Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pourquoi ?

Le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" se veut être, à la fois, un espace de contribution au débat politique dans la ville, le canton, la circonscription et, à la fois, la marque de l'expression autonome de ce regroupement unitaire.
Seront mis en ligne les interventions municipales de nos élus, des articles et les prises de position des organisations et des citoyen-nes qui ont participé à la construction de la Liste NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT (Collectif Unitaire pour une Gauche Alternative - membre d'Ensemble -, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti Communiste Français, France Insoumise).
Pourront être mis en ligne toutes contributions utiles au débat démocratique et à l'action politique dans notre ville, sous la responsabilité de leurs auteurs, bien entendu, et sous réserve du respect évident des Personnes.
Les propos diffamatoires, ceux mettant en cause la vie privé de chacun(e) ou les insultes ne sont pas recevables.
C'est avec un réel plaisir que seront relayées toutes les informations utiles à la ville, le canton ou la circonscription, utiles à la démocratie participative et utiles pour la construction d'une alternative politique qui change concrètement la vie ! 

Bon Blog
Pour "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !"

Etienne Doussain 

 

Recherche

Gardez le contact !

C'est avec un grand plaisir que nous vous accueillons sur le blog "On a le droit de voir rouge", le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" Si notre information vous convient, n'hésitez pas, afin d'être prévenu régulièrement de la parution de nouveaux articles :

à vous abonner

et à recommander ce lien à vos ami(e)s.

N'hésitez pas, enfin, à nous transmettre vos informations confirmées relatives à la vie démocratique de notre ville, celle de notre canton ... et plus largement si vous le souhaitez, pourvu que cet espace participe d'une politique alternative de gauche où chacun prend sa place, militants politiques, membres de partis ou non, syndicalistes, militants associatifs, citoyens !

Articles Récents

  • Vendredi soir 18 h 30 ...
    Depuis plusieurs mois, le 1er vendredi en cours, à 18 h 30, une poignée de noiséens-nes se rassemble sur le parvis de la mairie pour protester contre l'utilisation des pesticides dans notre pays. l'actualité de la dernière reculade de Macron et de son...
  • Le 28 juin, c'est comme on veut ...
  • Tant que l'on a la santé ...
    Paris, à 13h Rassemblement régional devant le ministère des solidarités et de la santé, avenue Ségur, avant une manifestation unitaire.
  • Le der des der ? On verra bien avec le temps ...
    Conseil municipal jeudi 28 mai 2020 En ouverture de séance, présentation en avant-première d’un court métrage réalisé par la Direction de la communication pour remercier l’ensemble des noiséens d’avoir œuvré pour faire face à la crise sanitaire : associations,...
  • Vidéo-conférence municipale noiséenne ...
    Préambule : la crise sanitaire majeure que traverse notre pays a imposé un gel temporaire de l’activité institutionnelle habituelle sur le plan municipal. L’état d’urgence sanitaire a délégué, de fait, aux maires, qu’ils aient été élus dès le 1 er tour...

Contact "Noisy Solidaire, à gauche vraiment !"

onaledroitdevoirrouge@orange.fr

23 septembre 2015 3 23 /09 /septembre /2015 00:13

Il est des moments en politique où il convient de mettre les pendules à l’heure. Depuis dimanche soir après la proclamation des résultats du scrutin, Michel Pajon manie l’imprécation contre la liste « Noisy Solidaire, A Gauche Vraiment » et plus précisément contre le Front de Gauche. Il est aimablement relayé par quelques journalistes affutés et, bien évidemment par quelques ténors socialistes, Claude Bartolone en tête, sous un fond d’élections régionales à venir inquiétantes pour la liste qu’il conduit … sans union.

La vérité est ailleurs et il est plus simple de l’escamoter en diabolisant le FDG, coupable de dire tout haut ce que pensent de plus en plus de citoyens… Oui, une politique de droite lorsqu’elle est conduite par des gens … de gauche est mortifère. Oui, l’austérité décidée par un Président de la République qui renie ses promesses, qui favorise le Medef, qui détricote tacitement le Code du Travail, les territoires, qui justifie la purge sociale en Grèce en ne s’y opposant pas, etc… ne peut laisser indemne les électeurs et les électrices lors d’une partielle où se présente un maire cumulard pour la quatrième fois…

Enfin, comment ne dirions-nous pas qu’il est de bon ton de donner des leçons en oubliant ses propres turpitudes en matière d’union … de la gauche. Nous sommes quelques-uns à Noisy le Grand à nous souvenir du scrutin de 1989 durant lequel nous avons vu se déchirer la section socialiste autour de deux candidats, Michel Pajon et Max Salomon sous fond d’une haine pathétique, au point où l’union fût déjà impossible au deuxième tour avec les communistes, le tout sous le regard goguenard de la droite noisenne conduite par l’agressive Mme Richard, alors RPR…

A l’évidence, cela n’intéresse personne aujourd’hui et on aura raison mais faut-il néanmoins ne pas donner de leçon d’union !

