Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pourquoi ?

Le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" se veut être, à la fois, un espace de contribution au débat politique dans la ville, le canton, la circonscription et, à la fois, la marque de l'expression autonome de ce regroupement unitaire.
Seront mis en ligne les interventions municipales de nos élus, des articles et les prises de position des organisations et des citoyen-nes qui ont participé à la construction de la Liste NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT (Collectif Unitaire pour une Gauche Alternative - membre d'Ensemble -, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti Communiste Français, France Insoumise).
Pourront être mis en ligne toutes contributions utiles au débat démocratique et à l'action politique dans notre ville, sous la responsabilité de leurs auteurs, bien entendu, et sous réserve du respect évident des Personnes.
Les propos diffamatoires, ceux mettant en cause la vie privé de chacun(e) ou les insultes ne sont pas recevables.
C'est avec un réel plaisir que seront relayées toutes les informations utiles à la ville, le canton ou la circonscription, utiles à la démocratie participative et utiles pour la construction d'une alternative politique qui change concrètement la vie ! 

Bon Blog
Pour "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !"

Etienne Doussain 

 

Recherche

Gardez le contact !

C'est avec un grand plaisir que nous vous accueillons sur le blog "On a le droit de voir rouge", le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" Si notre information vous convient, n'hésitez pas, afin d'être prévenu régulièrement de la parution de nouveaux articles :

à vous abonner

et à recommander ce lien à vos ami(e)s.

N'hésitez pas, enfin, à nous transmettre vos informations confirmées relatives à la vie démocratique de notre ville, celle de notre canton ... et plus largement si vous le souhaitez, pourvu que cet espace participe d'une politique alternative de gauche où chacun prend sa place, militants politiques, membres de partis ou non, syndicalistes, militants associatifs, citoyens !

Articles Récents

  • Vendredi soir 18 h 30 ...
    Depuis plusieurs mois, le 1er vendredi en cours, à 18 h 30, une poignée de noiséens-nes se rassemble sur le parvis de la mairie pour protester contre l'utilisation des pesticides dans notre pays. l'actualité de la dernière reculade de Macron et de son...
  • Le 28 juin, c'est comme on veut ...
  • Tant que l'on a la santé ...
    Paris, à 13h Rassemblement régional devant le ministère des solidarités et de la santé, avenue Ségur, avant une manifestation unitaire.
  • Le der des der ? On verra bien avec le temps ...
    Conseil municipal jeudi 28 mai 2020 En ouverture de séance, présentation en avant-première d’un court métrage réalisé par la Direction de la communication pour remercier l’ensemble des noiséens d’avoir œuvré pour faire face à la crise sanitaire : associations,...
  • Vidéo-conférence municipale noiséenne ...
    Préambule : la crise sanitaire majeure que traverse notre pays a imposé un gel temporaire de l’activité institutionnelle habituelle sur le plan municipal. L’état d’urgence sanitaire a délégué, de fait, aux maires, qu’ils aient été élus dès le 1 er tour...

Contact "Noisy Solidaire, à gauche vraiment !"

onaledroitdevoirrouge@orange.fr

5 mai 2017 5 05 /05 /mai /2017 19:28

Matricule n° 72373, convoi du 18 juin 1944 parti de Compiègne direction Dachau puis Buchenwald, Etienne B…, ami de mon père, ne savait pas ce jour là qu’il me donnerait son prénom quelques années plus tard ! Revenu de l’enfer concentrationnaire nazi, il se suicidera après avoir tenté de revenir à la vie, comme tant d’autres …

Mes parents se souviendront de lui ainsi et m’oblige aujourd’hui ! Et comme Jean-Luc Mélenchon, et grâce à Ras l’Front qui a su le rappeler, je porte obstinément en hommage un triangle rouge à la boutonnière, celui des prisonniers politiques des camps de la mort …

Pourquoi ce rappel ? Mais tout simplement parce que sous le couvert d’une démocratie malade, les négationnistes sont de retour partout en Europe. Ici, marinisés, ils sont, de nouveau, présents avec leur solution d’exclusion, leur désignation de l’étranger comme porteurs de tous les maux, leur nationalisme dévoyé. Ils portent l’affrontement et la guerre sous couvert de défendre le peuple. Ils portent l’autoritarisme et l’iniquité. Ils portent un esprit de revanche nauséabond et dramatique, celui de leur échec meurtrier, condamné par l’histoire, il y a plus de 70 ans.

