappel au règlement intérieur, vous avez depassé votre temps de parole, etc...".


Ca rappelle même des souvenirs. Faisait pas comme ça Mme RICHARD du RPR avec l'opposition socialiste et communiste ? De vieux souvenirs nous assaillent.  On se souvient de dénommés PAJON ou GOUTMANN qui ne pouvaient pas souvent parler ... mais on nous dira, ce n'est pas la même situation et c'est vrai puisque c'est la gauche.

Ainsi vont les choses en matière de débat démocratique à Noisy le Grand ...

Alors pour que tout reste transparent, voici le texte de l'intervention de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT ! " :

Monsieur le Député Maire,

 

Mesdames, Messieurs,

 

Les élus de « Noisy Solidaire – A gauche vraiment ! » ne voteront pas ce budget.

 

Non pas qu’il soit à rejeter en totalité mais tout d’abord parce qu’il ne reflète pas les conséquences exactes de la consultation électorale que nous venons de vivre.

 

Monsieur le Maire, vous avez affirmé plusieurs fois publiquement que les noiséens avaient validé votre projet pour Noisy le Grand. Vous l’avez affirmé le soir des résultats du 1er tour lors de votre déclaration. Vous l’avez dit de nouveau le soir du second tour, puis lors de l’installation du nouveau conseil municipal.

 

Cette affirmation n’est pas juste car le corps électoral dans sa totalité n’a donné à la liste que vous conduisiez que 22,98% des électeurs inscrits, pas même un quart de ces mêmes électeurs

Plus encore, y compris au sein de cette enceinte, même si la mécanique électorale d’attribution des sièges vous donne la majorité avec 45,43% des suffrages exprimés, le cumul mathématique du résultat des autres formations présentes, ce soir, atteint 54,57% des mêmes suffrages. Cela laisse songeur même s’il n’est pas question de contester votre victoire dans cette quadrangulaire.

 

Cela étant, nous ne confondrons pas ces résultats. Celui de « Noisy Solidaire – A Gauche vraiment ! » signifie autre chose que celui de Mme Martins ou de M. Morère et, avant que l’on nous le dise, nous n’avons pas de projet d’alliance…  Le seul que nous avions, entre les deux tours, a été refusé comme vous le savez, Monsieur le Maire puisque nous en avons parlé ensemble !

 

Néanmoins, les chiffres sont nets et précis. Avec près de 48 % d’abstention, abstention qui progresse depuis 1995 en passant de 39,16% à 47.96%, abstention qui nous concerne tous et toutes autour de cette table, avec 22,98% des électeurs inscrits en sa faveur, la majorité ne peut se contenter de dire que son projet politique pour Noisy est validé.

 

Le dire sans prendre en compte la réalité électorale de notre ville, c’est prendre une lourde responsabilité pour l’avenir et c’est, surtout, ne pas tenir compte de ce que les électeurs et les électrices ont dit ou n’ont pas dit en n’allant pas voter.

 

Les absents ont toujours tort, c’est vrai mais cet argument ne sera pas suffisant pour convaincre.

 

Et c’est avec cette toile de fond que vous nous présentez le budget 2008 ! A croire qu’il ne s’est rien passé dans notre ville ou encore que vous êtes convaincus d’avoir raison. Pourtant avec 7523 suffrages en 1995 et 7893 en 2008, soit 370 voix de plus alors qu’il y a 6514 électeurs nouveaux, avouez qu’il y a de quoi être surpris de constater que vous restez « droit dans vos bottes » pour plusieurs de vos projets municipaux comme en témoigne une bonne partie de l’ordre du jour, ce soir.

 

Pourtant, nous n’ignorons pas que ce budget va être marqué une fois encore par le maintien du désengagement de l’Etat avec une hausse globale de 0.07% toutes dotations confondues alors que les charges des communes, quand à elles, continuent de croître, ne serait ce qu’en raison de l’inflation récurrente, l’augmentation de l’énergie, les transferts de charges, etc…

 

Rien de nouveau finalement à ce propos. La contre réforme est à l’œuvre dans ce pays et il n’y a pas de raison que les communes y échappent. Malheur aux communes pauvres alors que Noisy le Grand, elle, garde d’importantes marges de manœuvres.

 

En témoignent la progression de la taxe professionnelle et, dans une moindre mesure, celle de la taxe d’habitation. Le coup de « com » autour de l’idée de Noisy le Grand, capitale de l’Est parisien, ne finirait-il pas marcher ? Tant mieux si cela joue pour l’emploi en faveur des Noiséens mais, au regard de la situation économique générale dans le pays, il n’est pas certain, hélas, que cela se confirme et cela ne nous réjouit pas

 

Pour autant, nous n’ignorons pas, non plus, qu’au-delà de la pure mécanique comptable d’un budget, la ville va maintenir un niveau sérieux de services en faveur des habitants, même s’il en manque en particulier, pour la santé.

C’est vrai pour les charges de personnel avec 4% d’augmentation. C’est vrai pour une bonne gestion de la dette de la ville et de sa réelle diminution.

