Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pourquoi ?

Le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" se veut être, à la fois, un espace de contribution au débat politique dans la ville, le canton, la circonscription et, à la fois, la marque de l'expression autonome de ce regroupement unitaire.
Seront mis en ligne les interventions municipales de nos élus, des articles et les prises de position des organisations et des citoyen-nes qui ont participé à la construction de la Liste NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT (Collectif Unitaire pour une Gauche Alternative - membre d'Ensemble -, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti Communiste Français, France Insoumise).
Pourront être mis en ligne toutes contributions utiles au débat démocratique et à l'action politique dans notre ville, sous la responsabilité de leurs auteurs, bien entendu, et sous réserve du respect évident des Personnes.
Les propos diffamatoires, ceux mettant en cause la vie privé de chacun(e) ou les insultes ne sont pas recevables.
C'est avec un réel plaisir que seront relayées toutes les informations utiles à la ville, le canton ou la circonscription, utiles à la démocratie participative et utiles pour la construction d'une alternative politique qui change concrètement la vie ! 

Bon Blog
Pour "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !"

Etienne Doussain 

 

Recherche

Gardez le contact !

C'est avec un grand plaisir que nous vous accueillons sur le blog "On a le droit de voir rouge", le blog de "NOISY SOLIDAIRE - A GAUCHE VRAIMENT !" Si notre information vous convient, n'hésitez pas, afin d'être prévenu régulièrement de la parution de nouveaux articles :

à vous abonner

et à recommander ce lien à vos ami(e)s.

N'hésitez pas, enfin, à nous transmettre vos informations confirmées relatives à la vie démocratique de notre ville, celle de notre canton ... et plus largement si vous le souhaitez, pourvu que cet espace participe d'une politique alternative de gauche où chacun prend sa place, militants politiques, membres de partis ou non, syndicalistes, militants associatifs, citoyens !

Articles Récents

  • Vendredi soir 18 h 30 ...
    Depuis plusieurs mois, le 1er vendredi en cours, à 18 h 30, une poignée de noiséens-nes se rassemble sur le parvis de la mairie pour protester contre l'utilisation des pesticides dans notre pays. l'actualité de la dernière reculade de Macron et de son...
  • Le 28 juin, c'est comme on veut ...
  • Tant que l'on a la santé ...
    Paris, à 13h Rassemblement régional devant le ministère des solidarités et de la santé, avenue Ségur, avant une manifestation unitaire.
  • Le der des der ? On verra bien avec le temps ...
    Conseil municipal jeudi 28 mai 2020 En ouverture de séance, présentation en avant-première d’un court métrage réalisé par la Direction de la communication pour remercier l’ensemble des noiséens d’avoir œuvré pour faire face à la crise sanitaire : associations,...
  • Vidéo-conférence municipale noiséenne ...
    Préambule : la crise sanitaire majeure que traverse notre pays a imposé un gel temporaire de l’activité institutionnelle habituelle sur le plan municipal. L’état d’urgence sanitaire a délégué, de fait, aux maires, qu’ils aient été élus dès le 1 er tour...

Contact "Noisy Solidaire, à gauche vraiment !"

onaledroitdevoirrouge@orange.fr

9 mai 2014 5 09 /05 /mai /2014 19:40

Véritable moment de jubilation que la lecture de l’Edito du maire dans la dernière livraison de la Pravda noiséenne, oh pardon, de Noisy Magazine (ce sont nos vieilles références à la langue de bois, désolé...) !

De beaux mots, de belles intentions … On en redemande ! Et si la nouvelle mandature qui commence continue sous ces auspices, on ne peut que s’en réjouir. Comme quoi, le rassembleur en chef a bien compris que 78 % des électeurs ne l’avaient pas suivi…

Remarquez, ils n’ont pas suivi les autres, non plus ! Mais, car il y a toujours un mais, encore moins d’un électeur sur quatre par rapport à 2008, cela oblige bien évidemment à un exercice nouveau d’humilité, surtout quand on a voulu et veut … rassembler !

Par contre, il est vrai qu’un édito postélectoral qui commence par des remerciements du fond du cœur adressés aux noiséens – il est écrit « les noiséens d’avoir choisi… la liste… que j’ai eu l’honneur de conduire » - , peut laisser un peu dubitatif en matière d’humilité. S’approprier ainsi les noiséens, sans nuance dès les premières lignes d’un tel éditorial donne à penser que toutes les conclusions n’ont pas été tirées au château Périac rénové. Qu’est ce que vous voulez, on ne se refait pas, surtout quand les institutions démocratiques vous donnent la majorité totale avec 22% des suffrages !

Cela étant, on comprend mieux la suite par laquelle not’ bon maire souhaite que nos élus, toutes étiquettes confondues, soient à la hauteur … des exigences, traduirons-nous librement.