Mais, pour autant, un petit retour en arrière s’impose. 1995 à 2001, les Communistes sont membres de la majorité municipale en ayant contribué sérieusement à la victoire de Michel Pajon.

2001 à 2008, les Verts passent dans l’opposition, les Communistes restent avec un PS hégémonique. A partir de 2004, au détour d’un projet d’urbanisme conspué, la tension monte au point d’un retrait d’une délégation d’adjoint à une élue communiste sans explication préalable sérieuse. Déjà, le fait du Prince, en quelque sorte. La dissidence s’installe jusqu’à la fin du mandat au sein même de la majorité, malheureusement sans débats internes sérieux, la contestation du traité constitutionnel européen en 2005 ayant renforcé les clivages.

2008, naissance de « Noisy Solidaire, A Gauche Vraiment ! » rassemblant PCF, NPA encore LCR, FASE en cours de constitution et des citoyens non encartés. Une campagne municipale efficace à 11% qui se solde par la présence de deux élus d’opposition de gauche. Pas d’accord au 2ème tour, Michel Pajon, que les Verts ont rejoint, ne le veut pas, même pas d’accord technique ! Faut dire qu’une quadrangulaire avec une droite divisée l’arrange bougrement, même si la légitimité électorale ne recoupe pas la légitimité citoyenne puisque 50% des électeurs boudent le scrutin. C’est ça la Vème République, on peut gouverner en étant élu par un électeur sur quatre !!!

2014, « Noisy Solidaire » rempile dans l’opposition avec le PG constitué entre temps et 2 élus. Le temps se couvre un peu plus. Refus d’expression de la part de la majorité pour les élus de « Noisy Solidaire » dans la presse municipale, interdiction de constituer un groupe, micro coupé lors des séances ou parole refusée, propositions moquées, exclusion des oppositions de nombreux évènements municipaux … Dans le même temps, accélération de la « gentrification » au prétexte d’un logement social à construire qui ne vient pas, l’Etat ayant fermé depuis longtemps le robinet de l’aide à la pierre nécessaire, densification urbaine à marche forcée, poudre aux yeux, autoritarisme, un soupçon de clientélisme, majorité verrouillée, le tour est joué, Michel Pajon se croit incontournable, lui qui cumule depuis 1996 mandat de maire et de député qui lui permet de tout voter à l’Assemblée Nationale, y compris le Grand Paris qu’il conteste localement … CICE, Macron, tout y passe… Pas frondeur, le Député !

2014, c'est aussi, rebelote pour Michel Pajon avec le FN en prime et une droite unie. Quadrangulaire qui fait l’affaire de l’édile avec, encore une fois 50 % d’abstention au premier tour, un peu moins au second. Reste qu’il est toujours élu par un électeur sur quatre. Pas une seule demande d’union entre les deux tours. Pas l’ombre d’une rencontre, pas la moindre discussion, le mépris suffit…

Même scénario donc pour « Noisy Solidaire » avec ses 2 élus mais avec une vigilance accrue qui permet l’obtention par l’intervention du Préfet et du tribunal administratif d’une tribune dans Noisy Magazine, immédiatement censurée dès sa première parution. Et patatras, un recours gagnant de la droite unie !!!

Et là, il faut faire parler les chiffres, pas les pourcentages seulement. Pas de baratin et d’escamotage des véritables responsabilités … C’est au nombre d’électeurs que l’on juge le résultat, un an après le scrutin de 2014.

Alors, donnons les chiffres bruts :

1er tour de 2014                 1er tour de 2015

Pajon PS 6623 voix              Pajon PS 4852 voix moins 1771

Marsigny UMP 3746 voix     Marsigny LR-UDI 4954 voix moins 1080 (cumul UDI)

Butey FN 2375 voix              Paulin FN 1181 voix moins 1194

Martins UDI 2288 voix

Noisy Solidaire 1793 voix      Noisy Solidaire 1281 voix moins 512

2ème tour de 2014               2ème tour de 2015

Pajon PS 8068 voix               Pajon PS 7198 voix moins 870

Marsigny UMP 7061 voix       Marsigny LR-UDI 7231 voix plus 170

Butey FN 2018 voix                Paulin FN éliminé

Noisy Solidaire 1659 voix       Noisy Solidaire 1156 voix moins 503

Conclusion hâtive : la stabilité relative de « Noisy Solidaire, A Gauche Vraiment ! » lors des deux tours de scrutin 2015 (moins 125 voix) démontre que ses électeurs ont globalement compris la démarche proposée. Ils n’auraient pas nécessairement suivi un appel à voter PS, la preuve par ce résultat. La déperdition de 2014 à 2015, de l’ordre de 500 électeurs, confirme que l’abstention à gauche touche aussi bien le PS que la gauche alternative …