C’est vrai pour les dépenses d’investissements à hauteur globale de 34 millions d’euros, même si sur ce point notre désaccord est net concernant au moins une ligne d’engagement, celle de 13 millions d’euros dont le rapport de présentation dit pudiquement qu’ils concernent « la politique d’acquisitions conduite, depuis plusieurs années, notamment pour mener à bien les projets d’aménagements de différents quartiers de la ville, ainsi que pour saisir des opportunités (que le mot est joli…) que des projets de cession pourraient révéler »

 

On les connaît les opportunités et cela fait plusieurs années que cela dure à coup de millions d’euros de budget en budget. Elles s’appellent Bas Heurts et maintenant, Clos d’Ambert…mais pas seulement…

 

Et là, Monsieur le Maire, au delà du fait qu’il est loin d’être certain que les noiséens vous aient donné mandat pour cela, tant qu’une véritable consultation populaire n’aura pas lieu tranquillement, sereinement, sans parti pris, sans faux procès en posant toutes les questions d’une bonne densification, d’un vrai logement social, celles qui concerne l’état de la ligne A du RER, tant que cela n’aura pas lieu, nous n’en serons pas !

 

Nous acceptons l’augure de la démocratie participative à Noisy le Grand et nous saluons par avance le travail de nos collègues adjoints au maire qui s’en chargeront. Nous sommes, nous, totalement convaincus que cette façon de faire de la politique est de nature à faire reculer l’abstention et surtout de nature à redonner la parole aux noiséens et, pas seulement tous les six ans…

 

Nous demandons seulement à voir, à corriger modestement et à constater un réel niveau, à la fois, de participation de la population concernée et, à la fois, de prise en compte de son opinion, sans populisme mais avec respect.

 

La balle est dans votre camp et l’on ne peut pas dire, eu égard aux savants découpages géographiques du champ d’action de nos collègues que cela soit gagné.  Quoiqu’il en soit, nous serons patients et attentifs.

 

Nous pourrions ajouter à la critique d’autres postes de dépenses dont les conséquences budgétaires sont lourdes comme la vidéosurveillance ou la police municipale mais nous connaissons déjà votre point de vue sur le sujet.

 

Nous pourrions contester la concession du stationnement à un opérateur privé et la charge exceptionnelle d’une subvention forfaitaire de 322 920 euros. Dit autrement : les noiséens payent d’abord le stationnement à l’opérateur puis, dans un second temps, s’acquittent d’un solde significatif par l’impôt noiséen… versé à l’opérateur…

 

Voila, brièvement, Monsieur le Député Maire, Mesdames, Messieurs, ce que les élus de « Noisy Solidaire – A gauche vraiment ! » pensent de ce budget 2008 et voila pourquoi, nous nous abstiendrons de voter des engagements financiers dont une part significative exige que l’on tienne compte du vote des noiséens et des noiséennes en mars dernier.

 

                                                                                  A Noisy le 15 avril 2008

 

                                                                Pour « Noisy Solidaire – A gauche vraiment ! »

                                                                                  Etienne DOUSSAIN

Partager cet article

Repost0

commentaires

Claudine R. 21/04/2008 10:11

Je pense qu'i faille arrêter avec la consultation électorale et ses conséquences. 22.98% est effectivement un score peu représentatif, pour autant les noiséens n'ont pas été ligotés. S'ils n'étaient pas satisfaits du Maire sortant, il leur suffisait de braver la pluie, se rendre aux urnes et le sortir une bonne fois pour toutes. La démocratie tient compte aussi de celle ou celui qui reste au chaud, dans son fauteuil, de celui ou celle qui n'a pas jugé utile de permettre de faire autrement. C'est donc que la situation leur va bien. Cette démocratie, représentative ou non, a parlé. Michel Pajon a été réélu (même avec le + petit score du 93 pour un maire sortant), il faut l'accepter. Il a à nouveau les pleins pouvoirs. Une question Monsieur Doussain: Si il y avait eu alliance entre Monsieur Morère et Martins, qu'auriez-vous fait? 1- j'appelle à voter Michel Pajon ? 2- Je me maintiens? 3- Je ne donne aucune consigne de vote. Merci de votre réponse honnête Monsieur Doussain, et ne me répondez pas je n'étais pas tête de liste car vous savez ce qui aurait été décidé dans un tel cas. Par contre je dois reconnaitre que vous avez de bonnes idées et un certain talent dans vos écrits. Bien cordialement

Elus de NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT 30/04/2008 12:53


Que l'on excuse cette réponse tardive pour cause de repos !

Vous avez raison, la consultation électorale a eu lieu dans le respect des règles en vigueur ...

Pour autant, même si les absents ont toujours tort, pourquoi "les politiques" ne devraient-ils pas tenir compte du décalage entre l'opinion et les projets qu'ils défendent ? C'est une véritable
difficulté pour tous et toutes.

Nous maintenons ce point de vue même si l'élection de M. Pajon n'est absolument pas contestable, ni contestée d'ailleurs. Il est bon toutefois que chacun(e) se rappelle la réalité des chiffres
d'une consultation dite de proximité. Cela est valable pour nous, bien entendu.

Le dire n'est pas mettre en cause la démocratie élective !

Pour le second tour, la question nous étonne tant "Noisy Solidaire - A gauche vraiment" a donné publiquement sa position ...

Dès le lendemain du 1er tour, une fusion technique, donc pas politique à 100%, a été proposée à Michel PAJON. Elle a été refusée parce que ce dernier savait déjà, sans doute, que Mme Martins
et M. Morere ne constituraient pas de liste commune.

Dans le cas contraire, nous aurions maintenu notre proposition de fusion tout en affirmant clairement notre autonomie au sein d'une nouvelle majorité municipale.

Pourquoi faudrait-il toujours qu'une partie de l'opinion s'efface entre les 1 et 2 tours des scrutins ?

C'est une réponse honnête, non ? Le pire, c'est que nous y croyons de plus en plus, Etienne DOUSSAIN inclus !

On a le droit de voir rouge