Effectivement, la suite devient un morceau d’anthologie noiséenne, une douce musique noiséenne qui nous ferait presque oublier les joies de la dernière campagne électorale que chacun(e) doit avoir encore bien présentes à l’esprit…

Alors, quand on peut enfin lire avec quel romantisme notre édile enjoint « à chaque membre du conseil municipal, qu’il appartienne à la majorité ou à l’opposition, de « prendre conscience de ses responsabilités et les assumer pleinement », avouons notre consternation.

Ce n’était donc pas ainsi avant ce nouveau mandat ? Nos élus n’avaient donc pas conscience de leurs responsabilités et ne les assumaient pas pleinement ? On nous aurait menti à l’insu de notre plein gré, comme dit Virenque ?

Et quand immédiatement après, nous sont assénées les phrases suivantes, comme « Etre élu ne nous donne aucun droit. Etre élu ne nous donne que des devoirs, et ce, quel que soit notre rang ou notre ancienneté au conseil municipal », l’inquiétude nous gagne. Il fallait donc le rappeler ?

Tout comme il fallait rappeler « que le mandat que les électeurs [nous] ont confié [nous] oblige » et qu’il faut « penser et agir au nom de l’intérêt commun des Noiséens » et qu’à ce titre, il faut « faire preuve de modestie dans nos comportements et d’humilité dans [nos] propos et dans [nos] actes ». Ce n’était donc pas le cas ? Il faut donc rappeler à l’ordre les anciens qui gardent la haute main, au moins dans la majorité, et prévenir les nouveaux qu’ils pourraient bien malheureusement déraper … C’est l’expérience qui doit dicter ce pur moment de poésie post-électorale !

Car, « en somme », ils doivent être « exemplaires, conseillers de la majorité comme conseillers de l’opposition envers les Noiséens ». Hypothèse gratuite, certes, mais hypothèse quand même, il y aurait eu de la suffisance, de la condescendance, des passe-droits, des avantages indus ou des abus avant, Monsieur le Maire ?

Vite, rassurez-nous, vite, vite un prochain édito pour rétablir la vérité et lever les doutes qui auraient pu se glisser malencontreusement dans la tête d’un ou deux, voire trois noiséens mal lunés !

Mais restons sur notre édito.

Ça y est, nous y sommes, le morceau de bravoure final s’annonce, c’est celui que l’on attendait, celui de la « conviction » que l’on « espère partagée par tous les membres du conseil… que tous les noiséens sont égaux, dans le respect et la considération que leur doivent leurs élus »…

Il ferait beau voir qu’il en soit autrement, Monsieur le Maire ! Bien évidement ! Mais pourquoi le dire en ce début de quatrième mandat ?

Que n’a-t-on pas fait vivre cette conviction ces dernières années en ne bafouant pas par exemple le droit d’expression d’élus, pourtant élus démocratiquement par 11% des noiséens qui s’étaient exprimés en 2008 ?

C’était aussi déjà cela le respect et la considération !

Que n’a-t-on pas fait vivre le même respect et cette même considération dans l’enceinte même du conseil municipal quand pour une intervention de l’opposition suivaient immédiatement deux, voire trois réponses du maire ou d’un adjoint, sans réplique possible aux insinuations ou propos détournées délibérément ?

Que n’a-t-on pas fait vivre ce moment de conviction partagé qu’est le compte rendu des débats où l’on tronque ou dénature ou encore supprime volontairement les mots d’élus de l’opposition, pourtant tout aussi légitimés par d’autres noiséens ?

Que n’a-t-on invité systématiquement tous les élus à toutes les manifestations organisées dans la ville, réservant celles-ci à une cour triée sur le volet, ignorant en cela toute une partie des noiséens qui n’avaient pas choisi le bon camp ?

Que n’a-t-on, par exemple encore, quand les institutions le permettaient, créer les commissions extra municipales où auraient pu siéger des représentants de l’opposition ou des noiséens représentatifs de la diversité des points de vue sur les sujets emblématiques qui intéressent tous les noiséens ?

Que n'a-t-on pas ouvert les colonnes de Noisy Magazine à des débats contradictoires sur des sujets d'intérêt général, plutôt que de servir la soupe de l'autosatisfaction et de l’auto-congratulation de la majorité municipale à tous les noiséens ?

Autant de questions, Monsieur le Maire, qui doivent trouver réponse dans cette affirmation, sincère, n’en doutons pas, de conviction …

Alors, oui, dites « avec force » que vous continuerez à « être le maire de tous les noiséens, dans la diversité de leurs quartiers, de leur âge, de leur parcours, de leur croyance religieuses et de leurs opinions politiques ».

Alors, oui, Monsieur le Maire, soyez « attentif à ce qui unit les noiséens plutôt qu’à ce qui les divise » et « plus que jamais » soyez « un maire qui rassemble » !

De vous à nous, et bien qu’il ne nous ait pas semblé que l’heure fût au rassemblement lors du dernier conseil municipal où le naturel, visiblement, donnait l’impression de revenir au galop, on dit chiche …

Un des « Chers Noiséens » attentif.

Etienne Doussain

Partager cet article

Repost0

commentaires