Par contre, si le même phénomène est observable, la perte pour le PS est rédhibitoire. Il reconquiert effectivement une partie de ses électeurs au second tour mais reste largement en deçà de son score de 2014 avec un delta de l’ordre de 900 électeurs. A l’inverse, L’UMP-UDI majore son résultat de près de 200 voix supplémentaires par rapport à 2014. C’est donc bien l’électorat de gauche qui, majoritairement, choisit l’abstention, celui du FN étant a priori en déshérence malgré l’appel de ses dirigeants locaux à sanctionner la droite républicaine udéisée en votant Pajon.

Sur l’union de circonstance, quelques mots et de la transparence…

On a beaucoup glosé sur les propositions faites à « Noisy Solidaire ». Incontestablement, il y en a eu lors d’une rencontre dès le lundi soir qui a suivi le 1er tour. Au menu, 3 postes d’adjoints au maire et 4 conseillers municipaux, 7 élus au total sur 37 ou 38 selon le résultat escompté. Obligation de voter le budget et solidarité majoritaire dans le tableau d’une présence totalement minoritaire (7 sur 37 ou 38 et 3 sur 18 s’agissant des adjoints) au sein d’une majorité sortante restant soudée autour de son programme, de ses ambitions et de ses certitudes. Quelques miettes, peut-être, pour les enfants de Noisy Résidence, pas de certitudes pour les enfants Roms et niet, pour les réfugiés. Rien de concret sur la densification urbaine et ses méandres…

On s’est quitté poliment, non sans avoir souligné le climat de défiance qui avait été imposé à « Noisy Solidaire » durant 8 ans…

Mardi en début d’après-midi, sans que l’on sache si Michel Pajon et sa majorité partageaient la nouvelle option, coup de téléphone du nord de la Seine-Saint-Denis d’un député PS dit frondeur proposant 10 élus, pas de vote du budget, pas de solidarité majoritaire et… en une heure, rédaction d’un protocole éventuel pour les enfants hors commune, etc… , le tout à 4 heures du dépôt de la liste en préfecture.

Chacun conviendra qu’une heure, surtout pour des gens qui travaillent dans la vraie vie, c’est court pour sauver le soldat Pajon sans que l’on sache ce qu’il en pensait réellement. D’ailleurs, depuis, il ne parle dans les médias que de la première option… Comme quoi !!!

Un rapide calcul : 37 à 38 élus pour une pseudo majorité dont 10 indépendants. 11 à 12 élus de droite. Le tour est joué, Michel Pajon et sa majorité sortante continuent de faire la pluie et le beau temps sans discussion possible dans Noisy le Grand.

Fallait-il accepter un tel scénario pour une union de façade au détriment d’un véritable débat constructif à gauche pour une autre alternative ? A Noisy le Grand, « Noisy Solidaire, A Gauche Vraiment ! » a considéré que les dés étaient pipés et que Michel Pajon et sa majorité devaient assumer, seuls, un bilan qui n’était pas le sien, pas celui de "Noisy Solidaire" bien évidemment …

Et que l’on ne fasse pas dire autre chose aux faits et que l’examen de nos consciences politiques, celles qui changent l’avenir, commence !!!

Le reste n'est que bavardage...

On a le droit de voir rouge

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

JB 04/10/2015 22:52

Sauf erreur de ma part, il doit avoir une erreur dans le décompte des voix de la droite au premier tour entre 2014 et 2015. Personnellement, je pense que le FG n'a pas la fonction d'aider systématiquement le PS à accéder a des fonctions et ensuite de pas tenir compte de nos idées et nos opinions.

Obamama 26/09/2015 09:17

Je pense qu'il temps pour vous de ne plus usurper le sens même de citoyen. Vous êtes coupable au même titre que le ps. Vos appareils sont hors sol et deconnecter de la vie des cityens qui refusent dans la marmite. Je suis de gauche et je vous supporte plus. Il me semble que vous avez des elus mercenaires et cumulards. Vous squater les emplois,les lgts et les mandats. Vous refusez le renouvellement. So rien á l'horizon. Laissez nous reprendre notre destin en main . C'est à pleurer ou à rire. Vous etes un syndicat d'élus et vos jeunes militants sont salariés. Hélas , tristesse à gauche.....

Elus de NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT 26/09/2015 10:07

Vous parlez de "Noisy Solidaire, à gauche vraiment !" ? Si c'est le cas, sinon pourquoi nous écrire, faudrait pas vous tromper de cible... Ce qui s'est vécu à Noisy n'était pas une affaire d'appareils mais de citoyens... ce que nous sommes comme vous.