Ce sont les mêmes qui dressent les murs de barbelé en Hongrie, les mêmes qui s’en prennent au corps des femmes en Pologne ou les mêmes, encore, qui emprisonnent en Turquie ou qui justifient ailleurs et ici le crime sous couvert de religion, sans oublier les noyés de la Méditerranée… La liste de l’intolérance, de l’insupportable et des discriminations d’un monde qui va mal serait trop longue…

A l’évidence, me direz-vous, la France n’en est pas à ce point. Non, elle ne l’est pas encore puisque nous avons le choix de dire non pour la deuxième fois en 15 ans. Ce qui en soi démontre l’escroquerie d’une politique économique et sociale qui n’a pas tenu compte du 1er avertissement…

Pour autant, je suis de ceux qui décident de ne pas perdre la mémoire. Car sous l’apparente désinvolture ricanante, car derrière les affirmations douteuses, car au travers d’un discours populiste d’un patriotisme identitaire parsemé de pseudos réponses sociales qui sonnent faux l’arnaque, j’ai vu cette semaine le masque grimaçant d’un « national socialisme » régénéré par une crise humaine, politique et institutionnelle sans précédent depuis 1945. C’était le débat de trop de nos institutions moribondes !

Que l’on s’entende bien ! Il faut nommer les responsables ! Chômage de masse, précarité galopante, obsession du profit éhonté et de la régulation constamment à la baisse, concurrence européenne effrénée, dogme de la réduction de la dépense publique, déchéance de la nationalité, quartiers relégués, promesses électorales bafouées et services publics sacrifiés partout, ville ou campagne …, les voilà, les responsables de la montée résistible du Fhaine.

Mais qui derrière ? Vous voulez des noms ? Vraiment ? Nous les connaissons parfaitement, vous et moi. Mais, enfin, les noms sont ceux de ceux qui se sont succédé depuis 30 ans, au moins, au plus haut sommet de l’Etat, des banques et des grandes entreprises du Cac 40.

Alors, oui, voter blanc m’a traversé l’esprit.

L’arrogance d’un prétendant, avatar du Hollandisme, du Médef et de la Bourse, sa demande explicite d’adhérer à son projet politique sans qu’il ne sache tenir compte de l’expression du suffrage universel du 1er tour, le sentiment, sous prétexte d’un prétendu renouvellement de l’offre politique et d’une érosion logique des cadres partisans, d’être berné par les mêmes à l’affut d’une continuité dramatique de la même politique sociale et économique, voire aggravée puisque il faudrait encore casser les protections de tels ou tels, des chômeurs en particulier, tout cela ne pouvait pas donner envie d’une France désirable.

Comme dirait l’autre, trahi certes, mais qui aurait mieux fait de savoir passer par la grande porte de l’espoir politique, celle du 2ème tour en se désistant pour le mieux placé à gauche. Car il a sa part de responsabilité, que l’on aime ou pas la France Insoumise ! Sauf, si l’on a choisi la défaite pour garder la boutique d’un PS déliquescent pour les 5 ans à venir. Ce qui en la circonstance pourrait s’avérer être un médiocre et détestable calcul politique qui pourrait couter cher, très cher à bon nombre d’entre nous si le futur présidentiable ne se révèle pas à la hauteur des enjeux. Ce que nous pouvons craindre tant les recettes semblent les mêmes, voire matinées d’une démagogie de bon aloi et de la pureté d’une jeunesse politique déjà si vieille …

Mais voilà, c’est le retour de la peste et du choléra d’un régime présidentiel honteux ! Et une évidence s’impose … Voter Macron et adhérer à son projet ? Certainement pas. Voter contre Le Pen et son funeste projet de division et d’affrontement ? Sans doute car la résistance passe par ce chemin piégé …

Voilà, c’est dit …

Dans le même temps, comment ne pas être en colère devant tant de duplicité ? Comment ne pas comprendre celles et ceux qui voteront blanc ou s’abstiendront ? Aucun jugement à porter ! Les responsables de cette situation, faut-il le redire, sont connus. Qu’ils prennent la charge de leur incompétence politique et assument aussi leur part sans donner de leçon de civisme, eux qui l’ont bafouée en 2005 ou avec le 49-3, il y a encore peu, alors même qu’un mouvement social exemplaire leur disait non. Déjà …

Et on nous parle de gouverner par ordonnances dès juillet prochain, sans débats ? Alors, oui, je ne voterai pas blanc, je ne m’abstiendrai pas mais par contre je continue de croire que l’espoir qui s’est levé lors du 1er tour avec une gauche réellement écologiste et sociale peut faire la différence lors du 3ème tour de l’élection présidentielle, celui des législatives.

Une seule solution, par contre, l’unité sans calcul, cela va sans dire !

Etienne Doussain

Adhérent d'Ensemble

Partager cet article

Repost0

commentaires

Alain Cassé 06/05/2017 09:31

Finalement, je me demande si notre système électoral à deux tours est bien opportun. Dans ce cas d'espèce nous connaissions le vainqueur dés le premier tour. Tout le reste n'est que discorde, palabre et bidouille électoraliste stérile.

Alain Cassé 06/05/2017 08:50

Ben oui, encore une fois ce sera un vote par défaut. On ne vote pas pour quelqu'un, on vote contre quelqu'un et cette stratégie se poursuit depuis des années et des années, nous n'en sortons pas.
Au 3e tour, si pas de majorité pour le Président c'est un retour à la 4e République. De mémoire, ce n'était pas pour moi un modèle d'efficacité.