PIRUS 24/09/2015 18:55

Bien déçu de la tournure des évènements...

A vous lire, je ne comprends pas bien ce que vous attendiez de l'équipe sortante.
La première proposition (3 adjoints, 4 conseillers, solidarité...) vous semblait trop restrictive (on peut le comprendre), la seconde bien plus favorable (compte des 7.5% obtenus) aurait été trop tardive (?).
On a, un peu, le sentiment que la motivation première était bien de faire perdre l'équipe Pajon?
D'où ce sentiment de petit jeu politicien: la direction parisienne du Front de Gauche fait passer le message à la direction parisienne du PS qu'elle a les moyens de les faire perdre...

Au final, on se dit que ce sont les abstentionnistes qui sont dans le vrai.
Pour des municipales, le citoyen lambda se devrait de juger sur un bilan chiffré (voire sur des contre-propositions chiffrées).
Or à quoi avons-nous droit: les nids de poule mis en avant par le LR, la gauche alternative reprochant au maire ses positions de député (au passage voilà un effet néfaste et inattendu du cumul des mandats) où une attitude supposée frileuse sur les Roms et les réfugiés....

En tant qu'électeur de gauche, j'ai toujours préféré, certainement à tort, un élu de gauche quel qui soit à un élu de droite.
Du fait de à votre positionnement partisan, il m'est désormais possible de travailler sur cette attitude manichéenne: une équipe de droite a peut-être autant à apporter à la ville que ces vieilles querelles ...
Je partage par contre votre analyse sur le fait que 4 mandats consécutifs, c'est beaucoup trop mais il est vraiment désolant que l'alternance soit consécutive à une trahison intra-gauche.
(la non qualification du FN rendait improbable un second tour opposant 2 listes de gauche à une droite).

Un des 125 électeurs ayant voté Noisy Solidaire puis PS et qui regrette, sincèrement votre positionnement "idéologique" entre les deux tours.
Bien amicalement quand même./.

Elus de NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT 24/09/2015 21:35

Cela vous rassurera... ou pas, d'ailleurs, mais la décision du maintien est strictement noiséenne.
Noisy Solidaire fonctionne sur la base d'un consensus argumenté. Il est une question à laquelle vous ne répondez pas. Comment se fait - il que 1156 électeurs ont fait le choix d'une prétendue division soudaine ? A croire d'ailleurs que nous aurions travaillé avec Michel Pajon pendant des années, obligés que nous serions d'assumer son bilan et celui de son équipe !
Ce n'était pas le cas et pas de notre volonté politique. Cette situation est le fruit à la fois de la politique nationale et à la fois locale. Les électeurs avaient le choix, nous ne sommes propriétaires de leur voix. Vous en témoignez vous même. D'autres ont préféré s'abstenir, y compris vis à vis de Noisy Solidaire. La défiance monte dans ce pays et il importe d'essayer de parler et d'agir vrai... Si nous n'avons pas d'illusions sur la droite, nous n'avons pas non plus d'illusions sur la conception de l'action politique que représente Michel Pajon... Comment faire ? Rester englués dans des alliances de circonstance et bidons ? Ce n'est pas notre point de vue... Ne nous mentons pas, la politique avec un grand P y gagnera, sans angélisme pour autant

Taillandier 23/09/2015 20:11

Voyons à l'usage, la Clinique transformée en EPAHD devrait ouvrir. 1/2 heures gratuite pour le stationnement afin de faire quelques courses sans payer, à voir. Espérons plus de Social et ça pourrait s'améliorer ...

A gauche toute ! 23/09/2015 16:21

Il est dommage que la ville soit tombée aux mains de LR-UDI...
Il est maintenant temps que le PS local se réveille et pousse M. Pajon vers la sortie... Il est le principal responsable de cet échec, quoiqu'en disent certains !

v-elle 23/09/2015 14:30

Efficace et imparable. Merci de nous avoir rafraichi la mémoire autant qu'à ceux qui l'avait perdu depuis quelques années.

Homme de GAUCHE 23/09/2015 10:11

Bonjour et merci,

Il est important de rappeler l'historique à NOISY LE GRAND.
Cela permettras a certaine personne de ce faire une "vrais" idée sur ce pourquoi NSAGV on été obligé de refuser les "pseudo" offre de PAJON & co.

Et pour finir, je ne dirai qu'une phrase de MARX :

"Celui qui ne connaît pas l’histoire est condamné à la revivre."

Alain Cassé 23/09/2015 09:39

Très bien, la vérité se retrouve au centre du village. Les citoyens n'en veulent plus de ce systhème démocratique complétement atrophié et d'une gouvernance municipale ultrapersonnalité. Michel PAJON n'a rien compris aux souhaits des noiséens. Il a payé cash, aux autres maintenant à faire leur preuve!